Tous les articles

Tous les articles en lien avec La Conférence des chiens

  • Cantique de l’acacia : un roman pour figurer le temps qui passe
    Acceptant de me soustraire, pour un temps seulement, à la gageure de n’observer que de loin l’actualité littéraire, je me suis résolu de plonger dans Cantique de l’acacia , le dernier roman de Kossi Efoui, auteur que j’a…
  • Héroïnes des scènes d’Afrique et des diasporas, de Jeanne Lachèze et Pénélope Dechaufour
    Pour sa traditionnelle université d’été en Avignon, le laboratoire Scènes Francophones et Ecritures de l’Altérité (SeFeA) de la Sorbonne nouvelle (rattaché à l’IRET – Institut de Recherche en Etudes Théâtrales, et dirigé…
  • Vers une critique africaine globale
    Nous assistons à une globalisation de plus en plus affirmée de la critique africaine (1). Il existe, au sein de cette critique, plusieurs tendances qui peuvent être regroupées en deux catégories : une critique ethnocentr…
  • Le laboratoire scènes francophones et Écritures de l’Altérité (sefeA)
    COLLECTIF DE CHERCHEURS FRANCAIS ET INTERNATIONAUX animé par Sylvie Chalaye, le laboratoire Scènes Francophones et Écritures de l’Altérité (SeFeA) a vu le jour à Paris 3 au sein de l’Institut de Recherche en Études Théât…
  • Ouvrir La Voix
    Diplômée de l’institut d’Études politiques de Lyon en communication, Amandine Gay s’oriente dès 2008 vers le conservatoire d’Art dramatique de Paris 16e. Interprète au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle partic…
  • Africana
    Maboula Soumahoro est professeure certifiée d’anglais, docteure en Civilisation du monde anglophone (thèse sur les premières années de la Nation d’Islam et du mouvement rastafari) et maître de conférences au sein du dépa…
  • Du fantasme aux fantômes : une odyssée afrodescendante
    Du 5 au 7 Mai 2014, la metteuse en scène Eva Doumbia (Compagnie La Part du Pauvre) présentait son dernier travail au Théâtre national de La Criée de Marseille. D’après des textes romanesques de Maryse Condé, Yanick Lahen…
  • Introduction : tisser sa trame
    « L’aliénation est désormais le terreau où doit tomber le grain. Et tant mieux s’il en sort une plante nouvelle ». (Kossi Efoui, « Post-scriptum », in Récupérations, Carnières, Lansman, 1992) Dans un faisceau pluriel marq…
  • La Conférence des chiens
    La compagnie Théâtre Inutile, en compagnonnage avec l’auteur Kossi Efoui, dévoile cette semaine leur nouvelle création, l’histoire d’un enfant appelé à qui revient de la société des animaux pour raconter aux Hommes ce qu…
  • Exhibit B de Brett Bailey au TGP : les contes de la crypte au Musée Grévin
    Si l’on peut rire de tout ou presque, on ne peut pas faire spectacle de tout. La question des exhibitions coloniales est au cœur même de cette impossibilité. Traiter des exhibitions au théâtre suppose justement de ne pas…
  • MASA 2014 : la relance !
    Retour sur le Marché des Arts et du Spectacle Africain (MASA) qui s’est tenu en Côte d’Ivoire du 1er au 8 mars 2014. Soutenue par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), cette 8e édition (MASA) a été plac…
  • Lire en été 3 : Congo Inc ou la logique sublime de la machine
    L’été est souvent l’occasion de prendre davantage le temps de lire. Africultures, jusqu’en aout, vous conseille chaque semaine, quelques œuvres parues ces derniers mois et de grands entretiens. Cette semaine, découvrez C…
  • La Traversée aux disparus – Compagnie La part du pauvre
    Du 5 au 7 mai la metteuse en scène Eva Doumbia (Cie La Part du Pauvre) présentait son dernier travail au Théâtre National de La Criée de Marseille : La Traversée aux disparus. D’après des textes romanesques de Maryse Co…
  • Quand les étrangers de l’intérieur entrent en scène
    Dans cet entretien Sylvie Chalaye se remémore son adolescence puis sa vie estudiantine pour nous livrer une traversée personnelle mais aussi le regard de toute une jeunesse prise dans les problématiques de La Marche pour…
  • Silenciô, l’Enfant sans Nom
    Jusqu’au 22 décembre, la Compagnie R.I.P.O.S.TE présente Silenciô, l’Enfant sans Nom au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez. Ce spectacle jeune public, écrit par D’ de Kabal, retrace le combat intérieur d’un jeune garçon maltra…
  • Illumination(s) – Le drame historique d’Ahmed Madani
    Créé en 2012 par la compagnie Ahmed Madani, Illumination(s) est le premier volet d’un triptyque intitulé « Face à leur destin », une aventure artistique menée avec de jeunes habitants des quartiers populaires qui se déclin…
  • En Guise de divertissement, un hymne aux corps
    Depuis janvier 2011, trois étapes de chantier et dix semaines de répétitions plus tard, levé de rideau sur la nouvelle création de la Compagnie Théâtre Inutile mercredi 2 octobre 2013 à la Maison de la Culture d’Amiens. …
  • Corps et voix d’Afrique francophone et ses diasporas
    Du 12 au 14 Novembre 2012, un colloque international autour des poétiques contemporaines et de l’oralité dans les écritures francophones se tenait à Budapest, capitale Hongroise. Une quarantaine de chercheurs ainsi que c…
  • L’humanité est un son
    Kossi Efoui, « oiseau solitaire » comme il se définit lui-même, est connu et controversé pour ses déclarations à propos de la littérature noire, paradigme qu’il considère comme un non-sens et sur lequel on l’interroge syst…
  • Festival d’Avignon (In) 2013 : l’Afrique fait le buzz ?
    Du 5 au 26 juillet 2013 se tiendra le Festival d’Avignon dirigé depuis 2004, et pour la dernière fois cette année, par Hortense Archambault et Vincent Baudriller qui céderont ensuite les rênes à Olivier Py. Pour cette 67…
  • Femme de combat/Combat de femme 8 : Mada Ndiaye et Mariéme Faye
    Avec la série Femme de combat/combat de femme, Africultures vous propose des portraits choisis de femmes. Elles utilisent leur art ou tout simplement leur voix, pour parler, montrer, décrire la place de la femme dans la …
  • L’Orateur brille de mille feux
    L’Orateur, Oratorio pour cinq voix et apparitions, est le fruit d’une collaboration collective de la compagnie Théâtre Inutile, basée à Amiens. Pour ce spectacle, Kossi Efoui, Nicolas Saelens, Norbert Choquet, Karine Dum…
  • Mon Général de Marcel Zang :
    La pièce Mon Général est à nouveau programmée grâce aux témoignages de soutien reçus par le spectacle et son équipe artistique. En accord avec Denis Vemclefs, directeur de l’Espace 1789, une table ronde sera organisée à …
  • Une valse de voix entrechoquées
    Texte : Koffi Kwahulé Mise en scène : Laurent Franchi et Camille Marois Jeu : Méloëe Ballandras, Gautier Boxebeld, Mathilde Carreau, Nora Nagid, Quentin Robertucci, Yacine Salhi et Elsa Sanchez Création lumière : Rémi…
  • Université d’été des théâtres d’Outre-Mer
    D’un océan à l’autre, de l’île de la réunion à la Guadeloupe, de la Nouvelle Calédonie, à la Martinique en passant par l’Afrique et la Guyane les pratiques scéniques des sociétés traversées par l’histoire coloniale et l’…
  • Un drôle de manteau de carnaval au Musée Dapper
    Voisins anonymes (ballade) Avec Ludovic Darras Écriture : Kossi Efoui Mise en scène : Nicolas Saelens Costumes : Marie Ampe Regard extérieur : Philippe Rodriguez-JordaVoilà déjà plusieurs années que le compagnonnage…
  • Sur les trames palimpsestiques de la mémoire
    L’association « La fabrique insomniaque » présentait au Théâtre de Belleville la nouvelle adaptation scénique de Trames (prix SACD de la dramaturgie francophone 2008), pièce de théâtre précédemment montée en novembre 2008 …
  • Les Enfants terribles ou Le Clan des oiseaux
    Extraits d’une table ronde animée par Judith Miller et transcrits par Vanessa Boulaire Avec : Caya Makhélé, Koffi Kwahulé, Gerty Dambury, Kossi EfouiJudith Miller : Vous appartenez tous les quatre à cette génération des…
  • Tragédie et utopie chez Kossi Efoui
    À l’origine de cette étude sur le théâtre de Kossi Efoui se trouve une hypothèse, formulée à la fin de ma thèse de doctorat (2) sur l’écriture-jazz de Koffi Kwahulé. Inspirée par la pensée de Paul Gilroy dans L’Atlantiqu…
  • La parabole du Petit Frère du rameur
    Le théâtre de Kossi Efoui s’inscrit dans cette mouvance des dramaturgies francophones d’Afrique noire de la dernière décennie du siècle qui se posent en rupture avec l’image d’une littérature exotique, pour entrer dans u…
  • Récupérations : La vraie vie n’existe pas ailleurs
    Voyant, poète rimbaldien comme tant d’autres de sa génération – ceux qui refusent de rester cloués à un seul endroit, dans une seule identité conformiste ou fanatique – Kossi Efoui nous livre à travers sa pièce Récupérat…
  • A dramatist with attitude ?
    Vous parlez du jazz comme une trace qui témoigne d’une histoire sanglante, mais vous ne voulez pas que la mémoire de la diaspora africaine pèse de manière trop forte sur votre travail. Vous préférez l’entendre comme une …
  • Un théâtre de l’envol (Volatiles)
    Vertigineuse, insaisissable, inachevée, tout en suspension, la dramaturgie des pièces de Kossi Efoui se joue de la théâtralité et des faux-semblants, des simulacres et des masques pour se faire VOLATILE, et s’envoler au-…
  • Blues, corps et voix
    Une table ronde animée par Virginie Soubrier avec Kossi Efoui et Anisia Uzeyman (comédienne) Bertrand Binet (musicien) Bienvenu Bonkian (comédien) Emmanuel Parent (musicologue)Blues Kossi Efoui : […] En ce qui concerne …
  • Désappropriation / réappropriation du corps et de l’espace dans le théâtre de Kossi Efoui
    Le corps est au centre du théâtre, de tous les théâtres. Rien de bien nouveau. Robert Abirached par exemple ouvre sa préface à la Crise du personnage dans le théâtre moderne (1), « Entre le mot et le corps », par le consta…
  • Plasticité du désir de dévoration du monde dans le théâtre de Kossi Efoui
    La problématique identitaire en jeu dans le théâtre de Kossi Efoui ressortit d’une dramaturgie qui revendique l’exil en tant que motif légitime et même stratégique de la « dévoration du monde » (pour reprendre les mots de …
  • Écritures théâtrales et cérémonies du devenir-visible
    Au seuil d’une analyse du devenir-visible chez Kossi Efoui, un épisode de son roman La Fabrique des cérémonies (2) constitue une scène paradigmatique. Exposée dans une brasserie en France, une série de gros plans pris da…
  • L’évaporation du corps de la femme dans le théâtre de Kossi Efoui
    Voilà vingt ans maintenant que les dramaturgies d’origine africaine déjouent les attentes. Réjouissantes pour les uns, déconcertantes pour les autres, ces écritures ont créé de nouveaux espaces littéraires. Devenues le l…
  • Les lieux de la scène
    (Extraits) Table ronde animée par Amos Fergombé (Université d’Artois) avec Françoise Lepoix (metteur en scène), Nicolas Saelens (metteur en scène), Laurence Barbolosi (dramaturge), Yassid Lakhouache (metteur en scène), L…
  • Rythme, corps et voix (L’Entre-deux rêves…)
    Kossi Efoui déclare : « On n’écrit jamais qu’une seule chose, on écrit ce qui nous empêche de dormir ; comment dire aujourd’hui l’Histoire ? » La nécessité de transmettre le récit tragique des violences de l’Histoire conte…
  • Dés-encrage poétique :
    Les nouvelles dramaturgies d’Afrique noire francophone jouent de « l’entre-deux ». Explicitée par Sylvie Chalaye dans son livre Le Syndrome Frankenstein, cette caractéristique de l’écriture est due à la convocation d’espac…
  • La poétique du mouvement dans Io (Tragédie) de Kossi Efoui
    La réécriture du mythe d’Io, une des figures du Prométhée enchaîné d’Eschyle, emblème du viol et de l’exil, permet à Kossi Efoui de poser la question du devenir d’une identité, ou plutôt d’une âme sans identité, condamné…
  • Io, tragédie et métamorphose
    Tragédie et métamorphose : ces deux mots que l’on propose, ici, de situer au cœur de la poétique du mythe dans Io (Tragédie), figurent de manière remarquable dans le texte de Kossi Efoui : l’un en constitue le titre même…
  • Une dramaturgie de la fracture
    « Ce qui m’a fasciné au théâtre, c’est comment tout se transforme, et je parle d’un théâtre qui se passe sur une place, dans l’arrière-cour d’un bar ou d’une maison. Tout d’un coup il se passe quelque chose et la place n’…
  • L’exil et l’errance – Malaventure
    Le théâtre de Kossi Efoui est une réinvention constante. Les lieux à la fois repliés sur eux-mêmes et ouverts à tous les possibles constituent une mise en abîme théâtrale que les processus de réécriture viennent accentue…
  • L’avènement du carrefour
    Table ronde animée par Sylvie Chalaye avec Jacques Chevrier, Émile Lansman (éditeur), Monique Blin (ex-directrice du Festival des Francophonies) Annick Beaumesnil (animatrice du Concours théâtral interafricain de RFI), G…
  • Dramaturgie d’un théâtre en mutation
    L’écriture de Kossi Efoui appartient à cette vague de théâtres qui s’affranchissent progressivement des pesanteurs culturelles pour s’enraciner dans d’autres réalités sociales, mais surtout structurelles et idéologiques….
  • Les ruses d’un Corps liquide
    Publié dans la collection Nouvelles Écritures chez Lansman, avec deux autres textes, Lucie de Luc Tartar et Martin de Veronika Mabardi, Le Corps liquide fut créé à Douai au cours du mois de janvier 1998 par David Conti a…
  • Engagement et sacrifice : Happy End de Kossi Efoui
    « Les sociétés ne progressent que parce qu’en leur sein, il y a des prises de position contradictoires. »(1) Cette déclaration de Kossi Efoui dans un entretien avec Bernard Chenuaud rappelle la question de l’engagement omn…
  • Le Carrefour du théâtre et ses revenants
    La pièce Le Carrefour (1990) marque sans doute le début de la carrière internationale de Kossi Efoui mais elle est surtout l’œuvre qui contient en germes la trajectoire dramaturgique que trace l’auteur togolais depuis de…
1
2



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications