Tous les articles

Tous les articles en lien avec Le théâtre de Kossi Efoui :

  • Écritures théâtrales et cérémonies du devenir-visible
    Au seuil d’une analyse du devenir-visible chez Kossi Efoui, un épisode de son roman La Fabrique des cérémonies (2) constitue une scène paradigmatique. Exposée dans une brasserie en France, une série de gros plans pris da…
  • « La pensée de Glissant demande à être lue avec patience »
    Ce qui frappe lorsque l’on vous lit, c’est la structure du livre. L’approche est davantage dialogique qu’hagiographique comme dans certains textes sur Glissant. Et on se dit quel dommage, ce livre aurait dû paraître du v…
  • L’évaporation du corps de la femme dans le théâtre de Kossi Efoui
    Voilà vingt ans maintenant que les dramaturgies d’origine africaine déjouent les attentes. Réjouissantes pour les uns, déconcertantes pour les autres, ces écritures ont créé de nouveaux espaces littéraires. Devenues le l…
  • Rythme, corps et voix (L’Entre-deux rêves…)
    Kossi Efoui déclare : « On n’écrit jamais qu’une seule chose, on écrit ce qui nous empêche de dormir ; comment dire aujourd’hui l’Histoire ? » La nécessité de transmettre le récit tragique des violences de l’Histoire conte…
  • Dés-encrage poétique :
    Les nouvelles dramaturgies d’Afrique noire francophone jouent de « l’entre-deux ». Explicitée par Sylvie Chalaye dans son livre Le Syndrome Frankenstein, cette caractéristique de l’écriture est due à la convocation d’espac…
  • La poétique du mouvement dans Io (Tragédie) de Kossi Efoui
    La réécriture du mythe d’Io, une des figures du Prométhée enchaîné d’Eschyle, emblème du viol et de l’exil, permet à Kossi Efoui de poser la question du devenir d’une identité, ou plutôt d’une âme sans identité, condamné…
  • Io, tragédie et métamorphose
    Tragédie et métamorphose : ces deux mots que l’on propose, ici, de situer au cœur de la poétique du mythe dans Io (Tragédie), figurent de manière remarquable dans le texte de Kossi Efoui : l’un en constitue le titre même…
  • Une dramaturgie de la fracture
    « Ce qui m’a fasciné au théâtre, c’est comment tout se transforme, et je parle d’un théâtre qui se passe sur une place, dans l’arrière-cour d’un bar ou d’une maison. Tout d’un coup il se passe quelque chose et la place n’…
  • L’exil et l’errance – Malaventure
    Le théâtre de Kossi Efoui est une réinvention constante. Les lieux à la fois repliés sur eux-mêmes et ouverts à tous les possibles constituent une mise en abîme théâtrale que les processus de réécriture viennent accentue…
  • L’avènement du carrefour
    Table ronde animée par Sylvie Chalaye avec Jacques Chevrier, Émile Lansman (éditeur), Monique Blin (ex-directrice du Festival des Francophonies) Annick Beaumesnil (animatrice du Concours théâtral interafricain de RFI), G…
  • Dramaturgie d’un théâtre en mutation
    L’écriture de Kossi Efoui appartient à cette vague de théâtres qui s’affranchissent progressivement des pesanteurs culturelles pour s’enraciner dans d’autres réalités sociales, mais surtout structurelles et idéologiques….
  • Les ruses d’un Corps liquide
    Publié dans la collection Nouvelles Écritures chez Lansman, avec deux autres textes, Lucie de Luc Tartar et Martin de Veronika Mabardi, Le Corps liquide fut créé à Douai au cours du mois de janvier 1998 par David Conti a…
  • Engagement et sacrifice : Happy End de Kossi Efoui
    « Les sociétés ne progressent que parce qu’en leur sein, il y a des prises de position contradictoires. »(1) Cette déclaration de Kossi Efoui dans un entretien avec Bernard Chenuaud rappelle la question de l’engagement omn…
  • Le Carrefour du théâtre et ses revenants
    La pièce Le Carrefour (1990) marque sans doute le début de la carrière internationale de Kossi Efoui mais elle est surtout l’œuvre qui contient en germes la trajectoire dramaturgique que trace l’auteur togolais depuis de…
  • Pour une herméneutique du théâtre de Kossi Efoui
    Kossi Efoui figure parmi les auteurs de la post-indépendance qui, depuis deux décennies, concourent au développement du corpus dramatique africain francophone contemporain. Si ses œuvres éprouvent les grilles de lecture …
  • Rupture et subversion – Le carrefour
    Quand paraît Le Carrefour, en 1990, Kossi Efoui a 28 ans, il fait partie des jeunes intellectuels togolais qui veulent briser la loi du silence. Aux côtés de Kangni Alem et d’autres, Kossi Efoui descend dans la rue. Aujo…
  • Le théâtre de Kossi Efoui :
    Ce volume représente une étape importante des travaux sur le marronnage créateur des dramaturgies d’Afrique et des diasporas que mène le laboratoire Scènes francophones et écritures de l’altérité (SeFeA) de l’IRET (Insti…
  • Un corps lotus qui pousse des profondeurs de la fosse
    « … chacun va brutalement se retrouver confronté à une véritable performance, Une vision inouïe. Corps-où-fut-enseveli-tout-corps. Alors qu’on tende l’oreille… une voix d’outre-sang… » (Koffi Kwahulé, Le Masque boiteu…
  • Les Déconnards : un dernier souffle haut en couleurs
    « Un étranger, c’est quelqu’un qui accroche sa vie comme on accroche son manteau à l’entrée d’une maison » (Koffi Kwahulé, Les Déconnards, Acoria, 2000)Pas facile de s’emparer de ce truculent monologue de Koffi Kwahulé ! …
  • Le cabaret capillaire d’Éva Doumbia :
    Le Festival de Limoges a fait son festival d’Avignon cette année 2011 avec une douceur climatique bien propice aux plaisirs du plein air et des échanges en terrasse. Et c’est une belle programmation internationale que le…
  • Nicolas Saelens hisse la grand-voile du théâtre de Kossi Efoui
    Texte de Kossi Efoui, Mise en scène de Nicolas Saelens Avec : Angéline Bouille et Philippe Rodriguez-Jorda Musique : Karine Dumont Création lumières : Hervé Recordet Réalisation Plastique : Norbet Choquet Costume :…
  • Scènes et détours zoologiques
    L’Université d’été des Théâtres d’Outre-mer en Avignon (TOMA), organisé par le laboratoire SeFeA de l’Institut de recherche en études théâtrales, a réuni à la Chapelle du Verbe Incarné et sous le chapiteau du Off – un ma…
  • Exploser les Différences. L’art de Jane Alexander.
    La Centrale Electrique (Bruxelles), en collaboration avec le Museum for African Art (New-York) présente du 25 mars au 21 août 2011 Security [Survey From The Cape of Good Hope] une exposition de l’artiste sud-africaine Ja…
  • Pour un espace littéraire continu
    Ernest Pépin, Secrétaire Général de l’Association des Ecrivains de la Caraïbe nous fait partager son intervention dans le cadre du 2ème Congrès des Ecrivains qui a eu lieu à Gosier en Guadeloupe du 6 au 9 avril 2011.Nous…
  • On the High Seas, the Lighthouse, Always: Thinking of Edouard Glissant
    Last month, an immense swath of starlit sky went dark for us. The loss of Edouard Glissant, teacher, mentor, poet, novelist, essayist, playwright, artist, philosopher, one whom the French so elegantly call maître à pense…
  • Sylvie Kandé entre deux rives
    Révélée au public en 2000, avec l’étonnant Lagon lagunes (postface de Glissant), Sylvie Kanderevient onze ans après, avec une épopée en trois chants : La quête infinie de l’autre rive, qui est une médiation poignante sur…
  • L’affectueuse révérence
    Nous publions ici le vibrant hommage de l’écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau à son « Maître » Edouard Glissant, prononcé mardi 8 février au cours de la « veille culturelle » rendue au défunt poète, à l’anse Caffard, au…
  • La belle parole du monde
    Tant de paroles offertes aux mains du monde Remaillées aux fleuves souterrains De grands chaos nous guettaient en bordure de nos îles De grands rêves soulevaient nos vagues Et enfouissaient les mots sous les sables d…
  • Edouard Glissant : Une âme inquiète du monde !
    Ernest Pépin, l’autre figure de proue de la « créolité », rend hommage à « l’un des penseurs fondamentaux du XXIème siècle. » L’écrivain guadeloupéen évoque les moments partagés, les aventures intellectuelles de son compagno…
  • Édouard Glissant (1928-2011), un héritage magnifique
    Édouard Glissant est mort, mais il nous laisse ses mots : un héritage magnifique, protéiforme et fertile. Quand il publie en 1956, son premier essai-poème, Soleil de la conscience – un texte à redécouvrir – Édouard Gliss…
  • Quelle indépendance pour le théâtre africain francophone ?
    Comment les dramaturges africains se sont dégagés de l’hégémonie culturelle coloniale qui s’est cachée aux Indépendances sous une proposition d’habillage identitaire sans rupture avec les structures formelles occidentale…
  • Vénus noire de Kechiche : un film qui vous soulève le cœur, mais ne vous tire aucune larme
    Vénus Noire divise les spectateurs. Africultures a largement couvert le sujet : la critique de Samir Ardjoum, [ici]l’entretien de Samir Ardjoum avec Abdellatif Kechiche, [ici]et l’analyse de « Sawtche : La Vénus Africa…
  • L’ombre du mal n’a pas de couleur
    Les grosses boîtes en bois des radios des années 40 envahissent le plateau, tandis que s’en échappe un jazz suave et que se dressent sur le mur de fond de scène les ombres de l’expressionnisme allemand et l’infini des fo…
  • Une prière à l’humanité
    Le petit théâtre de la Salamandre en Avignon a accueilli pendant le festival 2010, place de Jérusalem, un très touchant duo poétique nourri des textes d’Aimé Césaire et de quelques-uns de ses compagnons de route comme Lé…
  • Un coin de lumière
    Comme deux éphémères pris au piège d’un coin de lumière éblouissant, aveuglés par cet amour incestueux qui les attire l’un vers l’autre, les deux personnages s’emmurent peu à peu dans cette attraction des corps et des âm…
  • Sans domicile, mais pas sans sépulture
    Ewlyne Guillaume et Serge Abatucci, les directeurs de la compagnie Ks & Co qui animent avec une énergie artistique sans relâche un projet ancré au cœur des cultures plurielles de l’ouest guyanais, et grâce auquel sont né…
  • Césaire, colosse au cœur d’argile
    Une parole fondatrice et galvanisante, sans concession pourtant, mais aussi une parole d’une grande humanité et d’un humour sur soi et le monde aussi salvateur que vivifiant, Cahier d’un retour au pays natal a cette forc…
  • Avignon 2010 : le Festival « in » prendra-t-il un jour les couleurs de la France de ce début de siècle ?
    Si le grand événement du festival d’Avignon lié à la diversité cette année 2010 était l’arrivée à la présidence du « off » de Greg Germain, acteur et metteur en scène Guadeloupéen, fondateur et directeur, avec Marie-Pierre…
  • Jenny Alpha, un destin hors du commun
    Elle avait cent ans et toujours autant de vitalité, le regard pétillant, le visage souriant et serein, respirant l’amour et la douceur. Mais mercredi dernier, le 8 septembre, elle a choisi de mettre fin au voyage et de t…
  • Edouard Glissant : un monde en relation
    C’était le 15 juillet 2010 en Avignon, au Théâtre du Verbe incarné, qui accueille chaque année des manifestations en lien avec l’Institut du Tout-monde du penseur martiniquais Edouard Glissant. Après avoir présenté le fi…
  • Combat de nègre et de chiens de Bernard-Marie Koltès
    Combat de nègre et de chiens Théâtre de la Colline Texte de Bernard-Marie Koltès Mise en scène de Michael Thalheimer Scénographie : Olaf Altmann Costumes : Katrin Lea Tag Musique : Bert Wrede Collaboration dramatu…
  • Elle ne fait pas sans blanc…
    Un beau brin de fille que Nathaly Coualy, qui de son sourire canaille enflamme le petit théâtre des Feux de la rampe tout près de la rue Richer à Paris. Grande et bien faite, on pourrait la croire échappée des Folies Ber…
  • Venus
    Comment raconter l’histoire de la Vénus Hottentote, histoire d’exhibition, de fascination, histoire de hiérarchie raciale, histoire de misogynie où racisme et sexisme se répondent, histoire d’altérité où l’anthropologie …
  • Pierre Bouvier :  » Les illusions assimilationnistes dénoncées par Césaire et Fanon laissent place, faute d’alternatives, à un pragmatisme raisonné « 
    Rencontre avec le socioanthropologue Pierre Bouvier, auteur de Aimé Césaire et Frantz Fanon, Portraits de décolonisés.Les points de convergences entre l’œuvre de Fanon et de Césaire sont manifestes à la lecture de votre …
  • Filmer les théâtres d’Outre-Mer pour créer du lien
    Depuis quelques années les spectacles programmés à La Chapelle du Verbe Incarné lors du festival d’Avignon (le programme du TOMA : Théâtres d’Outre-Mer en Avignon) font l’objet de captations produites par France Ô pour ê…
  • Le théâtre de Gerty Dambury : un marronnage au féminin
    « Tu n’es pas ma destination finale » dit Gilette à son fils, Christian dans Trames, une des dernières pièces de Gerty Dambury qu’elle a elle-même récemment mise en scène et créée au Musée Dapper à Paris. Une courte phrase…
  • L’édition n’est pas une récompense
    Depuis quelques années, vous avez entrepris de donner une visibilité à des textes dramatiques d’auteurs francophones originaires des Antilles. Il s’agit d’un partenariat avec ETC_Caraïbe, l’association qu’a créée José P…
  • Patrick Womba : (étour) dire la langue pour faire entendre un autre son
    Musicien martiniquais, Patrick Womba a roulé sa bosse longtemps, avant de devenir comédien. En juillet 2005 à Avignon, il présentait avec la Compagnie Instant Présent, dans une mise en scène de Roger Robinel, Les temps b…
  • Retour sur les débuts de L’Artchipel : un défi à relever pour Claire-Nita Lafleur
    En 1996, Claire-Nita Lafleur, ancienne conseillère culturelle de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), est nommée directrice de la scène nationale guadeloupéenne L’Artchipel qui vient d’ouvrir ses porte…
  • Pour une politique culturelle sur mesure dans la Caraïbe
    Conseiller pour le spectacle vivant, l’action culturelle et la coopération régionale à la DRAC Martinique, Dominique Daeschler fait le point sur une mission de politique culturelle qui s’appuie sur la diversité des arts …