Tous les articles

Tous les articles en lien avec Existe-t-il une mode noire ?

  • Montpellier Danse 2001
    L’été dernier, le festival Montpellier Danse a accueilli, dans le cadre de l’Atelier du Monde, une quarantaine de jeunes danseurs venus des quatre coins de la planète. Parmi eux, 29 Africains originaires de l’ensemble du…
  • « Le monde créole a besoin de retrouver l’Afrique »
    Née en France de parents guyanais, riche d’une triple culture – guyanaise, africaine et française, Norma Claire crée sa compagnie en 1992 après avoir travaillé avec des figures de la danse africaine contemporaine telles …
  • Shift : Boyzie Cekwana brouille les pistes
    Il est l’une des grandes révélations de la scène chorégraphique africaine ces dernières années. Boyzie Cekwana a présenté à Paris, début mars, sa dernière création : Shift. Une pièce déroutante qui questionne notamment l…
  • La danse africaine n’a rien à prouver
    D’origine haïtienne, la danseuse et chorégraphe Kettly Noël, 33 ans, vit à Bamako depuis 1999. Sa première création, présentée à la Maison des cultures du Monde à Paris, en 1996, fut très remarquée. Elevée dans la cultur…
  • Bamako 2000 : le Festival du théâtre des Réalités innove tous azimuts
    Du 17 au 24 novembre dernier s’est déroulée dans la capitale malienne la cinquième édition du Festival du théâtre des Réalités. Organisé par l’association Acte Sept, ce rendez-vous pluridisciplinaire innove tant dans sa …
  • FIMA 2000 : crise ou succès ?
    Du 11 au 13 novembre dernier, s’est tenue à Niamey la seconde édition du FIMA (Festival international de la mode africaine) organisé par l’omniprésent styliste nigérien Alphadi. Si cet événement s’impose comme l’un des p…
  • Danse contemporaine en Afrique : état des lieux, état des vœux
    L’Atelier Danse qui s’est tenu lors du colloque « Territoires de la création » en septembre dernier à Lille a tenté de faire le point sur les besoins de la danse contemporaine africaine en matière de formation, de producti…
  • Montpellier Danse 2000 : le grand écart des créations africaines
    Témoignant de l’intérêt grandissant de l’Occident pour les danses contemporaines d’Afrique, le festival Montpellier Danse leur a, cette année, largement ouvert ses portes. L’occasion de mesurer, à travers les six créatio…
  • Le défi des labels indépendants
    Si Internet et la piraterie privée font vaciller les majors du disque, les petits labels indépendants pourraient bien tirer leur épingle du jeu. En misant sur leur qualité et leur spécialité. Le reggae, Guillaume Bouga…
  • « Les maisons de disques ne font jamais de cadeau : elles font du business. »
    Après avoir accompagné de nombreuses stars (Abeti, Ray Lema, Manu Dibango…), Lokua Kanza, d’origine congolaise (ex-Zaïre), sort son premier album en 1993. C’est un succès immédiat. Le guitariste-chanteur ouvre la voie …
  • Premières rencontres chorégraphiques métisses d’expression noire
    Du 18 au 28 mai, la Cartoucherie de Vincennes, aux portes de Paris, accueille les premières Rencontres chorégraphiques métisses d’expression noire. Au programme, les spectacles de douze compagnies créoles, un concours ch…
  • Une Afro-européenne 
    Découverte par le grand public dans le film « Black Mic Mac » de Thomas Gilou, Félicité Wouassi, 38 ans, d’origine camerounaise, incarne une génération de comédiens au carrefour de deux continents, deux cultures, deux ciné…
  • Entre Montréal et Paris
    Il a été Bouba dans le fameux  » Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer  » que réalise Jacques Benoît en 1988. Il a tourné avec Claude Lelouch, Christian Lara, Cheick Doukouré, Edouard Molinaro, Pierre Jolive…
  • Directeur du cinéma Images d’ailleurs
    Depuis 1990, ce cinéma parisien s’est forgé une identité propre dans sa catégorie art et essai : la promotion des oeuvres issues des cultures noires et d’autres cultures en état de  » sous-représentation « . L’initiateur d…
  • L’Afrique du sud mène la danse à Tananarive
    Les 3èmes Rencontres de la création chorégraphique d’Afrique et de l’Océan indien se sont déroulées en novembre dernier dans la capitale malgache, Antananarivo. Remportant deux des trois prix du concours, les compagnies …
  • Metissacana : internet partout
    En 1996, la styliste sénégalaise Oumou Sy, son mari Michel Mavros et Alexis Sikorsky ont ouvert à Dakar le premier cybercafé d’Afrique de l’Ouest : le Metissacana. C’est aussi le nom de leur société : principal serveur a…
  • Quand la mode tutoie le web
    Elle compte parmi les plus grands talents de la mode. Française et Sénégalaise, Claire Kane a inventé un style qui n’appartient qu’à elle en révolutionnant l’utilisation du pagne en coton tissé. C’est aussi la première s…
  • L’explosion de la révolte hip-hop
    « Hip » signifie « affranchi » dans l’argot du jazz et « to hop » danser, avec une notion de compétition caractéristique de la danse de la rue. Le mouvement hip-hop, né dans les rues du Bronx à la fin des années 70, s’appuie s…
  • Thony Maskot, l’ambassadeur hip-hop
    D’origine ivoirienne, Thony Maskot est l’un des premiers danseurs hip hop en France. Il fonde successivement trois compagnies : Ladies Night (1988-1991) ; Un Point C’est Tout (1995-98) ; Sanrancune (depuis 1996). En 1997…
  • Compagnie Black Blanc Beur, pionnière du hip-hop
    Le succès actuel du hip-hop et sa reconnaissance par les institutions françaises doivent beaucoup à B3, sacrée compagnie nationale depuis deux ans. Co-fondée par Jean Djemad, médecin et acteur social cf. entretien dans A…
  • Compagnie A.C.A., l’esprit de la rue
    Créée en 1995 dans la banlieue de Grenoble, la compagnie A.C.A. (Afro Culture Arts) s’impose aujourd’hui parmi les meilleures formations de danse urbaine du sud de la France. Dans la volonté de renouveler la culture hip-…
  • 6ème Dimension, du smurf à l’Egypte antique
    Ils ont entre 18 et 26 ans, sont originaires du Togo, du Congo, de la Réunion, de la Guyane… et de France, et se sont rencontrés au cours de  » battles  » : les défis, ces compétitions entre danseurs hip-hop. Créée en 19…
  • Tinostyle, la rage de danser
    Après avoir fondé la compagnie ABS (Atomic Black Style) en 1996, Thierry Anoman (23 ans) crée deux ans plus tard Tinostyle. Cette nouvelle formation réunit quelques danseurs d’ABS et cinq danseuses amateurs des Mureaux (…
  • Les Flambeuses : la jeune génération
    Les Flambeuses réunit trois jeunes filles de 10 à 12 ans, mordues de hip-hop et déjà lauréates d’un concours de danse départemental. Diop N’Dack, Sabrina Himiche et Eva Ouattara ont commencé à s’entraîner très tôt dans l…
  • L’âge de raison des Positive Black Soul
    Le rap au Sénégal, c’est aujourd’hui près de 1500 groupes qui se cherchent… C’est le reflet d’une jeunesse déboussolée en qui on a pas su faire confiance et qui aujourd’hui, tout en fuyant les vices qui pourraient naît…
  • Montréal : rencontre hip-hop au sommet
    Au festival Nuits d’Afrique, qui depuis 13 ans fait danser Montréal, le hip-hop africain a rencontré le rap québecois.Il a la cinquantaine, est plutôt fluet, sourit, plaisante… Tout le monde l’appelle Touré. C’est lui …
  • Corps physique, corps-mémoire et corps-esprit dans la danse africaine
    Initié aux danses du sud du Bénin, dont il est originaire, Koffi Kôkô se forme plus tard, en France, aux danses classique et contemporaine occidentales. De sa démarche métisse naît l’une des écritures chorégraphiques afr…
  • Briser le tabou qui interdit de parler du corps
    Avec la parution, en 1983, de son premier récit autobiographique, Le Baobab fou, Ken Bugul fait d’emblée scandale en Afrique. Déchirée entre la culture de ses parents et son expérience de l’Occident, elle compte parmi le…
  • La danse en pleine effervescence
    La danse bouge en Afrique. Et fait de plus en plus parler d’elle. Elle éveille un nouvel intérêt sur le continent comme dans les pays occidentaux. Cette édition du Masa l’a encore démontré avec évidence. Les acheteurs et…
  • Compagnie Moving Into Dance (Afrique du Sud)
    C’est sans doute l’une des compagnies de danse contemporaine africaines parmi les plus renommées et les plus intéressantes actuellement. Forte de ses vingt ans d’existence, Moving Into Dance a présenté trois pièces, d’in…
  • Cleansing
    Initialement, Opiyo Okach (29 ans), le chorégraphe de « Cleansing », est un mime renommé au Kenya. Faustin Linyekula et Affrah Tanemberger (25 et 21 ans), les deux autres membres de la compagnie Gaara, créée en 1996, vienn…
  • Nesse Mon
    Après « Djigui ni Hami » (« Espoirs et Craintes »), le premier ballet du J-Ban créé en 1996, Rokiya Koné poursuit avec « Nesse Mon » sa quête spirituelle. Chorégraphe attitrée de l’Ensemble Kotéba d’Abidjan (dirigé par Souleym…
  • Dimi
    Langage neuf ou reflet d’un effet de mode ? Les avis ont été très partagés sur « Dimi » (« Douleur » en dioula), la première pièce de la compagnie abidjanaise Tchetche, composée de quatre jeunes danseuses. Au carrefour du co…
  • Chants et danses rituels en pays mongo
    Troupe folklorique : Walo W’Afeka annonce d’emblée la couleur. Si cette étiquette a le mérite de revendiquer une danse liée à une culture traditionnelle – en l’occurrence celle du pays mongo en RDC -, elle n’explique pas…
  • Soweto Dance Theater (Afrique du Sud)
    Le ballet du Soweto Dance Theater présente de manière frappante des points de comparaison avec celui de la National Dance Company. Tant par leur propos que par leur esthétique, ces deux pièces se recoupent. On retrouve d…
  • Ezezam ou le Vice
    Cette jeune compagnie camerounaise, déjà présente lors du dernier Masa, laisse perplexe. « Ezezam ou le Vice » multiplie les clichés et les maladresses chorégraphiques. Sur une musique live (synthés, balafons, djembés, bas…
  • Figninto
    Après « Le Siècle des fous », sa première création très remarquée, la jeune compagnie burkinabè Salia nï Seydou présente une nouvelle chorégraphie : « Figninto ». Dans cette réflexion dansée sur l’aveuglement des hommes, s’e…
  • Les producteurs compétents manquent…
    Il a fondé et dirige, depuis 1974, l’une des compagnies les plus populaires d’Afrique de l’Ouest : l’ensemble Kotéba d’Abidjan. Metteur en scène, auteur et producteur, Souleymane Koly réussit non seulement à faire vivre …
  • Femi Kuti reprend le flambeau
    A 36 ans, le fils ainé de Fela vient de lancer un mouvement politique et de sortir son deuxième album, Shoki Shoki (Barclay/Polygram). Un an et demi après la mort du héros légendaire de l’afrobeat, Femi Kuti tente de s’i…
  • Le FIMA : miracle ou mirage ?
    C’est au milieu des dunes du désert de l’Aïr-Ténéré, au Niger, qu’a eu lieu, en novembre dernier, le premier Festival international de la mode africaine (FIMA). Un événement culturel hors du commun, tant par ses moyens t…
  • Le rire et la mémoire archaïque du corps
    Il n’est pas si loin le temps où seuls les grands ballets nationaux symbolisaient la danse africaine dans le monde. Sur scène, les artistes se devaient de faire sourire ou rire tous les publics. Des danses traditionnelle…
  • Une danseuse qui ose faire rire
    Née en France, en 1968, Julie Dossavi, d’origine béninoise, propose une danse urbaine qui échappe aux étiquettes. On y retrouve aussi bien du contemporain et du hip-hop qu’une gestuelle africaine. Avec le chorégraphe Gér…
  • Au carrefour de la danse, du mime et du théatre
    Créée en 1996, la compagnie Gaara a remporté le 3ème prix du Concours chorégraphique interafricain organisé en Angola en avril dernier. Elle serait actuellement la seule compagnie de danse contemporaine au Kenya.Votre cr…
  • Une maison de la danse renait au Sénégal
    Quinze ans après la fermeture de Mudra Afrique, la danseuse et chorégraphe Germaine Acogny rouvre un centre de formation au Sénégal. Un stage de trois mois, destiné aux danseurs professionnels africains, aura lieu au pri…
1
2
3