Tous les articles

Tous les articles en lien avec « Une nouvelle Afrique est en train de naître. Avec les femmes. Elles sont épatantes. »

  • Ousmane Sembène ou l’art de se jouer du destin
    Dans les années trente, un adolescent de Ziguinchor fait le désespoir de ses parents. Aux murs froids des salles de classe, il préfère la mangrove, les parties de pêche et les escapades sur les berges du fleuve Casamance…
  • Sembène Ousmane et l’extraversion de l’Afrique
    Dans l’un des chapitres de son essai L’homme précaire et la littérature, consacré à l’imaginaire de vérité, André Malraux trace un parallèle suggestif entre le XIIIe siècle et le nôtre. Les deux, nous dit-il, sont des si…
  • L’Aîné des Anciens
    Tout le destin de l’homme à qui nous rendons hommage est marqué par l’instruction. Il est souvent présenté comme analphabète (de sa propre part aussi), alors même qu’il a fait l’école primaire. Dans les années 20 et 30, …
  • Aux côtés de Sembène
    Il fait partie de ceux qui étaient les plus proches de Sembène. Son assistant sur tous ses films depuis 20 ans. Il était aussi vu comme le fils adoptif du doyen des cinéastes africains décédé le 9 juin 2007. Clarence Tho…
  • Victoire d’Obama. Le regard de l’un des précurseurs du Black Arts Movement, le poète David Henderson.
    5 novembre 2008. Lendemain de victoire de Barack Obama. Manhattan. Peu après 7h du matin. De chez moi, j’entends quelqu’un qui crie : O-ba-ma ! O-ba-ma ! O-ba-ma ! O-ba-ma ! Dans la rue un homme jubile. 19 janvier 2009….
  • Obama’s victory. Through the eyes of the poet David Henderson, a precursor of the Black Arts Movement
    « I did not want the joy of African-Americans to be manipulated »David Henderson is a well-respected poet born in Harlem in 1942. At the age of 19, he co-founded Umbra, a group of young black writers and poets who played a…
  • Victoire d’Obama : « La fin symbolique d’une injustice séculaire »
    Écrivain et essayiste franco-tunisien né en 1920, professeur des universités grand penseur de l' »hétérophobie » (1), Albert Memmi livre son point de vue sur le succès de Barack Obama. Enchantement lucide, baigné d’humanis…
  • Le Rebelle I / II / III
    Exhumer et déployer une centaine de textes donnant la parole à Mongo Béti, écrivain et activiste camerounais de renom. En l’espace de trois tomes publiés aux Éditions Gallimard, Le Rebelle I / II / III. Heureuse initiati…
  • Les Africains-Américains afrocentristes et la fabrique imaginaire du « retour aux origines »
    Aux États-Unis, les Noirs-Américains sont de par leur lignage des Afro-descendants. Leur histoire s’inscrit dans le cadre d’un phénomène diasporique dont la source première se situe en Afrique. Une minorité d’entre eux …
  • Sembène écrivain : pour chaque cible, un nouveau style d’opposition
    Dès la sortie de son premier roman, Le Docker noir (1956), Sembène s’est vu reprocher son style  » négligé « , et jusqu’à son dernier grand roman, Le Dernier de l’empire (1981), même ses lecteurs enthousiastes ont formulé …
  • Interview with Ousmane Sembène, by Olivier Barlet
    Guelwaar, your last feature, was shown practically all over France: were you able to present it in Africa? I’m showing it in Senegal and in all of Francophone Africa. It’s being shown exclusively and in cinemas on the o…
  • Moolade
    A hawker walks into the village. At once, the camera reveals its desire to show the social geography: a high angle shot on the entire village focuses progressively on the women at work – it is they who assure the village…
  • Sembène le mécréant
    L’Eléphant a eu une rage de dents, comme on dit en Côte d’Ivoire : le doyen des cinémas d’Afrique nous a quittés dans la nuit du samedi 9 juin 2007 à l’âge de 84 ans, des suites d’une longue maladie qui l’avait empêché d…
  • Joseph Ki Zerbo : L’héritage de la pensée
     » La lutte continue ! « , se plaisait-il à répéter à la fin de ses nombreuses interventions politiques. Sans avoir jamais baissé les bras, Joseph Ki Zerbo, âgé de 84 ans, s’est éteint à son domicile de Ouagadougou, lundi …
  • Et si tous les « indésirables » quittaient la France ?
    1er mai 2006, « journée sans immigrants » aux États-Unis. 10 mai 2006, première commémoration française de l’abolition de l’esclavage. De quelques idées à essaimer au sujet d’un nécessaire travail d’exhumation de mémoire e…
  • The Making of « Moolaade »
    En plein festival de Cannes 2006, nous publions ce texte de Sada Niang sur le film réalisé par Samba Gadjigo sur le tournage de Moolaade, présenté et primé à Cannes en 2004 dans la section Un certain regard.Alors que Sem…
  • Les écrivains et la colonie : les mensonges de l’Histoire
     » La France est secouée ces derniers temps par des débats, des déclarations, des lois qui, loin de la grandir, nous montrent finalement le visage d’un pays adepte de la langue de bois lorsqu’il s’agit d’affronter sa part…
  • Sociologie de l’immigration
    Écrit par deux sociologues, cet ouvrage bref et dense vient apporter un éclairage synthétique fort utile sur une question au cœur des controverses suscitées par l’interdiction du port du voile à l’école : l’intégration d…
  • La leçon de cinéma d’Ousmane Sembène au festival de Cannes 2005
    Après les cinéastes les plus connus au monde, l’aîné des anciens a été sollicité par le festival de Cannes pour donner la traditionnelle leçon de cinéma, événement du festival. Devant la salle Buñuel au Palais du festiva…
  • Le griot-totem
    De la littérature au cinéma, la figure du griot est utilisée par les artistes comme un symbole malléable à tous les goûts. Tantôt métaphore de l’écrivain ou du cinéaste, tantôt voix de la tradition ou voix prophétique, l…
  • La représentation de la femme dans les cinémas d’Afrique noire
    Intervention lors de la table-ronde « Femmes et cinéma – femmes au cinéma » organisée par le Festival international du film de Salé le 11 septembre 2004.Voici que des femmes cinéastes ont parlé et ce sont maintenant des cr…
  • Cannes 2004 : du social au regard
    Social et politique : le festival de Cannes 2004 l’aura été jusque dans sa palme d’or, attribuée à malgré sa faible valeur cinématographique à Michael Moore pour son brûlot anti-Bush. Des manifestations des intermittent…
  • « Le renouvellement de l’Afrique se fera par la culture »
    Son film Moolade ayant été présenté en son absence pour cause de retard d’avion lors de la séance de clôture du festival Ecrans noirs, Ousmane Sembène a accepté de rencontrer la presse et les spectateurs le lendemain mat…
  • Ecrans noirs : le Nigeria à la porte
    Dans une Afrique qui a si peu l’occasion de voir ses propres images, Ecrans noirs (29 mai – 6 juin 2004) est une rafraîchissante oasis : un festival bien organisé, itinérant dans la sous-région et qui, tout en présentant…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Fatoumata Coulibaly
    Comment avez-vous vécu ce rôle ? Je l’ai bien vécu. D’abord en tant que femme, mère et épouse, et aussi parce que je suis excisée. C’est pourquoi j’ai pu donner le meilleur de moi-même pour ce rôle. Ensuite à travers me…
  • Moolaade
    Un marchand ambulant arrive dans le village et d’emblée, la caméra dévoile sa volonté de géographie sociale : une plongée sur l’ensemble du village se resserre peu à peu sur les femmes au travail – ce sont elles qui le f…
  • « Le problème est plus mental qu’économique »
    Après plus de trois années de travail, Ousmane Sembène vient de mettre la dernière main à son long métrage Moolade. Ce film est sélectionné pour le festival de Cannes (Un certain regard), présenté à la presse le 14 mai, …
  • Cette Amérique noire en quête d’Afrique
    Certains Noirs américains substituent au mythique appel du Motherland, un retour en leur Afrique intérieure. En pratiquant un art de vie afrocentriste. Un délicat  » retour aux sources  » New York, 125e Rue, cour de Harle…
  • Désormais annuel, l’African Film Festival de New York a déroulé sa nouvelle scène en plein cœur de Harlem
    Depuis 1993, tous les deux ans au mois d’avril, le cinéma africain est sous les projecteurs de New York, une dizaine de jours durant dans le cadre de l’African Film Festival . Jusqu’à présent biennal, ce festival vient d…
  • La chorégraphie contemporaine « black » sur la scène new yorkaise
    « Black dance : tradition et transformation ». L’intitulé du festival présenté chaque année en février au Bam Harvey Theater, en plein cœur de Brooklyn (New York), annonce la volonté des organisateurs de donner la parole à…
  • A quand l’Afrique ? entretien avec René Holenstein
     » J’ai fait toutes mes études avec des manuels français. Il n’y avait rien dans le programme concernant l’Afrique. Petit à petit, cette exclusion m’est apparue comme une monstruosité « .’A quand l’Afrique ?’, aurait pu in…
  • Faat Kine : Sembène s’explique
    Sembène Ousmane, doyen et figure historique de la cinématographie subsaharienne, répond aux questions posées lors de la conférence de presse au Fespaco sur le premier volet de sa trilogie Héroïsme au quotidien, Faat Kine…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Ousmane Sembène
    Guelwaar, votre dernier long métrage, est très peu passé en France : arrivez-vous à le présenter en Afrique ? Je l’exploite au Sénégal et dans toute l’Afrique francophone. Il passe dans des salles d’exclusivité et dans …
  • à propos de la rétrospective Sembène Ousmane au cinéma des Cinéastes
    Quelle retentissement attends-tu de cet événement ? Les films africains n’intéressent plus les exploitants de salles, ce qui rend très difficile leur accès au public. Je travaille depuis six ans à cet hommage car il me …
  • Conférence de presse de Sembène Ousmane à propos de Faat Kine
    Je suis vieux et déteste la gérontocratie : je ne détiens pas la vérité ! Dans les capitales africaines, on voit des femmes qui vendent des cacahuètes, des oranges etc : qui sont-elles ? que font-elles ? J’étais en Guiné…
  • « Je ne pense pas que les autres religions nous aient apporté quelque chose »
    « Le film pose le problème du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. Quand on connaît le Sénégal, on sait que personne ne peut assumer le pouvoir sans l’accord des chefs religieux. Pour être ministre ou député, on s’ap…
  • Ceddo
    Nous sommes en Afrique de l’Ouest, à une époque non-précisée puisque Sembène a contracté en une seule histoire plusieurs époques historiques situées entre le XVIème et le XVIIème siècle. Il invite à travers cet épisode r…
  • Nouvelles renaissances ?
    Lieu mythique de Harlem ayant célébré les plus grands noms de la culture noire, l’Apollo Theater, construit en 1913, tente aujourd’hui de faire peau neuve. En début d’année a débuté un programme de rénovation de 6 millio…
  • New York ou l’esthétique du melting pot culturel
    Sam Newsome a fait ses armes musicales auprès de grands noms du jazz comme l’organiste Jack McDuff et le vibraphoniste Lionel Hampton. Il mène aujourd’hui une carrière solo. Bien loin des sentiers sonores battus, son jeu…
  • Etre soi, au-delà des héritages
    Quelle est « votre histoire » avec New York ? J’y suis né, en 1965. Et si j’ai passé la majeure partie de mon enfance et de mon adolescence en Californie, je suis toujours allé régulièrement sur la côte Est. J’ai décidé …
  • Clubs de jazz en survie ?
    « Central Park West » (Coltrane), « Take the ‘A’train » (Ellington) (1), « Nostalgia in Times Square » (Mingus), « Scrapple from the Apple » (Parker), « East Broadway Run Down » (Rollins) … Le jazz a célébré New York, ses avenues,…
  • Afrique et diasporas noires à l’honneur au Jazz Gallery
    Une scène-galerie d’art new-yorkaise de haut cru expose le jazz et son histoire, et ouvre ses portes à la world. Ce petit club new-yorkais qui préfère se définir comme un « centre culturel international de jazz », a posé s…
  • Musiciens africains : inspirateurs courtisés mais créateurs de l’ombre
    Fils d’un diplomate et d’une institutrice, Dominic Kanza s’installe à New York en 1989. Il monte son groupe, « The African Rhythm Machine », principalement nourri de soukous. Dominic Kanza a contribué à la musique du film …
  • Artistes africains et américains en conversation
    Un programme original, véritable éloge de la création transculturelle.Quelle est l’origine du programme Africa Exchange ? En 1994, la Fondation Ford a mené une étude sur la présence artistique d’Afrique, d’Asie et d’Amé…
  • Africa Exchange / 651 Arts
    Acteur majeur des arts de la scène contemporaine africaine-américaine, le « 651 Arts » (1) est né en 1988. Ce centre artistique officie au sein du BAM Harvey Theater de Brooklyn. En guise de prolongement d’une programmatio…
  • « Oser un cinéma africain populaire »
    Originaire du Mali, cinéaste et professeur de littérature comparée et de cinéma, Manthia Diawara, dirige le département d’Etudes africaines et l’Institut des Affaires afro-américaines de la New York University. Il a fond…
  • « Déconstruire le langage des stéréotypes sur l’Afrique »
    Directrice-adjointe de la programmation et du service éducatif du Museum for African Art, Radiah Harper œuvre avec goût et intelligence pour déconstruire l’enfermement simpliste et réducteur de l’Afrique dans une image m…
  • L’Afrique en scène en plein Soho
    Sur la célèbre Broadway avenue, en plein Soho, un quartier branché de Manhattan, une vitrine se distingue d’entre toutes les autres : masques, percussions et vastes tissus africains suspendus dans toute leur étendue, int…
  • Raconter des histoires avec son corps
    Acclamée au « Black Dance Festival » de Brooklyn en février 2001, où, avec « Ye who seeks balance », elle a offert au public new yorkais un époustouflant solo conçu en hommage au peuple Baka, Nia Love vient de se voir décern…
1
2
3