Tous les articles

Tous les articles en lien avec Afrique. Paroles d’écrivains

  • Le roman français aujourd’hui. Transformations, perceptions, mythologies
    Voici un petit livre bien instructif, à l’attention de ceux qui douteraient encore de la réalité de l’existence d’un roman français au 21e siècle. Il est vrai que les défauts de ce dernier sont innombrables, au regard de…
  • Le tambour d’Orunmila
    La mythologie des peuples Yoruba du Nigeria, et principalement les contes dérivés de la poésie divinatoire d’Ifa, constituent l’essentiel des six histoires qui composent le recueil de l’écrivain sénégalais Louis Camara, …
  • Ahmadou Kourouma : Noblesse oblige
    I Vaillant chasseur il était, une sorte de Nimrod en pays malinké. Tel qu’en lui-même fondu dans un bronze tout à la fois inaccessible et proche, ainsi l’habille la photo d’Ulf Andersen. Jusque-là il s’était manifesté à…
  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • « A la découverte de notre innocence »
    Pour Boubacar Boris Diop, l’engagement commence par son tout premier roman, écrit à l’âge de 16 ans : un texte  » d’autodéfense « , face au racisme d’un système scolaire post-indépendance, encore peu ouvert aux Africains. …
  • Littérature et engagement en question
    Le rôle social et politique de la littérature semble aller de soi lorsque les auteurs viennent non seulement des pays à problèmes, mais sont aussi perçus, ou se définissent eux-mêmes, comme porte-parole des sans-voix, co…
  • Sortir des bois
    Raharimanana réagit à la « Correspondance » d’Alain Mabanckou, « L’Amérique noire à N’Djaména », parue dans le n°57 d’Africultures.Bien cher Alain, Je n’irai pas par quatre chemins – on se connaît trop pour prendre des déto…
  • « Faire le choix de l’inconscience »
     » L’engagement doit faire en sorte que l’écriture reprenne sa place capitale, sa place centrale : le plaisir des mots, des idées, de la langue « , affirme Jean-Luc Raharimanana. Pour cet auteur malgache, l’engagement s’es…
  • Paroles engagées, Paroles engageantes
    Ecrire aujourd’hui est-ce différent d’écrire hier ou d’écrire demain ? Ecrire aujourd’hui est-ce plus une passion, une nécessité ou un devoir ? Et pour qui écrire ? Et quoi écrire ? Et pourquoi écrire ? Et comment…
  • Engagement, quand tu nous tiens…
    Je me pose la question de savoir s’il faut encore débattre de l’engagement dans un monde où les écrivains, les artistes, les poètes et tous les travailleurs de l’esprit, pourvu qu’ils soient quelque peu sincères, sont me…
  • Ecrivain engagé, artiste impliqué ?
    Que pensez-vous de l’engagement ? Le débat ressurgit aujourd’hui dans un monde ravagé par les guerres, les famines, les maladies et toutes les horreurs que nous vivons en ce début de siècle. Dès 1946, au cours d’une conf…
  • La critique des écrivains
    La nature des lunettes n’est-elle pas d’être personnelle, subjective ? (1) Léopold Sédar SenghorAndré Breton, le pape des surréalistes, a pratiqué tout le long de sa vie – et ce au bénéfice de la cause qui lui importait…
  • « Le poète n’est pas appelé à être militant propagandiste »
    Poète et essayiste né en Tunisie, Tahar Bekri vit à Paris depuis 1976. Maître de conférences à l’université de Paris X – Nanterre, il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages parmi lesquels douze livres de poésie. Il écri…
  • La chanson de Salimata, le chant des « non retournées, non pleurées »
    Parfois, la rencontre avec un personnage de roman marque autant qu’une rencontre de la « vraie vie ». Hommage d’une lectrice. »Une veillée ne se dit pas sans qu’en sourdine au récit ronronne un thème » (1) et dans tout roman…
  • Là d’où je viens
    Je ne sais pas où je vais. J. M. » J’ai trente-sept ans. Je suis au milieu de ma vie. On dit qu’à partir de là, la descente commence « . Ainsi se confie Yasin, écrivain anglo-soudanais, le double de Jamal Mahjoub. La phra…
  • Dernières parutions en livre de poche
    Une sélection de quelques « poches » pour des lectures de qualité à des prix abordables.Le train des sables, de Jamal Mahjoub. Traduit de l’anglais (Soudan) par Madeleine et Jean Sévry. Ed. Actes Sud, collection  » Babel « ,…
  • Espèces d’Africains !
    Sami Tchak, écrivain togolais dont j’enseignais un des romans, Place des fêtes, vint rencontrer mes étudiants à Ann Arbor, dans l’Etat du Michigan. Au-delà de cette rencontre académique, nous vécûmes, lui et moi, une exp…
  • Ecran prophylactique et violence politique en Gambie : l’opération « Clean the Nation » à Banjul
    Les autoritarismes africains (Achille Mbembe aurait préféré le terme de  » commandement « ) ont l’habitude de faire diversion dès qu’ils sentent l’ombre d’un frémissement populaire. Il faut croire que leur pouvoir reste fr…
  • Conscience politique, rêveries poétiques : autour de la notion d’engagement
     » Sans cesse le poète feint/ Il feint tellement/ Qu’il arrive à feindre la douleur La douleur qu’il ressent vraiment  » Fernando Pessoa » L’invocation à la pluie dans le Sahel  » de Francis Bebey, composition musicale c…
  • Le roman français est-il encore lisible ?
    Voici un petit livre bien instructif, à l’attention de ceux qui douteraient encore de la réalité de l’existence d’un roman français au 21e siècle. Il est vrai que les défauts de ce dernier sont innombrables, au regard de…
  • Le Brésil n’est pas un paradis !
    Rio de Janeiro, 11 mars 2004. À peine arrivé, je ressens comme un malaise diffus. Ce mélange, ce brassage multiracial et multiculturel tant vanté quand on parle du Brésil sont bien au rendez-vous, visible, tant par la v…
  • Ecrivains-voyageurs, écrivains engagés
    Après le projet  » Ecrire par devoir de mémoire  » de Fest’Africa et le nouveau Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diaspora de N’Djamena, le thème de l’engagement, indissociable de l’histoire de la littérature africa…
  • L’Homme qui marchait vers le soleil levant
    …Seule la chair était demeurée dans la maison de prière. TH. M.À l’origine, une épopée est un récit composé en vers. Ainsi Homère avec L’Illiade et l’Odyssée. Plus près de nous, il y a la légende de Soundjata. Le charme…
  • Fenêtre sur l’Amérique (5)
    Voilà que j’avais décidé de passer les fêtes de fin d’année 2003 à Douala, au Cameroun, un pays que j’avais déjà visité six mois plus tôt à l’occasion de l’opération Portes d’Afrique initiée par le quotidien Le Figaro… …
  • Aux origines du théâtre ghanéen
    L’essai d’anthropologie théâtrale de Catherine Cole sur le Concert Party ghanéen offre au lecteur lambda et à l’amateur éclairé les clefs nécessaires pour aborder l’histoire d’un genre majeur dans la constitution du théâ…
  • Dapo Adeniyi et la revue « Position »
    Pour tout ceux qui s’y sont essayé, créer et gérer sur le long terme une revue culturelle en Afrique demeure à tout point de vue une aventure pour le moins aléatoire. Non seulement le projet, souvent le fruit de la décis…
  • La dernière image
    J’ai rencontré pour la première fois Ahmadou Kourouma il y a une dizaine d’années. A l’époque je venais de publier mon deuxième recueil de poèmes, L’Usure des lendemains. Kourouma était de passage à Paris pour un salon d…
  • Réponse d’Alain Mabanckou à Jean-Luc Raharimanana
    Cher Jean-Luc, C’est avec un grand intérêt que je prends connaissance de ta réaction quant à la chronique que j’ai publiée récemment dans Africultures concernant le Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diaspora, con…
  • Jean-Luc Raharimanana
    Bien cher Alain, Je n’irai pas par quatre chemins –on se connaît trop pour prendre des détours –, pour te dire que j’ai été très surpris par ta dernière chronique à Africultures. Je n’ai pas l’intention de contester ta…
  • Le temps d’un livre
    Souvenez-vous en ! Fin des années 80. Grand discours de la Baule. L’amiral écouta religieusement, enleva costume militaire et costar cravate sera. Il se leva à la suite, reprit son pays. Grand discours également. Plus lo…
  • Écrire par plaisir
    Auteur notamment de plusieurs albums pour enfants, Fatou Keïta est avec Véronique Tadjo une des auteures de jeunesse ivoiriennes les plus prolixes et les plus marquants. Entretien avec une auteure qui revendique une meil…
  •  » Le français n’est pas mon destin « 
    Après cinq romans publiés en français, Boubacar Boris Diop écrit Doomi golo en wolof, sa langue maternelle. Une expérience qu’il pensait d’abord  » politiquement correcte mais littérairement absurde « , mais qui lui apport…
  • Paris fait les grands auteurs
    Auteur de trois ouvrages publiés aux éditions du Serpent à plumes, Jean-Luc Raharimanana est devenu  » la référence malgache  » – une fois passé le seuil de l’éditeur parisien.As-tu déjà proposé tes manuscrits à un éditeur…
  • Le débat littéraire serait-il une impossibilité en Afrique ?
    Auteur togolais publié chez L’Harmattan pour ses essais et Gallimard pour ses romans, Samy Tchak pose un regard extrêmement critique sur l’édition africaine.Quel avantage à publier chez un éditeur français, un  » grand éd…
  •  » L’universel est là, pas là-bas « 
    Aminata Sow Fall fait partie des classiques de la littérature africaine. A l’exception d’un roman, tous ses ouvrages sont publiés en Afrique. Elle est aussi à l’origine d’une petite structure éditoriale sénégalaise, les …
  • African psycho
    Le monstre n’est plus le même dans les romans africains. Ce ne sont plus les dictateurs qui occupent ce rôle ambigu, suscitant attirance et répulsion, mais les enfants de la rue, enfants-victimes, enfants-rejetés et enfa…
  • Chirundu
     » Un de ces jours tu vas rire à la figure du soleil et il va te rendre aveugle « . Es’kia MphahleleLes hasards de l’édition mettent sous mes yeux deux auteurs de la partie de l’Afrique qui nous a donné deux Prix Nobel de…
  • Fenêtre sur l’Amérique – 4, par Alain Mabanckou
    L’Amérique noire était bien présente au nouveau Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diaspora ! En cette fin du mois d’octobre 2003 s’est déroulé à N’Djamena le Nouveau Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diasp…
  • Le Bruit de l’Héritage
    Une mention particulière au roman de Jean Divassa Nyama. Le Bruit de l’héritage ou l’art du minimalisme sensible. L’intrigue tourne autour de la vie d’un village, Muile, que ses habitants doivent abandonner sur ordre du …
  • Le Collier de Paille
    La romancière sénégalaise Khadi Hane signe chez l’éditeur Ndzé cette romance contemporaine qu’est Le Collier de Paille. Une histoire d’amour entre une citadine pur jus, mariée, professionnellement équilibrée et un paysan…
  • Le Crépuscule de l’Homme
    Le Crépuscule de l’Homme de la romancière béninoise Flore Hazoumé est aussi une réflexion intéressante sur les destinées et des hommes et des peuples, de la nature humaine et animale par extension, si l’on s’en tient au …
  • Sur les traces de Toumaï, le premier Homme…
    Carnet de route de l’écrivaine ivoirienne Tanella Boni au Tchad, à l’occasion du Congrès des écrivains africains à N’Djaména.Je suis allée au pays de Toumaï, j’ai vu, j’ai vécu. Nous habitons le creux de l’humanité, près…
  • Le pari de la diversité…
    Du 30 août au 6 septembre 2003, a eu lieu, à Abidjan, la sixième édition du MASA – comme le voulaient les organisateurs, un MASA de la réconciliation – dans un climat de  » ni paix, ni guerre « , dans une ville sous très h…
  •  » Les Africains sont devenus auto-destructeurs « 
    Zirignon Grobli est psychanalyste se réclamant de Lacan, philosophe et peintre. Il a passé vingt-cinq années de sa vie en France. Rentré en Côte d’Ivoire en 1977, il vit et travaille à Abidjan. Il a publié, depuis 1979, …
  • Le roman en Côte d’Ivoire : une écriture « nzassa »
    Les recherches romanesques ivoiriennes débouchent sur une nouvelle écriture transculturelle auxquels Jean-Marie Adiaffi avait appliqué le terme agni de  » nzassa  » (assemblage de type patchwork).À côté de romans de factur…
  • La poésie ivoirienne, sur la voie du style de Harlem
    Comme en littérature, de Bernard Dadié à Tanella Boni, la poésie ivoirienne est l’objet d’une négociation entre les éléments africains et extérieurs, avec un penchant réel pour le style de Harlem.De nos jours, on devrait…
  • Jeunes poètes de Côte d’Ivoire
    Depuis 1998, le Festival International de Poésie d’Abidjan, organisé par AVAA (Arts Vivants d’Afrique et d’Ailleurs) a permis à de nombreux jeunes, poètes en herbe, de continuer à écrire et de prendre part, tous les deux…
  • Hommage à Frédéric Bruly-Bouabré : « J’allais vers Victor Hugo et je me suis marié avec Picasso »
    Frédéric Bruly-Bouabré, « Celui qui n’oublie pas », est mort à Abidjan le 28 janvier 2014 à l’âge de 91 ans. Je revois la silhouette de l’homme avec sa coiffe de chef, accompagné de son « fils », Yaya Savané. L’homme, invent…
  • Nadro : celui qui n’oublie pas
    Du 5 juillet au 26 octobre 2003, Frédéric Bruly Bouabré expose au Musée Champollion de Figeac. L’événement est co-signé par André Magnin, Yaya Savané et Denis Escudier.  » Chercheur-rechercheur « , encyclopédiste, pédagogu…
  • « L’État gère la misère du peuple »
    Tu travailles essentiellement sur le thème du  » mur « . Pourquoi le  » mur  » ? Je suis fasciné par le  » mur « , parce qu’il représente l’environnement. C’est notre quotidien, ce qui nous touche de près, puisque c’est sur l…