Tous les articles

Tous les articles en lien avec “Ne pas reproduire un regard eurocentré sur les musiques hip-hop”

  • Poétiques de résistance : « une vision prophétique du passé »
    En ce 10 mai 2017, journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, l’Institut du Tout-Monde, fondé par Edouard Glissant, tient sa soirée « Poétiques de résistance » à la Maison de la P…
  • Un soir de Shungu à Uzerche (1)
    Vingt cinq voix pour un banquet du shungu. récit d’un soir autour de la première performance organisée à partir de ce concept en france. Vingt cinq voix faisant cercle autour de la migration depuis le Collège Gaucelm fai…
  • Ce fameux jour où… Haïti accueille des juifs d’Europe persécutés
    1939, Hitler étend son idéologie nazie en Europe. Les mesures d’exclusion, et peu à peu d’extermination, de certaines populations se diffusent. Les juifs sont en première ligne. Dans ce contexte, le président haïtien déc…
  • “Ne pas reproduire un regard eurocentré sur les musiques hip-hop”
    “A quand une chaire de hip-hop en France ?(1)” questionnait l’ancien président de l’association hip hop citoyen dans nos pages Afriscope en 2013. S’il n’est pas encore question d’un champ à part entière, les musiques hip…
  • Édito : Violences policières : arts et médias témoignent
    “Dans ce sombre récit dont personne se méfiera Il s’agira de sang sur les murs au crépuscule d’une bavure Je murmurais la haine enclavée dans les ZUP en région parisienne L’amour comme rempart à la dérive” L’ombre sur la…
  • “La littérature ne fait plus peur”
    Romancier et essayiste, Boubacar Boris Diop a longtemps exercé le métier de journaliste. Engagé dans la valorisation des langues africaines, il a publié plusieurs romans en wolof et dirige actuellement une collection aux…
  • [Revue Africultures ] Lignes de complexité
    Évoquer la censure culturelle équivaut à parler d’une époque révolue. Pourtant, la fragilité des espaces d’expression laisse remonter un autre son de cloche. “La censure existe, brutale ou insidieuse, elle est d’abord éc…
  • Outre-imaginaires
    Quelles sont les relations qu’entretiennent l’Hexagone et les Outre-Mer ? Cette question a été le fil conducteur de ce numéro. Pour tenter d’y répondre, nous avons choisi de mettre en avant la sensibilité de témoins de l…
  • Le Congrès de 1956 :”une grande utopie”
    Romuald Fonkoua dirige actuellement la revue éditée par la maison d’édition Présence africaine. Il revient pour Afriscope sur les enjeux du Congrès des artistes et écrivains noirs de 1956. Lire en complément l’article su…
  • Vers de nouveaux héros
    Son premier livre, Maman noire et invisible (2015), traitait de la problématique de l’invisibilité des femmes noires. Sur son blog …
  • D’autres livres pour nos enfants !
    Soyons honnêtes, en choisissant la thématique de la littérature jeunesse, nous n’imaginions, aucunement, que les clichés soient encore si prégnants. La figure du petit garçon blanc est toujours la norme. La couleur…
  • Wakatoon : colorier les cultures africaines
    Une alliance entre le coloriage traditionnel et les usages désormais communs du numérique. Ainsi pourrait se définir Wakatoon, une entreprise de production de contenus et d’édition de logiciels po…
  • Voici venir les rêveurs
    Avec ce premier roman très attendu, Imbolo Mbue se réapproprie le rêve américain dans la peau d’un couple camerounais prêt à tout pour qu’il devienne leur réalité. Voici venir les rêveurs, qui aurait été financé à hauteu…
  • “Le Marron, un indocile, qui refuse l’ordre des choses imposé par les dominants”
    Anthropologue, actuellement professeur de philosophie à Mayotte, Dénètem Touam Bona publie Fugitif, où cours-tu ? Un essai sur le marronnage, sur les différentes formes que prenait la fuite des esclaves, del’échappée…
  • Marronnons !
    En France, les abolitions de l’esclavage c’est une date et un homme: le 27 avril 1848, Victor Schoelcher. Et voilà ainsi réduite la fi n de trois siècles de déportation, d’exploitation et d’asservissement dans les colon…
  • Afriscope sur L’Afrique en solo
    Dimanche 3 avril, la rédactrice en chef d’Africultures-Afriscope était sur les ondes de la radio France Inter pour présenter le dernier numéro du magazine Afriscope dans l’émission L’Afrique en solo présentée par Soro So…
  • “Raconter des faits méconnus, qui n’ont pas leur place dans les livres d’histoire”
    Avec Ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants, Nadia Hathroubi-Safsaf livre son premier roman. L’amitié de deux amies, Leïla et Anne, se crispe à l’adolescence autour du conflit israélo-palestinien. L’une est…
  • “Cette dynamique tricontinentale peut être une révolution”
    En ce mois de mars, l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop lance, en compagnie de la maison d’édition française Zulma et celle installée au Canada, Mémoire d’encrier, une collection de livres en langues wolof. Cette i…
  • Faire monde
    BANDE SON “Dans leur monde, je m’ennuie Viens on s’évade, viens on s’enfuit (…) Dans leur monde, je m’ennuie Qui sait ? J’vais p’t-être mourir aujourd’hui Laisse-moi être qui je suis Juste le temps d’une vie” – …
  • Ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants
    Anne est juive, Leïla musulmane. Complices depuis l’enfance, leur amitié adolescente se crispe autour du conflit israélo-palestinien. C’est en retraçant le fil de leur histoire familiale, notamment celle du grand-père de…
  • Céytu, une collection de livres en wolof
    Début mars, l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop lance en compagnie de la maison d’édition française Zulma et celle installée au Canada, Mémoire d’encrier, une collection de livres en langue wolof : Céytu.”Cette dyn…
  • Manifeste Rien : un théâtre des histoires populaires
    Le collectif Manifeste rien mêle théâtre et sciences sociales et propose une lecture du présent à travers un décryptage de l’histoire. Un engagement artistique qui se retrouve dans l’adaptation des 3 exils d’Algérie- une…
  • “Chaque année, le Nord passe à côté de dizaines de milliers d’ouvrages publiés en Afrique”
    Avec Le marché du livre africain et ses dynamiques littéraires. Le cas du Cameroun (Presses universitaires de Bordeaux), Raphaël Thierry documente méthodiquement les enjeux de la visibilité de l’édition africaine contemp…
  • Edito. Un siècle après le clown Chocolat, les acteurs noirs sur scène
    “Être artiste, c’est ouvrir une brèche”. Cette réplique, tirée du film Chocolat, s’adresse à Rafael Padilla, qui, au début du XXe siècle, connaît un grand succès populaire en incarnant le clown Chocolat. Considéré comme …
  • Empreintes, de Jean-Luc Raharimanana
    Avec Empreintes, son dernier recueil paru aux éditions Vents d’ailleurs, Jean-Luc Raharimanana poursuit son travail de transmission des dominations passées, de la colonisation et de l’esclavage, et de la manière dont l’a…
  • Edito. “Ma religion, mon droit, ma liberté”
    Parler de religion en France devient suspect. Être catholique pour beaucoup, ce serait être contre l’avortement, se refuser au mariage pour tous et excuser les prêtres pédophiles. Être juif pour certains, ce serait être …
  • Edito. Sans haine, sans peur, sans amalgames
    “que ta voix ne s’éraille que ton fil ne se noue que ne se confinent tes voies avance !” – Aimé Césaire – “Au mauvais endroit / Au mauvais moment / C’était / Eux / C’était / Nous […] / A Beyrouth, Kigali, Maroua, …
  • “A Haïti, nous sommes toujours dans l’oeil du cyclone”
    “Scandaleusement chanceux” se qualifie l’écrivain Ronald C. Paul. En septembre dernier il a été couronné du prix de littérature franco-ivoirien Ethiophile pour Les enfants des cyclones. A 58 ans, il publie ainsi son prem…
  • ” La laïcité ne peut pas se réduire à un lardon, à un pinard ou à un bout de tissu “
    Il est la nouvelle vedette des médias, de Canal + à Beur FM, du Parisien à Oumma, de RFI à LCI. Se posant comme homme de la réconciliation, Mohamed Bajrafil appelle à une réforme de la lecture des textes de l’islam, reli…
  • Tous nos noms
    Troisième roman de Mengestu, Tous nos noms se passe dans les années 1970. Entre l’Ouganda en proie à la guerre civile et les États-Unis au sortir de la guerre du Vietnam. Une écriture de l’intime, explorant les questions…
  • Mais je ne suis pas noire !
    Christelle Evita, en poste dans la communication et le management pour une grande entreprise, est par ailleurs artiste le reste de son temps. En 2013, elle montait sur scène avec le texte Mais je ne suis pas noire ! Elle…
  • “Quelles que soient les origines, il y a toujours un moment où on n’entre pas dans l’identité qu’on nous assigne”
    Couronnes (Paris 20e), c’est dans ce quartier, prolongement de Belleville, que nous rencontrons Karim Miské. Nous sommes alors à quelques mètres du Pitch Me, un restaurant qu’il a ouvert il y a deux ans avec Mam Fed (le …
  • Les Transparents de Ondjaki
    Dans une langue sublime, poétique où les personnages sont plus attachants et détonnants les uns que les autres, Ondjaki nous livre un récit puissant au coeur de Luanda, en Angola. Les Transparents est un coup de coeur éc…
  • Je suis.. : contre “le choc des ignorances”
    Premier livre, Je suis, publié chez une toute nouvelle maison d’édition, Faces Cachées. Bakary Sakho, enfant du 19e, gardien d’immeuble dans le quartier Cambrai-Curial, militant associatif, prend la plume. “Je suis un pe…
  • “L’Afrique est plus qu’un ensemble géographique. Elle est et doit demeurer une question”.
    Pour évoquer l’afropéanisme, Léonora Miano parle d’identités frontalières en disant : “Être un Africain, de nos jours, c’est être un hybride culturel. C’est habiter la frontière. Le reconnaître, c’est être honnête envers…
  • A. Magnin : Partager 30 ans de Congo
    Commissaire de l’exposition “Beauté Congo – 1926, 2015 – Congo Kitoko” qui s’ouvre à la Fondation Cartier ce 11 juillet 2015, André Magnin est un passionné de l’art contemporain africain. Jusqu’au 15 novembre, plus 350 o…
  • Les Maquisards
    Deuxième roman publié chez La Cheminante, troisième au compteur de Hemley Boum, Les Maquisards retrace les combats anticoloniaux au Cameroun dans les années 1950. Un roman puissant, où la complexité permet de documenter …
  • “Au départ, j’avais rêvé de me fondre dans d’autres sociétés”
    Grande dame de la littérature française, première présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, Maryse Condé vient de publier ce qu’elle considère comme son dernier roman, Mets et merveilles. Africu…
  • “Au Point Afrique la référénce n’est pas la France c’est l’Afrique”
    En mars 2014, l’hebdomadaire français d’informations généralistes Le Point lançait la plateforme Le Point Afrique . Et ce, dans un contexte où plusieurs médias français, ou européens, s’intéressent également de près au …
  • “Je suis engagé dans le point-virgule”
    Avec Terre ceinte, Mohamed Mbougar Sarr signe son premier roman, publié chez Présence africaine. Il y déploie la destinée de plusieurs personnages dans la ville imaginaire de Kalep, assiégée par les islamistes. L’occasio…
  • “La place faite à la poésie aujourd’hui ne me satisfait pas”
    Auparavant professeur de français, directeur des éditions Seghers jusqu’en 2009, il crée sa maison d’édition, son “bateau” comme il le dit, en 2010. Africultures a rencontré Bruno Doucey, également écrivain, qui publie u…
  • Gil Scott Heron sous la plume de Waberi
    Avec La Divine Chanson, Abdourahman Waberi, romancier, poète et essayiste, dresse le portrait d’un Gil Scott Heron retravaillé par la fiction dans la bouche d’un chat soufi. Une œuvre qui se construit sous la forme d’un …
  • “La poésie est une forme d’état d’être au monde”
    Après le magnifique roman Georgia (Editions Grasset, 2013), Julien Delmaire publie, le 13 mars prochain, un recueil de poème Bogolan chez Le Temps des cerises. Un ouvrage en 40 fragments dans l’intimité d’un homme qui, a…
  • Souffle, poésie, souffle
    “Que peut la poésie ?”, s’interrogeait déjà Africultures en 2000(1).Quinze ans plus tard, votre magazine Afriscope renouvelle la question, faisant également écho au poète Hölderlin qui, au XIXe siècle, demandait : “À quo…
  • “Je suis venu à l’édition par l’écriture”
    Auteur, Bruno Doucey crée sa maison d’édition en 2010. En cinq ans, il a publié 75 titres et plus de 500 poètes. Il fait de l’ouverture sur le monde un engagement concret. Rencontre.”Je t’écris en passeur des poésies du …
  • Le prix Césaire : quand la poésie rencontre l’histoire
    Depuis 2009, l’association des étudiants africains de la Sorbonne à Paris organise un concours de poésie, placé sous la figure tutélaire de Aimé Césaire. Collégiens et lycéens ont jusqu’au 11 mai pour proposer leurs text…
  • Julien Delmaire au verbe insurgé
    Après le magnifique et fulgurant roman Georgia(1), Julien Delmaire tisse avec Bogolan (2) un recueil de poèmes en 40 fragments.Thiaroye, ma reine d’un soir, frappée d’amnésie sous les paraboles, ta vertu rachetée à vil p…
  • “L’histoire contemporaine de l’Afrique c’est le panafricanisme”
    Dépoussiérer le panafricanisme. C’est ce que propose le chercheur Amzat Boukari dans son ouvrage paru chez La Découverte, Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme. Africultures l’a rencontré.Vous évoquez le panafric…
  • L’intégration passe aussi par les cimetières
    Faute de pouvoir être inhumé dans le respect de leurs traditions religieuse, nombre de Musulmans de France rapatrient le corps de leurs défunts dans un pays qui leur est devenu étranger. Moins d’une centaine d’espaces mu…
  • Les étudiants étrangers en colère
    Dans la rue, à l’université, dans les entreprises mais aussi dans les médias, les étudiants à l’étranger diplômés sont partout pour faire entendre leur colère. Ensemble, ils forment le Collectif du 31 mai, date à laquell…
1
2
3