Tous les articles

Tous les articles en lien avec L’écrivain africain aujourd’hui 

  • Choralité, fable et personnage dans « Misterioso-119 » de Koffi Kwahulé
    Auteur d’une mise en scène de Misterioso-119 présentée au théâtre Marni à Bruxelles, en avril et mai 2007, Alex Lorette se propose ici d’analyser la choralité qui s’y déploie et la manière dont celle-ci influence l’avanc…
  • Corps et truculence dramaturgique de Sony Labou Tansi à Koffi Kwahulé
    Notion ambivalente et mouvante, la truculence prend effet dans ces écritures de corps en chantier où farce et carnaval mettent à l’honneur le « bas corporel ». Dépassées par ces corps aux débordements incontrôlables, les é…
  • Koffi Kwahulé et Jan Lauwers : une musicalité au-delà du drame
    Le théâtre postdramatique crée un langage qui est linguistique autant que non linguistique, un langage où les sons, le rythme, la musique, le timbre de la voix, etc. sont aussi signifiants que les mots. Mais les œuvres d…
  • D’un KO à l’autre : boxe, théâtre et musique chez Kossi Efoui et Koffi Kwahulé
    Cette vieille magie noire de Koffi Kwahulé et L’entre-deux rêves de Pitagaba conté sur le trottoir de la radio de Kossi Efoui sont deux pièces qui évoquent le destin d’un boxeur déchu. Ces dramaturgies du k.-o sont trave…
  • Koffi Kwahulé et Sarah Kane, une poétique du chœur en partage
    Dans la dramaturgie kwahuléenne la choralité apparaît sous plusieurs axes : une choralité traditionnelle propre au théâtre antique et une choralité contemporaine qui propose un enchevêtrement de voix spécifique à l’écrit…
  • Ecrire pour faire moins nuit (1)
    Comédienne, Dominique Paquet a été une des premières à jouer Jaz dans une mise en scène de Patrick Simon. Mais elle est aussi dramaturge et c’est « la sœur de chœur » qui témoigne ici de sa rencontre avec Koffi Kwahulé.Déc…
  • Misterioso-119 (2005) de Koffi Kwahulé (1)
    Pour traiter du jazz dans l’écriture de Koffi Kwahulé, Gilles Mouëllic a choisi d’interroger le passage entre l’écriture figée de la pièce et sa « mise en corps ». Il aborde Misterioso 119 comme une partition de jazz et mo…
  • Jazz et théâtre : frères siamois ou frères ennemis ?
    Selon le sens que l’on donne au mot théâtre, l’idée d’une fraternité du jazz et du théâtre est la plus évidente, la plus indiscutable des idées. Ou bien alors la plus problématique – ce qui ne signifie pas qu’elle ne soi…
  • Introduction
    Conçu à partir des communications que l’on a pu entendre lors du colloque international « Frères de son, frères de scène », réalisé à l’initiative de l’association Aux Nouvelles Ecritures Théâtrales (ANETH) et organisé au …
  • D’un PANAF à l’autre : sauver les mémoires et partager dans la durée
    De retour d’Alger, l’écrivaine ivoirienne Tanella Boni livre ses impressions sur le Festival culturel panafricain d’Alger (PANAF) 2009 qui s’y est tenu du 5 au 20 juillet.Le lundi 20 juillet 2009, les lampions se sont ét…
  • Ouverture du deuxième Festival culturel Panafricain d’Alger
    Comme le dit la bande annonce, « 40 ans après, le PANAF revient à Alger ». Ce deuxième PANAF, du 5 au 20 juillet 2009, est dédié à la mémoire de Miriam Makéba (1932-2008). La cérémonie officielle d’ouverture a eu lieu le d…
  • « L’art ne peut pas être figé, si on le fige, l’artiste est mort »
    En Avignon, les festivaliers ont rendez-vous avec les œuvres de Jean-Luc Raharimanana. Thierry Bédard, metteur en scène français, a adapté trois œuvres de l’écrivain malgache : Za, Les cauchemars du Gecko et 47. Les deux…
  • Harraga
    Voici un roman qui plonge dans l’actualité brûlante de l’espace méditerranéen. Car en effet la lunette braquée sur le trajet Tanger-Algésiras, fonctionne comme un sondage valable pour toute la côte africaine jusqu’en Égy…
  • Afrique, Passion et résistance
    L’attendait-on ? Oui bien sûr, et d’autant plus qu’on ne l’entendait plus. Il apparaissait encore, discrètement, dans quelque colloque, séminaire, symposium. Improbable silhouette, avec sa veste Kaki fatiguée, sa casque…
  • Esclaves
    Blessures passées, amertumes vivacesC’est une remontée dans la courbe du temps à laquelle nous invite Kangni Alem dans ce roman âpre et exigeant. Rien n’est plus délicat, en effet, que d’ouvrir les boîtes noires de l’his…
  • Le grand camouflage
    Ce petit ouvrage rassemble les articles que Suzanne Césaire (épouse d’Aimé) publia entre 1941 et 1945 dans la revue Tropiques (1) qui fut animée par les Martiniquais A. Césaire, René Ménil, A. Maugée, L. Thèsée et leurs …
  • Gaston-Paul Effa : qu’est-ce qu’être africain ?
    Je ne suis rien que cela : la trace en moi de ma vie passée. Gaston-Paul Effa.L’année dernière, je projetais de reprendre ma chronique avec Nous, enfants de la tradition du Camerounais Gaston-Paul Effa. Mais c’était san…
  • La figure de l’artiste dans Big Shoot
    A l’occasion de la reprise de Big Shoot, mis en scène par Michèle Guigon au Chapiteau de Vidy-L en Suisse (1), une lecture du texte de Koffi Kwahulé sous le prisme de la confrontation de l’artiste avec son œuvre.La part …
  • Dieux d’eau du Sahel. Voyage à travers les mythes de Seth à Tyamaba
    Il s’agit d’une œuvre de maturité, où l’auteur, parfaite littéraire, montre comment une intellectuelle qui a développé sans cesse son amour et son intelligence de l’Afrique a pu acquérir une vaste culture interdisciplina…
  • Ousmane Sembène, théoricien et praticien du genre romanesque et de la cinématographie en Afrique
    Huit décennies comptent dans une vie d’homme. Ousmane Sembène a marqué les arts africains de manière indélébile. Il est un monument incontournable du monde des créateurs africains. Il appartient au Sénégal, mais aussi à …
  • Les techniques de transposition dans les plus grands thèmes de l’œuvre écrite et filmée d’Ousmane Sembène
    Lorsque Sembène développe son idéologie, il ressent un profond désir d’améliorer la situation du peuple sénégalais, alors sous domination coloniale. Il décide cependant de ne pas militer pour la transformation de sa soci…
  • L’histoire chez Sembène Ousmane
    « […] l’imaginaire est autant l’Histoire que l’histoire ; et […] la mémoire même fourvoyée constitue à la fois un élément et un agent de l’Histoire. » Marc Ferro, Histoire des colonisationsL’enfant est le père de l’homme …
  • « Une nouvelle Afrique est en train de naître. Avec les femmes. Elles sont épatantes. »
    Harlem, avril 2001. « Pourquoi se compliquer la vie ? On peut faire l’entretien ici, par terre ». J’écoute Ousmane Sembène, interloquée. Quand même… une interview du « père du cinéma africain » assis par terre ? Même si la m…
  • À la rencontre de Sembène
    Ma première rencontre avec les films de Sembène eut lieu au milieu des années 80, alors que j’étais en tournée de conférences aux Etats-Unis. J’avais trouvé quelques articles sur Sembène dans Jump Cut, une revue de ciném…
  • Kiné, la Nouvelle Femme africaine
    Faat Kiné (2000) est l’anti-Xala (1974), comme si, dans ce film tardif, Sembène avait pris le contre-pied des schémas et de la réflexion qui sous-tendaient son travail antérieur. À tel point qu’on s’interroge sur la rais…
  • Les femmes africaines dans les films de Sembène
    Dès le début de sa carrière cinématographique, Ousmane Sembène nous propose des femmes pragmatiques, pleines de ressources et d’abnégation, dont les initiatives remédient aux carences des hommes auxquels elles sont assoc…
  • Ousmane Sembène : une vie
    De temps à autre surgit un cinéaste ou écrivain dont le message porte par-delà les générations, par-delà les nations, les races, les clivages raciaux, ethniques et politiques. Ousmane Sembène est de la trempe de ceux-là….
  • Celui qui aura résisté
    Je n’ai pas connu Sembène. Ceci fait de lui une figure toute en paradoxe pour le cinéphile que je suis et pour qui ce cinéaste aura été le grand présent-absent dans l’image que je me fais de la cinéphilie. Je ne peux m’e…
  • Chorégraphie de la langue
    La caméra glisse sur un tas de radios brûlantes et fumantes devant la mosquée au milieu du village. Dans la bande-son, la voix d’Oumou Sangaré couvre peu à peu les bruits de fond. Elle chante une complainte contre l’exci…
  • « Nous sommes identiques à tous les peuples de la terre »
    La première édition du Festival International des Films de Quartier de Dakar a eu lieu en 1999. Le 17 décembre 2004, Sembène accepte d’y donner une leçon de cinéma, à l’invitation du cinéaste Samba Félix Ndiaye, alors di…
  • Sembène écrivain : l’opposition homéopathique
    Dès Le Docker noir (1956), Sembène s’est vu reprocher son style « négligé », et jusqu’au Dernier de l’empire (1981), même ses lecteurs enthousiastes ont formulé des réserves du genre, « un effort supplémentaire de sa part s…
  • La bonne distance : les mots et les images
    Et l’homme les fait exister en les soustrayant à leur état abstrait, en les rendant toujours concrets, nécessaires au bien-être des personnes, en les utilisant comme des corps vivants à travers et avec lesquels communiqu…
  • Sembène Ousmane affiche son cinéma
    Accrocheuse, mystérieuse, parfois racoleuse, l’affiche de cinéma est avant tout destinée à promouvoir un film et à attirer l’attention du spectateur. Celles des films de Sembène Ousmane en disent déjà long sur l’univers …
  • Sembène le mécréant
    L’Eléphant a eu une rage de dents, comme on dit en Côte d’Ivoire : le doyen des cinémas d’Afrique nous a quittés dans la nuit du samedi 9 juin 2007 à l’âge de 84 ans, des suites d’une longue maladie qui l’avait empêché d…
  • Entre film et littérature, l’art des alternatives
    Pendant la cinquantaine d’années qu’a duré sa carrière, Sembène a toujours été un marxiste et un panafricaniste engagé. Il s’est servi de son travail pour explorer le désir de justice et de liberté des Africains en parta…
  • Une vie jalonnée de combats
    Le compagnonnage a débuté au milieu des années 70, entre un jeune thésard fougueux et un cinéaste-écrivain à la notoriété déjà établie. Une sensibilité communiste, un idéal panafricain et un béguin pour la pipe ont vite …
  • Sembène Ousmane : une conscience africaine, un destin hors du commun
    « L’artiste que nous honorons, mais aussi l’homme de conviction, l’artiste engagé, au service d’un devoir de mémoire et d’un humanisme exigeant et l’autodidacte, formé à l’école de la vie, a tracé son sillon avec un regar…
  • Sembène Ousmane (1923-2007), une biographie
    Le 9 juin 2007, est décédé à Dakar le cinéaste africain le plus important jusqu’à nos jours et un romancier de renommée mondiale. Sembène Ousmane est officiellement né le 8 janvier 1923 à Ziguinchor, dans la région de Ca…
  • Ousmane Sembène, artiste postcolonial ?
    L’œuvre de Ousmane Sembène est didactique et « engagée », inséparable d’une élaboration idéologique et politique : les problèmes de la société sont toujours bien présents en premier plan. Il semble qu’il y ait une relation…
  • Lettre à Ousmane Sembène
    Ousmane, Je ne peux plus entrer dans ton bureau, sans frapper, et te parler directement comme je l’ai fait pendant si longtemps ; mais je sais que pour moi, l’assistant, l’ami, le fils, tu as toujours eu l’oreille atten…
  • La leçon de cinéma de Sembène Ousmane au festival de Cannes 2005
    Après les cinéastes les plus connus au monde, l’aîné des anciens a été sollicité par le festival de Cannes pour donner la traditionnelle leçon de cinéma, événement du festival. Devant la salle Buñuel au Palais du festiva…
  • Ousmane Sembène ou l’art de se jouer du destin
    Dans les années trente, un adolescent de Ziguinchor fait le désespoir de ses parents. Aux murs froids des salles de classe, il préfère la mangrove, les parties de pêche et les escapades sur les berges du fleuve Casamance…
  • Sembène Ousmane et l’extraversion de l’Afrique
    Dans l’un des chapitres de son essai L’homme précaire et la littérature, consacré à l’imaginaire de vérité, André Malraux trace un parallèle suggestif entre le XIIIe siècle et le nôtre. Les deux, nous dit-il, sont des si…
  • L’Aîné des Anciens
    Tout le destin de l’homme à qui nous rendons hommage est marqué par l’instruction. Il est souvent présenté comme analphabète (de sa propre part aussi), alors même qu’il a fait l’école primaire. Dans les années 20 et 30, …
  • Aux côtés de Sembène
    Il fait partie de ceux qui étaient les plus proches de Sembène. Son assistant sur tous ses films depuis 20 ans. Il était aussi vu comme le fils adoptif du doyen des cinéastes africains décédé le 9 juin 2007. Clarence Tho…
  • Sikè
    Déroutant tout d’abord, par ce dialogue abrupt entre un homme et sa toute petite fille, ce roman, qui est très exactement une autofiction – genre magnifiquement illustré par Serge Doubrovski – ce roman a vite fait de cap…
  • « La poésie me permet de souffler un peu et de reprendre du courage »
    Monique Mbeka Phoba, connue comme réalisatrice de documentaires, publie son premier recueil de poèmes, Yemadja*.Vous êtes réalisatrice de documentaires depuis 18 ans. En poésie, il s’agit de votre premier recueil, même s…
  • Io l’Africaine
    Cet important ouvrage (300 p.) a pour sous-titre : L’Afrique et ses représentations de la périphérie du monde au cœur de l’imaginaire occidental. C’est dire l’ambition de son projet. Écrit par un docteur en lettres, mai…
  • Une relecture du porc-épic de Mabanckou
    Ah comme il est hasardeux de présenter l’œuvre d’un auteur « francophone » et métropolitain sans rien connaître de sa culture ! Voilà ce qui arrive quand on se laisse prendre au discours médiatique de cette nouvelle généra…
  • « La poésie est un acte radical d’affirmation et de transformation »
    Parlons maintenant de poésie. Dans votre œuvre, la poésie n’est pas seule, elle chemine avec la prose et avec d’autres formes d’art. Mais quelle place pour la poésie parmi cette cinquantaine de livres publiés à ce jour…