Tous les articles

Tous les articles en lien avec Salim Hatubou, le temps lui était conté (1972-2015)

  • Les JeVien du shantiye (1)
    Récit de la soirée du 12 juin 2015. Première sortie publique des Gens du Shantiye, le groupe suivi par Fathate Karine Hassan et Soeuf Elbadawi autour de la fabrique du récit. Leurs écrits sur les frasques des jeVien aux …
  • Autour du récit
    Critique littéraire et enseignante au département « Lettres » de l’Université des Comores, Fathate Karine Hassan a œuvré au sein du Muzdalifa House depuis son retour de la Réunion, où elle a présenté une thèse en doctora…
  • Djando ou l’obsession du groupe
    En 2012, nous nous interrogions au Muzdalifa house sur la littérature comorienne, en tant qu’organisme vivant d’un pays. Pour l’occasion, nous invitâmes une quinzaine d’auteurs à se prononcer sur la question. Seuls sept …
  • Un festin de mots pour un Shungu-Monde
    Soeuf Elbadawi propose à des auteurs, rencontrés à Limoges en 2013, un projet littéraire autour du shungu, notion fondatrice de l’être comorien. SHUNGU Un festin de lettres, recueil récemment publié aux éditions Komedit,…
  • Salim Hatubou, le temps lui était conté (1972-2015)
    L’écrivain et conteur comorien Salim Hatubou est décédé le mardi 31 mars à 43 ans. Auteur prolifique, il était connu pour être le grand défenseur de l’oraliture comorienne.En cette année 2015, la littérature comorienne d…
  • Lire en été 10 : Brisures comoriennes
    L’été est souvent l’occasion de prendre davantage le temps de lire. Africultures, jusqu’en août, vous conseille chaque semaine quelques œuvres parues ces derniers mois et de grands entretiens. A la veille de fêter les qu…
  • Silence, On meurt
    Après Testaments de transhumance (1) en 1994 et Feuilles de feux de brousse(2) en 2012, Saindoune Ben Ali publie Malmémoires (3). Il y aborde ses sujets de prédilection tels que l’errance, l’espace, l’Histoire, la mémoir…
  • Mots, violence et non-dit
    Une petite note de lecture du poète Saindoune Ben Ali autour des Petites fictions comoriennes, recueil de nouvelles rassemblant aux éditions Komedit une dizaine d’auteurs dont Sast, Oluren Fekre, Ismael Ibouroi et Salim …
  • Littérature comorienne
    Les obsessions d’une littérature. Thématiques et hantises dans le paysage littéraire des Comores. Saindoune Ben Ali, poète et membre fondateur du collectif Djando la Waandzishi, s’interroge sur le rapport entretenu par s…
  • Question de littérature aux Comores
    Des auteurs comoriens s’organisent en collectif sous le nom de Djando la Waâdzishi. Sept d’entre eux se sont retrouvés les 10, 11, 12 et 13 février 2012 à Moroni, au Muzdalifa House, lieu d’agitation et d’expérimentation…
  • L’édition dans l’archipel des Comores
    Indépendante depuis 1975, l’Union des Comores se divise en trois îles principales : Grande Comore, Anjouan et Mohéli. D’abord protectorat (1886 – 1892), Les Comores devinrent colonie française en 1904 sous le nom de « May…