Tous les articles

Tous les articles en lien avec Pour Suzanne Césaire

  • De Vénus à Miriam, au pas de mon chant : Entretien avec Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius
    Chorégraphe et danseuse, fondatrice de la compagnie Difé Kako, Chantal Loïal crée On t’appelle Vénus en 2011. Elle y danse en solo le destin tragique de Sarah Baartman, la tristement célèbre « Vénus Hottentote », exhibée…
  • L’émergence de la pensée féminine et féministe antillaise : des sœurs Nardal à Suzanne Roussi Césaire
    L’historiographie a réduit le mouvement de la négritude à une vision exclusivement masculine. Pourtant, les écrits de Suzanne Lacascade, de Jane et Paulette Nardal et ceux de Suzanne Roussi Césaire témoignent d’un engage…
  • Stèle pour Nelson Mandela
    Grandit ombre sacrée Tu as vu la terre aux mille collines Et nous avons franchi l’espace interdit La moisson sera bonne à l’heure du refus Timbre de la bonne nouvelle et partie de si loin J’ai vu Soweto et sa révolt…
  • L’éveil de la conscience de race par des femmes : une lecture genrée de la Négritude
    Les apports critiques et littéraires de femmes autour des projets intellectuels et artistiques de la Négritude s’inscrivent parmi des initiatives précoces et précaires. Suzanne Roussi-Césaire et les deux sœurs Jane et Pa…
  • Pour Hugo Chavez
    C’est mon sang qui éclate En souples jets d’une insolite douleur Dont la voix s’intercale aux archives de la mort C’est mon sang à tout faire De pays à refaire Au bord de la tempête déchirée Dont l’épée se calcine …
  • Commémoration de l’abolition (2012)
    Éloge prononcé par Ernest Pépin lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage au Conseil général d’Île de France, le 10 mai 2012.J’entends ici la voix d’Édouard Glissant, voix au bord du bégaiement et qui force …
  • Pour Haïti
    Les voiles de la mort sont apparues. Pays brisé, enseveli sous les décombres d’un cauchemar. Et les rues que l’on voit comme des fantômes hurlent sous le masque des jours. Haïti ! Haïti ! Au visage de cendre, au ciel co…
  • Je viens de décréter une Bonne Année
    J’arrive au bout de l’année avec toi Nous l’avions commencée ensemble Au bout d’une autre année Cela fait si longtemps que ça dure Que mes vœux s’emmêlent Perdent la mémoire Ou bien ils se répètent comme le monde s…
  • On m’appelle sans papiers
    On m’appelle sans papiers Pourtant j’avais pris soin de me munir de feuilles vertes Comme une offrande à la forêt lointaine Mais la forêt grondait comme une jungle J’avais pris soin de me plier dans les coins De n’h…
  • Pour Suzanne Césaire
    Tropiques contre le poids de l’obscur Aérer le pays Le paysage s’illumine de tant de liberté Non pas le désespoir en grain d’or Mais le bruit neuf d’un signal d’oiseau La tentation d’une terre à enfanter Le tressai…
  • La Belle Amour humaine
    Je suis suffoqué par le beau roman de Lyonel Trouillot La Belle Amour humaine. Je dis Je parce que ce roman m’a pris par la main comme si j’en étais le seul lecteur. À l’évidence c’est le roman de la maturité lorsque le …
  • Pour un espace littéraire continu
    Ernest Pépin, Secrétaire Général de l’Association des Ecrivains de la Caraïbe nous fait partager son intervention dans le cadre du 2ème Congrès des Ecrivains qui a eu lieu à Gosier en Guadeloupe du 6 au 9 avril 2011.Nous…
  • La belle parole du monde
    Tant de paroles offertes aux mains du monde Remaillées aux fleuves souterrains De grands chaos nous guettaient en bordure de nos îles De grands rêves soulevaient nos vagues Et enfouissaient les mots sous les sables d…
  • Edouard Glissant : Une âme inquiète du monde !
    Ernest Pépin, l’autre figure de proue de la « créolité », rend hommage à « l’un des penseurs fondamentaux du XXIème siècle. » L’écrivain guadeloupéen évoque les moments partagés, les aventures intellectuelles de son compagno…
  • La formation de la diaspora noire dans le monde et son héritage africain
    A l’approche des commémorations de l’abolition de l’esclavage, instituées le 10 mai depuis 2006, l’écrivain, anthropologue et économiste Tidiane N’Diaye propose une étude sur la formation de la diaspora noire dans le mon…
  • Biguine Antillaise pour Jean Ferrat
    La montagne s’est couverte de fleurs noires D’étranges oiseaux ont recueilli ta voix Et nous voilà demandant aux étoiles Où est passé le juste qui semait des poèmes Quand la terre portait les fruits de la douleur Et…
  • La dignité des peuples n’est pas une affaire d’aide
    Terrible tragédie ! Du fond de l’histoire remonte la rancune des éléments et nul ne sait pourquoi Haïti paie si cher son droit d’exister et son aspiration à vivre. Coups d’état, cyclones, tremblement de terre comme une l…
  • Les poètes d’Haïti
    1 À Port-au-Prince les poètes sont légions Ils ont les yeux crevés des voyants Les mains percées de mots Et le visage tatoué par les griffes de la nuit J’écoute le testament de leurs songes Quand leurs lèvres brûlé…
  • Pour Haïti
    Les voiles de la mort sont apparues. Pays brisé, enseveli sous les décombres d’un cauchemar. Et les rues que l’on voit comme des fantômes hurlent sous le masque des jours. Haïti ! Haïti ! Au visage de cendre, au ciel co…
  • Le grand camouflage
    Ce petit ouvrage rassemble les articles que Suzanne Césaire (épouse d’Aimé) publia entre 1941 et 1945 dans la revue Tropiques (1) qui fut animée par les Martiniquais A. Césaire, René Ménil, A. Maugée, L. Thèsée et leurs …
  • Voilà mon pays qui se lève
    Voilà mon pays qui se lève. Avec le poing lumineux du soleil Il a mis aux pieds des sandales de justice Et sa voix a claironné la vérité des temps Les oreilles se sont ouvertes Les yeux ont vu la parole nourricière …
  • Quelle leçon tirer de Barack Obama ?
    Comme de nombreux Guadeloupéens, je suis fasciné par cet homme qui a réussi à faire entrer un noir à la Maison Blanche. Les commentaires élogieux pleuvent de partout. C’est l’état de grâce bien mérité. Pourtant une petit…
  • Poèmes à partager à l’occasion de la Nouvelle Année
    En ce début d’année, la parole poétique refait surface, elle qui est toujours là par-delà les modes et tous les discours. Sans détour, elle dit ce qu’elle a à dire aux humains en empruntant précisément ses propres armes …
  • Poète, nous te pleurons…
    Un phare s’est éteint ! Jamais homme, en Martinique et en Guadeloupe, ne suscita tant de controverses, de polémiques et de débats comme si son œuvre et son action avaient dérangé la fourmilière coloniale d’une manière ir…
  • Aux obsèques nationales d’Aimé Césaire
    Je reviens ce soir de la Martinique où j’ai participé, avec la délégation de la Guadeloupe, aux obsèques nationales d’Aimé Césaire. Un moment d’une densité telle que l’on oubliait le corps même de Césaire dans le cocon d…
  • « La coopération culturelle ne peut œuvrer sans prise de sens »
    Organisé par le Centre de Recherche Théâtrale International de Biarritz, sous l’égide de Gaël Rabas, directeur du Théâtre du Versant et Adama Traoré, directeur de l’Association Culturelle Acte Sept de Bamako, le 3ème Col…
  • Discours d’ouverture du colloque transdisciplinaire : la réparation de l’esclavage en question
    Initié par l’association Racines et le Centre d’analyse géopolitique et international de l’université Antilles-Guyane, un colloque transdisciplinaire sur les réparations de l’esclavage, s’est déroulé les 16 et 17 décembr…
  • A tous les reconduits
    Fils des murailles Nous avons transporté les bosses du désert Jusqu’aux portes du refus La terre sous nos pieds déroulait ses frontières Hissait des barbelés Et refusait nos mains de pèlerins Les passeurs cassaie…
  • Hommage à André Schwarz-Bart
    André Schwarz Bart est mort le 30 septembre 2006 à Pointe-à-Pitre.André Schwarz Bart ne sera jamais une étoile morte. Il a insufflé tant de vie dans son écriture, ses amitiés, son histoire et celle de la Guadeloupe que s…
  • Le décentrement des possibles
    Ecrivain guadeloupéen, Ernest Pépin est l’un des rares invités permanents du Fest’Africa à Lille. Même s’il se réclame de la créolité, il entend maintenir un lien permanent avec l’Afrique. Ses romans L’homme aux bâtons(1…