Tous les articles

Tous les articles en lien avec « Je me sens redevable de mes poètes »

  • « Je me sens redevable de mes poètes »
    -1 – Nous aussi avons marché sur la lune se tourne vers un événement qui appartient à l’histoire universelle, auquel le recours à la fiction poétique fait subir quelques entorses. Pourquoi ce choix, comme contribution à…
  • Nous aussi avons marché sur la lune
    Le film ayant été financé dans le cadre d’un appel à propositions du Festival Panafricain d’Alger 2009, dont la première édition eut lieu il y a quarante ans, Balufu Bakupa-Kanyinda se reporte en 1969. C’est cette année-…
  • Juju Factory
    Juju Factory is a meditation in accordance with Balafu Bakupa-Kanyinda’s now well-identified obsessions and style: Africa’s relation to power and creation. A writer confronts his publisher who wants him to follow the com…
  • Le « conflit créatif » d’un artiste en exil
    Ce texte a été publié en accès libre le 15 août 2006 sur le site d’Africultures. Retrouvez-le en cliquant [ICI].///Article N° : 4590…
  • « Le développement est une diplomatie qui n’a rien à voir avec la qualité »
    Qu’est-ce que l’exil ? Comment vit-on à Matonge lorsque Matonge est à Bruxelles ? Comment un artiste crée-t-il dans ces conditions ? Pour qui ? Pourquoi ? Dans son dernier film Juju factory, Balufu Bakupa-Kayinda aborde …
  • Juju Factory
    Juju factory est une méditation selon les obsessions et le style désormais bien identifiés de Balufu Bakupa-Kanyinda : le rapport africain au pouvoir et à la création. Un écrivain fait face à son éditeur qui voudrait lui…
  • « Après ma mort, c’est moi qui serai jugé »
    Nous publions cet entretien de François-Xavier Dubuisson réalisé au festival de Namur en septembre 2004 avec le grand cinéaste dont les comédies ont marqué la cinématographie africaine. Il « s’en est allé » récemment, selo…
  • Filmer en Afrique, filmer l’Afrique*
    Filmer, c’est produire. Produire un film, c’est associer l’art et la technique de la narration filmée et les ficelles de la finance. Parler de production suppose, aussi, de donner des réponses adéquates aux questions qui…
  • [email protected]
    Fort du succès du Damier et de quelques autres courts métrages, Balufu Bakupa-Kanyinda est un des cinéastes africains à avoir la voix la plus forte, dans tous les sens du terme. Vivant dans la chair la difficulté des cin…
  • Désormais annuel, l’African Film Festival de New York a déroulé sa nouvelle scène en plein cœur de Harlem
    Depuis 1993, tous les deux ans au mois d’avril, le cinéma africain est sous les projecteurs de New York, une dizaine de jours durant dans le cadre de l’African Film Festival . Jusqu’à présent biennal, ce festival vient d…
  • Fespaco 97 : les courts valent le détour
    Les courts métrages présentés au Fespaco sont souvent comme un bain de jouvence : c’est là que de jeunes (ou moins jeunes) réalisateurs proposent leur rénovation de l’écriture et de la thématique. La cuvée 97 ne déçoit p…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Balufu Bakupa-Kanyinda
    Tu m’avais dit que tu t’inspirais de ce langage griotique qui s’appelle le Kasala, qui est donc originaire du Kasai. S’agit-il pour toi de quelque chose de pensé ou de très spontané, en références mentales ? En écoutant…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Balufu Bakupa-Kanyinda
    Qu’est-ce qui t’a amené au cinéma ? Je viens de l’écriture et le cinéma en est un prolongement. Et depuis que je suis petit, j’aime raconter des histoires. J’ai commencé à publier en 1985 avec Zaïre 1885-1985 : cent ans…
  • Thomas Sankara
    Comment évoquer la mémoire d’une figure disparue sans tomber dans le piège du mythe ? Sur quelle vérité historique se fonder ? Et cette vérité existe-t-elle ? Balufu Bakupa-Kanyinda cite d’entrée Sankara pour répondre à …
  • Le Damier – Papa National Oyé !
    Le Damier est incontestablement l’une des fictions les plus intéressantes présentées au dernier Fespaco. Sa mise en scène est originale, son scénario s’impose de lui-même, son humour est décapant. Pour meubler une nuit d…
  • Tourner en guérilla
    Originaire du Congo-Kinshasa, Balufu Bakupa-Kanyinda a triomphé au Fespaco de 1997 avec Le Damier, fable acerbe sur le pouvoir dictatorial. Il a en outre réalisé des documentaires comme Dix mille ans de cinéma (1991), Th…
  • « La structure narrative est à la base de tout »
    De passage à New York pour participer à l’African Film Festival, présenter son dernier court-métrage – Article 15A/Article 15 bis -, et donner une conférence sur la structure narrative à la New York University, Balufu Ba…
  • Article 15 bis
    Trois soldats désabusés papotent en montant une garde décontractée devant la résidence d’un général. L’état du pays est dressé avec humour, en quelques phrases assassines, un état de dépendance et non d’indépendance. Un …
  • Watt
    L’idée est d’enfer : l’amour survolté de Blasty pour Céli ne passe que par de nouvelles piles pour son poste radio. Mais le courant ne passe pas : la bête de scène qu’est Bomou Mamadou dans les tous les spectacles du Ki-…
  • Bongo libre
    Dans la mouvance du Damier, portrait allégorique du maréchal Mobutu, l’écrivain et cinéaste congolais, Balufu Bakupa Kanyinda a tourné un entretien avec le président gabonais Omar Bongo, base de Bongo libre, un documenta…