Tous les articles

Tous les articles en lien avec Pierre Bouvier :  » Les illusions assimilationnistes dénoncées par Césaire et Fanon laissent place, faute d’alternatives, à un pragmatisme raisonné « 

  • « La pensée de Glissant demande à être lue avec patience »
    Ce qui frappe lorsque l’on vous lit, c’est la structure du livre. L’approche est davantage dialogique qu’hagiographique comme dans certains textes sur Glissant. Et on se dit quel dommage, ce livre aurait dû paraître du v…
  • Rupture et subversion – Le carrefour
    Quand paraît Le Carrefour, en 1990, Kossi Efoui a 28 ans, il fait partie des jeunes intellectuels togolais qui veulent briser la loi du silence. Aux côtés de Kangni Alem et d’autres, Kossi Efoui descend dans la rue. Aujo…
  • Le théâtre de Kossi Efoui :
    Ce volume représente une étape importante des travaux sur le marronnage créateur des dramaturgies d’Afrique et des diasporas que mène le laboratoire Scènes francophones et écritures de l’altérité (SeFeA) de l’IRET (Insti…
  • D’ethnie à groupe social
    Si le temps des empires et des colonies est révolu, le langage, quant à lui, en véhicule toujours des éléments résiduels au sein de l’espace social. Les représentations, saturées d’imaginaire, d’aspects culturels et symb…
  • La noble gloire posthume de Benjamin
    « Sans être poète, Benjamin pensait poétiquement. »D’Hannah Arendt, je ne connaissais que les écrits sur le totalitarisme et son Eichman à Jérusalem ; j’ignorais ses textes de critique littéraire. Certes, j’avais parcouru …
  • Serge Amisi ou la résilience perpétuelle
    Sur la première de couverture se dresse une kalachnikov avec une languette en forme de phallus. Cette arme, qui illustre les carnets de guerre de Serge Amisi est aussi une sculpture de l’écrivain. Plus que le récit propr…
  • Moravia à la recherche de Ngugi et de Conrad
    « On devrait écrire pour plaire non pas à ses contemporains mais à ses prédécesseurs » Ce viatique littéraire de Brodsky, évoqué par Susan Sontang pourrait être aussi celui de tous ces écrivains, qui ont essayé de réécrire…
  • Exploser les Différences. L’art de Jane Alexander.
    La Centrale Electrique (Bruxelles), en collaboration avec le Museum for African Art (New-York) présente du 25 mars au 21 août 2011 Security [Survey From The Cape of Good Hope] une exposition de l’artiste sud-africaine Ja…
  • Pour un espace littéraire continu
    Ernest Pépin, Secrétaire Général de l’Association des Ecrivains de la Caraïbe nous fait partager son intervention dans le cadre du 2ème Congrès des Ecrivains qui a eu lieu à Gosier en Guadeloupe du 6 au 9 avril 2011.Nous…
  • Lire l’Afrique, une anthologie de la littérature
    Amina Bekkat, professeur de littérature comparée à l’Université de Blida, en Algérie, est passionnée de littératures d’Afrique. Elle a entrepris avec des collègues tout aussi animés par ses textes, de composer une anthol…
  • On the High Seas, the Lighthouse, Always: Thinking of Edouard Glissant
    Last month, an immense swath of starlit sky went dark for us. The loss of Edouard Glissant, teacher, mentor, poet, novelist, essayist, playwright, artist, philosopher, one whom the French so elegantly call maître à pense…
  • Sylvie Kandé entre deux rives
    Révélée au public en 2000, avec l’étonnant Lagon lagunes (postface de Glissant), Sylvie Kanderevient onze ans après, avec une épopée en trois chants : La quête infinie de l’autre rive, qui est une médiation poignante sur…
  • A propos de Bergson postcolonial : l’élan vital dans la pensée de Léopold Sédar Senghor et Mohamed Igbal
    Normalien, agrégé de Philosophie, Souleymane Bachir Diagne est Professeur dans les départements de français et de philosophie de Columbia University à New York. Il vient de publier aux éditions du CNRS, « Bergson postcolo…
  • L’affectueuse révérence
    Nous publions ici le vibrant hommage de l’écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau à son « Maître » Edouard Glissant, prononcé mardi 8 février au cours de la « veille culturelle » rendue au défunt poète, à l’anse Caffard, au…
  • La belle parole du monde
    Tant de paroles offertes aux mains du monde Remaillées aux fleuves souterrains De grands chaos nous guettaient en bordure de nos îles De grands rêves soulevaient nos vagues Et enfouissaient les mots sous les sables d…
  • Edouard Glissant : Une âme inquiète du monde !
    Ernest Pépin, l’autre figure de proue de la « créolité », rend hommage à « l’un des penseurs fondamentaux du XXIème siècle. » L’écrivain guadeloupéen évoque les moments partagés, les aventures intellectuelles de son compagno…
  • Édouard Glissant (1928-2011), un héritage magnifique
    Édouard Glissant est mort, mais il nous laisse ses mots : un héritage magnifique, protéiforme et fertile. Quand il publie en 1956, son premier essai-poème, Soleil de la conscience – un texte à redécouvrir – Édouard Gliss…
  • Comment l’Afrique en est arrivée là
    Comment l’Afrique en est arrivée là le nouvel ouvrage d’Axelle Kabou, apporte un éclairage incisif à la problématique de la place de l’Afrique dans le monde, posée il y a vingt ans déjà dans son célèbre Et si l’Afrique r…
  • De la francophonie à la littérature-monde
    Que penser du manifeste pour une littérature-monde qui remettait en cause la francophonie littéraire ? Le critique littéraire Boniface Mongo-Mboussa répond en replaçant ici le débat dans l’Histoire. »Impossibilité de la f…
  • A propos de Noël X. Ebony et la collection « L’Afrique au cœur des lettres »
    Collaborateur de maisons d’édition, Jean-Pierre Orban dirige actuellement « L’Afrique au cœur des lettres », une collection littéraire sur l’Afrique de L’Harmattan. Chercheur de manuscrits inédits et de mémoires enfouies, …
  • Le labyrinthe de la mélancolie
    Lors du dernier salon du livre de Paris, j’ai participé à certains débats autour des cinquante ans des indépendances africaines. J’ai pris part à des discussions. Mais sans aucun élan. Le Cœur n’y était pas. Quand je reg…
  • Une prière à l’humanité
    Le petit théâtre de la Salamandre en Avignon a accueilli pendant le festival 2010, place de Jérusalem, un très touchant duo poétique nourri des textes d’Aimé Césaire et de quelques-uns de ses compagnons de route comme Lé…
  • Césaire, colosse au cœur d’argile
    Une parole fondatrice et galvanisante, sans concession pourtant, mais aussi une parole d’une grande humanité et d’un humour sur soi et le monde aussi salvateur que vivifiant, Cahier d’un retour au pays natal a cette forc…
  • L’autre cinquantenaire : l’oubli de Maran (1887-1960)
    Le cinquantenaire de la mort de l’écrivain René Maran, ce « précurseur de la négritude » pour certains, s’est vu célébré de manière plus que discrète. Retour sur le contexte historique au sein duquel s’est façonnée l’œuvre…
  • La complainte de Tahar Bekri
    Pour chacun d’entre nous, Le proche Orient est un espace sacré. C’est notre lieu de mémoire par excellence. Voila pourquoi, il a toujours fasciné les poètes. Salam Gaza, Les carnets (2010) du poète tunisien Tahar Bekri, …
  • La Négritude et l’Afrique dans le Cahier d’un retour au pays natal
    On pourrait lire le Cahier d’un retour au pays natal à la lumière de la notion psychanalytique de phantasme, propose Olivier Tonneau. Dans la définition que donne Césaire de la négritude c’est « peut-être le mot conscienc…
  • L’esprit libre de Bolya Baenga
    Désiré Bolya Baenga est décédé le 10 août 2010 à Paris, à l’âge de 53 ans. Né en 1957 à Kinshasa, romancier et essayiste, ancien élève de Sciences-Po, Bolya Baenga vivait à Paris. Il a reçu en 1986, le Grand Prix de l’A…
  • Edouard Glissant : un monde en relation
    C’était le 15 juillet 2010 en Avignon, au Théâtre du Verbe incarné, qui accueille chaque année des manifestations en lien avec l’Institut du Tout-monde du penseur martiniquais Edouard Glissant. Après avoir présenté le fi…
  • Natacha Andriamirado :  » L’écriture me permet de trouver ce qui me semble essentiel chez certains êtres « 
    Née à Madagascar en 1969, Natacha Andriamirado explore dans son premier livre, J’écris pour mon chien,les méandres de la solitude à travers dix nouvelles où la présence supposée ou réelle du chien, ici compagnon d’infort…
  • Une soif d’indépendance (2ème partie)
    1960… ; du sud du Sahara aux rivages de Madagascar, un vent de liberté balaye l’Afrique. Des couleurs, des drapeaux, des hymnes inédits montent haut dans les ciels africains : ils portent avec eux l’espoir de peuples enf…
  • Koffi Kwahulé :  » J’ai voulu Monsieur Ki aussi tyrannique qu’un alexandrin « 
    Dramaturge reconnu, dont l’œuvre est jouée à un peu partout dans le monde, particulièrement sur les scènes européennes et américaines, Koffi Kwahulé est aussi romancier. Son admirable Babyface (1), distingué par le prix …
  • Daniel Payot :  » L’art se laisse convoquer et inquiéter par l’histoire « 
    Professeur d’esthétique et des théories des arts à l’Université de Strasbourg, Daniel Payot a vécu au Burkina Faso entre 2003 et 2007. De cette expérience est né un essai intitulé L’art africain entre silence et promesse…
  • La formation de la diaspora noire dans le monde et son héritage africain
    A l’approche des commémorations de l’abolition de l’esclavage, instituées le 10 mai depuis 2006, l’écrivain, anthropologue et économiste Tidiane N’Diaye propose une étude sur la formation de la diaspora noire dans le mon…
  • Centenaire de la naissance d’Alioune Diop
    À l’occasion du centenaire de la naissance d’Alioune Diop, fondateur de Présence africaine, l’ancien ministre sénégalais de la Culture, Makhily Gassama président du comité scientifique, introduit le colloque Alioune Diop…
  • Pierre Bouvier :  » Les illusions assimilationnistes dénoncées par Césaire et Fanon laissent place, faute d’alternatives, à un pragmatisme raisonné « 
    Rencontre avec le socioanthropologue Pierre Bouvier, auteur de Aimé Césaire et Frantz Fanon, Portraits de décolonisés.Les points de convergences entre l’œuvre de Fanon et de Césaire sont manifestes à la lecture de votre …
  • Les soleils des indépendances, un roman fondateur
    À l’occasion du cinquantenaire des indépendances, le salon du livre invite quatorze écrivains des quatorze pays de l’ancien empire colonial français (1). Les Soleils des indépendances, premier roman de l’Ivoirien Ahmadou…
  • Joseph Mwantuali :  » Il est temps de transmettre notre savoir « 
    Le romancier congolais (RDC), Joseph Mwantuali, publie aux éditions Cle un roman orphique, L’impair de la nation, qui pose l’enracinement de l’Africain comme la condition de sa participation au fameux « rendez-vous du don…
  • L’écrivain africain aujourd’hui 
    En vérité la question de l’identité nationale n’est pas si hors de propos qu’il y paraisse. Elle est même au centre de la problématique des écrivains africains d’aujourd’hui. Cela fait quelques années déjà que l’on se p…
  • Théo Ananissoh : « Il ne faut pas craindre de nous voir vivre »
    Rencontre avec l’écrivain togolais Théo Ananissoh à l’occasion de la sortie de son dernier roman « Ténèbres à Midi » chez Gallimard.Lisahohé, votre premier roman paru en 2005 et Ténèbres à Midi sont dans une certaine mesur…
  • Théo Ananissoh et « le nihilisme africain »
    Le titre renvoie au célèbre roman de Conrad : Au cœur des Ténèbres. Je ne sais pas si Théo Ananissoh l’a lu. Je ne sais même pas s’il est un admirateur de Conrad. Ce que je sais en revanche, c’est que les deux récits uti…
  • Les Petits de la guenon
    Dans son roman, Les phalènes consacré aux effets de la loi-cadre en Afrique Centrale, Tchicaya U Tam Si fait dire à l’un de ses personnages :  » Hier est dans les pas de demain « . Cette phrase aurait pu servir d’exergue a…
  • Crise coloniale – crise mondiale
    On trouvera ici la transcription intégrale de la rencontre avec Edouard Glissant organisée par le TOMA à la Chapelle du Verbe Incarné durant le festival d’Avignon, le 13 juillet 2009.Marie-Pierre BOUSQUET : Bonjour. Mer…
  • Retour à Tanger
    Dans le cadre du Salon international de Tanger des Livres et des Arts (1), Boniface Mongo M’Boussa a arpenté la ville qui a inspiré bon nombre d’auteurs.Me voici à nouveau à Tanger. Je dis : à nouveau. Invité par le Salo…
  • Koffi Kwahulé et les soleils polyphoniques de Kourouma
    Après un détour quasi initiatique par l’oeuvre romanesque d’Ahmadou Kourouma dont il a adapté deux romans pour une pièce intitulée Fama, Kwahulé s’est engagé dans une écriture romanesque où l’on retrouve la choralité de …
  • Tati-Loutard, « l’élégance dans la modestie »
    À la mort du poète Congolais Tchicaya U Tam’si en 1988, Jean-Pierre Rémy écrivait : « La mort d’un poète est une infime blessure, et je ne suis pas ému par les catafalques dressées dans la cathédrale ; le poète meurt, il …
  • Sembène Ousmane et l’extraversion de l’Afrique
    Dans l’un des chapitres de son essai L’homme précaire et la littérature, consacré à l’imaginaire de vérité, André Malraux trace un parallèle suggestif entre le XIIIe siècle et le nôtre. Les deux, nous dit-il, sont des si…
  • Manifeste pour les « produits » de haute nécessité.
    « Au moment où le maître, le colonisateur proclament « il n’y a jamais eu de peuple ici », le peuple qui manque est un devenir, il s’invente, dans les bidonvilles et les camps, ou bien dans les ghettos, dans de nouvelle…
  • Le discours inaugural de Barack Hussein Obama à la lumière de L’intraitable beauté du monde d’Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau
    Barack Hussein Obama a prononcé un discours inaugural d’un peu plus de 18 minutes le 20 janvier 2009 sur les marches du Capitole face à quelque deux millions de personnes. Peu auparavant, les écrivains Edouard Glissant e…
  • Le sacre de Tierno Monénembo
    Tierno Monénembo a reçu le lundi 10 novembre le Prix Renaudot 2008 pour son roman Le roi de Kahel. Sacre mérité pour ce romancier révélé en 1979 par Les Crapauds-brousse publié au Seuil. S’il est reconnu par ses pairs et…
  • Ferrements et autres poèmes
    « Revêtir le masque des mots / de pierre de cuivre de fer / surgir / avec au cou le collier de mémoire ». À peine deux mois avant sa disparition, paraissait chez Seuil Ferrements et autres poèmes, rassemblant un choix d’œ…