Tous les articles

Tous les articles en lien avec Vers une fraternité mystique universelle : l’ »improviste » de Koffi Kwahulé

  • Coup de coeur : Kalakuta Dream. Librement inspirés
    Kalakuta Dream est un spectacle en l’honneur de la pensée créatrice de Fela Kuti, qui nous apparaît sous les traits d’un passeur d’espoir et de vie à hauteur d’hommes. C’est le coup de coeur théâtre de Amélie Thérésine p…
  • Olivier Py : « Au festival, on monte chaque année plus d’auteurs africains que d’auteurs français ! »
     Tout a commencé avec l’excitation de la rumeur « – Cette année, il paraît que le IN programme un Focus Afrique ! » Rumeur excitée car le théâtre africain et le Festival d’Avignon, ce n’est pas une longue histoire. C’est…
  • SAMO, hommage à Basquiat
    Samo, a tribute to Basquiat est le nouveau spectacle de la Compagnie 0,10. Une pièce de théâtre signée Koffi Kwahulé et Laëtitia Guédon, qui nous amène à la découverte d’un Basquiat aux multiples facettes. Danse, musique…
  • Jaz de Koffi Kwahulé à La Loge en janvier 2016
    Du 17 au 20 janvier, on pourra revoir Jaz de Koffi Kwahulé à 19 heures, à La Loge dans la mise en scène d’Alexandre Zeff avec Ludmilla Dado et les musiciens du Mister Jazz Band : Gilles Norman, Franck Perrolle, Louis Jef…
  • Un Big show à la Loge
    Pour ce Big Shoot de l’auteur franco-ivoirien Koffi Kwahulé qu’il vient de créer dans le petit théâtre de la Loge, Alexandre Zeff a choisi de convoquer le show, le big show même, avec un tandem d’acteurs magnifiques et u…
  • Le personnage a-t-il une peau ?
    Pour justifier de ne pas distribuer tel ou tel acteur non-blancs dans les personnages principaux du répertoire, les metteurs en scène se réfugient derrière un curieux principe de vraisemblance. Ils prétendent redouter à …
  • Afro-européen
    J’ai la culture d’un Africain-Européen: je ne suis pas un Ivoirien au sens strict – d’ailleurs, lorsque je vais en Côte d’Ivoire, on remarque très vite que je ne suis plus de là-bas. À force de vivre en Occident, mon co…
  • Exhibit B de Brett Bailey au TGP : les contes de la crypte au Musée Grévin
    Si l’on peut rire de tout ou presque, on ne peut pas faire spectacle de tout. La question des exhibitions coloniales est au cœur même de cette impossibilité. Traiter des exhibitions au théâtre suppose justement de ne pas…
  • MASA 2014 : la relance !
    Retour sur le Marché des Arts et du Spectacle Africain (MASA) qui s’est tenu en Côte d’Ivoire du 1er au 8 mars 2014. Soutenue par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), cette 8e édition (MASA) a été plac…
  • Misterioso-119 ou l’arène de la dévoration
    Laurence Renn Penel présente Misterioso-119 au Théâtre de la Tempête jusqu’au 6 juin, une pièce de Koffi Kwahulé sur l’enfermement et la dévoration. L’écriture y est superbement servie par un dispositif à la symbolique f…
  • Faire entendre une vie à un feu rouge
    Jusqu’au 15 mars prochain, le dramaturge Aristide Tarnagda présente sa pièce Et si je les tuais tous Madame? , au Tarmac (Paris 20e). Un monologue joué par Lamine Diarra, et accompagné par la musique et le chant du grou…
  • « Un chœur, c’est-à-dire un seul corps… »
    Invité par Stéphane Braunschweig au Théâtre national de la Colline, l’allemand Michael Thalheimer a proposé en juin 2010 une mise en scène magistrale de Combat de nègre et de chiens, de B.M. Koltès. Le personnage d’Albou…
  • La Vénus hottentote sur la scène contemporaine,
    Comment, au théâtre, dans le lieu privilégié de mise en scène et de monstration des corps, dénoncer, sans toutefois la reproduire, l’exhibition du corps telle qu’elle s’est pratiquée durant la période coloniale dans les …
  • La France noire (1),
    Au détour des pages de ce beau livre d’images, deux photos de scène. Celle de Joséphine Baker, mi-panthère, mi-odalisque, posant pour Paul Colin dont les quarante-cinq lithographies du Tumulte noir (1927) témoignent des …
  • « Il n’y a pas de culture noire »
    Que pensez-vous de l’expression « culture noire » ? Je dirai tout d’abord qu’il n’y a pas de culture noire. Sinon, cela voudrait dire qu’il y a une culture blanche. J’ai intitulé mon livre Mes étoiles noires (1), mais j’a…
  • Pour un « nomadisme fondamental »
    Culture et identité ne peuvent s’enfermer dans une couleur. Les peuples d’Afrique ont appris à leurs dépens, avec la traite et l’histoire coloniale, que la culture ne peut rester arrêtée dans une identité close ; elle se…
  • Une valse de voix entrechoquées
    Texte : Koffi Kwahulé Mise en scène : Laurent Franchi et Camille Marois Jeu : Méloëe Ballandras, Gautier Boxebeld, Mathilde Carreau, Nora Nagid, Quentin Robertucci, Yacine Salhi et Elsa Sanchez Création lumière : Rémi…
  • Université d’été des théâtres d’Outre-Mer
    D’un océan à l’autre, de l’île de la réunion à la Guadeloupe, de la Nouvelle Calédonie, à la Martinique en passant par l’Afrique et la Guyane les pratiques scéniques des sociétés traversées par l’histoire coloniale et l’…
  • Les Enfants terribles ou Le Clan des oiseaux
    Extraits d’une table ronde animée par Judith Miller et transcrits par Vanessa Boulaire Avec : Caya Makhélé, Koffi Kwahulé, Gerty Dambury, Kossi EfouiJudith Miller : Vous appartenez tous les quatre à cette génération des…
  • Tragédie et utopie chez Kossi Efoui
    À l’origine de cette étude sur le théâtre de Kossi Efoui se trouve une hypothèse, formulée à la fin de ma thèse de doctorat (2) sur l’écriture-jazz de Koffi Kwahulé. Inspirée par la pensée de Paul Gilroy dans L’Atlantiqu…
  • Blues, corps et voix
    Une table ronde animée par Virginie Soubrier avec Kossi Efoui et Anisia Uzeyman (comédienne) Bertrand Binet (musicien) Bienvenu Bonkian (comédien) Emmanuel Parent (musicologue)Blues Kossi Efoui : […] En ce qui concerne …
  • Écritures théâtrales et cérémonies du devenir-visible
    Au seuil d’une analyse du devenir-visible chez Kossi Efoui, un épisode de son roman La Fabrique des cérémonies (2) constitue une scène paradigmatique. Exposée dans une brasserie en France, une série de gros plans pris da…
  • L’évaporation du corps de la femme dans le théâtre de Kossi Efoui
    Voilà vingt ans maintenant que les dramaturgies d’origine africaine déjouent les attentes. Réjouissantes pour les uns, déconcertantes pour les autres, ces écritures ont créé de nouveaux espaces littéraires. Devenues le l…
  • Un corps lotus qui pousse des profondeurs de la fosse
    « … chacun va brutalement se retrouver confronté à une véritable performance, Une vision inouïe. Corps-où-fut-enseveli-tout-corps. Alors qu’on tende l’oreille… une voix d’outre-sang… » (Koffi Kwahulé, Le Masque boiteu…
  • Les Déconnards : un dernier souffle haut en couleurs
    « Un étranger, c’est quelqu’un qui accroche sa vie comme on accroche son manteau à l’entrée d’une maison » (Koffi Kwahulé, Les Déconnards, Acoria, 2000)Pas facile de s’emparer de ce truculent monologue de Koffi Kwahulé ! …
  • Big Shoot
    Big Shoot est le premier projet de Victor Guillemot. Ce jeune comédien et metteur en scène découvre le texte en 2009. Après différentes étapes de travail dont la création à la MPT/MJC de Quimper, il se risque avec la com…
  • Les Recluses
    Les Recluses, commandée par le Théâtre Varia de Bruxelles, a été écrite et créée par Koffi Kwahulé et Denis Mpunga à la suite d’un voyage au Burundi où ils ont rencontré et recueilli les témoignages de véritables recluse…
  • Scènes et détours zoologiques
    L’Université d’été des Théâtres d’Outre-mer en Avignon (TOMA), organisé par le laboratoire SeFeA de l’Institut de recherche en études théâtrales, a réuni à la Chapelle du Verbe Incarné et sous le chapiteau du Off – un ma…
  • « Pour moi, la mise en scène de Jaz, c’est celle-ci »
    Après une cinquantaine de dates en France et en Suisse, le spectacle de Jaz retourne outre atlantique pour le plus grand plaisir des Montréalais qui n’avaient pas assisté aux premières représentations. C’est de nouveau l…
  • « Pour moi Jaz est une faiseuse de beauté »
    Après deux semaines de représentations au théâtre des Deux Mondes à Montréal, la nouvelle création de Kristian Frédric a pris son envol vers l’Europe, où une soixantaine de dates sont prévues. Jaz fera ses premiers pas e…
  • Autour de Combat de nègre et de chiens, de B.-M. Koltès
    Réalisé en présence de lycéens parisiens qui avaient assisté, au Théâtre national de la Colline, aux représentations de Combat de nègre et de chiens, de B.-M. Koltès (mis en scène par M. Thalheimer) et de Lulu, une tragé…
  • Jaz de Koffi Kwahulé, troisième portrait
    Nous sommes à dix jours de la première représentation, un immense chemin a été parcouru depuis le 4 octobre dernier, date d’entrée dans les lieux du théâtre des Deux Mondes et nous suivons l’équipe sur ses derniers pas v…
  • Jaz de Koffi Kwahulé, deuxième portrait
    Le travail de création continue au théâtre des Deux Mondes et plusieurs événements ont marqué la troisième et la quatrième semaine de répétitions, notamment l’arrivée de Michel Robidoux, le concepteur son et celle de Lau…
  • Brasserie, de Koffi Kwahulé
    Dans le cadre du 4ème festival « Un automne à tisser », initié par Le Théâtre de l’Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes, du 10 septembre au 30 octobre 2010, le metteur en scène Yazid Lakhouache a mis en scène Brass…
  • Jaz de Koffi Kwahulé, premier portrait
    Jaz de Koffi Kwahulé, mis en scène par Kristian Frédric et interprété par Amélie Chérubin-Soulières se jouera du 4 au 15 décembre 2010 au théâtre de l’Usine C à Montréal. Nous allons suivre étape par étape le déroulement…
  • J’ai pas cherché… ? de Soraya Thomas (2007)
    Avec J’ai pas cherché, Soraya Thomas nous plonge dans un univers intemporel et épuré où seule une vingtaine de néons verticaux en fond de scène et le balancement d’un micro au centre donnent le relief à un décor au servi…
  • Avignon 2010 : le Festival « in » prendra-t-il un jour les couleurs de la France de ce début de siècle ?
    Si le grand événement du festival d’Avignon lié à la diversité cette année 2010 était l’arrivée à la présidence du « off » de Greg Germain, acteur et metteur en scène Guadeloupéen, fondateur et directeur, avec Marie-Pierre…
  • Le chœur noir de Combat de nègre et de chiens
    Michael Thalheimer a eu l’idée, dans sa mise en scène de  » Combat de nègre et de chiens « , de démultiplier le personnage d’Alboury en un chœur de dix participants noirs : geste fort, surlignant celui de Koltès qui exigea…
  • Koffi Kwahulé :  » J’ai voulu Monsieur Ki aussi tyrannique qu’un alexandrin « 
    Dramaturge reconnu, dont l’œuvre est jouée à un peu partout dans le monde, particulièrement sur les scènes européennes et américaines, Koffi Kwahulé est aussi romancier. Son admirable Babyface (1), distingué par le prix …
  • Bintou en tournée internationale
    Remarquée par sa mise en scène de Bintou à la Chapelle du Verbe Incarné dans le cadre du Festival d’Avignon 2009, Laëtitia Guédon évoque dans cet entretien fleuve sa rencontre avec le texte de Koffi Kwahulé et revient su…
  • L’écrivain africain aujourd’hui 
    En vérité la question de l’identité nationale n’est pas si hors de propos qu’il y paraisse. Elle est même au centre de la problématique des écrivains africains d’aujourd’hui. Cela fait quelques années déjà que l’on se p…
  • Autour de Bintou, un projet qui fait grandir
    Rencontre avec Laetitia Guédon, jeune et talentueuse metteur en scène de Bintou, qui après avoir endossé le rôle de Bintou dans le cadre de sa formation, a relevé le défi de monter la pièce de Koffi Kwahulé.Comment avez-…
  • Bintou, une mise en scène à l’écoute de la complexité du texte
    La programmation de La Chapelle du Verbe Incarné fait une nouvelle fois la part belle à l’écriture du dramaturge ivoirien Koffi Kwahulé. Primée par le Club de la Presse du Grand Avignon, la dernière mise en scène de Bint…
  • Avignon 2009 : Festival et histoires de lézards
    Drapé dans sa très haute opinion de lui-même, héritier de la grande histoire du théâtre occidental, fidèle à la tradition théâtrale issue de l’Europe de l’est et à ses amours antiques, le Festival d’Avignon entreprend ce…
  • Du dispositif liturgique comme forme politique
    Chants rituels et danses sacrées traversent la dramaturgie de Koffi Kwahulé. Rappelant les racines d’un monde fondateur dont les éléments proviennent autant de la culture traditionnelle africaine que de la culture lettré…
  • Vers une fraternité mystique universelle : l' »improviste » de Koffi Kwahulé
    L' »écriture-jazz » de Kwahulé, pour reprendre l’expression de Gilles Mouëllic, témoigne d’un geste inédit de dramatisation. L’auteur afro-européen livre une forme théâtrale extrême, où les frontières entre le drame et la …
  • Que devient le regard sur l’Amérique une fois traduit pour l’Amérique ?
    Un des défis de traduction de l’oeuvre de Koffi Kwahulé est d’arriver à conserver, ou à réinterpréter, le regard d’un auteur étranger sur un pays dont l’influence politique, économique et culturelle est sans égale. Comme…
  • Le théâtre de Koffi Kwahulé et question de l’altérité
    Le cadre multiculturel dans lequel s’enracinent les oeuvres de Koffi Kwahulé amène à s’interroger sur les rapports de cet auteur à l’Ailleurs. Il y a, en effet, chez l’Ivoirien un besoin d’aller au monde, comme si l’autr…
  • Koffi Kwahulé : d’une traversée à l’autre (1)
    Elève comédien de l’Institut National des Arts à Abidjan, sorti major de sa promotion et bénéficiaire d’une bourse pour poursuivre sa formation en France, Koffi Kwahulé a 23 ans quand il arrive à Paris pour passer le con…
  • Le Théâtre de Koffi Kwahulé ou l’Afrique désancrée
    Chez Koffi Kwahulé, le drame est dessiné avec des traits ludiques et taillés au ciseau comme les statuettes en bois équarri, effrayantes mais fascinantes. Prenons deux pièces récentes : Le Masque boiteux (2003) et Brasse…
1
2
3