Tous les articles

Tous les articles en lien avec Le souffle rebelle de Rosa Parks, icône de la lutte pour les droits civiques

  • Honteuse France
    Encore un incendie, encore un bûcher des corps noirs, des chairs flambées au bas des escaliers Comme on flambait jadis les sorcières. C’est le printemps, c’est l’été. L’hospice des pauvres ne vaut certes pas le Théâtre…
  • Le Goût des jeunes filles
    Je suis particulièrement attiré par les femmes. D. L.Un prince au bord’elles Ils sont comme ça, les garçons élevés par les femmes : farceurs autant que facétieux, joueurs et bourrés de reconnaissance pour la vie, et po…
  • Lyriques amoureuses-3812
    ///Article : 3812…
  • du Climat de peur de Wole Soyinka à Rue Félix-Faure de Ken Bugul
    Presque uniformément la peur sortait d’une chaîne de fabrication d’État… Wole Soyinka Cette énergie, c’était ce qu’il fallait pour que l’être humain survive à la vie. Ken BugulLes écrivains sont des météorologues. D’a…
  • Sociologie de l’immigration
    Écrit par deux sociologues, cet ouvrage bref et dense vient apporter un éclairage synthétique fort utile sur une question au cœur des controverses suscitées par l’interdiction du port du voile à l’école : l’intégration d…
  • Mon Dieu, que vous êtes vulgaire !
    ‘Mon Dieu, c’est un alexandrin !’Voilà plutôt la réaction que j’ai eue après avoir lu la première phrase du texte de Nimrod : ‘les Narcisse que nous sommes ont besoin de louange.’Ma deuxième réaction, immédiate elle auss…
  • Le fol amour de soi
    La douceur est grande de s’admirer, – de se convenir, – de répondre et satisfaire soi-même exactement… Et nous en demandons les moyens et la certitude aux autres. Nous les supplions qu’ils nous accordent les motifs et l’…
  • Écrire les racines, écrire l’horizon
    Là où le jeune Nimrod scrutait l’horizon, le petit Raharimanana fouillait dans la bibliothèque de son père. Adultes, ils nous livrent quelques souvenirs d’enfance et méditent sur l’exil, l’écriture et la langue.Le titre …
  • La douleur des mots
    Devant nous, il reste à construire un nouveau pays… synthèse des riches lignées culturelles dont nous avons hérité… Il ne sera pas nécessairement noir, mais il sera africain. ALBERT LUTHULI, Prix Nobel de la paix 1960….
  • Ecoutons les chansonniers !
    Révélé au grand public en 2001 par son roman Les Jambes d’Alice (Actes Sud, 2001), Nimrod est avant tout un poète. Il est également un critique littéraire, auteur d’un remarquable Tombeau de Léopold Sédar Senghor (Le tem…
  • Verre cassé
    que l’heure était désormais à l’écrit parce que c’est ce qui reste, la parole c’est de la fumée noire, du pipi de chat sauvage A. M. » La conversation de la mémoire  » De fait, les écrivains devraient aborder les questio…
  • Peuls
    On les disait beaux comme des anges, intelligents comme le bon Dieu et méchants comme le diable. ? Et depuis, c’est ainsi chez les Peuls : celui qui est mon frère, je le fuis, celui qui porte mon sang, je le tue (…) …
  • Ahmadou Kourouma : Noblesse oblige
    I Vaillant chasseur il était, une sorte de Nimrod en pays malinké. Tel qu’en lui-même fondu dans un bronze tout à la fois inaccessible et proche, ainsi l’habille la photo d’Ulf Andersen. Jusque-là il s’était manifesté à…
  • La critique des écrivains
    La nature des lunettes n’est-elle pas d’être personnelle, subjective ? (1) Léopold Sédar SenghorAndré Breton, le pape des surréalistes, a pratiqué tout le long de sa vie – et ce au bénéfice de la cause qui lui importait…
  • Là d’où je viens
    Je ne sais pas où je vais. J. M. » J’ai trente-sept ans. Je suis au milieu de ma vie. On dit qu’à partir de là, la descente commence « . Ainsi se confie Yasin, écrivain anglo-soudanais, le double de Jamal Mahjoub. La phra…
  • L’Homme qui marchait vers le soleil levant
    …Seule la chair était demeurée dans la maison de prière. TH. M.À l’origine, une épopée est un récit composé en vers. Ainsi Homère avec L’Illiade et l’Odyssée. Plus près de nous, il y a la légende de Soundjata. Le charme…
  • Cette Amérique noire en quête d’Afrique
    Certains Noirs américains substituent au mythique appel du Motherland, un retour en leur Afrique intérieure. En pratiquant un art de vie afrocentriste. Un délicat  » retour aux sources  » New York, 125e Rue, cour de Harle…
  • Chirundu
     » Un de ces jours tu vas rire à la figure du soleil et il va te rendre aveugle « . Es’kia MphahleleLes hasards de l’édition mettent sous mes yeux deux auteurs de la partie de l’Afrique qui nous a donné deux Prix Nobel de…
  • Désormais annuel, l’African Film Festival de New York a déroulé sa nouvelle scène en plein cœur de Harlem
    Depuis 1993, tous les deux ans au mois d’avril, le cinéma africain est sous les projecteurs de New York, une dizaine de jours durant dans le cadre de l’African Film Festival . Jusqu’à présent biennal, ce festival vient d…
  • La chorégraphie contemporaine « black » sur la scène new yorkaise
    « Black dance : tradition et transformation ». L’intitulé du festival présenté chaque année en février au Bam Harvey Theater, en plein cœur de Brooklyn (New York), annonce la volonté des organisateurs de donner la parole à…
  • A quand l’Afrique ? entretien avec René Holenstein
     » J’ai fait toutes mes études avec des manuels français. Il n’y avait rien dans le programme concernant l’Afrique. Petit à petit, cette exclusion m’est apparue comme une monstruosité « .’A quand l’Afrique ?’, aurait pu in…
  • La servitude volontaire de l’écrivain africain (3)
    Ce qui advient dans l’écriture, au-delà de ce qui est dit, serait-ce un devenir femme, un devenir minoritaire ? Que l’on soit homme ou femme, écrire nous rend solidaires des minorités ; tout écrivain est déjà un Juif, un…
  • La servitude volontaire de l’écrivain africain (2)
    Ne tarde pas trop. Apprends vite. Erick Orsenna, Madame Bâ. Haïr c’est s’exclure du champ des valeurs pour lesquelles il nous importe d’agir.Le moins que l’on puisse dire, c’est que notre Histoire ne nous appartient pa…
  • La servitude volontaire de l’écrivain africain
    Aujourd’hui, on s’accorde à dire que la création est un état de crise. Ce terme désignait chez les Grecs la  » phase critique  » d’une maladie. Nous devons à la médecine l’activité qui, en France, s’illustre dans le champ …
  • Nouvelles renaissances ?
    Lieu mythique de Harlem ayant célébré les plus grands noms de la culture noire, l’Apollo Theater, construit en 1913, tente aujourd’hui de faire peau neuve. En début d’année a débuté un programme de rénovation de 6 millio…
  • New York ou l’esthétique du melting pot culturel
    Sam Newsome a fait ses armes musicales auprès de grands noms du jazz comme l’organiste Jack McDuff et le vibraphoniste Lionel Hampton. Il mène aujourd’hui une carrière solo. Bien loin des sentiers sonores battus, son jeu…
  • Etre soi, au-delà des héritages
    Quelle est « votre histoire » avec New York ? J’y suis né, en 1965. Et si j’ai passé la majeure partie de mon enfance et de mon adolescence en Californie, je suis toujours allé régulièrement sur la côte Est. J’ai décidé …
  • Clubs de jazz en survie ?
    « Central Park West » (Coltrane), « Take the ‘A’train » (Ellington) (1), « Nostalgia in Times Square » (Mingus), « Scrapple from the Apple » (Parker), « East Broadway Run Down » (Rollins) … Le jazz a célébré New York, ses avenues,…
  • Afrique et diasporas noires à l’honneur au Jazz Gallery
    Une scène-galerie d’art new-yorkaise de haut cru expose le jazz et son histoire, et ouvre ses portes à la world. Ce petit club new-yorkais qui préfère se définir comme un « centre culturel international de jazz », a posé s…
  • Musiciens africains : inspirateurs courtisés mais créateurs de l’ombre
    Fils d’un diplomate et d’une institutrice, Dominic Kanza s’installe à New York en 1989. Il monte son groupe, « The African Rhythm Machine », principalement nourri de soukous. Dominic Kanza a contribué à la musique du film …
  • Artistes africains et américains en conversation
    Un programme original, véritable éloge de la création transculturelle.Quelle est l’origine du programme Africa Exchange ? En 1994, la Fondation Ford a mené une étude sur la présence artistique d’Afrique, d’Asie et d’Amé…
  • Africa Exchange / 651 Arts
    Acteur majeur des arts de la scène contemporaine africaine-américaine, le « 651 Arts » (1) est né en 1988. Ce centre artistique officie au sein du BAM Harvey Theater de Brooklyn. En guise de prolongement d’une programmatio…
  • « Oser un cinéma africain populaire »
    Originaire du Mali, cinéaste et professeur de littérature comparée et de cinéma, Manthia Diawara, dirige le département d’Etudes africaines et l’Institut des Affaires afro-américaines de la New York University. Il a fond…
  • « Déconstruire le langage des stéréotypes sur l’Afrique »
    Directrice-adjointe de la programmation et du service éducatif du Museum for African Art, Radiah Harper œuvre avec goût et intelligence pour déconstruire l’enfermement simpliste et réducteur de l’Afrique dans une image m…
  • L’Afrique en scène en plein Soho
    Sur la célèbre Broadway avenue, en plein Soho, un quartier branché de Manhattan, une vitrine se distingue d’entre toutes les autres : masques, percussions et vastes tissus africains suspendus dans toute leur étendue, int…
  • Raconter des histoires avec son corps
    Acclamée au « Black Dance Festival » de Brooklyn en février 2001, où, avec « Ye who seeks balance », elle a offert au public new yorkais un époustouflant solo conçu en hommage au peuple Baka, Nia Love vient de se voir décern…
  • Harlem : le patriotisme en questions
    Des centaines de drapeaux américains, dès le lendemain de l’attentat, ont commencé à envahir New York. Une même ferveur patriote spontanée règne dans les rues de Harlem, le plus vaste ghetto noir des Etats-Unis, dont il …
  • Patriotisme africain-américain : intégration ou rêve d’intégration ?
    Originaire de l’île de Tobago et résidant harlémite, Aldwin Murray analyse pour Africultures les ressorts du patriotisme quasi unanime qui s’est emparé de Harlem à la suite du dramatique attentat du 11 septembre. Prolifé…
  • La photographie noire, un non-genre ?
    L’une des plus vastes expositions consacrées aux photographes africains-américains d’aujourd’hui vient de se tenir à New York : « Committed to the Image: Contemporary Black Photographers ». Rien moins que 94 photographes o…
  • « La structure narrative est à la base de tout »
    De passage à New York pour participer à l’African Film Festival, présenter son dernier court-métrage – Article 15A/Article 15 bis -, et donner une conférence sur la structure narrative à la New York University, Balufu Ba…
1
2