Tous les articles

Tous les articles en lien avec « Un monde de la multi-appartenance »

  • River hôtel : Casting ambitieux pour résultat décevant
    Sorti en juin 2018, River hôtel de Didier Ndenga a été annoncée comme la série-événement en Afrique avec ses décors cossus, son casting de rêve et sa volonté de  présenter une Afrique prospère et belle. Mais force est de…
  • Le génocide rwandais au théâtre
    La pièce Compassion. L’histoire de la mitraillette du metteur en scène suisse Milo Rau a été représentée le 11 juin 2018 à Braunschweig, en Allemagne, dans le cadre du Festival TheaterFormen. Dans un réalisme qui rappell…
  • Déconstruire la masculinité hégémonique c’est déconstruire les hiérarchies et les normes
    L’un est chercheur, militant panafricaniste, auteur de Africa Unite !, l’autre est comédien. Amzat Boukari-Yabara et Yann Gael font partie des contributeurs de Marianne et le garçon noir, ouvrage dirigé par Léonora Miano…
  • Marianne et le garçon noir
    Marianne et le garçon noir est sans doute l’un des premiers ouvrages sur la masculinité noire dans la France hexagonale contemporaine pensé par les concernés. L’écrivaine Léonora Miano a fait appel à des artistes, activi…
  • Olivier Py : « Au festival, on monte chaque année plus d’auteurs africains que d’auteurs français ! »
     Tout a commencé avec l’excitation de la rumeur « – Cette année, il paraît que le IN programme un Focus Afrique ! » Rumeur excitée car le théâtre africain et le Festival d’Avignon, ce n’est pas une longue histoire. C’est…
  • Fespaco 2017: Le cinéma noir brésilien s’affirme
    Le Forum Itinérant du Cinéma Noir (FICINE) et le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) ont organisé, le 3 mars dernier à Ouagadougou, une soirée dédiée au cinéma afro-brésilien. Au programme, la projection de quatre courts-mét…
  • Crépuscule du tourment II. De Léonora Miano
    Avec ce dernier roman, Crépuscule du tourment II. Héritage, Léonora Miano prend pour protagoniste Amok, le destinataire muet et absent des monologues intérieurs de sa mère, son amante, sa femme et sa sœur dans le premier…
  • Crépuscule du tourment
    Dans ses œuvres, Léonora Miano évoque la mémoire raturée de la « déportation transatlantique des Subsaharien-ne-s(1) », les conséquences vivaces de la colonisation tant en Afrique qu’en France, la conscience de couleur dan…
  • L’Impératif transgressif de Léonora Miano
    Alors que son dernier roman Crépuscule du tourment est attendu pour la rentrée littéraire, Léonora Miano signe un nouvel essai publié chez l’Arche. Avec ce recueil de textes théoriques intitulé L’impératif transgressif…
  • « Chauffeur, le son ! »
    Pendant ces mois de juillet et août, la rédaction prend le pouls des capitales africaines. Tous les 15 jours, à travers une carte postale sonore, comme un arrêt sur images, nous plongeons dans une ambiance, sur le Contin…
  • « La poésie est une forme d’état d’être au monde »
    Après le magnifique roman Georgia (Editions Grasset, 2013), Julien Delmaire publie, le 13 mars prochain, un recueil de poème Bogolan chez Le Temps des cerises. Un ouvrage en 40 fragments dans l’intimité d’un homme qui, a…
  • Miano et Doumbia : combat d’Afropéennes
    Dans Afropéennes, la metteure en scène Eva Doumbia s’empare des mots de Léonora Miano. En adaptant Blues pour Élise et Écrits pour la parole, elle porte à la scène une question : qu’est-ce qu’être une femme noire dans la…
  • Noires cités, roses sentiments
    À travers le langage des adolescentes des banlieues, Les Roses noires, le documentaire de Hélène Milano, interroge leur rapport au monde et à la France, aux garçons et à la féminité.Elles ont entre 13 et 18 ans. Elles ne…
  • « Le documentaire animalier et environnemental est une archive »
    Directrice du Festival international du film animalier et sur l’environnement (Fifale) qui se tient du 22 au 25 octobre 2014 à Rabat au Maroc, Danny Sarazin présente cet événement dont le but est de sensibiliser à la pré…
  • Le Festival du film de Masuku fait un pas de plus
    La seconde édition de l’événement spécialisé sur la nature et l’environnement s’est déroulée du 13 au 17 août 2014 à Franceville, à près de 800 km de Libreville, la capitale gabonaise. Malgré une programmation riche, le …
  • « J’ai le devoir de raconter des deux côtés ce qui se passe »
    Féministe et afropéenne assumée, la metteuse en scène Eva Doumbia parle de son projet théâtral et littéraire La Traversée aux disparus. Un volet de ce travail, la pièce Femmes de Ségou, a été présenté en février à Yaound…
  • De l’immigré à « l’exilé des bords de Seine (1) », la « France d’ailleurs » dans quelques oeuvres africaines contemporaines
    À travers certaines œuvres de cinéastes et écrivains africains, il est remarquable de constater une relative évolution de la construction de la figure de « celui d’ailleurs » en France. À partir de l’œuvre de Cheikh Hamido…
  • Rentrée littéraire 2 : Léonora Miano
    La Saison de l’ombre de Léonora Miano, qu a obtenu le prix Fémina le 6 novembre 2013.À l’intérieur des terres africaines, dans le village du clan Mulongo, un incendie a éclaté, douze hommes ont disparu. Dix adolescents, …
  • La Courte censure camerounaise de L’Affaire Chebeya
    L’Affaire Chebeya, un crime d’Etat ?, le film du réalisateur belge Thierry Michel qui revient sur l’assassinat de Floribert Chebeya, un militant congolais des droits de l’homme, et documente son procès, a été interdit le…
  • Festival d’Avignon (In) 2013 : l’Afrique fait le buzz ?
    Du 5 au 26 juillet 2013 se tiendra le Festival d’Avignon dirigé depuis 2004, et pour la dernière fois cette année, par Hortense Archambault et Vincent Baudriller qui céderont ensuite les rênes à Olivier Py. Pour cette 67…
  • Le Cinéma Numérique Ambulant dans les villages d’Afrique
    Depuis douze ans, ce réseau de diffusion itinérante de films africains parcourt des chemins escarpés pour aller à la rencontre des habitants des villages, contribuer à former et à fidéliser un public pour les salles de c…
  • Combat d’Afropéennes : Léonora Miano et Eva Doumbia
    En représentation pour AfricaParis du 13 au 15 février 2015 au Carreau du Temple, Africultures publie à nouveau cet article sur le spectacle Afropéennes, mis en scène par Eva Doumbia sur les mots de l’écrivaine Léonora M…
  • Femme de combat/Combat de femme 1 : Femmes de cinéma
    Avec la série Femme de combat/combat de femme, Africultures vous propose des portraits choisis de femmes. Elles utilisent leur art ou tout simplement leur voix, pour parler, montrer, décrire la place de la femme dans la …
  • Là où les caïmans se couchent
    Là où les caïmans se couchent est le premier roman de Ephrem Youkpo et le livre inaugural de sa jeune maison d’édition, Eyo. Il raconte le voyage d’un caïman transformé en jeune garçon dans le monde des humains. Il y déc…
  • « La controverse nègre »
    Ephrem Youkpo est journaliste, producteur radio et télé. Là où les caïmans se couchent, son premier roman, est sorti en septembre 2012 chez Eyo éditions. Dans ce conte, l’auteur peint le portrait sombre d’une Afrique en …
  • À la découverte des littératures francophones d’Afrique
    Directeur de la collection Lettres africaines aux éditions Actes Sud, Bernard Magnier est aussi conseiller littéraire pour le Théâtre du Tarmac à Paris et depuis peu, auteur du Panorama des littératures francophones d’Af…
  • Aujourd’hui, je suis mort
    Stéphanie Dongmo, compte ces dernières années parmi la jeune et bouillonnante génération des critiques culturels camerounais. Le 12 décembre 2012, j’ai eu le plaisir d’un échange avec elle dans le quartier de Belleville,…
  • Les cinématographies africaines sous l’œil de la critique
    Directeur des publications d’Africultures, Olivier Barlet a publié en mai 2012 Les cinémas d’Afrique des années 2000 : perspectives critiques » dans la collection Images plurielles qu’il codirige aux éditions L’Harmattan….
  • « Je rends hommage à Molière »
    Âgé de 21 ans, ce jeune homme d’origine camerounaise publie Super cagnotte, une transposition de L’Avare de Molière. Étudiant en commerce international, il a écrit son livre en « langage de banlieue » mais s’exprime dans u…
  • Super cagnotte
    Avec son livre Super cagnotte, Jean Eyoum, 21 ans, propose une adaptation libre de L’Avare en parler-jeune. L’intrigue se passe dans une banlieue de Paris, les personnages changent de noms mais gardent leurs caractères. …
  • « Le langage des banlieues fait peur »
    Enseignant-chercheur en sciences du langage, sociolinguiste au laboratoire Lidilem de l’université Stendhal de Grenoble III, auteur d’articles sur les pratiques et la socialisation langagières, Cyril Trimaille explique l…
  • Roses noires
    À travers le langage parlé par des adolescentes des banlieues, Les Roses noires d’Hélène Milano interroge leur rapport au monde et à la France, aux garçons et à la féminité. Le documentaire sort en salle en France le 28 …
  • « Un monde de la multi-appartenance »
    L’auteure du recueil de conférences Habiter la frontière, qui vient de paraître chez L’Arche, explique qu’il s’agit de mettre en relation toutes les identités qui composent un individu. Elle exhorte aussi l’Afrique à dév…
  • Habiter la frontière
    Habiter la frontière de Léonora Miano a paru le 2 novembre chez L’Arche Éditeur. C’est un recueil de conférences dans lequel l’écrivaine, qui se définit comme une « subsaharienne occidentalisée », part de sa propre expérie…
  • « Rendre les sciences sociales accessibles par le théâtre »
    Le metteur en scène du collectif Manifeste rien créé en 2007, adapte sur scène des textes de l’anthropologue spécialiste du monde berbère : des fables kabyles anciennes mises en parallèle avec la vie politique d’aujourd’…
  • Voyage à Ouaga
    Ouagadougou pressé, le one-woman-show de Roukiata Ouédraogo, également co-metteur en scène avec Stéphane Eliard, a été joué le 4 novembre au Théâtre de la comédie de la Passerelle à Paris. Un spectacle léger et drôle qui…
  • Éléments d’initiation à la critique cinématographique :
    Journaliste et critique cinématographique camerounais, Jean-Marie Mollo Olinga vient de publier Éléments d’initiation à la critique cinématographique aux éditions l’Harmattan. Cet essai pédagogique vient combler un vide …
  • L’Opéra du bout du monde :
    L’Opéra du bout du monde de Marie-Clémence et Cesar Paes raconte en musique les coulisses d’un spectacle joué à La Réunion, à Madagascar et en France. Le documentaire sort en salles en France le 28 novembre.Jean-Luc Trul…
  • Écrits pour la parole et Blues pour Élise
    Quand l’écriture affûtée de Léonora Miano rencontre l’esthétique d’Éva Doumbia, ça chauffe sur le plateau ! L’auteure a confié son Blues pour Élise et ses Écrits pour la parole à la metteure en scène. Résultat : Afropéen…
  • Eva Doumbia sur Afropéennes de Léonora Miano : Corps diasporique, corps inouï
    Textes : Léonora Miano Conception, adaptation et Mise en scène : Eva Doumbia Scénographie : Francis Ruggirello Musiques : Lionel Elian Costumes : Sakina M’sa Vidéo et régie générale : Laurent Marro Lumières : Erika…
  • L’art performance au Cameroun
    Ce genre artistique est le fait de quelques plasticiens mais reste incompris du grand public. Les Rencontres d’art visuels de Yaoundé, qui rassemblent tous les deux ans des performeurs camerounais et étrangers, se sont d…
  • La censure des films s’intensifie au Cameroun
    Le ministère des Arts et de la Culture demande aux centres culturels étrangers de soumettre leurs films à la délivrance d’un visa d’exploitation, via la commission de censure.En février 2012, le ministre des Arts et de l…
  • Du Tout-Monde comme objet d’étude
    Cette étude se propose de montrer que les mesures du monde, malgré d’évidents efforts en vue de se renouveler, risquent fort de passer à côté de l’essentiel si elles ne prennent pas la pleine mesure de l’héritage que nou…
  • Moi et mon cheveu, le cabaret universel d’Eva Doumbia
    Présenté au festival des Francophonies en Limousin 2011, le cabaret capillaire de la metteuse en scène Éva Doumbia est décoiffant d’universalité. Derrière ce titre, beaucoup seraient tentés de penser à des histoires de f…
  • Afrique. Paroles d’écrivains
    Il n’est pas toujours évident de faire parler les écrivains, notamment lorsque ceux-ci sont parfois enfermés dans des carcans d’appartenances géographiques qui tendent à faire passer au second plan leur travail littérair…
  • Tels des astres éteints
    Dans ce 3e opus, Tels des astres éteints, Léonora Miano continue d’explorer ce lien profond qui la rattache à l’Afrique en déplaçant cette fois-ci la réflexion de la quête identitaire sur le sol français : elle s’inscrit…
  • « J’écris pour comprendre ce que c’est d’être humain »
    Texte extrait de Afropean Soul et autres nouvelles de Léonora Miano, à paraître le 5 juin 2008 aux éditions Flammarion et reproduit avec l’aimable autorisation de l’éditeur.1. Pourquoi écrivez-vous ? La réponse à cette …