Tous les articles

Tous les articles en lien avec José Eduardo Agualusa et Mia Couto ré-enchantent le monde

  • Agualusa lecteur du monde
    Le dernier ouvrage paru de J.E.Agualusa, O paraiso e outros infernos (1) se distingue de sa production antérieure en ce qu’il n’est ni un roman, ni un conte, ni un recueil poétique mais un journal qui enregistre les réac…
  • Mia Couto historien ou fictioniste ?
    La parution des deux premiers tomes de la trilogie intitulée As areias do imperador (Editions Caminho) (1) semble marquer un tournant dans l’oeuvre de Mia Couto. En effet, celle-ci est  principalement composée de textes …
  • Quand Haïti, l’Afrique et la littérature se fait soupe à Niamey
    Reportage avec le poète haïtien Beonard Kervens Monteau, au cœur de la semaine littéraire organisée à Niamey à la fin du mois de mars dernier. Labellisé Printemps des poètes, cet événement avait pour thématique Afrique(s…
  • Histoires rêvérées de Mia Couto
    Dans Terre somnambule, sans doute son roman le plus connu, écrit en 1992, l’auteur mozambicain Mia Couto disait : « Écrire, c’est apprendre aux gens à rêver ». Quelques années plus tard, c’est justement ce à quoi il s’attè…
  • Agualusa : de l’Autre à soi-même
    Paru en mai 2015, O livro dos Camaleoes (Le livre des Caméléons) est la dernière œuvre de l’auteur José Eduardo Agualusa. Un rassemblement de contes qui ont pour point commun : le fait que les personnages sont des camélé…
  • #6 « Era necessário refazer uma ponte cultural entre a África e o Brasil »
    Desde 2009, o Back2Black Festival reúne cada ano, no Rio de Janeiro, artistas africanos, afro-brasileiros, e da Diáspora africana do mundo inteiro. Connie Lopes, organizadora e curadora do festival, conta a história do f…
  • #6 « Il était nécessaire de rétablir un pont culturel entre l’Afrique et le Brésil »
    De 2003 à 2008, le Brésil est devenu le septième partenaire commercial de l’Afrique. En 2010, l’Afrique représentait presque 5 % des exportations du pays. Notre « fenêtre lusophone » du mois de juin, intitulée « Relations A…
  • Quelle place pour les cultures africaines dans les médias français ?
    Avec le lancement de médias tels que Le Point Afrique, Le Monde Afrique, Canal + Afrique ou encore AfricaNews, filiale de la chaîne Euronews, le monde des médias français signale son appétence pour le continent. Est-ce à…
  • Séries TV #2 : Qu’est ce qu’on regarde à Luanda ?
    En Afrique, la télévision a depuis longtemps supplanté le cinéma. Clips musicaux, journaux d’infos et séries TV sont autant d’événements qui réunissent les familles autour du petit écran. Qu’en est-il actuellement en Ang…
  • Où sont les femmes ?
    Au Mozambique, les femmes, danseuses comme chorégraphes, émergent, à l’instar de Katia Manjate. Rencontre pendant le festival Kinani, du 2 au 6 décembre 2013, à Maputo.Katia Manjate n’a pas encore 30 ans. Elle est l’une …
  • Kinani, le rendez-vous de la danse
    La dernière édition de Kinani, qui s’est tenue du 2 au 6 décembre 2013 à Maputo, avec Panaibra Gabriel Canda comme directeur artistique et Quito Tembe comme directeur, a été l’occasion de prendre le pouls de la danse con…
  • « La danse contemporaine, c’est la liberté »
    Le danseur et chorégraphe Panaibra Gabriel Canda, 35 ans, fait partie des pionniers de la danse contemporaine au Mozambique. Après avoir créé Culturarte en 1998, une structure qui co-produit des artistes et organise des …
  • Poisons de Dieu de Mia Couto
    Sidonio Rosa, médecin « Portugais nouveau venu » arrive à Villa Cacimba, bourgade d’Afrique frappée d’une épidémie de méningite. Il y soigne surtout Bortolomeu Sozinho, un vieux mécanicien-marin à quai, reclus dans une cha…
  • « Avant, nous n’étions pas assez blancs… maintenant, nous ne sommes pas assez noirs »
    Elle débute son solo, Who is this?… Beneath my skin, dans une boîte, enroulée dans du papier bulle. Parce qu’elle ne veut justement pas être réduite à une case… Et peut-être aussi pour dire « attention fragile ». Elle jo…
  • L’Afrique en dansant
    La Biennale Danse, l’Afrique Danse! a donné à voir une quarantaine de spectacles. Un marathon chorégraphique intense.Une semaine. C’est à la fois beaucoup et pas assez. Avec une programmation aussi dense (44 compagnies v…
  • « Au Congo, la danse contemporaine devient plus populaire »
    À 23 ans, il est danseur professionnel depuis cinq ans et a intégré la Compagnie Maho de Florent Mahoukou, à Brazzaville, en 2008. Il fait partie des interprètes de la pièce Wake Up, créée par Florent Mahoukou et le Sud-…
  • Danser l’Afrique du Sud
    La Biennale Danse, l’Afrique Danse ! qui s’est tenue à Johannesbourg, a été l’occasion de découvrir ou redécouvrir les danseurs, chorégraphes et compagnies sud-africaines. État des lieux.La Biennale s’est ouverte et refe…
  • Dans les pas de Gregory Maqoma
    Le chorégraphe sud-africain a présenté, le dimanche 30 septembre 2012, sa dernière création, Wake up, une collaboration avec le Congolais Florent Mahoukou et leurs deux compagnies. Si l’écriture a eu lieu entre le Congo …
  • Abdoulaye Konaté
    Le plasticien malien Abdoulaye Konaté expose ses œuvres textiles à la Maison de la Revue Noire, à Paris.On l’imagine dans son atelier bamakois, dessinant les croquis de ses futures tentures grand format, cherchant le bon…
  • Rafiy Okefolahan : « Utiliser la couleur, c’est ramener les gens à la vie »
    Le Béninois de 33 ans s’affirme comme l’une des valeurs montantes de la jeune génération de plasticiens africains. Il nous donne les clés de son univers pictural.Dès l’entrée de la galerie, on est assailli par les couleu…
  • Quand l’Afrique est un marché… littéraire !
    Alors même que les éditeurs africains se regroupent pour mieux diffuser leurs livres au niveau panafricain et international, les francophones à travers Afrilivres et les anglophones avec African Books Collective, la sort…
  • José Eduardo Agualusa et Mia Couto ré-enchantent le monde
    Les écrivains mozambicain Mia Couto et angolais José Eduardo Agualusa sortent leurs deux derniers romans en France. L’occasion de faire dialoguer ces deux piliers de la littérature africaine lusophone.Interviewer José Ed…
  • Le labyrinthe de la mélancolie
    Lors du dernier salon du livre de Paris, j’ai participé à certains débats autour des cinquante ans des indépendances africaines. J’ai pris part à des discussions. Mais sans aucun élan. Le Cœur n’y était pas. Quand je reg…
  • Images that matter : le premier festival de courts métrages d’Addis-Abeba
    C’est l’histoire d’un festival qui n’aurait sans doute pas vu le jour sans la détermination de Maji-da Abdi et d’Olivier Poivre d’Arvor. La première, née en Éthiopie, élevée au Kenya et au Canada, est réalisatrice de doc…
  • Le Dernier vol du flamant rose
    Indépendant en 1975, le Mozambique a subi jusqu’en 1992 seize années d’une terrible guerre civile entretenue par les régimes d’apartheid de Rhodésie et d’Afrique du Sud, et qui a fait un million de morts. L’ONUMOZ fut al…
  • « Nobody comes with solutions; it’s impossible »
    After making several short films, this is your first feature. You have chosen a very difficult story for your first feature film, because Mia Couto’s writing is highly fantastical. How did this project come about and wha…
  • « Personne ne peut venir en apportant les solutions »
    Après avoir réalisé plusieurs courts, vous réalisez là votre premier long métrage. Vous avez choisi pour cela une histoire très difficile : l’écriture de Mia Couto est totalement fantastique ! Quelle idée aviez-vous en t…
  • La seconde Biennale Danses Caraïbe
    La seconde édition de la Biennale Danses Caraïbe, coproduite par Culturesfrance et le Conseil national des arts de scène de Cuba, s’est déroulée à la Havane du 23 au 28 mars 2010. Si la pièce MalSon, de Susana Pous avec …
  • Mia Couto ou l’art du conte
    Il n’est plus possible aujourd’hui d’ignorer Mia Couto. A l’occasion de la sortie de O fio das missangas, Pierrette et Gérard Chalendar proposent dans cette nouvelle contribution une exploration de la langue si originale…
  • Une vision circulaire
    De l’écrivain mozambicain Mia Couto vient de paraître un livre pour enfants, Le Chat et le noir (1), occasion de revenir sur les relations entre littérature et enfance, et un roman, Chronique des jours de cendre, (4) sur…
  • Chronique des jours de cendre
     » Ce qui est triste c’est de mourir de la mort d’un autre. C’est-à-dire : chacun possède sa propre mort, unique et exclusive comme la vie. C’est le moment ultime qui nous est destiné. Mais, parfois, par erreur, une autre…
  • Mia Couto ou la fable du chaos
    « Qu’est- ce que le destin sinon un doux ivrogne conduit par un aveugle » Mia Couto »Je suis né au Mozambique, dans la ville de Beira où j’ai vécu jusqu’en 1971. Je suis fils d’une famille portugaise et j’ai fait mes étude…
  • Visions d’ailleurs, visions intérieures
    Ecrivain de langue portugaise, Mia Couto est né au Mozambique en 1955. Engagé aux côtés du Frelimo dans la lutte pour la libération du joug colonial portugais, il a été directeur de l’agence d’information du Mozambique, …