Tous les articles

Tous les articles en lien avec Les Pharaons de l’Egypte moderne, de Jihan El Tahri

  • Et la lumière fut
    Je n’avais jamais vu Et la lumière fut mais en rêvais, tant j’étais curieux de savoir quel regard un cinéaste aussi passionnant pouvait développer sur l’Afrique. D’origine géorgienne, Iosseliani vit essentiellement en Fr…
  • Les enfants soldats du Liberia
    Bien sûr, la réalité de ces jeunes traumatisés par la guerre qu’ils ont dû faire est terrifiante. Massacres, viols, désespoir… Le reportage leur donne la parole, comme la radio Talking Drums de Freetown. Ce n’est pas de …
  • Tezkar, un pacte de mémoire en Ethiopie
    Les grands parents de Makeda Ketcham n’étaient pas n’importe qui : son grand-père européen, missionnaire protestant (dans un pays christianisé depuis le 3ème siècle…), avait fréquenté l’empereur Tewodros qui lui avait of…
  • Le Bénin
    L’Afrique des mémoires nous parle de nous, nous renvoie à nous au plus profond, au plus vrai » : en voix off, Serge Moati commente de façon heureusement personnelle sa découverte du Bénin. Ses premières impressions de la …
  • Editorial
    « Je t’insulte Occident Mais c’est toujours doucement Que je t’insulte – Car toi et moi C’est comme du sang Qui vadrouille… » Sony Labou Tansi, La Vie privée de SatanOn a pas fini de reparler du 11 septembre. Ceux qu…
  • La Genèse
     » Pourquoi as-tu créé les frères pour qu’à chaque génération revienne ce vent sec et cette soif ?  » Surgissent aussitôt en nos têtes les images des génocides rwandais ou yougoslaves, de tous ces pays où les frères s’entr…
  • Quelle chemise prendre ?
    Mortu Nega était un hommage à la lutte pour la dignité des combattants de l’indépendance. Les Yeux bleus de Yonta était un regard sur une communauté urbaine. Dans Po di Sangui, j’ai voulu rechercher mes origines. La trad…
  • Ali
    Outre le brillant de la mise en scène de Michael Mann, ce qui frappe le plus dans Ali est l’interprétation de Will Smith. Il a certes réussi à se lover dans le personnage, au point qu’on croit parfois reconnaître le King…
  • La Fille de Keltoum
    En regardant La Fille de Keltoum, je me suis dit : « Voilà quelqu’un qui croit encore au cinéma ». A ce cinéma d’un certain âge (ou de tous temps ?), où parce qu’on y met de l’amour, l’on attend du spectateur une certaine …
  • Editorial
    « Il nous faut des prairies des arbres des oiseaux pour réinventer le pays à venir laissons aux rivières le soin de façonner à leur guise son visage » Alain Mabanckou « Les arbres aussi versent des larmes », L’Harmatt…
  • « La mémoire est audiovisuelle »
    Il y a aux Rencontres cinéma de Manosque (Alpes de Haute Provence, France) quelque chose d’essentiel : la convivialité. Ni parisianisme, ni superficialité et surtout pas une opération de promotion de la ville. Pascal Pri…
  • Frontières
    Six hommes et une femme, des Africains de diverses origines, candidats à l’émigration pour l’Europe, partagent la même galère : aléas d’un voyage en clandestins, jouets de passeurs imprévisibles, victimes d’arnaques. Leu…
  • Le Prix du pardon
    Mansour Sora Wade a choisi pour son premier long métrage d’adapter librement le roman éponyme de Mbissane Ngom (ed. NEAS), d’origine Lebu comme lui. La mer est omniprésente dans cette histoire dramatique où Yatma (Hubert…
  • Bon anniversaire Radio Tokpa !
    Installée en plein centre du marché de Dantokpa à Cotonou, une radio privée est devenue en un an un véritable phénomène social, la voix des sans voix. L’entrée est une vraie cour des miracles : chacun vient y exposer son…
  • Editorial
    « des mots de feu ont pris la relève mots de cendres mots de flammes qui racontent le conte moderne des enfants d’Icare venus d’Afrique » Tanella Boni, Chaque jour l’espérance, L’Harmattan, p. 14Lorsqu’on demandait à …
  • L’exception africaine
    Les cinémas d’Afrique, une exception ? Oui, par bien des côtés. D’abord par leurs bides répétés ! Alors que la fréquentation des salles a augmenté en France de 11 % en 2001 et que le cinéma français résiste bien contre …
  • « Un esprit de jeu et de camaraderie »
    Créée en 1999, la Guilde africaine des réalisateurs et producteurs regroupe des cinéastes d’origine africaine résidant principalement en Europe. Le cinéaste camerounais Jean-Marie Teno (auteur de nombreux documentaires c…
  • « Il faut oublier les sunlights »
    D’emblée remarqué par son premier court-métrage novateur, Asientos (1995, cf entretien dans Africultures 6), le Camerounais François Woukoache a réalisé en 1998 La fumée dans les yeux (cf Africultures 35) et Fragments de…
  • Fragments de vie
    En alignant en flashs les images colportées par les média et les bandes-dessinées, Woukoache poursuit ici sa réflexion sur les conséquences et la violence des modèles machistes amorcée dans La Fumée dans les yeux. Constr…
  • « Notre génération a une chance historique »
    Auteur d’un premier long-métrage, d’abord présenté au Fespaco sous le titre Choisis-toi un ami et finalement intitulé Le 11ème commandement, Mama Keïta tourne en Guinée Le Fleuve comme une fracture que son ami David Achk…
  • Le 11ème commandement
    Un jeune métis s’entête à poursuivre Mario qui sort de prison et ne veut pas entendre parler de lui. Un puzzle relationnel à la Rivette se met en place, qui ne s’éclaircira qu’en fin de film, le montage jonglant à plaisi…
  • Une relation d’amour avec le spectateur
    Nous avons publié une critique de Bye Bye Africa dans Africultures 19 de juin 1999. La sortie française du film, maintenant annoncée pour le printemps 2002, est sans cesse repoussée. Pourtant, ce film est important : il …
  • Improviser l’intime
    Dans (Paris : xy), son deuxième long métrage après Macadam Tribu, Zeka Laplaine aborde l’intimité d’un couple en utilisant l’improvisation et le tournage en petite caméra numérique.Paris xy donne l’impression d’un film a…
  • (Paris : xy)
    C’est toujours d’amour qu’on est malade ! Et un encart viendra le rappeler en fin de film : l’équation des deux chromosomes xy n’a pas forcément de solution ! Max avait promis à sa femme blanche Hélène de partir en vacan…
  • Tourner en guérilla
    Originaire du Congo-Kinshasa, Balufu Bakupa-Kanyinda a triomphé au Fespaco de 1997 avec Le Damier, fable acerbe sur le pouvoir dictatorial. Il a en outre réalisé des documentaires comme Dix mille ans de cinéma (1991), Th…
  • « Je vis à Conakry mais j’habite à Paris »
    Gahité Fofana (Guinée/France) a commencé par des documentaires : Tanun, sur son grand-père en Guinée, Temedy, sur une sidéenne, Mathias, sur le procès des gangs à Conakry. Au Fespaco 2001, il présentait son premier long …
  • Immatriculation temporaire
    Son père s’appelle Camara Laye et ce n’est pas un hasard : les images d’Epinal de l’Afrique s’envoleront bien vite lorsque ce jeune métis français déboule en Guinée-Conakry pour y retrouver son père. L’amère rencontre se…
  • Daresalam
    Daresalam veut dire la maison de la paix – et c’est bien de paix que parle ce film de guerre, d’une énorme aspiration à la paix. Les paysans qui se rebellent contre la brutalité d’un régime qui les exploite n’ont que cet…
  • « La vérité ne tue pas l’amitié »
    Les courts métrages de la Burkinabée Fanta Régina Nacro rencontrent un succès considérable. Sélectionné par la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes 2001, Bintou, réalisé dans le cadre de la série Mama Africa initiée en A…
  • Le phénomène Odoutan
    Barbecue Pejo (Africultures 24), Djib (Afr. 32), Mama Aloko (Afr. 44, avec un entretien), bientôt La valse des gros derrières : il fait des longs métrages avec des budgets de courts métrages mais à la chaîne, un ou deux …
  • Pour un documentaire d’investigation
    Samba Felix Ndiaye, Jean-Marie Teno, Sarah Maldoror, Anne-Laure Folly, Monique Phoba… Les cinémas d’Afrique ont de grands documentaristes. Le Sénégalais Malick Sy a réalisé Les Pillules du mal sur le trafic des médicamen…
  • « Cela renforce de combattre ! »
    D’origine nigériane, Newton Aduaka a reçu le grand prix du court métrage au Fespaco de 1999 pour On the Edge et le prix Oumarou Ganda de la première œuvre pour Rage à celui de 2001.Quel a été le budget de Rage ? Ce ne f…
  • Rage
    Aduaka film avec ses tripes. C’était la qualité de son court métrage primé au dernier Fespaco, On the Edge, et c’est celle de ce premier long métrage qui campe à la manière de La Haine trois jeunes, un Noir, un Métis et …
  • Le succès de Yellow card
    Dans le film du Zimbabwéen John Riber présenté au Fespaco 2001, un jeune footballer prodige, Tiyane, fait un enfant à Linda avant de se retourner vers Juliet qui a du mal à comprendre qu’il lui ait caché cela. Appel à la…
  • Epineuse distribution
    Il est rageant pour les guichets du cinéma africain (Union européenne, Agence de la Francophonie, ministères français de la Culture et des Affaires étrangères, fondations diverses…) que des films si chers à produire soie…
  • « Nous sommes indépendants face à tous les pouvoirs »
    Quels sont aujourd’hui les chiffres de L’Harmattan ? Nous sommes en 72ème position sur le millier d’éditeurs français en terme de chiffre d’affaires mais en 1ère position en nombre de titres. Cela montre que nous n’hési…
  • Les Couilles de l’éléphant
    Un candidat aux élections ne peut s’empêcher de courir les jupons, mettant en rage son conseiller français en communication, baissant dans les sondages, faisant la gorge chaude de ses adversaires, provoquant la trahison …
  • Amener prudemment la politique
    On assiste à l’émergence d’un nouveau cinéma gabonais après 22 ans sans long métrage. Qu’est-ce qui a permis ce renouveau ? Ce renouveau du cinéma au Gabon s’est enclenché depuis à peu près dix ans. Tel que se structure…
  • Fatma
    A 17 ans, Fatma a été violée par un cousin. Elle est en reste cassée mais n’en parle à personne. Poursuivant ses études, elle rêve d’être libre et rencontre Aziz. Elle l’aime, ils se marient et elle est prête à tout pour…
  • Lettre à Senghor
    Un 49’du maître documentariste (Trésors des poubelles, Ngor l’esprit des lieux). Lui qui évite en général tout discours prend cette fois un ton très personnel : « Je savais qu’un jour il me faudrait m’interroger enfin sur…
  • Une Amérique coupée en tranches
    Vous avez constaté dans votre enquête préalable au film un profond racisme et une violence dans les mots entre les communautés africaine et africaine-américaine. Quelles en sont à votre avis les causes ? Je ne peux parl…
  • L’Afrance
    Le papier qui suit est une ébauche parfaitement incomplète et imparfaite, rédigé dans des circonstances d’urgence, pour couvrir ce grand film qui s’affirme comme un manifeste. Une analyse devrait le remplacer mais on tro…
  • Une transmission qui nie l’individu
    Voilà un personnage très sûr de lui au départ mais qui devra se casser la figure pour finalement s’y retrouver. Quelle était votre volonté à travers un tel destin ? C’est l’histoire d’un jeune homme dont l’action et la…
  • Mama Aloko
    Voilà une femme d’une cinquantaine d’année, une matrone, qui tient un restaurant dans un quartier populaire de Paris, et y vend des bananes frites. Elle a un souci : le service d’hygiène va passer et il lui faut trouver …
  • « Je m’applaudis tout court »
    Barbecue Pejo se déroulait au Bénin, Mama Aloko et Djib en France. Quel est le sens de ce passage de l’Afrique à Paris ? C’est du Jean Odoutan, né au Bénin, venu en France. Il raconte d’abord une aventure africaine pour…
  • Avec tout mon amour
    La tentative est ambitieuse : explorer comment le contexte colonial (l’Algérie au début du XXème siècle) est intériorisé par une famille de colons jusque dans ses relations les plus intimes. La narration est audacieuse :…
  • Life without Death
    Obsédé par la mort d’un être proche, Frank Cole va chercher la vie là où l’on pense à tort qu’elle est le moins présente : le Sahara. Il le traversera seul d’Ouest en Est durant 11 mois en 1989-90, manquant sans arrêt d’…
  • Editorial
    « J’ai bien peur que tu aies perdu quelque chose A ne pas t’arrêter pour me parler Je t’aurais dit le passé En t’expliquant le présent » Saul Williams, Sha Clack ClackA l’heure où j’écris, la municipalité de New York s…
  • Lussas 2001 : Carnet de route aux Etats généraux du film documentaire
    Lussas est un phénomène vivifiant ! Est-ce par sa ruralité ? Le sérieux dans la préparation tient des valeurs paysannes : un catalogue passionnant de bout en bout, des débats souvent de haut niveau, une programmation ex…
  • De la phobie du métissage à l’ambivalence au cinéma
    Aujourd’hui en France, on se demande sans cesse si vivre ensemble est possible. Pénétrée des métissages de son Histoire coloniale, la France ne cesse d’en avoir peur, donc peur d’elle-même. Cette peur de perdre une mythi…



Dès maintenant, soutenez la campagne de financement participatif menée par Génération Afrotopia dans le but de créer un studio de podcasts engagés à Dakar.