Tous les articles

Tous les articles en lien avec Yandé Codou Sène, « plus qu’une cantatrice »

  • Le peuple des fractures et des fissures
    Quelle a été la génèse de Ramata ? Mon souci était de raconter différemment. Au départ, il y a la volonté d’un producteur, Moctar Bâ, d’adapter le roman d’Abasse Ndione. Le livre étant plutôt fleuve, plus de 500 pages, …
  • Les 16 de Basse-Pointe
    Un homme est mort. Qui l’a tué ? Cela sonne comme un polar et c’est bien sur le mode de l’enquête que Camille Mauduech aborde la mémoire des 16 de Basse-Pointe, les 16 coupeurs de canne noirs accusés et jugés à Bordeaux,…
  • Katanga Business
    L’affiche illustre le film : on est en plein western. Le cadre a l’ampleur de l’Ouest américain : les gigantesques mines du Katanga. Les luttes y sont aussi acharnées et leurs enjeux sont à la dimension de l’énorme Répub…
  • Le décalage de l’exil
    Le film transmet une perception contradictoire de l’immigration : Mohamed dit que c’est un piège tandis que Karim et Mansour valorisent ce déplacement vers l’ailleurs. Tout n’est pas blanc ou noir : le film reflète cett…
  • Un si beau voyage
    Khaled Ghorbal, connu pour le beau Fatma (2001, cf. critique 2095), réalise ici un film épuré, méditatif, à l’envers de toutes les modes, aussi tranchant que son personnage principal, déchiré mais en quête d’apaisement. …
  • Teza
    Voilà longtemps qu’un film africain ne nous avait pas entraîné à ce point dans le souffle épique. En cela, Haïlé Gerima renoue avec son magnifique Moisson de 3000 ans (Harvest : 3000 Years, Mirt Sost Shi Amit) qui osait …
  • Lieux saints
    A l’heure où l’on s’interroge sur les bouleversements que connaît le cinéma en Afrique, Jean-Marie Teno plonge à Ouagadougou, loin des paillettes et du petit monde du Fespaco, dans l’univers des vidéoclubs informels, là …
  • Un aller simple pour Maoré – Bienvenue en Françafrique
    Comment faire un film politique sans démontrer, c’est-à-dire sans ennuyer ou ne chercher à convaincre que les convaincus ? Par les moyens du cinéma. C’est la tentative d’Agnès Fouilleux dans Un aller simple pour Maoré et…
  • La représentation de la femme dans les cinémas d’Afrique noire
    Intervention d’Olivier Barlet lors de la table ronde « Femmes et cinéma – femmes au cinéma » organisée par le Festival international du film de Salé le 11 septembre 2004.Voici que des femmes cinéastes ont parlé et ce sont …
  • Le discours inaugural de Barack Hussein Obama à la lumière de L’intraitable beauté du monde d’Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau
    Barack Hussein Obama a prononcé un discours inaugural d’un peu plus de 18 minutes le 20 janvier 2009 sur les marches du Capitole face à quelque deux millions de personnes. Peu auparavant, les écrivains Edouard Glissant e…
  • 14 kilomètres
    Il y a longtemps maintenant, j’étais traducteur. J’eus ainsi l’occasion d’adapter de l’allemand quelques romans écrits par des Occidentaux pour la jeunesse sur des histoires d’enfants ou d’adolescents du Sud. Je percevai…
  • 35 rhums
    Ce qui frappe toujours dans le cinéma de Claire Denis, c’est à quel point ses histoires particulières et énigmatiques sont travaillées par la conscience du monde. Pourtant, 35 rhums concerne un père et sa fille maintenan…
  • Entre la coupe et l’élection
    « On a l’impression d’avoir le droit de rêver ! » dit Clarisse, qui vote à la première élection démocratique depuis 40 ans en « République démocratique du Congo ». C’est de ce rêve qu’Entre la coupe et l’élection parle, celu…
  • Le Garage du peuple
    Les trois épisodes pilotes de Le Garage du peuple ont été projetés le 16 décembre 2008 au ciné Neerwaya de Ouagadougou en matinée ainsi que du 19 au 25 janvier 2009,aux séances de 20h30 et 22h30. Une série télé prometteu…
  • Gerboise bleue – l’éclair de la honte
    Une gerboise est un petit mammifère rongeur à longue queue que l’on rencontre dans les déserts d’Afrique. Ses pattes antérieures étant très courtes et les postérieures très développées, il peut se tenir debout et progres…
  • Sortie de scène (Glorious Exit)
    Jarreth Merz Obibuocha est acteur à Los Angeles, de mère suisse allemande et de père nigérian. Le père n’a jamais rien fait pour lui. Jarreth, lui, est allé quelquefois au Nigeria pour connaître ses proches. A la mort du…
  • Amour, sexe et mobylette
    Amour, sexe et mobylette se définit comme un film d’amour. Effectivement, il prend un sujet sensible mais ne traque rien et ne farfouille pas dans les coins : il pose seulement un tendre regard d’écoute, en attitude docu…
  • La Rivale
    Phénomène nouveau lié à la possibilité de faire des films avec de plus faibles budgets mais aussi à la volonté de prendre son vécu en mains par les moyens du cinéma, des films apparaissent qui traitent du vécu de la dias…
  • Agathe Cléry
    On retrouve moins dans Agathe Cléry le mordant des comédies vachardes très dans l’air du temps qui font habituellement le succès de Chatiliez. A la différence de François Dupeyron dans Aide-toi, le ciel t’aidera, netteme…
  • Rencontres Henri Langlois 2008 : l’école africaine de cinéma
    Les 31ème Rencontres Henri Langlois, festival international des écoles de cinéma, qui se tient à Poitiers du 5 au 13 décembre, propose une sélection de courts métrages issus d’écoles de cinéma africaines.En trois séances…
  • Expériences de renaissance du cinéma en Mauritanie
    Outre une programmation dont la diversité égale la qualité, la 13ème édition du festival de films documentaires Filmer à tout prix de Bruxelles (17-30 novembre 2008) comportait trois séances consacrées à l’Afrique. Rien …
  • La leçon de cinéma de Lyes Salem
    Le Festival des films d’Afrique du pays d’Apt de novembre 2008 présentait Jean-Farès et Cousines, les deux courts métrages de Lyes Salem, ainsi qu’en avant-première son premier long métrage, Mascarades. C’était l’occasio…
  • Aide-toi, le ciel t’aidera
    Ce film a eu du mal à voir le jour. Il n’y a là rien d’exceptionnel, mais ce qui l’est plus, ce sont les raisons qui poussaient les télévisions à en refuser le scénario : une image négative des Noirs, en somme la peur de…
  • Nûba d’or et de lumière
    Dans la continuité de ses nombreux films documentant le patrimoine musical marocain rassemblés dans Maroc corps et âme (cf. critique n°3593 sur ce site), Nûba d’or et de lumière s’attache à la musique arabo-andalouse don…
  • Apt 2008 : du regard à la vision
    Comme chaque année, la sixième édition du festival des films d’Afrique du pays d’Apt (Vaucluse, France) a mobilisé le lycée et le collège de la ville ainsi qu’un public enthousiaste pour totaliser 6154 entrées (3146 scol…
  • Nos lieux interdits
    « Ils sont encore vivants : ils s’agitent dans nos corps, dans nos consciences » : le Maroc n’en a pas fini de conjurer ses années de plomb, lorsque le pouvoir d’Etat a fait disparaître à l’abri des regards et du contrôle …
  • En attendant Pasolini
    Un sac de plastique s’accroche à un arbuste et repart avec le vent : lorsqu’En attendant Pasolini commence, Tarfaya continue. On retrouve effectivement dans ce quatrième film une bonne partie de ce qui fait la qualité du…
  • Cinémas d’Afrique : adieu l’isolement !
    Le festival du film du Caire, organisé sous l’égide du ministère de la Culture, propose chaque année une compétition internationale, une compétition de films arabes et une série de panoramas, avec pour sa 32ème édition u…
  • Hunger
    A quoi bon revenir aujourd’hui sur la dramatique grève de la faim menée par les prisonniers politiques de l’IRA en 1981 à la prison de Maze ? Neuf moururent avant de faire céder le gouvernement britannique sur leurs reve…
  • Un avenir numérique ? Des réponses créatives…
    Une table ronde professionnelle s’est déroulée les 29 et 30 octobre 2008 à l’occasion des Journées cinématographiques de Carthage autour de la question des nouvelles technologies et des nouvelles manières de produire et …
  • Khamsa
    « Si je n’étais pas métis, je ne ferais pas de cinéma », déclarait Karim Dridi dans un entretien avec Jean-Luc Douin. Rien d’étonnant dès lors à ce qu’il prenne un métis comme personnage principal de son dernier film. Marc…
  • Lussas 2008 : retrouver l’esprit d’enfance
    Comme chaque année, les Etats généraux du documentaire de Lussas, petit village d’Ardêche (France), qui se sont déroulés du 17 au 23 août 2008, proposaient une programmation Afrique concoctée par leur fondateur Jean-Mari…
  • Faro, la reine des eaux
    Présenté en ouverture du Fespaco de Ouagadougou en 2007, Faro, la reine des eaux était très attendu, par un cinéaste confirmé, longtemps fidèle assistant de Souleymane Cissé, et venant enfin rompre le calme plat de ces d…
  • Bollywood et l’Afrique : le divorce ?
    Dans les années 60-80, le public populaire africain adorait les films indiens, notamment les femmes qui, sans en comprendre les dialogues, finissaient par connaître par cœur les chansons à force de revoir le film, et en …
  • Mascarades
    Avec tous ses films, Lyes Salem rafle les prix dans les festivals. Après le succès de Jean-Fares, petit bijou honoré du grand prix du court métrage à la Biennale des cinémas arabes de Paris en 2002, Cousines avait décroc…
  • La leçon de cinéma de Mahmoud Ben Mahmoud
    Cette leçon est introduite par Mohamed Challouf, cinéaste tunisien et animateur des Rencontres cinématographiques de Hergla, qui insiste sur l’importance de Mahmoud Ben Mahmoud et de Djibril Diop Mambety dans son propre …
  • Soit je meurs, soit je vais mieux
    Martial a 16 ans quand ses parents se séparent et qu’il se retrouve à devoir déménager en banlieue et y vivre seul avec sa mère. Tous deux essayeront d’échapper à ce couple infernal. Des escapades de la mère (Florence Th…
  • Les Dormants
    Qui dort ? Les vivants. On appelle pourtant dormants ces saints de marbre allongés dans nos églises. Et dans la tradition musulmane, 309 années lunaires seront nécessaires au réveil des dormants qui se réveilleront comme…
  • « Pour être une véritable démocratie, nous devons garantir à tous la possibilité de faire des films »
    Olivier Barlet : Bridget Pickering, nous sommes au festival de Cannes. Est-ce la première fois que vous venez ici ou étiez-vous déjà venue ? Bridget Pickering : Je suis venue plusieurs fois, cela doit être la quatrième …
  • Youssef Chahine, une vie contre l’intolérance
    Grande figure des cinématographies arabes, Youssef Chahine a subi le sort de nombre de grands auteurs des cinémas du Sud : la reconnaissance internationale et la marginalisation dans son pays. Mais par l’énergie de sa ve…
  • Hergla 2008 : l’écriture de liberté de Djibril Diop Mambety
    Les 4èmes Rencontres de Hergla, organisées du 18 au 23 juillet 2008 par le cinéaste Mohamed Challouf et le critique Hassouna Mansouri dans un merveilleux petit village tunisien de bord de mer accueillaient cette année un…
  • Touki bouki : de quelle hyène parle-t-on ?
    Intervention lors du colloque d’hommage à Djibril Diop Mambety organisé aux 4ème Rencontres cinématographiques d’Hergla les 20 et 21 juillet 2008.On lit souvent que ce « voyage de l’hyène » (traduction habituelle de Touki-…
  • « To be a true democracy, we have to insure that everyone has access to be able to make films »
    Olivier Barlet: Bridget Pickering, we are in Cannes, at the Cannes Film Festival. Is that your first time in Cannes or have you been here before? Bridget Pickering: I have been here a few times, this is my fourth or fif…
  • La Cité des hommes
    Sur les traces de la série télé du même nom qui de 2002 à 2005 a attiré 35 millions de spectateurs au Brésil (dont les deux premières saisons sortent en dvd le 24 août), La Cité des hommes surfe sur le succès de La Cité …
  • « En Erythrée, les films locaux attirent un monde fou »
    Rahel Tewelde, nous sommes au Festival de Cannes. Est-ce la première fois que vous y venez ? C’est la première fois. Que ressentez-vous ? Je suis ravie, je suis à fleur de peau, je suis très heureuse. Je partage mon …
  • « Une allégorie sur la fin de l’apartheid et le début d’un nouveau monde »
    Olivier Barlet : Michael Raeburn, nous sommes au festival de Cannes, où vous présentez votre dernier film Triomf. Il vous a fallu huit ans pour faire ce film, n’est-ce pas ? Michael Raeburn: Oui, j’ai acheté les droits …
  • Greatness and Ambivalences of the Digital Revolution
    During the Africamania African film festival, from January 16 to March 17, 2008, the Cinémathèque française in Paris recounted the history of African cinemas through more than 80 films. The following article, which is pu…
  • The Five Decades of African Cinemas
    During the African film retrospective Africamania, from January 16 to March 17, 2008, the Cinémathèque française in Paris recounted the history of African cinemas through more than 80 films. Published in the event’s cata…
  • Cannes 2008 : l’Afrique fantôme
    Au terme de la publication des transcriptions des différentes tables-rondes et conférences enregistrées au Pavillon des cinémas du Sud au festival de Cannes et d’un certain nombre d’interviews et critiques, il est temps …
  • « An allegory on the end of apartheid and the beginning of a new world »
    Olivier Barlet : Michael Raeburn, we are in Cannes and you are presenting your latest film Triomf. It took you eight years to do that film, didn’t it? Michael Raeburn: Yes, I bought the rights in 2000 and it took eight …