Tous les articles

Tous les articles en lien avec Afrique. Paroles d’écrivains

  • Tels des astres éteints
    Dans ce 3e opus, Tels des astres éteints, Léonora Miano continue d’explorer ce lien profond qui la rattache à l’Afrique en déplaçant cette fois-ci la réflexion de la quête identitaire sur le sol français : elle s’inscrit…
  • Filles de Mexico
    En ouvrant Filles de Mexico, on ne peut s’empêcher de songer aux très célèbres paroles de Luis Mariano que l’auteur rappelle avec un malin plaisir au détour d’un chapitre, comme un clin d’œil suranné à l’identité cette v…
  • L’empreinte des pas sur la terre. Mémoires nomades d’un personnage de fiction
    « N’est-ce pas cela la vie, dit-il, feuilleter le livre de soi-même et découvrir des histoires inconnues que l’on n’a encore jamais lues ? »Ces quelques lignes tirées du Cœur-chien (1), ouvrage publié en 2005, pourraient a…
  • « J’écris pour comprendre ce que c’est d’être humain »
    Texte extrait de Afropean Soul et autres nouvelles de Léonora Miano, à paraître le 5 juin 2008 aux éditions Flammarion et reproduit avec l’aimable autorisation de l’éditeur.1. Pourquoi écrivez-vous ? La réponse à cette …
  • Za
    Le dernier roman de Raharimanana force le lecteur à abandonner ses habitudes et à écouter la voix d’un personnage hors du commun. Un livre remarquable.Il y a des silences qui en disent long. Des silences qui trahissent l…
  • Nous, enfants de la tradition
    « À douze ans, j’avais été élu aîné de ma famille » : cette phrase constitue le cœur du nouveau récit de Gaston-Paul Effa. Une petite douzaine de mots qui à eux seuls racontent l’histoire d’une dépossession. Celle qui cond…
  • « Publier peut être une provocation, mais pas écrire »
    Za, magnifique dernier roman de Raharimanana aura laissé plus d’un lecteur – public ou critique – sans voix. Parce qu’il entraîne ses lecteurs sur d’autres sentiers, Za étonne, perturbe, fascine, rebute parfois. De passa…
  • Za
    Avec Za, son dernier roman, Raharimana « plonge au plus profond des miasmes qui hantent le monde ».On prend la langue à revers, déjà dans la récitation des lettres, de la dernière à la première, et cela nous signale insens…
  • Césaire, créateur et passeur de mots
    La mort d’Aimé Césaire a été annoncée ce jour, 17 avril 2008. Le poète et homme politique était hospitalisé à Fort de France depuis une semaine. Au cours de sa vie, il aura marqué son temps, influencé la pensée d’autres …
  • Yere Sorôkô, en quête d’une vie meilleure
    Professionnels du cinéma, amateurs, militants et responsables d’associations, officiels, chercheurs, étudiants, le public a largement répondu à l’invitation de la CADE (Coordination pour l’Afrique de Demain), le 11 févri…
  • Voyages en poésie 2 : Sortir du silence
    La journée du 8 mars doit être l’occasion, pour nous, de rappeler nos paroles et nos rêves, nos mémoires, l’essentiel recherché : être au monde, sortir du silence, prendre la parole par la venue à l’écriture. De temps en…
  • Poèmes des bouts de la langue
    La dédicace « A Lucas :/ Nous serons les derniers poètes/ car après nous on ne sera plus que langage » est porte et passage possible vers ce recueil de poèmes de 83 pages. D’entrée de jeu, la poésie entre en dialogue avec …
  • Za, de Raharimanana
    D’une poignante densité qui ne laissera sans doute pas ses lecteurs indifférents, le dernier roman de Raharimana dénonce – dans un subtil jeu de langage – la situation à Madagascar avec « une cruelle jubilation ».Za, un pè…
  • « Le Brésil est marqué par l’hétérogénéité et le pluralisme culturels »
    À Rio de Janeiro, la Fondation Bibliothèque Nationale est un lieu de culture qui ne passe pas inaperçu. Elle a accueilli en novembre dernier un colloque international intitulé « La réinvention de la démocratie », dans le c…
  • Boubacar Boris Diop
    Écrivain majeur de la littérature africaine contemporaine, Boubacar Boris Diop a, au cours d’une récente résidence de trois semaines à Bordeaux (1) initiée par MC2a, rencontré de jeunes Sénégalais dans le cadre d’un proj…
  • La colonisation de l’Afrique par l’Allemagne : « mystère, viol et dépossession »
    Le passé colonial n’est guère présent dans la conscience historique des Allemands. Une situation qui s’explique en partie par sa brièveté. Dès la fin de la première guerre mondiale, ses adversaires se partagent très vite…
  • Test ADN ou le gène de vérité
    Après mille détours, le Sénat français vient d’autoriser, dans la nuit du 3 au 4 octobre, les tests ADN pour le regroupement familial. Dans cette nouvelle version du texte, on rechercherait, désormais, les liens avec la …
  • « L’œuvre de Baldwin est plus que jamais d’actualité »
    Alain Mabanckou, prix Renaudot avec Mémoires de porc-épic (2006) publie un essai, Lettre à Jimmy (Fayard 2007) sur l’œuvre de James Baldwin. Le ton de ce livre (celui de la confidence) sert de prétexte à l’écrivain pour …
  • Hommage à Victor-Emmanuel Cabrita
    Dans mon carnet de route daté du 31 mars et publié sur le site d’Africultures le 18 avril 2003, intitulé « Personnages en poésie », j’ai fait allusion à un « homme-orchestre » régnant sur son royaume, un établissement d’éduc…
  • Le Départ
    Tout écrivain rêve. Bon nombre d’entre eux aimeraient écrire l’œuvre d’une vie, en un volume. Or, la littérature, comme mœurs des gendelettres, ne se prête guère à cet improbable calcul. Écrire au sujet de  » l’horizon « …
  • Cheminements. Carnets de Berlin (avril-juin 1999)
    Ma mémoire est un palimpseste. Il est plein, le parchemin ; mais aussi, aujourd’hui comme hier, en attente et prêt à accueillir une nouvelle écriture et, donc, à enfouir un autre texte, une fois de plus. Au devoir d’accu…
  • Poètes du monde et correspondances amoureuses
    Les poètes ne se proclament pas du monde. Elles et ils le sont par les mots sous la plume et dans la bouche où la langue manie la parole à sa guise. La poésie a toujours été du monde sinon elle ne serait pas ! À la Maiso…
  • Vers le sud
    « Des fois, je me dis que toutes ces histoires de classes sociales, c’est de la vraie merde…Pourquoi ce serait mieux qu’elle baise avec un petit con qui a un nom ? De toute façon, je ne distingue vraiment personne ici. Po…
  • Littérature et traite négrière
    La commémoration récente des 200 ans de l’abolition de l’esclavage donne l’occasion à l’écrivain et universitaire togolais Kangni Alem Alemdjrodo de revenir sur le traitement que font ou ont fait les écrivains africains …
  • « Les poètes sont des créateurs de valeurs »
    Poète de l’amour, le poète Sénégalais Amadou Lamine Sall l’est, avec constance et passion, depuis une trentaine d’années. Traduit en plusieurs langues, il est très connu dans son pays où il vit et travaille à Dakar. Port…
  • à propos d’Atterrisage
    Quand le fait divers prend la force du mytheIls avaient 14 et 15 ans Yagine Koita et Fodé Tounkara, les deux adolescents qu’on retrouva morts de froid, le 2 août 1999 dans le train d’atterrissage d’un avion de la Sabena …
  • Poètes du monde et correspondances amoureuses
    Les poètes ne se proclament pas du monde. Elles et ils le sont par les mots sous la plume et dans la bouche où la langue manie la parole à sa guise. La poésie a toujours été du monde sinon elle ne serait pas ! À La Maiso…
  • Sahéliennes-5846
    ///Article : 5846…
  • Mémoires de porc-épic
    Mémoires de porc-épic, dernier roman d’Alain Mabanckou vient d’être couronné par le prestigieux prix Renaudot qui lui avait échappé en 2005 – au profit de Nina Bouraoui – pour son roman Verre Cassé.Dans son précédent rom…
  • Io (tragédie)
    Io (tragédie), dernière pièce de Kossi Efoui, se saisit du mythe de Io pour le croiser avec l’histoire de l’Afrique noire contemporaine. L’action se passe sur un marché où les anciens acteurs de la compagnie de La grande…
  • Trois-Rivières, Capitale de la poésie
    De la diversité culturelle à la poésie des cinq continents, j’ai fait le saut du TGV à l’avion en cette fin du mois de septembre. A Lyon, le Conseil régional a voulu magnifier la diversité culturelle, s’interroger sur le…
  • Entre ici et là-bas, nulle part…
    Qu’est-ce que l’expérience migratoire ? Qu’est-ce que ce vécu peut engendrer intérieurement ? Philosophe d’origine ivoirienne Tanella Boni nous livre une réflexion poignante, à la fois politique et poétique. Émigrer, ser…
  • Si la musique doit mourir
    Né en 1951 à Gabès en Tunisie, Tahar Bekri vit à Paris depuis 1976. Son œuvre, marquée par l’exil et l’errance, évoque des traversées de temps et d’espaces réinventés. Sa poésie est traduite en de nombreuses langues. Il …
  • Carnavalesques
    Carnavalesques est un recueil de textes de langue française, confirmant la présence d’une nouvelle génération de poètes.En marge des manifestations du festival Francofffonies et en cette année d’hommage à Léopold Sédar S…
  • Le Goût des jeunes filles
    Je suis particulièrement attiré par les femmes. D. L.Un prince au bord’elles Ils sont comme ça, les garçons élevés par les femmes : farceurs autant que facétieux, joueurs et bourrés de reconnaissance pour la vie, et po…
  • « L’Afrique au Brésil, c’est comme l’air que l’on respire »
    Écrivain guinéen, Tierno Monenembo a consacré son cinquième roman, Pelourinho (Le Seuil, 1995), à la ville de Bahia et aux liens unissant l’Afrique et le Brésil. L’héritage africain a imprégné toute la culture brésilienn…
  • Les nouveaux damnés de la terre
    Et si la nouvelle loi sur l’immigration de Nicolas Sarkozy ne révélait autre chose qu’un état d’esprit esclavagiste ? Peut-on choisir ses immigrés comme jadis les maîtres blancs choisissaient, selon leurs critères, leurs…
  • Io (tragédie)
    Dans Io, mis en scène par Françoise Lepoix au Théâtre Paris-Villette, Kossi Efoui s’empare d’un mythe ancien et le fait renaître en allégorie d’une Afrique désabusée. »Toute la rue vous verrez. Des flacons de couleurs, d…
  • L’encre est ma demeure
    L’anthologie de Georges Castera donne à lire une poésie engagée, à la recherche du mot juste.Établie et préfacée par Lyonel Trouillot, L’encre est ma demeure est une anthologie de poèmes de Georges Castera, publiés entre…
  • Actualité politique de Mouloud Feraoun
     » On ne devrait jamais enseigner l’histoire à ceux qui sont résolument tournés vers l’avenir : les enfants et les gens qui souffrent.  » La boutade est de Feraoun, à la page 145 de son Journal. Boutade disons-nous, et com…
  • Suburban blues
    – C’est exact ! Si ce n’est l’un, c’est donc l’autre. Nous habitons tous les deux rues Jean-de-La-Fontaine. (…) Tchao, man. ! Jah bless, et que rien ne blesse ! ainsi qu’on le dit. Yémy Femmes, Ada vous cherche. Femmes…
  • Images of Congo : Anne Eisner’s Art and Ethnography, 1946-1958
    Longtemps le pygmée, ancien mot grec désignant un être de petite taille vivant au cœur du continent africain, n’aura été pour le discours occidental qu’un mythe, avant que les explorateurs européens, au début du 20e sièc…
  • Flesh, d’après Koulsy Lamko
    Flesh, pièce tirée de l’ouvrage Comme des flèches du dramaturge tchadien Koulsy Lamko, a été présentée le 10 septembre 2005 au Centre culturel français de Yaoundé. Les deux représentations programmées à la 14è édition de…
  • Les écrivains et la colonie : les mensonges de l’Histoire
     » La France est secouée ces derniers temps par des débats, des déclarations, des lois qui, loin de la grandir, nous montrent finalement le visage d’un pays adepte de la langue de bois lorsqu’il s’agit d’affronter sa part…
  • La littérature africaine, éternelle périphérie ?
    Peut-on parler d’un champ littéraire africain francophone ? Même si cette littérature dispose d’institutions, d’évènements et d’éditeurs spécialisés, elle reste attachée au centre parisien par des liens linguistiques, éc…
  • Le regard de la différence
    C’est un mot bien curieux,  » francophonie « . On y entend sans doute  » France « , pays qui, à y regarder de près, du point de vue des faits, pourrait ignorer ce que  » francophonie  » veut dire. Est-ce pour cette raison qu’i…
  • Voici le dernier jour du monde de Gaston-Paul Effa et Rue du Faubourg Saint-Denis, de Louis-Philippe Dalembert
    Voici le plus beau jour de ma vie, car je vais au livre. Je sais que ma destinée, si singulière, finira dans un livre. Je meurs comme un livre se ferme. (…) Je meurs, mais je tranche. G.-P. Effa Elle souffrait comme c’…
  • Testaments de transhumance
    Dans Testaments de transhumance, le Comorien Saindoune Ben Ali invite à découvrir un peuple à la mémoire blessée.Testaments de Transhumance est un recueil de trois longs poèmes (Kaaro / Le pas, Testaments de transhumance…
  • La parole des poètes en chansons
    Bernard Ascal, pouvez-vous nous parler de votre itinéraire d’artiste, puis-je utiliser cette expression ? Itinéraire d’artiste, je revendique totalement cette expression puisque depuis l’origine de mes activités, il y a…
  • Afrikales ou l’Afrique à fond de cale
    Coup de gueule de l’écrivain djiboutien contre un festival parmi d’autres dont les manques finissent par poser crûment la question du respect envers des artistes africains éternellement considérés comme pouvant se conten…