Tous les articles

Tous les articles en lien avec Pierre Bouvier :  » Les illusions assimilationnistes dénoncées par Césaire et Fanon laissent place, faute d’alternatives, à un pragmatisme raisonné « 

  • Aimé Césaire, Adieu au Nègre Majuscule
    Je pleure Aimé Césaire aujourd’hui. C’est l’heure où j’ai autant envie de garder le silence car tout ne peut être dit de ce qui n’est pas chanté dans le chant. Je pleure Aimé Césaire aujourd’hui… J’entends les démons vib…
  • Pourquoi je ne rendrai pas hommage à Césaire
    Une semaine après le décès du grand homme, chacun y va de son couplet, ou plutôt de son vers, en hommage à Aimé Césaire, se risquant à l’occasion à des jeux de mots faciles sur son nom ou sur son prénom, se dépêchant de …
  • poème en hommage à Césaire
    Ouvre ton cahier Sur les armes miraculeuses Et hurle ces mots coupables Coupés à la machette de l’histoire Décuplés par la gâchette du verbe . Ouvre ton cahier Révise ton cadastre de fond de cale Entre les sanglo…
  • l’homme limitrophe
    Abrasé au soufre d’abstinence Tu effaces de mémoire les trajectoires lacrymales Khamsin dans les yeux Constellations au cœur Salivaire Tu mets le cap au cardinal des désirances Franchis les cercles solaires Prêt …
  • Césaire : l’envol du Phénix
    Oiseau fabuleux de la mythologie égyptienne Comme la légende lui attribuait le pouvoir de renaître de ses propres cendres, Il devint le symbole de l’immortalité (1) »La mort de Césaire ? La fin d’une époque ». Voilà le m…
  • Mémoire des esclaves : tous les jours de mai 2008
    L’Institut du Tout-monde vous propose de célébrer, pour cette année 2008, et en marge des autres cérémonies et hommages, les mémoires des esclavages des Amériques et de l’océan Indien et de leurs abolitions, en commentan…
  • L’hommage d’un bédéiste à Césaire
    Aimé Césaire, l’élégance d’être nègre, Ta « Négritude » a rendu la fierté aux africains. . Te voilà sur le chemin de retour au pays natal, avec ce cahier qui reste l’un des plus beaux chant de révolte de la poésie sur…
  • Aimé Césaire : la passion du poète
    Ce texte est paru sur le site mediapart.fr le 17 avril 2008, jour de la mort d’Aimé Césaire. Nous remercions vivement Edouard Glissant et Edwy Plenel pour leur autorisation de le publier.La route de Balata monte à traver…
  • Rendre à Césaire
    « J’habite une blessure sacrée/ J’habite des ancêtres imaginaires » (Moi, Laminaire, 1982)Je ressens le décès d’Aimé Césaire comme celui d’un des miens. Le sentiment se comprend-il ? Il demeure étrange. Comme beaucoup de …
  • Poète, nous te pleurons…
    Un phare s’est éteint ! Jamais homme, en Martinique et en Guadeloupe, ne suscita tant de controverses, de polémiques et de débats comme si son œuvre et son action avaient dérangé la fourmilière coloniale d’une manière ir…
  • Aux obsèques nationales d’Aimé Césaire
    Je reviens ce soir de la Martinique où j’ai participé, avec la délégation de la Guadeloupe, aux obsèques nationales d’Aimé Césaire. Un moment d’une densité telle que l’on oubliait le corps même de Césaire dans le cocon d…
  • De l’île Maurice, parole pour l’aimé Césaire
    J’ai rencontré Aimé en 1996, à la mairie de Fort-de-France. Son accueil et son humanité poétique ont laissé en moi une trace indélébile. Il a lu en toute complicité mon texte Cale d’étoiles-Coolitude, bousculant ses acti…
  • Aimé Césaire : le volcan s’est éteint
    Le glas ayant sonné, Césaire est donc parti. Désormais allongé, étendu seul, il est là, ici, partout et nulle part, fiché horizontalement, à la manière de ce qui plus jamais ne se relèvera. Passé au pays du grand sommei…
  • Césaire, créateur et passeur de mots
    La mort d’Aimé Césaire a été annoncée ce jour, 17 avril 2008. Le poète et homme politique était hospitalisé à Fort de France depuis une semaine. Au cours de sa vie, il aura marqué son temps, influencé la pensée d’autres …
  • Diaspora et littérature négro-africaine sous bénéfice d’inventaire
    Dans, Le premier homme, roman posthume d’Albert Camus, il y a une scène émouvante : le héros, Jacques Cormery se rend au Cimetière de Saint-Brieuc pour repérer la tombe de son père, mort pendant la première guerre mondia…
  • « Le stéréotype appartient à celui qui le forme, pas à celui qui en est la cible »
    Publié en mai dernier, le rapport global 2007 du Bureau International du Travail (BIT) sur l’égalité au travail, souligne qu’en dépit des avancées majeures, les discriminations au travail persistent et prennent de nouvel…
  • Le labyrinthe de la solitude congolaise : Indépendance Cha cha
    Dans son dernier roman, la romancière française Anne Vallaeys accomplit un retour au pays natal : le Congo qui l’a vu naître et qu’elle a quitté à neuf ans, au lendemain des indépendances.Dans son remarquable essai : Le …
  • La Comédie Indigène
    Avec La comédie Indigène, Lotfi Achour propose un spectacle « politiquement incorrect » qui a le mérite d’interroger les représentations archétypales et humiliantes héritées de la colonisation, véritables gangrènes des soc…
  • Littérature : quand les écrivains occupaient le « terrain » journalistique
    Quels liens entre littérature et journalisme dans les littératures africaines postcoloniales ? Critique littéraire, Boniface Mongo Mboussa propose ici quelques éléments de réponse.Comment envisager les relations qui se s…
  • « L’œuvre de Baldwin est plus que jamais d’actualité »
    Alain Mabanckou, prix Renaudot avec Mémoires de porc-épic (2006) publie un essai, Lettre à Jimmy (Fayard 2007) sur l’œuvre de James Baldwin. Le ton de ce livre (celui de la confidence) sert de prétexte à l’écrivain pour …
  • Les Murs
    Une des richesses les plus fragiles de l’identité, personnelle ou collective, et les plus précieuses aussi, est que d’évidence elle se développe et se renforce de manière continue, nulle part on ne rencontre de fixité id…
  • Tati-Loutard, l’honneur de la poésie africaine contemporaine
    Après avoir salué le Mauricien Edouard Maunick et le Malgache Jacques Rabemenanjara, la maison d’Alioune Diop célèbre le Congolais Jean-Baptiste Tati-Loutard Homme de culture, critique littéraire et artistique, Jean-Bapt…
  • Les belles choses que porte le ciel
    Dans le champ littéraire africain, le monde anglophone s’est toujours affirmé novateur. On se souvient du décapant Ivrogne dans la brousse d’Amos Tutuola, de la remarquable Route de la faim de Ben Okri, ou des fameuses C…
  • La question noire aujourd’hui dans le monde
    Organisée par l’Institut du Tout-Monde, une semaine du Tout-Monde s’est tenue au TOMA (Théâtres d’Outre-Mer en Avignon) à la Chapelle du Verbe incarné durant le festival, du 14 au 17 juillet. Après la première rencontre …
  • Mémoires des esclavages
    Organisée par l’Institut du Tout-Monde, une semaine du Tout-Monde s’est tenue au TOMA (Théâtres d’Outre-Mer en Avignon) à la Chapelle du Verbe incarné durant le festival, du 14 au 17 juillet 2007. Essentiellement constit…
  • Des pèlerins africains chez Aimé Césaire
    L’ancien maire de Fort-de-France fête ses 94 ans le 26 juin 2007. À cette occasion, une forte délégation sénégalaise, composée d’une cinquantaine d’officiels et d’artistes, débarque en Martinique pour rendre hommage à ce…
  • « Ne prenons pas Senghor pour ce qu’il n’est pas ! »
    Après avoir célébré Aimé Césaire (1), Daniel Delas – professeur émérite à l’université de Cergy- Pontoise – médite dans une biographie roborative sur l’œuvre de Senghor.Vous avez publié en 1982 (2), une étude critique su…
  • Rencontres « Maintenant l’Afrique ! »
    Diversité, évolutions, influences, auto-productions, exportations des œuvres, coopération interculturelle… autant de thèmes abordés durant la première table-ronde des rencontres. Ce débat fut animé par la haute personnal…
  • « Je crains la volupté verbale »
    Après un premier roman, Lisahohé, traversé par la relation Histoire / mémoire, l’écrivain togolais Théo Ananissoh nous donne à lire avec Un reptile par habitant, un vrai faux polar devenant au fil du récit, une interroga…
  • Une nouvelle région du monde. Esthétique I
    L’an dernier, Edouard Glissant avait publié un essai au titre énigmatique: La cohée du lamentin. C’était une sorte de  » retour au pays natal « , puisqu’il est natif du Lamentin,. Ce livre lui servait en tout cas de prétex…
  • Rencontres « Maintenant l’Afrique ! » : entre amer réveil et lueurs d’espoir
    En attendant la parution du prochain numéro d’Africultures (n°69, à paraître en décembre 2006 et réalisé en partenariat avec CulturesFrance), consacré à l’économie de la culture en Afrique et qui présentera des synthèses…
  • à propos de Sans rancune de Thomas Kanza
    Roman charnière de la littérature du Congo-Kinshasa et précieux document historique, Sans rancune de Thomas Kanza (ancien compagnon de Lumumba), longtemps introuvable, vient d’être réédité par Jean-Pierre Orban.Qui est J…
  • Mémoires de porc-épic
    Mémoires de porc-épic, dernier roman d’Alain Mabanckou vient d’être couronné par le prestigieux prix Renaudot qui lui avait échappé en 2005 – au profit de Nina Bouraoui – pour son roman Verre Cassé.Dans son précédent rom…
  • Presque-Songes – Sari-Nofy
    Exhumation d’un poète Jean-Joseph Rabearivelo (1901-1907) est probablement l’écrivain malgache le plus célèbre. Issu d’une famille noble de l’Imerina, il est fasciné par la littérature française, qu’il découvre au collè…
  • « L’épreuve du bateau négrier : négativité totale et positivité absolue »
    Il y a quelques années, Édouard Glissant, philosophe, poète et romancier, lançait, avec Wole Soyinka et Patrick Chamoiseau un appel pour la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité. Cette revendication…
  • Senghor à l’honneur
    Une biographie et une anthologie mettent le « poète-président » à l’honneur.Par l’ampleur de sa documentation et sa finesse d’analyse, Vie de Léopold Sédar Senghor du professeur Janet G. Vaillant se distingue parmi les nom…
  • Babyface ou la leçon de Koffi Kwahulé
    Le premier roman du dramaturge Koffi Kwahulé est un chant d’amour polyphonique.En France, où les champs artistiques sont généralement compartimentés, il n’est pas toujours aisé de naviguer d’un genre à l’autre. Beaucoup …
  • Une poésie d’initiation
    Lors du Printemps des poètes du 7 au 13 mars 2006 sur le thème le  » chant des villes « , vous serez à l’honneur, puisque votre recueil Gnia est mis en scène par Gilbert Tiberghien. Quel sentiment vous inspire cette électi…
  • Harraga
    Boualem Sansal a fait une entrée fracassante en littérature avec son premier roman Le Serment des barbares (1999) – une charge virulente contre l’Algérie des Islamistes et du F.L.N. Depuis, il a publié L’arbre fou (2000)…
  • Les écrivains et la colonie : les mensonges de l’Histoire
     » La France est secouée ces derniers temps par des débats, des déclarations, des lois qui, loin de la grandir, nous montrent finalement le visage d’un pays adepte de la langue de bois lorsqu’il s’agit d’affronter sa part…
  • « Tchicaya U Tam’si empêchait la littérature africaine de tourner en rond »
    A l’instar de L. S. Senghor, le poète congolais a toujours été un chantre du dialogue entre l’Afrique subsaharienne et le Maghreb. Témoignage du poète tunisien Tahar Bekri.Boniface Mongo : Cette rencontre avec Tchicaya. …
  • Lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur de la République Française, à l’occasion de sa visite en Martinique.
    Malgré le report de la visite du ministre de l’Intérieur en Martinique, ce texte reste d’une remarquable pertinence.De Loin M. le Ministre de l’Intérieur, La Martinique est une vieille terre d’esclavage, de colonisatio…
  • La cohée du lamentin. Poétique V
     » Agis dans ton lieu, pense avec ton monde « . Cette maxime de l’auteur ressassée dans plusieurs essais convient au cinquième volume de sa poétique : La cohée du lamentin. Ce titre, inintelligible au non Martiniquais, ren…
  • La place de la littérature dans l’interculturel
    Dans la préface qu’il consacre à votre essai, J.M.G. Le Clezio écrit : « Issa Asgarally n’est pas le produit de la culture française. On peut même affirmer qu’il n’est pas le produit d’une culture purement occidentale. I…
  • Nègre je suis, nègre je resterai. Entretiens avec F. Vergès.
    Les années 90 ont été des années grises quant à la réception d’Aimé Césaire. Il y a d’abord eu le manifeste de la créolité (1989) cosigné par P. Chamoiseau, R. Confiant et J. Bernabé, qui reprochait à Césaire son amour i…
  • Droits de l’homme, droit des peuples
    Dans le cadre des rencontres du matin du TOMA en Avignon à la Chapelle du verbe incarné, Edwy Plenel, qui fut directeur de la rédaction du Monde jusqu’en novembre 2004, et le philosophe poète et romancier martiniquais Ed…
  • Double flamme africaine*-3809
    ///Article : 3809…
  • Lyriques amoureuses-3812
    ///Article : 3812…
  • Le royaume du python
    1. Avant toute chose, je vais tenter de préciser les notions autour desquelles j’articule cette réflexion. Il y a d’abord l’expression  » royaume du python  » qui peut sembler renvoyer à un certain exotisme, voire à une c…
  • Écrire le métissage
    Les personnages métis apparaissent dans la littérature africaine dès les années 1930. Aperçu historique, de Nini la mulâtresse d’Abdoulaye Sadji à Lagon, lagunes de Sylvie Kandé.Première colonie française en Afrique noir…