Tous les articles

Tous les articles en lien avec Léopold Congo-Mbemba ou le chant ininterrompu

  • Yere Sorôkô, en quête d’une vie meilleure
    Professionnels du cinéma, amateurs, militants et responsables d’associations, officiels, chercheurs, étudiants, le public a largement répondu à l’invitation de la CADE (Coordination pour l’Afrique de Demain), le 11 févri…
  • Voyages en poésie 2 : Sortir du silence
    La journée du 8 mars doit être l’occasion, pour nous, de rappeler nos paroles et nos rêves, nos mémoires, l’essentiel recherché : être au monde, sortir du silence, prendre la parole par la venue à l’écriture. De temps en…
  • Poèmes des bouts de la langue
    La dédicace « A Lucas :/ Nous serons les derniers poètes/ car après nous on ne sera plus que langage » est porte et passage possible vers ce recueil de poèmes de 83 pages. D’entrée de jeu, la poésie entre en dialogue avec …
  • « Le Brésil est marqué par l’hétérogénéité et le pluralisme culturels »
    À Rio de Janeiro, la Fondation Bibliothèque Nationale est un lieu de culture qui ne passe pas inaperçu. Elle a accueilli en novembre dernier un colloque international intitulé « La réinvention de la démocratie », dans le c…
  • Test ADN ou le gène de vérité
    Après mille détours, le Sénat français vient d’autoriser, dans la nuit du 3 au 4 octobre, les tests ADN pour le regroupement familial. Dans cette nouvelle version du texte, on rechercherait, désormais, les liens avec la …
  • Hommage à Victor-Emmanuel Cabrita
    Dans mon carnet de route daté du 31 mars et publié sur le site d’Africultures le 18 avril 2003, intitulé « Personnages en poésie », j’ai fait allusion à un « homme-orchestre » régnant sur son royaume, un établissement d’éduc…
  • Poètes du monde et correspondances amoureuses
    Les poètes ne se proclament pas du monde. Elles et ils le sont par les mots sous la plume et dans la bouche où la langue manie la parole à sa guise. La poésie a toujours été du monde sinon elle ne serait pas ! À la Maiso…
  • « Les poètes sont des créateurs de valeurs »
    Poète de l’amour, le poète Sénégalais Amadou Lamine Sall l’est, avec constance et passion, depuis une trentaine d’années. Traduit en plusieurs langues, il est très connu dans son pays où il vit et travaille à Dakar. Port…
  • Poètes du monde et correspondances amoureuses
    Les poètes ne se proclament pas du monde. Elles et ils le sont par les mots sous la plume et dans la bouche où la langue manie la parole à sa guise. La poésie a toujours été du monde sinon elle ne serait pas ! À La Maiso…
  • Sahéliennes-5846
    ///Article : 5846…
  • Trois-Rivières, Capitale de la poésie
    De la diversité culturelle à la poésie des cinq continents, j’ai fait le saut du TGV à l’avion en cette fin du mois de septembre. A Lyon, le Conseil régional a voulu magnifier la diversité culturelle, s’interroger sur le…
  • Entre ici et là-bas, nulle part…
    Qu’est-ce que l’expérience migratoire ? Qu’est-ce que ce vécu peut engendrer intérieurement ? Philosophe d’origine ivoirienne Tanella Boni nous livre une réflexion poignante, à la fois politique et poétique. Émigrer, ser…
  • Si la musique doit mourir
    Né en 1951 à Gabès en Tunisie, Tahar Bekri vit à Paris depuis 1976. Son œuvre, marquée par l’exil et l’errance, évoque des traversées de temps et d’espaces réinventés. Sa poésie est traduite en de nombreuses langues. Il …
  • Carnavalesques
    Carnavalesques est un recueil de textes de langue française, confirmant la présence d’une nouvelle génération de poètes.En marge des manifestations du festival Francofffonies et en cette année d’hommage à Léopold Sédar S…
  • L’encre est ma demeure
    L’anthologie de Georges Castera donne à lire une poésie engagée, à la recherche du mot juste.Établie et préfacée par Lyonel Trouillot, L’encre est ma demeure est une anthologie de poèmes de Georges Castera, publiés entre…
  • Le regard de la différence
    C’est un mot bien curieux,  » francophonie « . On y entend sans doute  » France « , pays qui, à y regarder de près, du point de vue des faits, pourrait ignorer ce que  » francophonie  » veut dire. Est-ce pour cette raison qu’i…
  • Testaments de transhumance
    Dans Testaments de transhumance, le Comorien Saindoune Ben Ali invite à découvrir un peuple à la mémoire blessée.Testaments de Transhumance est un recueil de trois longs poèmes (Kaaro / Le pas, Testaments de transhumance…
  • La parole des poètes en chansons
    Bernard Ascal, pouvez-vous nous parler de votre itinéraire d’artiste, puis-je utiliser cette expression ? Itinéraire d’artiste, je revendique totalement cette expression puisque depuis l’origine de mes activités, il y a…
  • Moroni, cet exil
    Trois recueils pour trois  » voyages en poésie « .Et la terre en ses graines ailées, comme un poète en ses propos, voyage… Saint-John Perse, Anabase.Les mots accompagnent les pas des poètes : ombres, échos, voix, armes,…
  • De la quête métaphysique du bonheur au plaisir éphémère des mots…
    Durban, son festival littéraire, ses habitants  » arc-en-ciel « , son marché et ses taxis… Visite guidée avec Tanella Boni.La dernière fois que je suis passée par ce pays, en septembre, l’air du Cap m’a laissé un goût amer…
  • Lyriques amoureuses-3812
    ///Article : 3812…
  • Les photos de Pierre Fatumbi Verger et la tasse de Goethe
    Première étape d’une traversée de l’Europe : l’Allemagne, ses chauffeurs de taxi, ses philosophes et son ciel bleu.Il y a des villes où l’on aime revenir même si elles sont éloignées, par la culture et la distance, du ch…
  • Corps emprisonné, parole libérée
    De tout temps, l’enfermement a servi de prétexte à raconter des histoires. Quand les corps sont emprisonnés, la parole et la narration apparaissent comme une fenêtre vers l’extérieur, vers la vie, vers la liberté. C’est …
  •  » La poésie est le lieu où je me sens moi-même « 
    La ville de Trois-Rivières au Québec, est la seule ville au monde où la poésie laisse des traces écrites, visibles dans les rues à longueur d’année et qui a consacré un monument à la gloire du poète inconnu. Chaque autom…
  • Cette traversée qui n’en finit pas de durer
    L’écrivaine ivoirienne Tanella Boni que nos lecteurs connaissent bien pour la qualité de ses collaborations et qui a notamment coordonné le numéro 56 « Côte d’Ivoire : le pari de la diversité » nous livre ici un touchant p…
  • Paroles engagées, Paroles engageantes
    Ecrire aujourd’hui est-ce différent d’écrire hier ou d’écrire demain ? Ecrire aujourd’hui est-ce plus une passion, une nécessité ou un devoir ? Et pour qui écrire ? Et quoi écrire ? Et pourquoi écrire ? Et comment…
  • Engagement, quand tu nous tiens…
    Je me pose la question de savoir s’il faut encore débattre de l’engagement dans un monde où les écrivains, les artistes, les poètes et tous les travailleurs de l’esprit, pourvu qu’ils soient quelque peu sincères, sont me…
  • Ecrivain engagé, artiste impliqué ?
    Que pensez-vous de l’engagement ? Le débat ressurgit aujourd’hui dans un monde ravagé par les guerres, les famines, les maladies et toutes les horreurs que nous vivons en ce début de siècle. Dès 1946, au cours d’une conf…
  • « Le poète n’est pas appelé à être militant propagandiste »
    Poète et essayiste né en Tunisie, Tahar Bekri vit à Paris depuis 1976. Maître de conférences à l’université de Paris X – Nanterre, il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages parmi lesquels douze livres de poésie. Il écri…
  • Écrire par plaisir
    Auteur notamment de plusieurs albums pour enfants, Fatou Keïta est avec Véronique Tadjo une des auteures de jeunesse ivoiriennes les plus prolixes et les plus marquants. Entretien avec une auteure qui revendique une meil…
  • Sur les traces de Toumaï, le premier Homme…
    Carnet de route de l’écrivaine ivoirienne Tanella Boni au Tchad, à l’occasion du Congrès des écrivains africains à N’Djaména.Je suis allée au pays de Toumaï, j’ai vu, j’ai vécu. Nous habitons le creux de l’humanité, près…
  • Le pari de la diversité…
    Du 30 août au 6 septembre 2003, a eu lieu, à Abidjan, la sixième édition du MASA – comme le voulaient les organisateurs, un MASA de la réconciliation – dans un climat de  » ni paix, ni guerre « , dans une ville sous très h…
  •  » Les Africains sont devenus auto-destructeurs « 
    Zirignon Grobli est psychanalyste se réclamant de Lacan, philosophe et peintre. Il a passé vingt-cinq années de sa vie en France. Rentré en Côte d’Ivoire en 1977, il vit et travaille à Abidjan. Il a publié, depuis 1979, …
  • Le roman en Côte d’Ivoire : une écriture « nzassa »
    Les recherches romanesques ivoiriennes débouchent sur une nouvelle écriture transculturelle auxquels Jean-Marie Adiaffi avait appliqué le terme agni de  » nzassa  » (assemblage de type patchwork).À côté de romans de factur…
  • La poésie ivoirienne, sur la voie du style de Harlem
    Comme en littérature, de Bernard Dadié à Tanella Boni, la poésie ivoirienne est l’objet d’une négociation entre les éléments africains et extérieurs, avec un penchant réel pour le style de Harlem.De nos jours, on devrait…
  • Jeunes poètes de Côte d’Ivoire
    Depuis 1998, le Festival International de Poésie d’Abidjan, organisé par AVAA (Arts Vivants d’Afrique et d’Ailleurs) a permis à de nombreux jeunes, poètes en herbe, de continuer à écrire et de prendre part, tous les deux…
  • Hommage à Frédéric Bruly-Bouabré : « J’allais vers Victor Hugo et je me suis marié avec Picasso »
    Frédéric Bruly-Bouabré, « Celui qui n’oublie pas », est mort à Abidjan le 28 janvier 2014 à l’âge de 91 ans. Je revois la silhouette de l’homme avec sa coiffe de chef, accompagné de son « fils », Yaya Savané. L’homme, invent…
  • Nadro : celui qui n’oublie pas
    Du 5 juillet au 26 octobre 2003, Frédéric Bruly Bouabré expose au Musée Champollion de Figeac. L’événement est co-signé par André Magnin, Yaya Savané et Denis Escudier.  » Chercheur-rechercheur « , encyclopédiste, pédagogu…
  • « L’État gère la misère du peuple »
    Tu travailles essentiellement sur le thème du  » mur « . Pourquoi le  » mur  » ? Je suis fasciné par le  » mur « , parce qu’il représente l’environnement. C’est notre quotidien, ce qui nous touche de près, puisque c’est sur l…
  • « Nous créons des œuvres d’art comme témoignage du monde invisible »
    Monique Aggrey, d’origine africaine américaine, est arrivée en Côte D’Ivoire en 1969, elle vit et travaille en Côte d’Ivoire. Elle expose depuis 1988. En 1993, elle a participé à ce grand rendez-vous de l’art africain co…
  • Poèmes des jours de guerre
    Le Jésuite Toussaint Kafarhire-Murhula est né en 1973, à l’est de la République Démocratique du Congo. Il a une formation de philosophe et de théologien, et vit actuellement à Nairobi au Kenya où il achève ses études. Je…
  • Poèmes pour la Côte d’Ivoire
    Le drame ivoirien ne laisse aucun Africain indifférent. Deux auteurs, le Sénégalais Babacar Sall et le Mauricien Khal Torabully, qui l’ont abordé par la poésie, sont présentés ici par la romancière, poète et philosophe i…
  • Personnages en poésie (carnet de route)
    Carnet de route de la romancière, philosophe et poète ivoirienne Tanella Boni à Dakar, lors du festival de poésie qui s’est tenu à la Fondation Senghor fin mars 2003.J’arrive dans l’une des villes que je connais le mieux…
  • Ecrire contre l’oubli
    De septembre à décembre, colloques, expositions, concerts, salon du livre africain, spectacles vivants se sont succédés dans le cadre de Lille 2000, l’Afrique en créations, soutenues par des institutions françaises.. Les…
  • Etonnants Voyageurs, nouveau rendez-vous littéraire de Bamako
    Avec le salon Etonnants Voyageurs, une tradition littéraire est en train de s’établir à Bamako. Après une première édition en février 2001, une centaine d’écrivains se sont retrouvés du 21 au 25 février 2002 pour ce fest…
  • Etonnants voyageurs, voyageurs étonnés
    Impressions du festival du Livre par Tanella Boni, écrivain ivoirienne invitée.Nous sommes allés à Bamako sous le signe de l’étonnement. Sur l’événement « Etonnants voyageurs à Bamako », il y aurait beaucoup à dire. Mais i…
  • Senghor, le siècle avait six ans…
    « On finit par admirer Senghor malgré tout », écrit l’écrivain et philosophe ivoirienne Tanella Boni dans cet hommage posthume au « poète-président » .Quand il est né, le siècle avait six ans et il l’a traversé de part en pa…
  • Du droit de perdre l’espoir
    Premier Prix Nobel africain de littérature (1986), Wole Soyinka est mondialement connu à la fois comme écrivain et défenseur des droits de l’homme. Nous l’avons rencontré à Delphes, à l’occasion du Festival international…
  • Vingt ans après Mariama Bâ, nouvelles écritures au féminin
    Spécificité de l’écriture féminine ? Face à la modernité, la distinction masculin/féminin s’estompe pour une vision moins réductrice tentant d’articuler l’appartenance et l’universel.2001, vingt ans que Mariama Bâ s’en e…
  • La femme n’est-elle qu’une femme ?
    Face à l’évolution de la vie des couples dans les villes africaines, la nécessite du dialogue.Comment concevoir aujourd’hui les rapports entre masculin et féminin ? Ils sont de plus en plus complexes. On préconise à gran…
1
2
3