Tous les articles

Tous les articles en lien avec Le Dernier Minuit

  • Le cinéma algérien aujourd’hui
    Lors de la 10e édition du festival des cinémas d’Afrique en pays d’Apt (novembre 2012), la traditionnelle table ronde du dimanche matin a porté sur l’état du cinéma algérien. Elle regroupait la réalisatrice et actrice Am…
  • Cannes 2012 – La Cinéfondation 3
    Maniant aussi bien la fiction que le documentaire, le Franco-Ivoirien Philippe Lacôte est sélectionné pour l’Atelier Cinéfondation du festival de Cannes sur un projet à la frontière entre les deux genres. Intitulé Run, i…
  • Cannes 2012 – La Cinéfondation 1
    Le documentaire est l’arme d’expression par excellence de Malek Bensmaïl. Le réalisateur algérien s’en saisit pour raconter l’Algérie politique et sociale. Avec Odysseys, il propose à l’Atelier de la Cinéfondation du Fes…
  • L’Ordre et la Morale
    L’affiche du film est claire : un soldat de l’armée française, cache sa tristesse sous le drapeau national. Il est en deuil, tout comme le cinéma de Kassovitz, qui revient à la charge ! L’Ordre et la morale est un film c…
  • Beur sur la ville
    On ne va pas accuser Djamel Bensalah de racisme ! Pourtant, Beur sur la ville, son cinquième film (six avec Neuilly sa mère, qu’il a produit) a quelque chose d’organique, de malsain… C’est ce qui se dégage de cette histo…
  • Le Dernier Minuit
    Un poète va mourir. Une comédienne va pleurer et un romantique va se jeter dans ses bras. Au milieu de tout cela, le cinéma (re)prendra sa véritable place, celle de la réconciliation. Un court-métrage tunisien qui aurait…
  • « Le cinéma, ce n’est pas de la psychanalyse »
    Découvert durant la dernière édition des JCC 2010, Le Dernier minuit, court-métrage de Mehdi Hmili [cf critique]fut une belle claque et confirme l’espoir d’une relève dans le cinéma tunisien. Rencontre avec un cinéaste …
  • « Il faut être fidèle à soi-même mais c’est dur de nos jours. »
    Auréolé de plusieurs prix, Sektou du jeune réalisateur algérien, Khaled Benaïssa, continue de mener une vie rentable. Voici un entretien réalisé en juin 2009 où le cinéaste revenait sur les notions fondamentales de son c…
  • Fespaco 2011 : le documentaire face au reportage
    Le jury documentaire de la 22ème édition du Fespaco de Ouagadougou (26 février – 5 mars) fut unanime et ne prit aucun risque en offrant le premier prix à The Unbroken spirit de la Kenyane Jane Murago-Munene. D’une manièr…
  • « C’est impressionnant de contourner l’Histoire et de revenir à soi-même ! »
    Aussi discret que sa caméra, affublé d’un homonyme légendaire et de deux prénoms qui pourraient rappeler l’auteur de Chronique des années de Braise, Mohamed Lakhdar Tati est à rapprocher du cinéaste burlesque ne serait q…
  • Dans le silence, je sens rouler la terre
    Essai cinématographique épuré où le moindre mot sonnerait comme une tempête de sable, Dans le silence, je sens rouler la terre traverse un pan obscur de la colonisation française en Algérie, celui des révolutionnaires an…
  • Fissures
    Au départ un collectif, le club des 7. Ils sont Marocains, cinéastes et se veulent porte-parole d’une nouvelle manière de faire du cinéma sans les paillettes et autres stress qui dénaturent l’essence même de cet art. L’u…
  • Fespaco 2011 : des courts métrages illuminent le festival
    C’est devenu un fait dans de nombreux festivals, les plus belles propositions de cinéma se retrouvent dans la compétition des courts-métrages. Libres, fluides, des plans inventifs et non des images suffocantes, une colèr…
  • Le cinéma égyptien à la lumière du printemps arabe
    Si la « révolution du jasmin » tunisienne de décembre 2010 – janvier 2011 a clairement été un déclic, les manifestants avides de liberté et de démocratie mais eux aussi de moralisation de la vie politique face à la corrupt…
  • « J’essaie de développer une famille et de ne pas la perdre »
    HafidGood. C’est le blaze d’une société de production dont le gérant est un jeune réalisateur français qui du haut de ses 32 ans arbore fièrement un sourire mérité. Comédien, producteur et réalisateur de plusieurs courts…
  • We are Four Lions
    En sortie nationale le 8 décembre 2010, « We are Four Lions » est le premier à réussir à se moquer d’un sujet extrêmement brûlant : les travers intégristes de l’Islam. On adhère !Peut-on rire de tout ? Absolument ! Il faud…
  • Carthage 2010 : mon journal de bord
    Flash personnel sur les JCC 2010 (23/31 octobre 2010) : le journal de bord de Samir Ardjoum, critique à El Watan et Africultures et membre cette année du jury documentaires internationaux et courts-métrages nationaux.Pou…
  • Fix Me
    Récemment primé aux dernières Journées Cinématographiques de Carthage (Tunisie) avec le Tanit d’or du meilleur documentaire, Fix Me de Raed Andoni est le film de la semaine. Utilisant un sujet aussi ludique qu’intrigant,…
  • « Des images qu’on avait vues et auxquelles nous ne voulons plus songer »
    Après avoir vu Venus Noire, il était logique et primordial de rencontrer son auteur, maillon fort d’un cinéma hexagonal aussi fragile qu’incompris. Après le surprenant plébiscite de La Graine et le Mulet en 2007 (succès …
  • Vénus noire
    Un ange passe. Le silence plombe l’atmosphère de cette chambre sordide. Au beau milieu de cette accalmie, se terre un corps allongé, immobile et au visage tuméfié. Dans toute sa splendeur morbide, une dignité surgit mati…
  • Festival du film amazigh 2010 : l’ombre d’un doute
    Au festival du film amazigh dont la dixième édition s’est déroulée à Tizi Ouzou, Algérie, du 15 au 20 mars 2010, la compétition est scindée en trois parties : 4 courts-métrages, 3 longs et 5 documentaires, qui arpentent …
  • L’Ennemi intime
    Quelque part en Algérie. L’année 1959 annonce une terrible tempête du désert. L’administration française envoie ses enfants dans un pays où la guerre n’a pas de nom. La plupart sont amoureux de la vie, d’autres sont inca…
  • Le Sergent noir
    Quelque part dans un microcosme hollywoodien où la politique du producteur autoritaire et cinéphile régnait en maître. Aux alentours, quelques vétérans roulaient leur bosse inlassablement sans se soucier du « star-system »…
  • Morituri
     » Tu dis, tu meurs ; tu te tais, tu meurs ; alors dis et meurs !  » Des mots durs, sans concession, gilet pare-balles contre une situation tragique. Quelques envolées lyriques signées d’un journaliste algérien, tombé sous…
  • Mauvaise foi
    Clara & Ismaël. Tout un programme : deux beaux prénoms unis pour la vie, quête d’un bonheur ineffable, scandé par les jouissances mutuelles de ces amants réguliers des Temps modernes. Un prof de musique musulman & une ps…
  • Mon colonel
    Il se prénomme Rossi. La vingtaine rayonnante, il promène une vie facile, pleine de tièdes nonchalances dans les ruelles parisiennes. Nous sommes en 1957 et la Nouvelle vague saborde les ténors du cinéma français. Quant …
  • Harkis
    Territoire inconnu. Quelques personnes avancent à toute allure vers une colline déboisée. La lune éclaire timidement ces voleurs d’espaces, les orientant vers un baraquement mystérieux. Un homme les interpelle, un soldat…
  • Cinémas arabes, terre en transe
    La Biennale reste une des rares occasions de voir des films le plus souvent invisibles sur nos écrans. Même d’une teneur inégale, la 8ème Biennale des cinémas arabes à l’Institut du Monde Arabe de Paris (22-30 juillet 20…
  • Zidane, portrait du 21e siècle
    Espagne, 23 avril 2005. Stade Santiago Bernabeu. Le Real de Madrid reçoit Villaréal. Le public hurle. C’est l’euphorie. Les joueurs pénètrent dans l’arène. L’arbitre siffle le début du match. Les dix-huit caméras postées…
  • Beur, Blanc, Rouge
    Octobre 2001. Stade de France. Un match de football, historique, qui voit s’opposer l’équipe de France à celle d’Algérie. Ce soir-là, le cinéaste algérien Mahmoud Zemmouri est devant son écran de télévision tout comme de…
  • Les Enfants du pays
    Producteur de quelques documentaires pour la télévision, des deux premiers films de Marc Esposito (Le Cœur des hommes et Toute la beauté du monde) et de Khorma, le crieur de nouvelles du Tunisien Jilani Saadi, Pierre Jav…
  • Vers le sud
    Haïti, fin des années 70. Le pays caribéen vit sous le joug et la terreur du dictateur Duvalier,. Trois femmes blanches. Sue, Ellen et Brenda, toutes trois issues du monde occidental, d’une société plus ou moins démocrat…
  • Un témoignage français sur la guerre d’Algérie
    Après le très réussi Samia en 2000, Philippe Faucon, cinéaste sensible, revient sur les écrans avec un film dur, sans concessions et dont la thématique couvre une fois de plus l’actualité du pays. La Trahison, énième fil…
  • La Trahison
    La première séquence est belle en intensité. Un carton vient de nous orienter : L’Algérie en 1960, durant l’occupation française. Et l’inconcevable va se produire. L’action se situe dans un petit village du sud algérie…
  • Le Plafond de verre – Les Défricheurs
    En attendant de découvrir son futur projet cinématographique, Le Paradis, c’est complet  » qui sous la forme tragi-comique, [traitera]de la difficulté d’enterrer les musulmans en France « , Yamina Benguigui nous livre deu…
  • Un jour, un film
    En décembre dernier, j’apprenais que l’ancien directeur de la cinémathèque d’Alger avait publié un recueil d’anciens articles rédigés pour les quotidiens algérois  » Le Matin  » et  » Liberté « .  » Un jour, un film  » est un …
  • Bienvenue en Afrique !
    Quelque part en Autriche, deux policiers sont chargés d’extrader un immigré africain vers son pays d’origine, le Ghana. Suite à une erreur administrative, les deux membres de la sécurité publique se voient dans l’obligat…
  • Manderlay
    Manderlay, tous l’écriront, est la copie (im)parfaite de Dogville, le précédent film de Lars von Trier. Tout comme dans le premier opus, pas l’ombre d’un décor, seulement des bouts de terrain dessinés à la craie blanche …
  • J’ai vu tuer Ben Barka
    Qui est Ben Barka ? Qui sont Franju et Duras ? Qui est Georges Figon ? Tant d’interrogations pour un film qui a la particularité de ne fournir aucune réponse, la règle d’or du cinéma en quelque sorte. Un cinéma qui orien…
  • Gad Elmaleh
    Gad Elmaleh est sur tous les fronts. Un nouveau film le 7 décembre avec Gérard Depardieu (Olé, de Florence Quentin) et la sortie de son dernier spectacle « L’autre, c’est moi » en DVD (depuis le 24 novembre) viennent ponct…