Tous les articles

Tous les articles en lien avec Le cinéma au Burkina Faso (9.2)

  • La masterclass de Gaston Kaboré aux JCC 2017
    Le 9 novembre 2017, les Journées cinématographiques de Carthage ont proposé à Gaston Kaboré de répondre aux questions de Tarek Ben Chaabane lors d’une masterclass au Théâtre de Poche de Tunis. Gaston Kaboré a souvent eu …
  • Rodrigue Kaboré : Le cinéma c’est du business
    Dates clef de Rodrigue Kaboré 1976 1er avril : Naissance au Burkina Faso 2000: devient gérant du cinéma Neerwaya 2010 : Production du premier long métrage, Docteur Folie (Michel Kamuanga) 2011 : Fonde sa société de d…
  • Le cinéma au Burkina Faso (9.2)
    Rodrigue Kaboré est aujourd’hui une figure incontournable du paysage cinématographique burkinabé. Il est à la fois exploitant des principales salles du pays, distributeur quasi exclusif sur le pays et producteur de films…
  • Le cinéma au Burkina Faso (9.1)
    Rodrigue Kaboré est aujourd’hui une figure incontournable du paysage cinématographique burkinabé. Il est à la fois exploitant des principales salles du pays, distributeur quasi exclusif sur le pays et producteur de films…
  • Le cinéma au Burkina Faso (8)
    Boubakar Diallo est journaliste et directeur du Journal du jeudi qui traite de manière satirique l’actualité burkinabée. Depuis 2004, il réalise plus d’un film par an qui sont des succès commerciaux importants dans les s…
  • El cine en Burkina Faso (7)
    ¿Cómo selecciona usted su programación aquí? ¿Por qué elige una película por delante de otra? Digamos que actualmente no tenemos muchas opciones, porque la producción es escasa. En la época en que tenía acceso a pelíc…
  • Le cinéma au Burkina Faso (7)
    Zakaria Gnegne est gérant du Ciné Émergence, dans le quartier de Wemtenga à Ouagadougou.Comment faites-vous vos choix de programmation ici ? Pourquoi passez-vous un film plutôt qu’un autre ? Disons qu’actuellement on n’…
  • Le cinéma au Burkina Faso (6)
    Boubacar Zida dit « Sidnaaba » est réalisateur, producteur et animateur radio au sein de la très populaire Savane FM. Il y anime notamment l’émission Sonré, une revue presse matinale en langue moré, très suivie des habitan…
  • Le cinéma au Burkina Faso (5)
    Idrissa Ouedraogo est l’un des principaux réalisateurs burkinabés. Formé à l’Inafec, puis à l’Idhec, il a réalisé une dizaine de longs métrages dont plusieurs ont été récompensés dans des festivals internationaux. Un hom…
  • Le cinéma au Burkina Faso (4)
    Ardiouma Soma est depuis 2012 le directeur de la Cinématographie nationale du Burkina Faso. Il a été le directeur artistique du Fespaco, et auparavant directeur de la cinémathèque africaine basée à Ouagadougou.Est-ce que…
  • Le cinéma au Burkina Faso (2)
    Saïdou Alceny Barry est critique de cinéma pour le quotidien burkinabé L’Observateur Paalga, il est également membre de la fédération africaine de la critique cinématographique (africine.org).Léo Lochmann : Dans le cadre…
  • Le Cinéma au Burkina faso (3)
    Bertrand Kaboré est producteur et secrétaire général de l’association des producteurs burkinabés pour la gestion du fonds Succès Cinéma Burkina Faso.Léo Lochmann : Pouvez-vous me décrire votre rôle dans le programme Succ…
  • Le cinéma au Burkina Faso (1)
    En s’appropriant les codes des grandes industries cinématographiques et en les adaptant à l’urbanité africaine, des films « populaires » et à faible budget attirent le public dans les dernières salles de Ouagadougou et per…
  • Writing on Walls
    In following the issues and day-to-day workings of a neighbourhood video-club in Ouagadougou, home of the FESPACO and capital of African cinema, my latest work, « Sacred Places », allowed me to question my own work as a fi…
  • La Masterclass di Gaston Kaboré
    Vi proponiamo la traduzione in italiano della Masterclass che il regista burkinabè Gaston Kaboré ha tenuto al 60. Festival di Cannes, alla quale abbiamo assistito. La trascrizione francese della lezione è stata pubblicat…
  • La critique occidentale des cinémas africains entre cinéphilie et universalisme
    La critique cinéphilique a longtemps fait passer les cinémas africains et maghrébins par le filtre de l’esthétique et de l’exotisme, voire de l’orientalisme. Elle les ignore encore davantage que les cinémas asiatiques. L…
  • Les Rencontres Sobate Africadoc de Ouagadougou
    Les premières Rencontres Sobate Africadoc ont été accueillies par le CCF de Ouagadougou dans la salle du Petit Méliès, du 13 au 19 février 2010.Rencontres Sobate en langue Bwamu, signifie rencontres pour  » convaincre « . …
  • L’Éthiopie initie son premier festival international de courts métrages
    Le Festival de Clermont-Ferrand est l’occasion pour de nombreux professionnels du cinéma de découvrir des courts-métrages mais aussi de créer de nouveaux partenariats. Parmi ceux-ci figurent Images That Matter Internatio…
  • « Les cinéastes devraient s’acquitter de leurs obligations basiques »
    Quand avez-vous entendu parler de la Fepaci, la première fois ? De la Fepaci, j’avais entendu parler à cause du Fespaco. En 1971 et 1972, j’en ai entendu parler comme de quelque chose qui rassemblait les cinéastes afric…
  • Jeunes talents d’Afrique : produire et diffuser les courts métrages
    Cette table ronde s’est tenue au Pavillon des cinémas du Sud le 22 mai 2008 durant le festival de Cannes. Elle est consacrée à la production et la diffusion des courts métrages en Afrique animée par Olivier Barlet (Afric…
  • « L’Afrique va nécessairement trouver son tempo et son souffle bientôt »
    Lors de l’événement Africamania à la Cinémathèque française, à Paris du 16 janvier au 17 mars 2008, Gaston Kaboré présente une leçon de cinéma. Une version courte de cet entretien est publiée dans le catalogue de l’événe…
  • Table ronde « création et mémoire cinématographiques »
    Le 22 mai 2007, au festival de Cannes, une table ronde sur le thème « Création et mémoire cinématographiques »a été organisée au Pavillon des cinémas du Sud, sur le Pavillon Cinémas du Sud autour d’une présentation du Cent…
  • Masterclass de Gaston Kaboré
    Animée par Jean-Pierre Garcia, directeur du Festival international du film d’Amiens, la leçon de cinéma de Gaston Kaboré était organisée au Pavillon des cinémas du Sud par le ministère français des Affaires étrangères. O…
  • « Les multiplexes seront les bienvenus à Ouaga »
    Rodrigue Kaboré, bonjour. Nous sommes au Festival de Cannes, 60e édition. Le festival se termine. Au cours d’un festival comme celui-ci, on fait beaucoup de rencontres ; beaucoup de choses peuvent avancer. Quelles sont v…
  • Les 20 ans du Fonds Sud
    Ce lundi 17 mai, dans les salons de l’hôtel Gray d’Albion, au beau milieu du bouillonnant festival de Cannes 2004, une table-ronde top-niveau tente de tirer un bilan des 20 ans du Fonds Sud, pièce maîtresse du dispositif…
  • Classe de cinéma de Gaston Kaboré
    Dans le cadre du focus sur le Burkina Faso opéré cette année par le festival Vues d’Afrique, Gaston Kaboré a été appelé à donner « un atelier de maître », selon l’expression québecoise, à l’Office national du film. Le prés…
  • Fespaco 1997 : le développement sera culturel ou ne sera pas
    De retour du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou, Olivier Barlet propose une analyse des tendances actuelles de la cinématographie africaine à partir des longs métrages de la compétition.Lor…
  • entretiens d’Olivier Barlet avec Gaston Kaboré (Burkina Faso)
    Le risque de la dépendance La France joue une position clef dans le cinéma africain pour des raisons historiques. Le ministère de la Coopération trouvait important d’aider des auteurs africains à exprimer leur vision de…
  • Du nouveau au Fespaco ?
    Dans notre numéro 13 de décembre dernier, nous avons publié un entretien avec le secrétaire général du Fespaco, Monsieur Baba Hama. Il affirmait sa volonté de recentrer le festival sur son objet : la cuvée 99 devait être…
  • Buud Yam
    En mooré, buud signifie les ancêtres aussi bien que la descendance et yam l’esprit, l’intelligence. Buud yam est ainsi avant tout un désir : celui d’une appartenance, d’une identité, de comprendre qui on est.  » Qui et qu…
  • Entretien d’Olivier Barlet avec Gaston Kaboré
    Dans Buud Yam, quel lien fais-tu entre le sacrifice de la mère puis de son fils et le destin ? C’est à travers sa mère que Wend Kuuni perçoit la vie puisqu’il n’a qu’une moitié de filiation : il n’a pas connu son père e…