Tous les articles

Tous les articles en lien avec Djando ou l’obsession du groupe

  • Silence, On meurt
    Après Testaments de transhumance (1) en 1994 et Feuilles de feux de brousse(2) en 2012, Saindoune Ben Ali publie Malmémoires (3). Il y aborde ses sujets de prédilection tels que l’errance, l’espace, l’Histoire, la mémoir…
  • Lan la
    En musique, les légendes naissent avec le temps. Mais le talent, lui, vient toujours en amont. C’est le cas pour Mangane, qui se lève tôt depuis Thiès, entre au conservatoire de Dakar, se passionne pour le balafon, avant…
  • Legs & littérature
    Legs & littérature fête la parution de son 3e numéro, ce 8 mars 2014. Il porte sur la dictature, la révolte et les écritures féminines. Legs & littérature est une revue fondée en terre haïtienne, avec l’ambition de redon…
  • Auguste Lacaussade
    Samedi 8 février 2014 à la Réunion s’est tenue une journée d’études en hommage à feu Auguste Lacaussade, poète-pays mort en 1897, dont les restes, ramenés de Montparnasse en 2006, dorment désormais au cimetière de la cit…
  • Beur is not beautiful ?
    En musique, comme en littérature, l’adjectif « beur » s’accole aux artistes du jour et des lendemains de la Marche pour l’égalité et contre le racisme. Visant pour certains une reconnaissance fédératrice dans une singulari…
  • Tabu Ley : souvenirs d’une légende
    Enterrement dans la commune de Nsele, près de Kinshasa, le lundi 9 décembre 2013, d’un des derniers rois de la rumba congolaise. Le Seigneur Tabu Ley Rochereau, père de l’Afrisa International, s’est éteint le 30 novembre…
  • Daby Touré
    Parfois, l’univers des musiques du monde surprend par sa grande capacité à noyer l’audace des premiers de la classe. Apparemment, c’est le cas pour Daby Touré. Un as de la gratte. À la voix douce, délicate. À la pop agil…
  • Mots, violence et non-dit
    Une petite note de lecture du poète Saindoune Ben Ali autour des Petites fictions comoriennes, recueil de nouvelles rassemblant aux éditions Komedit une dizaine d’auteurs dont Sast, Oluren Fekre, Ismael Ibouroi et Salim …
  • Enterrer l’Impensable dans le miroir des vérités sues et bues
    Un dhikri pour nos morts la rage entre les dents, dernier texte paru de Soeuf Elbadawi, aux éditions Vents d’Ailleurs, se veut « hommage rendu » aux milliers d’innocents victimes du Visa Balladur dans l’Océan indien. Histo…
  • De l’aventure Soirhani et du falakatage des rêves
    À Mirontsy, cité côtière de Ndzuani, aux Comores, se falakate (1) une histoire. Anssoufouddine Mohamed, poète publié aux éditions Komedit et Coelecanthe, y écrit une histoire, celle du club Soirhani, chargée de mots, à l…
  • « Redonner vie aux cadavres-debout que nous sommes »
    Tiré du livre du même nom, le spectacle Un dhikri pour nos morts, interroge le mur créé par le tristement célèbre visa Balladur dans les îles de l’archipel des Comores. Ecrit et interprêté par Soeuf Elbadawi, il s’est jo…
  • Un dhikri pour nos morts la rage entre les dents de Soeuf Elbadawi
    Ce qui frappe d’abord, c’est le souffle. Le souffle et la rage, présents dès le titre si l’on songe que l’invocation du nom de dieu (dhikri), si importante dans le soufisme, est respiration, rythme, répétition… souffle. …
  • Dire l’Autre, regards malgaches sur le Comorien
    Approches de l’imaginaire reliant les Comores à la Grande île, Madagascar, si proche et si lointaine. Le poète Anssoufouddine Mohamed, membre fondateur du Collectif Djando la Waandzishi, explore en fragments le récit dre…
  • Littérature comorienne
    Les obsessions d’une littérature. Thématiques et hantises dans le paysage littéraire des Comores. Saindoune Ben Ali, poète et membre fondateur du collectif Djando la Waandzishi, s’interroge sur le rapport entretenu par s…
  • Banningsville : L’album de Kapaya
    Retour sur une galette sortie chez Buda Musique en France, en provenance directe des Studio Kabako, à Kisangani. Retour sur le premier opus solo d’un guitariste congolais connu pour ses audaces sur scène. Flamme Kapaya é…
  • Cheikh Tidiane Seck : le son d’un homme debout
    Ne pas le dire serait un manquement à l’éthique. Mais le dire pourrait lui sembler excessif. Car Tidiane Seck n’est pas le genre d’homme à se complaire dans l’éloge. Il se veut humble, sans concession certes, mais humble…
  • Mikea ou la frustration contenue
    Madagascar va mal. Le pays traverse une crise sans nom depuis 2009. Revirements et soubresauts politiques, discours et cravates de ministre, avec le peuple qui trinque en sus. Penser que l’on puisse produire de belles mé…
  • Le romancier et nouvelliste comorien Aboubacar Said Salim, témoin d’une génération
    Membre du collectif Djando la Waandzishi, le poète Anssoufouddine Mohamed partage sa réflexion autour de trois textes consacrés du romancier et nouvelliste comorien Aboubacar Said Salim, La révolte des voyelles, Et la gr…
  • Terakaft : un son brut qui roule
    Une bande-son inespérée pour toute personne désirant s’engouffrer en pays touareg. Si possible, éviter ce lointain fantasme de l’homme bleu se noyant dans son turban. Terakaft n’est pas une rêverie lentement susurrée à l…
  • Mwezi WaQ. primé : la reconnaissance de la profession
    Les membres du jury de l’Académie Charles Cros ont décerné un « Coup de cœur Musique du monde catégorie mémoire vivante » au premier album de Mwezi WaQ. le 23 mars 2012 dernier au Babel Med à Marseille. Enregistré à Moroni…
  • Longtemps après
    Qui ne se souvient de la fusion furieuse des allumés de l’ONB ? De leur premier et de leur second album triomphant de la sono mondiale des années quatre-vingt-dix ? Un véritable phénomène apparu sur la scène parisienne e…
  • « Le poète remue les amas amorphes de la vie »
    Repéré à Moroni par les Francophonies en Limousin en 2012, invité à la Maison des auteurs de Limoges en 2013, Anssoufouddine Mohamed est l’auteur de deux recueils de poésie, dont le dernier, paru aux éditions Cœlacanthe,…
  • Sania de Sadani
    Publié par les éditions Cœlacanthe, Sania est la première œuvre en librairie d’un poète déjà consacré sur les virtuals bangwe (espace public d’échange sur le net) comoriens. Où il est question d’amour, de lave, d’une mém…
  • Un dhikri au théâtre désarticulé
    À Moroni se joue depuis trois mois Un dhikri pour nos morts de la compagnie de théâtre O Mcezo* sous la direction de Soeuf Elbadawi. Créé en novembre à la Réunion, présenté en janvier à Paris, le spectacle évoque la trag…
  • Question de littérature aux Comores
    Des auteurs comoriens s’organisent en collectif sous le nom de Djando la Waâdzishi. Sept d’entre eux se sont retrouvés les 10, 11, 12 et 13 février 2012 à Moroni, au Muzdalifa House, lieu d’agitation et d’expérimentation…
  • L’édition dans l’archipel des Comores
    Indépendante depuis 1975, l’Union des Comores se divise en trois îles principales : Grande Comore, Anjouan et Mohéli. D’abord protectorat (1886 – 1892), Les Comores devinrent colonie française en 1904 sous le nom de « May…
  • A l’ombre de Mah Damba
    La griotte parisienne venue du Mali signe un album plein de grâce en famille. Sorti sous label parisien (Buda Musique), A l’ombre du grand baobab a été enregistré en compagnie du jazzman Jean-Jacques Avenel.Il est clair …
  • « Studio 105 » de Mayra Andrade
    Ne plus savoir quoi écrire, ni quoi dire. Après une rencontre troublante avec la plus prometteuse des filles de lune à Paris. Une jeune cap-verdienne encore marquée par une enfance belle comme la nuit, qui rendit un jour…
  • Paille-en-queue et vol : un pont entre les îles de l’océan indien
    A l’heure où Mayotte devient officiellement un département français, lire Mohammed Anssoufouddine offre un éclairage sur ces îles de l’océan indien formées de l’archipel des Comores, de Madagascar et de la Réunion. Ce po…
  • Courage de Mamadou Diabate
    Courage, le cinquième opus du plus décalé des koristes de la scène malienne actuelle.Mamadou Diabaté réside aux Etats-Unis depuis plus de quinze ans. Il y a obtenu son premier Grammy il y a deux ans, à l’instar de son co…
  • Farafinko de Aly Keïta
    « En Afrique, tout le monde aime être bien vu par les autres, même s’il faut prendre des raccourcis, de mauvais chemins pour arriver à ses fins. Certaines personnes qui ont dû pouvoir, trichent, mélangent le travail et l’…
  • Jamm de Cheikh LÔ
    Du njaxas à revendre. Venu du wolof, ce mot se prononce « njahass » et traduit l’esprit de ce patchwork sonore, taillé sur mesure pour les nostalgiques des big bands à succès du temps des Ambassadeurs, Rochereau et autres …
  • L’Alliance française à Moroni : guichet unique pour la création
    Incontournable pour les artistes depuis vingt ans, l’Alliance française à Moroni est seule à pouvoir accueillir des projets exigeants sur un territoire où n’existe aucune politique nationale dédiée à la création. Une sit…
  • Djekpa La You
    Trois ans après le surprenant Na Afriki, la fille prodige du village Ki Yi revient avec Djekpa La You (enfants du monde), un album au son contrasté, quelques fois inégal, comparé aux précédents opus. Dobet Gnahoré y célè…
  • Nkolo
    De l’opus précédent, les fans retiennent ce malentendu. Plus vivant s’inscrivait sur une ligne de pop en langue de France, à la fois audacieuse et décomplexée. Une orientation inattendue de la part d’un artiste congolais…
  • Temporalité africaine
    Les slogans ont une fin, celui de la FIFA n’y changera rien. Le temps de l’Afrique, version foot 2010, n’est déjà plus d’actualité. Les Blacks Stars ont grillé le cap des quarts de finale. En passant la frontière de l’Ur…
  • Marahaba
    Ce titre, qui donne son nom à l’album, signifie simplement  » merci  » en langue shikomori. Reconnaissance et révérence d’un fils adroit envers ses pères et mères d’un jour. Ceux sans qui rien n’aurait été possible, ni car…
  • Identité nationale : encore une affaire d’immigrés en suspens
    Si le débat sur l’identité nationale, lancé en novembre 2009 par le ministre français de l’Immigration Éric Besson, a soulevé des vagues de protestations et laissé sceptiques un bon nombre de Français (cf. l’enquête effe…
  • L’hommage de la Guilde des Artistes Comoriens
    Le 28 mai 2009, l’Alliance franco-comorienne de Moroni suspendait le travail de la compagnie O Mcezo* dans son lieu, suite à une performance artistique, à laquelle avait participé le 13 mars Soeuf Elbadawi, directeur art…
  • Pour un théâtre de la sincérité aux Comores avec O Mcezo* Cie
    Créée par Soeuf Elbadawi en novembre 08, la compagnie de théâtre O Mcezo* est en tournée, jusqu’au 23 octobre, dans les villes et villages de l’archipel des Comores avec La Fanfare des fous. Un spectacle à moitié éclairé…
  • L’imagination au pouvoir
    Suite à l’article « La compagnie O Mcezo* Cie frappée d’exclusion par l’Alliance franco-comorienne de Moroni » (publié le 03/06/2009), qui reprenait les termes de la newsletter de la compagnie O Mcezo*, nous publions en co…
  • La compagnie O Mcezo* Cie frappée d’exclusion par l’Alliance franco-comorienne de Moroni
    Nous ne pensons pas que la France se grandisse en excluant de ses structures culturelles les artistes qui la critiquent sans agressivité. Ce ne sont en tout cas pas les conditions d’un débat ouvert et démocratique. C’est…
  • Yous, artiste hédoniste
    Un visage nouveau dans le milieu des arts plastiques aux Comores. Non pas qu’il soit nouveau dans la place, mais plus parce qu’il s’est longtemps cantonné dans des pratiques périphériques, telles que l’illustration de te…
  • Moroni Blues
    Mis en scène par Robin Frédéric, d’après un texte de Soeuf Elbadawi, « Moroni Blues/ Une rêverie à quatre » a tourné dans l’Océan Indien en février, 2009. Retour sur cette tournée commentée par les médias locaux.Peu épargn…
  • Le cri de Seda
    Programmé lors de la manifestation culturelle Kiomcezo de mars 2009 à Moroni (1), Seda, de son vrai nom Saïd Abdallah Ibrahim, est plasticien, peintre et sculpteur. Basé à Moroni, sa ville natale, il s’invente mille vies…
  • Gungu à Moroni
    Un homme traîné dans les rues de la capitale comorienne un vendredi 13, comme une bête de somme, ligoté des deux mains, grimé à la chaux vive, portant un collier de coquilles d’escargots, poursuivi par une foule hirsute,…
  • 2009 en Sarkozie
    Un transfuge de gauche pour servir la politique tracée par le président français en matière de contrôle des flux d’immigration. Éric Besson, à qui les socialistes reprochent d’être passé à l’ennemi avec armes et bagages,…
  • Comores
    Les Comoriens s’essaient depuis peu au cinéma. Une expression nouvelle pour un pays longtemps absent des salles obscures. Un art surtout porté par de jeunes réalisateurs vivant en diaspora.Ils se nomment Mamadali, Allaou…
  • Comores : l’avènement du théâtre
    Plus de quarante années de pratique amateur n’ont pas permis d’asseoir un art populaire pourtant longtemps instrumentalisé par le monde politique. Les années 2000 ont cependant vu apparaître des talents pleins de promess…
  • Au pays des livres
    Je vous écris de Moroni (1) où la rentrée approche avec son porte-monnaie vide et ses angoisses de fin de vacances. De nouvelles résolutions seront à prendre pour améliorer le quotidien de mes compatriotes. Et la fréquen…
1
2
3
4
5