Tous les articles

Tous les articles en lien avec Festival d’Avignon (In) 2013 : l’Afrique fait le buzz ?

  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • L’étonnante résistance de la littérature africaine
    L’engagement des écrivains africains contre la barbarie peut conduire jusqu’à la mort quand ce n’est pas l’exil forcé. Dans leur écrasante majorité, ils ont trempé et continuent de tremper leur plume dans l’encre de la r…
  • « Il n’a pas de premier degré dans l’art ! »
    Dans cette rencontre, le dramaturge, metteur en scène, comédien, Dieudonné Niangouna, originaire du Congo Brazzaville, nous fait part des réflexions qui ont donné naissance à sa troisième création Intérieur/Extérieur : z…
  • Le FIA 2003 s’est finalement tenu à Kinshasa… envers et contre tout !
    La plus protocolaire des formules a été prononcée dans le langage le plus officiel :  » Je déclare ouvert la 7eme édition du festival international de l’acteur  » C’était du 19 au 27 juin 2003 à Kinshasa. Après plusieurs…
  • Danse contemporaine africaine : vers de nouveaux rapports sud-nord ?
    Après le temps de l’effervescence, c’est l’heure des premiers bilans de la danse africaine contemporaine. Créé en Europe il y a une dizaine d’années, ce concept, postérieur aux formes d’expression sur le continent africa…
  • De naissance en (re)connaissance de la danse contemporaine africaine
    La danse contemporaine africaine évolue rapidement. Les créations présentées en ce début 2003, notamment au festival Dialogues de Corps à Ouagadougou et lors de la plate-forme Danse d’Africalia à Bruxelles, en témoignent…
  • Des artistes à chaque coin de rue
    Mon pays, six millions d’habitants, 2.345.409 km² de superficie, est, me dit-on, un scandale géologique, minier, etc., tant il est riche ! Mais c’est ici une expérience humaine, une expérience d’hommes avec leur sensibil…
  • L’activité artistique comme survie
    Bebson Elemba, dit Bebson de la rue, est musicien, leader du groupe Trionix. Il fait du hip hop et du rap – une gageure à Kinshasa, entouré comme on l’est par la World Music des Papa Wemba, Koffi Olomide, Wenge Musica, e…
  • Kinshasa et sa horde de « shégués », une poudrière prête à exploser !
    Ils sont nombreux à arpenter les rues de Kinshasa. Orphelins de parents vivants largués par la société, les shégués sont les gosses qu’on nomme avec condescendance « enfants de la rue ». Sans parents ni famille, ou plutôt …
  • Kinshasa, un scandale culturel
    Les bons plans, grandes débrouillardises et initiatives personnelles des Kinois, à la croisée de tous les possibles.C’est dans la Cité (quartiers et communes « chauds » de Kin en sortant du centre ville, banlieues) et null…
  • Politique culturelle : s’ouvrir aux coopérations
    L’Etat pourrait soutenir la culture : les institutions existent mais les moyens manquent. L’ouverture à l’extérieur est à l’ordre du jour. Yoka Lye Mudaba est conseiller auprès du ministre de la Culture, écrivain et prof…
  • La dynamique théâtrale de l’Ecurie Maloba
    Décédé en mai 2002, Nono Bakwa était un dramaturge congolais, directeur artistique de l’Ecurie Maloba, structure théâtrale d’échanges et de création artistique et directeur artistique du Festival international de l’acteu…
  • Musique : les jeunes et les anciens
    Zaïko est une contraction du lingala « Zaïre ya ba Koko » (le fleuve Zaïre de nos ancêtres). C’est un nom inspiré par l’histoire de la découverte du fleuve de ce pays par l’explorateur Diego Caô. Cet orchestre existe depui…
  • Les différentes tendances des arts plastiques
    De formation scientifique, Célestin Badibanga a aussi fait des études politiques, sociales et économiques à l’université de Kinshasa. Il a créé avec notamment Clémentine Nzuzi Fayik et Isidore Ndaywel « la pléiade du Cong…
  • Sculpter la souffrance
    Sculpteur né à Kinshasa en 1967, Freddy Tsimba a fini ses études en 1989 à l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa en option sculpture monumentale et travaille depuis le bronze et le ciment. Il est connu par plus d’une vin…
  • Les métiers au féminin
    Nous avons demandé à Bibish Mumbu son expérience de journaliste culturelle femme à Kinshasa. Même question à Simone Madeleine Mbuyi, femme photographe. Réponses. »Sois belle et tais-toi ! » Il y a chez moi un a priori cert…
  • Créations en libres à-corps
    Cet automne, la compagnie burkinabè Salia nï Seydou et le chorégraphe congolais Faustin Linyekula ont présenté à Paris leurs dernières créations. Deux pièces radicalement différentes mais qui affichent toutes deux une li…
  • « Le public kinois est extraordinaire »
    Florisse est comédienne, actrice et écrivain béninoise. Elle a débuté en musique et au cinéma pour enfin démarrer une carrière théâtrale en 1984. Elle a longtemps évolué avec le théâtre Wassangari avant de créer sa propr…
  • « la danse est un langage spécifique qui peut tout traduire… »
    Faustin Linyekula a eu une formation de comédien au ccf de Kisangani bien qu’il soit danseur chorégraphe. Pendant 2 ans, de 1989 à 1991, il a suivi une formation d’acteur assez physique, avec Maître Mwambaye et Alain Mol…
  • Transmettre autrement…
    Pour la danse contemporaine africaine, la question de la transmission fait l’objet d’une riche réflexion.En 1977 s’ouvrait à Dakar MUDRA Afrique, première école panafricaine du spectacle sous la direction de Germaine Aco…
  • Le théâtre au Congo pendant les guerres et après
    « Le théâtre reste le moyen le plus rapide de parler aux hommes. » Cette phrase du romancier et dramaturge congolais Sony Labou Tansi confirme bien le dynamisme du théâtre en général et du théâtre congolais en particulier….
  • Rivalité Wenge BCBG/Wenge Musica Maison Mère ou la guerre des gangs
    Quand la musique, en la remplaçant, ressemble à s’y méprendre à la politique… Le refrain des politiques chez moi c’est clamer que la jeunesse est l’avenir de demain… On ne les contredira pas, mais on constate que la…
  • « Le corps, dernier rempart de la liberté »
    Faustin Linyekula a commencé par une formation de comédien au CCF de Kisangani, de 1989 à 1991, sous la direction de Maître Mwambaye, metteur en scène congolais et Alain Mollot, metteur en scène français. Il travaillera …
  • Spectacularly Empty (création 2001)
    Je reviens dans mon pays après plusieurs années sur les routes en Afrique et en Europe… Première observation : tout Kinshasa ne semble vivre que pour le ‘paraître’. Paraître riche et fort et séduisant, briller à tout pr…
  • FIA 2001 : Kinshasa, sur les traces de Sony
    A Kin aussi, on se bouscule pour voir du théâtre. Mais les conditions sont autres. Les contenus aussi. Impressions de la 6e édition du Festival international de l’acteur. Sony Labou Tansi disait que le ciel de Brazzavil…
  • « Toujours ce duel entre les forts et les faibles ! »
    Du 23 au 30 juin, l’Ecurie Maloba de Kinshasa organise le Festival international de l’acteur (FIA). Son administrateur et directeur artistique est également dramaturge, comédien et metteur en scène : Nono Bakwa a derrièr…
  • La gravité du théâtre africain
    Les 700 places de la salle dévolue au théâtre au Palais de la Culture d’Abidjan ne se remplissaient que rarement – pourtant, il y avait de quoi remplir son panier en ce Masa 2001.Laissons de côté le présentateur catastro…
  • D’une ville à l’autre
    Le vu et le vécu d’une journaliste culturelle kinoise en vadrouille au Masa d’Abidjan. Un carnet de notes très personnel…Jeudi 1 mars – Aujourd’hui est date commémorative du décès de mon père et veille de mon départ pour…
  • En cessant d’inventer la réalité…
    Comment a-t-on vécu la disparition soudaine du « Mzee » à Kinshasa ? Réponse sans fard de la correspondante d’Africultures en RDC.C’est vrai que quand on cesse d’inventer la réalité, on finit par voir les choses telles qu’…
  • Incertitude de la transition
    Astrid Mamina est artiste, comédienne et conteuse. Née à Kinshasa en 1975, elle est arrivée au théâtre en 93 et en professionnelle en 95. Elle a joué dans plusieurs spectacles qui ont tourné en Europe comme en Afrique, e…
  • Kinshasa : le salon de la BD, « plus qu’une envie, un besoin ! »
    Depuis 1991, date de la première édition du salon de la BD et de la lecture pour la jeunesse, l’univers du bédéiste congolais s’est totalement transformé : auparavant amateur, il est en passe de devenir professionnel. Av…
  • Mfumu’eto, la radio-trottoir kinoise en BD
    Un amoureux de la bande dessinée fouine coins et recoins de la capitale congolaise. Ses cahiers de quelques pages qui dévoilent tout connaissent un immense succès populaire et passent de main en main. Mfumu’eto (« notre c…
  • Kinshasa : la fête des bulles et des cases
    Donner la parole au beau demeure une vocation pour les artistes du Sud dont les pays sont déchirés par des guerres fratricides et interminables. Et le fait de se situer en plein coeur de l’Afrique influence forcément… …
  • Brazzaville après sa guerre
    En quittant Kinshasa-la-belle pour Brazzaville-la-verte, je ne me donnais pour but que de consoler un grand ami comédien qui venait de perdre sa sœur aînée. J’ai pourtant ramené de l’autre rive des noms, des adresses, d…
  • entretien de Boniface Mongo-Mboussa avec Maïmouna Coulibaly, secrétaire générale de Fest’Africa
    Comment est né Fest’Africa ? Fest’Africa est né d’une frustration. Nocky Djedanoum et moi, nous nous sommes rencontrés à l’Ecole du journalisme. Il était en 2e année, j’étais en 1ère. Notre frustration était toute simpl…
  • Kinshasa : le festival Fula Ngenge de Papa Wemba
    C’est chez lui à Kinshasa que Papa Wemba a fêté du 9 au 15 août dernier ses 50 ans (dont 30 consacrés à la musique). Pendant six jours d’affilée, Kinshasa a porté ce monument africain dans un festival reprenant le titre …
  • FIA 1999 : Festival international de l’acteur de Kinshasa :
    A la cinquième édition du Festival International de l’Acteur (FIA) à Kinshasa dans un jardin au centre d’un quartier populaire, une pièce brazzavilloise de 85 minutes a fait vibrer le public kinois d’une intense émotion….
  • Sony Labou Tansi et l’écriture du corps : la subversion par le bas
    L’éloge carnavalesque du corps que fait le grand écrivain congolais n’est en rien futile mais profondément subversive, et ramène finalement chacun à son humanité. Dans son livre consacré à la philosophie négro-africain…
  • Le Pleurer-Rire* des écrivains africains
    Le rire africain n’est pas forcément de l’humour. Et ne peut être analysé hors de son contexte : réponse à une domination d’abord puis distanciation face aux cataclysmes du continent.Qu’est ce que l’humour ? Epineuse q…
  • Au carrefour de la danse, du mime et du théatre
    Créée en 1996, la compagnie Gaara a remporté le 3ème prix du Concours chorégraphique interafricain organisé en Angola en avril dernier. Elle serait actuellement la seule compagnie de danse contemporaine au Kenya.Votre cr…
  • Limoges 1998 : une mangrove francophone enracinée en Limousin
    Installé depuis sa création, en 1984, dans le verdoyant bassin du Limousin, le Festival International des Francophonies est une vraie pépinière de talents. Monique Blin, la jardinière de cette serre francophone qui, au m…
  • Limoges 1989 : à propos de Sony Labou Tansy
    Il y en a qui disent c’est un habitué, il y en a qui disent c’est un fidèle. Moi je dis plutôt que je suis un croyant du Festival, simplement parce je suis allé à plusieurs rencontres culturelles ; et le défaut de ces re…
  • 1998 : Mémoire sur scène
    Il fut une époque où la maison des auteurs était cachée au fond d’une rue perdue loin des effluves du Festival. J’y suis allé voir Sylvain Bemba. Déjà de santé très fragile, ne supportant pas le froid d’un hiver qui n’en…