Tous les articles

Tous les articles en lien avec « L’espérance de lendemain, ce sont nos fêtes »

  • Quand on n’a que son corps à imposer au monde…
    Jambes fuselées, peau ambrée, silhouette longiligne… les critères de la beauté physique participent de la mondialisation, imposant aux quatre coins de la planète un idéal de beauté qui passe par le muscle et la minceur…
  • Les plasticiens africains redessinent la carte du monde
    Les créations plastiques contemporaines sont parmi les plus soumises aux règles du marché international édictées par le Nord. L’Afrique réagit par ses propres biennales et des recherches artistiques tentant de dépasser l…
  • Forcément, c’est attirant !
    Troisième chronique  » Black Logo  » : Pascal Blanchard analyse une publicité récente mettant en scène le rapport à l’Afrique. Cette fois, trois femmes se prélassent sur une voiture…Que se soit en TV ou sur nos murs, mais …
  • Au nom de mon père
    Figure d’immigré, Paul Musuamba est extrême mais incarne jusqu’à la folie la contradiction inhérente à la perte des racines. « Les fruits de l’exil sont amers », rappelle le réalisateur dans ses rares incursions en voix-ov…
  • Rwanda pour mémoire
    En deux images, le film débute par une position dont il ne se départira pas et nous savons d’entrée que ce regard est juste. Deux images parfaitement émouvantes. La première est un homme et une femme sur un vélo. Ils sav…
  • Vivre positivement
    Il y a une façon de cadrer une personne et de l’éclairer qui la magnifie et souligne son humanité. Fanta Régina Nacro possède cet art et « Vivre positivement », qui regroupe essentiellement la parole des gens, se voit dès …
  • Toza é bélé (Nous sommes nombreuses)
    Le film commence par quelques images d’archives de 1998, avec des soldats qui lancent finalement « on veut la paix ». Ce sera la seule incrustation d’images de guerre dans ce film où elle est pourtant omniprésente, dans se…
  • Une minute de soleil en moins
    Puisant dans les ficelles des films d’action américains, Nabil Ayouch fait un cinéma efficace. Son troisième long métrage en use et en abuse, avec systématisme : musique à coups de poing pour soutenir un montage serré de…
  • Poupées d’argile
    Il y a dans « Poupées d’argile » une très belle scène (parmi tant d’autres) : Omrane, courtier de « bonnes à tout faire » qui va les chercher au bled pour les louer aux riches familles tunisiennes, apprend que Rebeh, une de …
  • Poussières de ville
    L’image est saisissante : des enfants émergent au petit matin de sous les étals d’un marché de Brazzaville encore désert. C’est le groupe des « sept salopards », le nom qu’ils se sont choisis. Ce début est à l’image du fil…
  • à propos de Poussière de villes
    Tu fais un film à l’extérieur de ton pays : un travail sur les enfants des rues à Brazzaville. J’imagine que tu ne parles pas le lingala qu’emploient les enfants du film. Comment s’articule un film de l’extérieur à un tr…
  • Développer une volonté politique commune
    Nommé en octobre 2002 ministre de la Culture du Mali, le cinéaste Cheikh Oumar Sissoko répond aux questions d’Africultures.Face à l’extraordinaire vitalité artistique du Mali et l’énormité des problèmes à résoudre quels …
  • à propos de Tasuma, le feu
    Cela fait quinze ans que vous portez ce scénario… Oui, il a évolué et mûri avec beaucoup de difficultés. J’ai eu des déconvenues avec des producteurs. C’est finalement ma rencontre avec Les Films du Mogho, dirigés par T…
  • Tasuma, le feu
    Tasuma s’attache à un personnage attachant et là réside à la fois sa force et son pouvoir de conviction. Sogo Sanon, ancien combattant engagé de force dans l’armée française pour servir en Indochine et en Algérie puis li…
  • Bamako Sigi-kan (Le Pacte de Bamako)
    « Le Pacte de Bamakof » suggère une idée simple qu’il est pourtant essentiel de rappeler sans cesse : les gens du peuple ne sont pas dupes, leur conscience est aiguë, leur réflexion sur le monde permanente. Manthia Diawara…
  • Le Mariage d’Alex
    Le prêtre convoqué hors de l’Eglise (puisqu’il s’agit de polygamie en milieu catholique) prévient les deux femmes et l’homme dont la vie s’unit par le mariage : « Vous êtes appelés à conjuguer ce verbe : supporter »… C’est…
  • à propos de Poupées d’argile
    Voilà un film qui ne tombe jamais dans la démonstration. Des coups de folie viennent donner une légèreté à l’ensemble comme ce cheval qui accompagne la course d’Omrane en pleine ville. Comment pensez-vous ces moments de …
  • Kinshasa, un scandale culturel
    Les bons plans, grandes débrouillardises et initiatives personnelles des Kinois, à la croisée de tous les possibles.C’est dans la Cité (quartiers et communes « chauds » de Kin en sortant du centre ville, banlieues) et null…
  • N’Dombolo : postulation identitaire de la mouvance post-Zaïko
    Le N’dombolo est sans doute la création la plus emblématique de la génération Wenge. N’dombolo ? C’est avant tout, une sécrétion artistique (en fait, la respiration magique de toute une génération de jeunes Congolais), à…
  • Namur 2002 : un repli sur le Nord ?
    Namur est un pèlerinage. Chaque année en début d’automne en terre wallonne, cette année avec un beau soleil, ce festival réunit avec d’impressionnants moyens (150 films, 200 invités, 150 accrédités professionnels et 200 …
  • à propos de TGV
    Le contexte de TGV est en définitive assez tragique… Oui, mais je ne fais pas que parler de l’Afrique. Je trouve que tout voyage a quelque chose de tragique. Ce film ne nous parle pas de ce qui se passe en Afrique, ma…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Moussa Touré
    Qu’est-ce qui t’a amené au cinéma ? Mon père est mort lorsque j’avais 14 ans, mais il était passionné de photographie. Je lui disais toujours que j’aimerais bouger, et même des photos qui bougent. Il m’a laissé ses appa…
  • Si-Gueriki, la reine-mère
    « Mon père est décédé et avec lui une partie de mon enfance, mes certitudes, mes croyances et mes rêves. » Idrissou Mora-Kpaï est cinéaste. Il retourne au Bénin, au village, chez les Wassangari, et la pluie renforce le vid…
  • Editorial
    « La question que nous posons est celle des outils dont nous disposons aujourd’hui pour dévorer le monde, pour dire notre appétit du monde ». Kossi Efoui, entretien avec Sylvie Chalaye, Théâtre Public n°158.Non, les artis…
  • Les Africains veulent-ils de leur art ?
    Une provocation ? La réception des œuvres d’art en Afrique est-elle à poser sous l’angle du vouloir des Africains? Ce que produisent les écrivains, peintres et sculpteurs nègres correspond-il à ce que veulent réellement …
  • Le rôle social des artistes plasticiens
    En Afrique, les artistes ont été marginalisés, parce que considérés comme des parias, aussi longtemps qu’ils se sont confinés à l’art pour l’art, au seul service de la contemplation et du plaisir des sens. Aujourd’hui, l…
  • « L’art africain contemporain ne se résume pas à l’art des villes ou de la diaspora »
    Africultures a rencontré Nicole Guez autour de la notion de « contemporanéité » des plasticiens africains. Que ce soit en tant que commissaire d’exposition (Art pour l’Afrique, MNAAO, Paris, 1988), ou en tant qu’initiatric…
  • L’art dans la rue
    Ewolé (Togo), Boulv’Art, Allad’Art (Bénin) sont des manifestations artistiques qui présentent les œuvres sur la voie publique urbaine. Les artistes peuvent selon les cas travailler sur place pendant la durée de l’événeme…
  • Fatma
    A 17 ans, Fatma a été violée par un cousin. Elle est en reste cassée mais n’en parle à personne. Poursuivant ses études, elle rêve d’être libre et rencontre Aziz. Elle l’aime, ils se marient et elle est prête à tout pour…
  • L’Afrance
    Le papier qui suit est une ébauche parfaitement incomplète et imparfaite, rédigé dans des circonstances d’urgence, pour couvrir ce grand film qui s’affirme comme un manifeste. Une analyse devrait le remplacer mais on tro…
  • Little Senegal
    Un portrait inhabituel pour ne pas dire dérangeant des rapports très complexes entre la diaspora noire des Etats-Unis et la communauté africaine qui y élit domicile. Le film explore non seulement l’héritage du peuple afr…
  • Les livres de jeunesse sur l’Afrique : des cadeaux empoisonnés ?
    C’est l’écrivain nigérian Chinua Achebe qui utilise l’expression de « poison » pour désigner les livres proposés par l’Occident aux enfants africains. Un poison car ces livres ne comportent rien qui corresponde à leur envi…
  • Le Secret du Bayou
     » L’été où j’ai tué mon père, j’avais dix ans « . Eve explore sa mémoire et raconte ses dix ans : une famille qui essaye de survivre malgré les infidélités répétées du père. Dans sa tentative de comprendre, Eve se rapproc…
  • Même le vent…
    Je me souviens qu’une fois, interrogée sur le pourquoi de sa relation avec l’Afrique, Laurence Attali avait répondu :  » une histoire d’amour, bien entendu « . C’est ce que nous raconte Même le vent… sur un mode subtil :…
  • TGV
    Huit années après la sortie de Toubab bi avec Makena Diop dans le rôle d’un immigré, Moussa Touré lui renouvelle sa confiance. Il est Rambo dans TGV, parcours chaotique à l’image de l’Afrique contemporaine paupérisée par…
  • Namur 1998 : un festival tous azimuts
    Passer quelques jours à Namur permet de remplir son panier : richesse de programmation, nombre de cinéastes invités, initiatives multiples tendant à décentraliser les projections et organiser des rencontres avec le jeune…
  • Tunisiennes (Bent Familia)
    Une image résume à elle seule l’ambiance suffocante, éprouvante, qui pèse sur les trois protagonistes du dernier Nouri Bouzid, un film presque insoutenablement émouvant. Amina, Aïda et Fetiha – trois amies, trois femmes …
  • Les Africaines à Créteil : la voix en images
    Heureuse initiative du Festival de Films de Femmes de Créteil pour ses vingt ans d’existence : un hommage aux films trop souvent occultés des réalisatrices d’Afrique ! Centrée sur une rétrospective de l’oeuvre de la Séné…
  • Entretien d’Olivier Barlet avec Jean-Servais Bakyono
    Quels sont tes critères d’analyse en tant que critique africain ? Je ne fais pas la différence entre film africain ou non : je ne vois qu’une œuvre. Pour lire le film, je n’ai pas de critère pré-défini. Je me laisse gui…
1
2