Tous les articles

Tous les articles en lien avec Des spectateurs et des spectatrices

  • Panorama des Cinémas du Maghreb
    Retour sur le Panorama des cinémas du Maghreb qui s’est déroulé à St Denis du 30 avril au 3 mai 2009. Initié par L’écran St Denis et Indigènes films, il présente, selon ses organisateurs, des œuvres de fiction ou documen…
  • Du devenir de la culture cinématographique en Tunisie : Une expérience riche d’enseignements au-delà de ses frontières !
    En marge du bouillonnement médiatico-festif des 22èmes Journées Cinématographiques de Carthage qui se tinrent du 25 octobre au 2 novembre 2008 à Tunis, un regard attentif pouvait laisser entrevoir des JCC moins clinquant…
  • L’engagement des femmes cinéastes
    Le 21 mai 2008 s’est tenue au Pavillon des Cinémas du Sud du festival de Cannes une table ronde animée par Jean-Pierre Garcia (Festival International du Film d’Amiens) et Jeanne Labrune (réalisatrice), avec Taghreed Elsa…
  • Première édition du Festival du Film Tunisien à Paris : les enjeux d’un ‘cinéma national’ dans un contexte diasporique
    Du 13 au 15 mars 2008 s’est déroulé aux cinémas de la Clef et de l’Archipel à Paris, un petit festival étonnant, le premier « festival du cinéma tunisien ». L’universitaire Patricia Caillé livre ici une analyse mettant en …
  • Whatever Lola wants
    Lola est jolie, 25 ans, postière à New York et passionnée de danse. Son meilleur ami, Youssef (Achmed Akkabi), est égyptien et lui montre les cassettes de son idole, la légendaire danseuse Ismahane (Carmen Lebbos). Tombé…
  • Mohamed Bouamari (1941-2006)
    Le 1er décembre 2006, le coeur du vétéran du cinéma algérien a cessé de battre ; il avait 65 ans. Guido Huysmans, le directeur de l’Afrika Filmfestival et moi-même, membre de l’AFF dès son début en 1996, avons rencontré …
  • La Graine et le mulet
    Le corps en gros plan : sur ce bateau qui fait visiter le port de Sète aux touristes, la caméra commence par cadrer de très près le genoux d’une femme. La Graine et le mulet aime les corps : le montage serré épouse le mo…
  • Bab’Aziz – The Prince Who Contemplated His Own Soul
    Keeping to the narrative style of The Wanderers and The Dove’s Lost Necklace, Nacer Khemir makes a staggeringly beautiful film, as fascinating as it is disorienting. We are easily lost in this maze as narratives intertwi…
  • Rome 2006 : qu’est-ce qu’un film « bien fait » ?
    La 6ème édition du Festival Panafricana, qui s’est déroulé du 1er au 9 avril 2006 dans la capitale italienne, avait la bonne idée d’associer à l’état annuel du cinéma africain une rétrospective des films du cinéaste tuni…
  • Nous n’avons pas droit à la fiction
    Ne pensez-vous pas que Bab’Aziz n’est pas un film facile pour le spectateur ? Non, je ne dirai pas ça. Je l’ai vu dans plusieurs salles et dans plusieurs pays et ça fonctionne très bien. Il n’est pas facile pour les cri…
  • Bab’Aziz – Le Prince qui contemplait son âme
    Conforme à l’écriture développée dans Les Baliseurs du désert et Le Collier perdu de la colombe¸ Nacer Khemir réalise là un film d’une sidérante beauté, aussi fascinant que fourvoyant. On se perd facilement dans ce labyr…
  • L’Esquive
    Evénement à ne pas manquer, juste, émouvant et drôle, admirablement interprété par des jeunes de banlieue, L’Esquive passionne et interroge.Le pari était de taille : en construisant une fiction à partir d’un groupe de je…
  • Nouveaux films
    Dans chaque numéro d’Africultures, le guide succinct des films sortis en France. On trouvera sur www.africultures.com les critiques complètes des films ainsi que les interviews avec les réalisateurs et acteurs, à consult…
  • Etat du cinéma marocain
    A l’occasion de l’inauguration du séminaire  » Les industries culturelles « , organisé à Rabat du 12 au 16 mai 2003 par le secrétariat international du Forum francophone des affaires avec le soutien de l’Agence intergouver…
  • à propos de Ali Zaoua
    Votre film semble être un projet très construit avec une volonté scénaristique très forte. Je sais que vous avez travaillé avec des associations d’enfants des rues. Comment avez-vous procédé au niveau de l’écriture, comm…
  • Une minute de soleil en moins
    Puisant dans les ficelles des films d’action américains, Nabil Ayouch fait un cinéma efficace. Son troisième long métrage en use et en abuse, avec systématisme : musique à coups de poing pour soutenir un montage serré de…
  • Namur 2002 : un repli sur le Nord ?
    Namur est un pèlerinage. Chaque année en début d’automne en terre wallonne, cette année avec un beau soleil, ce festival réunit avec d’impressionnants moyens (150 films, 200 invités, 150 accrédités professionnels et 200 …
  • Cannes 2002 au jour le jour
    Jeudi 16 et vendredi 17 mai Aller au cinéma dans ce festival est comme entrer en religion : on laisse le soleil et le bleu de la mer pour écouter dans des salles obscures le visage tourmenté du monde et l’interrogation …
  • Casser les clichés : à propos de Bedwin Hacker
    Pourquoi ce sujet pour un premier long métrage ? Ce qui m’habitait le plus, c’était une réflexion sur le pouvoir de l’information et de la télévision. Je ne fais rien de didactique et avais des images assez oniriques au…
  • Bedwin Hacker
    Sacrée femme ! Kalt n’a pas froid aux yeux. Mieux : elle défie toute l’Europe dans ce qu’elle a de plus fort : la technologie. Kalt est un hacker télévisuel : elle réussit à brouiller les images des télévisions occidenta…
  • Femmes de la Medina – El Batalett
    Nous voici dans l’ancienne médina de Casablanca. Des femmes racontent leur dur vécu. Entre rires et larmes, ces batalett (héroïnes) se battent pour survivre et trouvent les voix de la résistance. Cela ne les rend pas ric…
  • Le Fespaco 2001 au jour le jour
    Nous avions prévu de publier la critique des films du Fespaco à plusieurs voix (africaine, africaine-américaine et européenne) mais les aléas informatiques qu’on peut imaginer en Afrique ont déséquilibré les choses et ne…
  • Ali Zaoua (Ali aux mâchoires d’acier)
    Décidément, le Maroc change : on imagine mal il y a quelques années ce pays laisser un réalisateur dénoncer ainsi la misère des enfants de la rue. Mais la dénonce-t-il vraiment ? Une scène du début annonce la couleur : u…
  • La Faute à Voltaire
    Le Tunisien Abdel Kechiche, dont c’est le premier long métrage, vient du théâtre où il a signé de nombreuses mises en scène. Est-ce pourquoi il construit son film sur une série de coups de théâtre ? C’est d’abord la faus…
  • Mektoub
    Un couple jeune et riche se rend à Tanger pour un congrès médical. La femme est enlevée et violée par des hommes importants. Pour la délivrer, l’homme tue un commissaire de police qui voulait en récupérer la cassette vid…
1
2