Tous les articles

Tous les articles en lien avec Demain j’aurai vingt ans

  • IN MEMORIAM LILYAN FONGANGNKESTELOOT
    Hommage de l’écrivain béninois à Lilyan Kesteloot,  professeure à l’Université de Dakar, décédée en février 2018. Elle travaillait depuis les années 1950 sur les littératures africaines francophones.  Naturellement di…
  • Léopold Sédar Senghor et Walt Whitman. Pour l’idéal humaniste universel par Abou Bakr Moreau
    Critique de cette étude de Abou Bakr Moreau, parue en 2010. J’y découvre avec plaisir un très savant critique littéraire ayant lu Blanchot comme Jakobson, Meschonnic comme Riffaterre, sans oublier Lyotard ni E. Said et s…
  • [Lire et penser] Pourquoi lire la revue Ethiopiques ?
    Fondée par L.S.Senghor en 1979, exactement lorsqu’il quitta la présidence du Sénégal, Ethiopiques est la seule revue culturelle qui ait paru, au Sénégal, sans interruption grave, deux fois par an, e jusqu’à nos jours. Li…
  • Age d’homme, appétit de Monde et supplément de vie
    Publié chez Grasset, le dernier ouvrage de Alain Mabanckou, Le monde est mon langage, est un tour du monde dans la bibliothèque de l’auteur. « – L’écrivain est quelqu’un qui se délimite un espace très étroit et qui fouil…
  • À propos de la littérature négro-africaine
    La professeure Lylian Kesteloot réagit, ici, à l’article de Abdoulaye Imourou, Vers une critique africaine globale , paru sur Africultures.com.L’article du professeur Imorou, paru dans Africultures, je l’ai lu avec beau…
  • Je ne suis pas un homme qui pleure
    Fabienne Kanor écrit depuis 2004 au rythme d’un roman tous les deux ans. Voici le septième… et le premier que je découvre. Bien qu’ayant récolté plusieurs prix (Caraïbe, Carbet, Tout Monde), cet écrivaine est restée pe…
  • Roland Barthes, son grand-père et le rêve des autres
    Dans le cadre de sa chaire de création artistique au Collège de France, Alain Mabanckou a convié l’intelligentsia des années 2010 le temps d’un colloque historique, sobrement intitulé  » Penser et écrire l’Afrique noire « …
  • Les Maquisards de Hemley Boum
    Ce samedi 16 avril, le prix du livre engagé de La Cene littéraire récompense le roman, Les Maqui-sards, de Hemley Boum paru aux éditions La Cheminante. Il lui sera remis le 28 avril lors du Salon du livre de Genève. Le j…
  • Vers une critique africaine globale
    Nous assistons à une globalisation de plus en plus affirmée de la critique africaine (1). Il existe, au sein de cette critique, plusieurs tendances qui peuvent être regroupées en deux catégories : une critique ethnocentr…
  • Alain Mabanckou, hybridité, intertextualité et esthétique transfrontalière
    Prolifique, Alain Mabanckou compte à son actif dix romans, six recueils de poésie, quatre essais et deux livres pour la jeunesse. Plébiscité par les institutions littéraires prestigieuses, il est le récipiendaire de nomb…
  • « Le Collège de la France cosmopolite »
    Pour la première fois la chaire annuelle de création artistique du Collège de France ouverte en 2005 invite un écrivain à y officier. Et cet événement est double puisque cette chaire a été confiée à Alain Mabanckou, fais…
  • Jacques Rabémananjara
    Un regard historique du plus haut intérêt posé sur ce poète encore mal connu, Jacques Rabemananjara, dans l’ouvrage de Dominique Ranaivoson, Jacques Rabemananjara, poésie et politique à Madagascar dans une coédition Sépi…
  • Sony Labou Tansi
    Cet écrivain congolais disparu il y a 20 ans connaît une notoriété posthume quelque peu inattendue, et due en grande partie à plusieurs études et rééditions de son œuvre depuis 2 ans. Non qu’il ait passé inaperçu de son…
  • Méditations africaines
    Méditations africaines publiées aux Éditions Mémoire d’encrier est un ouvrage de sagesse nourrit de références et d’expériences, préfacé par le philosophe Souleymane Bachir Diagne.Ce n’est pas un diaire, ce n’est pas un …
  • Les enfants des cyclones
    Ce fonctionnaire haïtien, né en 1957, s’est surtout consacré au développement du livre et de la peinture dans son pays. Cette île dont on n’entend parler le plus souvent en termes de cataclysmes. Voici donc le premier ro…
  • Les Transparents de Ondjaki
    Dans une langue sublime, poétique où les personnages sont plus attachants et détonnants les uns que les autres, Ondjaki nous livre un récit puissant au coeur de Luanda, en Angola. Les Transparents est un coup de coeur éc…
  • Black Bazar : Aux sources de la rumba
    Le temps des orchestres de rumba congolaise est révolu. Même le Staff Benda Bilili a fermé boutique. Avec le groupe [Black Bazar], Alain Mabanckou a voulu inverser la tendance…Enlevez votre manteau avant d’entrer parce q…
  • Transhumances littéraires africaines :
    Les Étonnants Voyageurs viennent d’achever leur 24e édition à Brazzaville. Une édition qui a fait grand bruit. Les questions du « retour » et de « l’hybridation » ont été sur toutes les lèvres, en attestent les nombreux arti…
  • Les Étonnants Voyageurs à Brazzaville : quelles économies du livre en jeu ?
    La 24e édition du festival des Étonnants Voyageurs commence le 13 février 2013 à Brazzaville. Le programme est alléchant : 90 invités venus de 23 pays sont annoncés à travers 120 rencontres, débats et lectures répartis d…
  • Les Étonnants Voyageurs à Brazzaville :
    Pour la première fois, et ce après des escales à Bamako et Port au prince, le festival littéraire des Étonnants Voyageurs fait escale à Brazzaville (Congo) du 13 au 17 février 2013. Quelques semaines avant le début du vo…
  • « L’occultation de l’histoire afro-antillaise est à la source de la colère de nombreux Noirs de France »
    À partir du 5 février 2012, France 5 diffuse la remarquable série en trois volets Noirs de France sur l’histoire des Afro-Antillais en France. Rencontre avec Juan Gélas qui l’a réalisée avec l’historien Pascal Blanchard….
  • Clandestins
    Un jeune métis franco-sénégalais, né en France d’une mère casamançaise, débarque à zolor (Ziguinchor) pour assister aux funérailles de son frère (c’est-à-dire. son cousin) assassiné sauvagement par un inconnu. On se dit…
  • Impressions et paroles d’Afrique
    Le sous-titre de cet ouvrage de 320 pages est révélateur : « 10.000 Km parcourus, 120 interviews réalisés ». En effet c’est un complément au « guide du routard » un peu particulier à travers onze pays francophones.En quoi di…
  • Demain j’aurai vingt ans
    Le dernier récit de A. Mabanckou ne semble pas avoir été apprécié comme les précédents, par le public français, si j’en crois l’article de Christine Rousseau dans Le Monde. Moins brillant certes. Pas d’effets de style c…
  • Ecrire l’Afrique à partir de l’autre rive
    Pour David Koffi N’Goran penser « l’écriture de l’autre rive » chez Alain Mabanckou, c’est aussi penser « les conditions dans lesquelles la marche africaine hors-Afrique préfigure ou configure la marche actuelle du monde ». »…
  • Afrique. Paroles d’écrivains
    Il n’est pas toujours évident de faire parler les écrivains, notamment lorsque ceux-ci sont parfois enfermés dans des carcans d’appartenances géographiques qui tendent à faire passer au second plan leur travail littérair…
  • L’écrivain africain aujourd’hui 
    En vérité la question de l’identité nationale n’est pas si hors de propos qu’il y paraisse. Elle est même au centre de la problématique des écrivains africains d’aujourd’hui. Cela fait quelques années déjà que l’on se p…
  • Les grandes figures de la Négritude : Paroles Privées
    Les grandes figures de la Négritude : Paroles Privées est le fruit d’entretiens entre l’universitaire Lilyan Kestelloot, spécialiste des littératures africaines et le psychothérapeute sénégalais Ari Gounongbe. Dans cet o…
  • Trois femmes puissantes
    « L’art de Marie Ndiaye apparaît ici dans toute sa singularité et son mystère. La force de son écriture tient à son apparente douceur aux lentes circonvolutions qui entraînent le lecteur sous le glacis d’une prose impecca…
  • Harraga
    Voici un roman qui plonge dans l’actualité brûlante de l’espace méditerranéen. Car en effet la lunette braquée sur le trajet Tanger-Algésiras, fonctionne comme un sondage valable pour toute la côte africaine jusqu’en Égy…
  • Afrique, Passion et résistance
    L’attendait-on ? Oui bien sûr, et d’autant plus qu’on ne l’entendait plus. Il apparaissait encore, discrètement, dans quelque colloque, séminaire, symposium. Improbable silhouette, avec sa veste Kaki fatiguée, sa casque…
  • Le grand camouflage
    Ce petit ouvrage rassemble les articles que Suzanne Césaire (épouse d’Aimé) publia entre 1941 et 1945 dans la revue Tropiques (1) qui fut animée par les Martiniquais A. Césaire, René Ménil, A. Maugée, L. Thèsée et leurs …
  • Dieux d’eau du Sahel. Voyage à travers les mythes de Seth à Tyamaba
    Il s’agit d’une œuvre de maturité, où l’auteur, parfaite littéraire, montre comment une intellectuelle qui a développé sans cesse son amour et son intelligence de l’Afrique a pu acquérir une vaste culture interdisciplina…
  • Sikè
    Déroutant tout d’abord, par ce dialogue abrupt entre un homme et sa toute petite fille, ce roman, qui est très exactement une autofiction – genre magnifiquement illustré par Serge Doubrovski – ce roman a vite fait de cap…
  • Io l’Africaine
    Cet important ouvrage (300 p.) a pour sous-titre : L’Afrique et ses représentations de la périphérie du monde au cœur de l’imaginaire occidental. C’est dire l’ambition de son projet. Écrit par un docteur en lettres, mai…
  • Une relecture du porc-épic de Mabanckou
    Ah comme il est hasardeux de présenter l’œuvre d’un auteur « francophone » et métropolitain sans rien connaître de sa culture ! Voilà ce qui arrive quand on se laisse prendre au discours médiatique de cette nouvelle généra…
  • Anthologie de la littérature orale songhay-zarma
    Cette anthologie qui aurait dû s’intituler Le beurre des mots, est la plus importante des textes de littérature orale africaine publiés en une fois : 4 volumes et 1080 pages. – Monumentale, avouons-le. Cela nous laisse r…
  • Littératures orales africaines
    Ce fort volume qui a pour sous-titre : « perspectives théoriques et méthodologiques », propose une introduction aux littératures orales d’Afrique noire. Il dégage d’abord leur spécificité : à savoir, dans l’oralité, le sta…
  • Black Bazar
    S’il est bien un mot qui inscrit une certaine idée de l’Orient et plus largement de l’exotisme, dans la langue française, c’est bien celui de « bazar ». Les dictionnaires nous signalent qu’il est attesté depuis le premier …
  • « L’œuvre de Baldwin est plus que jamais d’actualité »
    Alain Mabanckou, prix Renaudot avec Mémoires de porc-épic (2006) publie un essai, Lettre à Jimmy (Fayard 2007) sur l’œuvre de James Baldwin. Le ton de ce livre (celui de la confidence) sert de prétexte à l’écrivain pour …
  • Mémoires de porc-épic
    Mémoires de porc-épic, dernier roman d’Alain Mabanckou vient d’être couronné par le prestigieux prix Renaudot qui lui avait échappé en 2005 – au profit de Nina Bouraoui – pour son roman Verre Cassé.Dans son précédent rom…
  • « Le code noir »
    Jamais mon train n’aura ressemblé à celui d’un touriste. Paris… Chaque bâtisse me paraît étrangère, et pour peu qu’un automobiliste klaxonne devant mon égarement, je retrouve enfin mes marques dans cette ville. Je n’ose…
  • Raharimanana, quel qu’en soit le prix…
    Cher Jean-Luc, L’article de Nimrod  » Le fol amour de soi « , publié sous la rubrique  » Rebonds  » d’Africultures, a fait référence à ma contribution intitulée  » Ce soir vous lirez Quignard ou Raharimanana  » parue sur ce s…
  • Divagations pendant un hiver au Michigan
    Musique congolaise : des titres d’album et des chansons en  » franlingala  » Il y a donc la neige. On aurait dit des montagnes tombées du ciel par une opération du Saint-Esprit. Si tant est que le Saint-Esprit daigne enco…
  • Comment faire passer un roman pour une « suite » d’un autre ?
    J’avais toujours cru que lorsqu’un écrivain achevait un roman, il disait adieu à ses personnages – même si par la suite ceux-ci composeraient cette globalité de l’œuvre que d’aucuns appellent univers. Seules les sagas, l…
  • Ce soir vous lirez Quignard ou Raharimanana
    Dès lors qu’une oeuvre est réputée difficile d’accès, on a vite fait de parler de la vie de l’auteur, de ce qu’il aime, de ce qu’il déteste, de ses coups de gueule, de ses coups de cœur, de ses combats etc. On lui accord…
  • Verre cassé
    que l’heure était désormais à l’écrit parce que c’est ce qui reste, la parole c’est de la fumée noire, du pipi de chat sauvage A. M. » La conversation de la mémoire  » De fait, les écrivains devraient aborder les questio…
  • Kourouma avait raison : la politique est une affaire de bêtes sauvages
    Le barbu le plus célèbre du monde L’Amérique a redonné un mandat de quatre ans au Républicain George W. Bush. Le monde peut respirer. La chaîne CNN l’a écrit « America has spoken ». Voilà déjà une chose de faite. Et puis,…
  • Lylian Kesteloot vue par Philombe
    Lylian Kesteloot-Lagneau était professeur de lettres à l’école normale supérieure de Yaoundé. Femme de lettres de nationalité belge francophone, elle s’intéressa avec un soin quasi-maternel à la promotion de notre jeune …
  • et moi aussi je ne sais rien de cette île
    et moi aussi je ne sais rien de cette île, mais c’est pas grave, je vous demande pardon, et moi aussi je ne sais rien de ce peuple, c’est impardonnable, mais on ne peut pas tout savoir, veuillez accepter mes excuses, et …
1
2