Tous les articles

Tous les articles en lien avec Au-delà de la Négritude

  • Aliker
    L’intuition et le courage. La brûlante actualité de ce film n’est pas seulement dans le récent soulèvement des Outre-mers mais aussi dans ces deux qualités qui nous font si douloureusement défaut aujourd’hui, et que le c…
  • Pour Abdelkébir Khatibi
    L’écrivain, sociologue et chercheur universitaire marocain Abdelkébir Khatibi est décédé, lundi 16 mars 2009 à Rabat à l’âge de 71 ans, des suites de complications cardiaques. Né à El Jadida en 1938, il a étudié la soci…
  • Manifeste pour les « produits » de haute nécessité.
    « Au moment où le maître, le colonisateur proclament « il n’y a jamais eu de peuple ici », le peuple qui manque est un devenir, il s’invente, dans les bidonvilles et les camps, ou bien dans les ghettos, dans de nouvelle…
  • Le discours inaugural de Barack Hussein Obama à la lumière de L’intraitable beauté du monde d’Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau
    Barack Hussein Obama a prononcé un discours inaugural d’un peu plus de 18 minutes le 20 janvier 2009 sur les marches du Capitole face à quelque deux millions de personnes. Peu auparavant, les écrivains Edouard Glissant e…
  • Mondialisation, Mondialité, Pierre-monde
    Cette communication a été écrite par Patrick Chamoiseau pour son intervention lors du forum des revues interculturelles (site revues-plurielles.org) intitulé « Le Tout-Monde » à Lyon, les 29 et 30 mars 2008. Elle a été rel…
  • Ferrements et autres poèmes
    « Revêtir le masque des mots / de pierre de cuivre de fer / surgir / avec au cou le collier de mémoire ». À peine deux mois avant sa disparition, paraissait chez Seuil Ferrements et autres poèmes, rassemblant un choix d’œ…
  • Aimé Césaire, Adieu au Nègre Majuscule
    Je pleure Aimé Césaire aujourd’hui. C’est l’heure où j’ai autant envie de garder le silence car tout ne peut être dit de ce qui n’est pas chanté dans le chant. Je pleure Aimé Césaire aujourd’hui… J’entends les démons vib…
  • Pourquoi je ne rendrai pas hommage à Césaire
    Une semaine après le décès du grand homme, chacun y va de son couplet, ou plutôt de son vers, en hommage à Aimé Césaire, se risquant à l’occasion à des jeux de mots faciles sur son nom ou sur son prénom, se dépêchant de …
  • poème en hommage à Césaire
    Ouvre ton cahier Sur les armes miraculeuses Et hurle ces mots coupables Coupés à la machette de l’histoire Décuplés par la gâchette du verbe . Ouvre ton cahier Révise ton cadastre de fond de cale Entre les sanglo…
  • l’homme limitrophe
    Abrasé au soufre d’abstinence Tu effaces de mémoire les trajectoires lacrymales Khamsin dans les yeux Constellations au cœur Salivaire Tu mets le cap au cardinal des désirances Franchis les cercles solaires Prêt …
  • Césaire : l’envol du Phénix
    Oiseau fabuleux de la mythologie égyptienne Comme la légende lui attribuait le pouvoir de renaître de ses propres cendres, Il devint le symbole de l’immortalité (1) »La mort de Césaire ? La fin d’une époque ». Voilà le m…
  • L’hommage d’un bédéiste à Césaire
    Aimé Césaire, l’élégance d’être nègre, Ta « Négritude » a rendu la fierté aux africains. . Te voilà sur le chemin de retour au pays natal, avec ce cahier qui reste l’un des plus beaux chant de révolte de la poésie sur…
  • Aimé Césaire : la passion du poète
    Ce texte est paru sur le site mediapart.fr le 17 avril 2008, jour de la mort d’Aimé Césaire. Nous remercions vivement Edouard Glissant et Edwy Plenel pour leur autorisation de le publier.La route de Balata monte à traver…
  • Rendre à Césaire
    « J’habite une blessure sacrée/ J’habite des ancêtres imaginaires » (Moi, Laminaire, 1982)Je ressens le décès d’Aimé Césaire comme celui d’un des miens. Le sentiment se comprend-il ? Il demeure étrange. Comme beaucoup de …
  • Poète, nous te pleurons…
    Un phare s’est éteint ! Jamais homme, en Martinique et en Guadeloupe, ne suscita tant de controverses, de polémiques et de débats comme si son œuvre et son action avaient dérangé la fourmilière coloniale d’une manière ir…
  • Aux obsèques nationales d’Aimé Césaire
    Je reviens ce soir de la Martinique où j’ai participé, avec la délégation de la Guadeloupe, aux obsèques nationales d’Aimé Césaire. Un moment d’une densité telle que l’on oubliait le corps même de Césaire dans le cocon d…
  • De l’île Maurice, parole pour l’aimé Césaire
    J’ai rencontré Aimé en 1996, à la mairie de Fort-de-France. Son accueil et son humanité poétique ont laissé en moi une trace indélébile. Il a lu en toute complicité mon texte Cale d’étoiles-Coolitude, bousculant ses acti…
  • Aimé Césaire : le volcan s’est éteint
    Le glas ayant sonné, Césaire est donc parti. Désormais allongé, étendu seul, il est là, ici, partout et nulle part, fiché horizontalement, à la manière de ce qui plus jamais ne se relèvera. Passé au pays du grand sommei…
  • Césaire, créateur et passeur de mots
    La mort d’Aimé Césaire a été annoncée ce jour, 17 avril 2008. Le poète et homme politique était hospitalisé à Fort de France depuis une semaine. Au cours de sa vie, il aura marqué son temps, influencé la pensée d’autres …
  • « Le guerrier de l’imaginaire »
    Vous êtes une figure incontournable de la littérature francophone contemporaine, une personnalité très connue qui s’investit dans diverses activités médiatiques. Vous êtes notamment présent dans le cadre de manifestation…
  • « Je crois à la cartographie de l’imaginaire »
    Quelle a été votre expérience avec l’Île Maurice, cette île sœur ? Elle a été très brève. J’ai rencontré dans cette île de créolisation, le même phénomène qu’en Martinique avec des densités de groupes. Les groupes y son…
  • « La création contemporaine est un processus expérimental »
    Dans presque tous vos romans il y a un personnage narrateur ou ethnographe ou conteur ou marqueur de paroles ou « amarreur » qui apparaît. Ce personnage est souvent incertain de son écriture bien qu’il ait une certaine obs…
  • « dans toutes les cultures, il y a de l’ombre et de la lumière »
    Dans Éloge de la Créolité, les théoriciens célèbrent la notion de la Diversalité qui glorifie le Divers à l’opposé de l’Un, l’Universel (qui relève d’une idéologie colonialiste). Ce phénomène de Diversalité est-il locali…
  • « Une identité, c’est une histoire que l’on se raconte »
    La Martinique est une mosaïque de cultures. D’après vous, comment se passe la cohabitation des différentes communautés au quotidien ? Oh… il n’y a pas de communautés. Moi, je ne crois pas à ces histoires de communauté. …
  • « Je fais un travail d’exploration existentielle »
    Auteur phare de la littérature antillaise, Patrick Chamoiseau, un des chefs de file du mouvement de la Créolité, s’est livré à un long entretien, où il évoque son univers romanesque, l’écriture, la créolité mais aussi la…
  • La Comédie Indigène
    Avec La comédie Indigène, Lotfi Achour propose un spectacle « politiquement incorrect » qui a le mérite d’interroger les représentations archétypales et humiliantes héritées de la colonisation, véritables gangrènes des soc…
  • Les Murs
    Une des richesses les plus fragiles de l’identité, personnelle ou collective, et les plus précieuses aussi, est que d’évidence elle se développe et se renforce de manière continue, nulle part on ne rencontre de fixité id…
  • Des pèlerins africains chez Aimé Césaire
    L’ancien maire de Fort-de-France fête ses 94 ans le 26 juin 2007. À cette occasion, une forte délégation sénégalaise, composée d’une cinquantaine d’officiels et d’artistes, débarque en Martinique pour rendre hommage à ce…
  • Regard sur la politique culturelle de Senghor (1960-1980)
    Alors que l’on célèbre cette année à travers le monde le centenaire de la naissance du père de la Négritude, Daniel Delas met en lumière la politique culturelle volontariste que le « poète-président » a menée dans son pays…
  • Senghor à l’honneur
    Une biographie et une anthologie mettent le « poète-président » à l’honneur.Par l’ampleur de sa documentation et sa finesse d’analyse, Vie de Léopold Sédar Senghor du professeur Janet G. Vaillant se distingue parmi les nom…
  • La Négritude de Senghor, un témoignage
    Comme il avait raison, celui qui avait dit :  » il faut laisser le temps au temps  » ! Très tôt, Senghor avait eu l’art et le tort d’agacer avec des formules trop accapareuses au goût de certains, comme son fameux  » mon am…
  • Léopold Sédar Senghor (1906-2001) : à l’orée de son centenaire
    Léopold Sédar Senghor, le président-poète, s’est endormi dans l’éternité, le 20 décembre 2001, à Verson, au cœur de la Normandie (France), après avoir brillé de tout son éclat au firmament des Hommes de Lettres. De 1960 …
  • Lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur de la République Française, à l’occasion de sa visite en Martinique.
    Malgré le report de la visite du ministre de l’Intérieur en Martinique, ce texte reste d’une remarquable pertinence.De Loin M. le Ministre de l’Intérieur, La Martinique est une vieille terre d’esclavage, de colonisatio…
  • Senghor, « le profane et le sacré »
    Senghor aurait eu cent ans en 2006. Les commémorations de son centenaire permettront de questionner et peut-être de remettre en cause l’héritage du fondateur de la Négritude. Elles seront surtout l’occasion de mesurer l’…
  • Nègre je suis, nègre je resterai. Entretiens avec F. Vergès.
    Les années 90 ont été des années grises quant à la réception d’Aimé Césaire. Il y a d’abord eu le manifeste de la créolité (1989) cosigné par P. Chamoiseau, R. Confiant et J. Bernabé, qui reprochait à Césaire son amour i…
  • A bout d’enfance
    Quinze ans après  » Une enfance créole  » (écrit en 1989, publié en 1993), Patrick Chamoiseau revient sur l’enfance du  » négrillon  » qu’il fut à Fort-de-France. Entre la grande sœur dite Baronne, la mère Man Ninotte et le …
  • Lyriques amoureuses-3812
    ///Article : 3812…
  • Le griot-totem
    De la littérature au cinéma, la figure du griot est utilisée par les artistes comme un symbole malléable à tous les goûts. Tantôt métaphore de l’écrivain ou du cinéaste, tantôt voix de la tradition ou voix prophétique, l…
  • Genèse du monde et de l’écriture chez Aimé Césaire et Edouard Glissant de Michel Moukouri Edeme, Yaoundé, CLE, 2004, 462 pages.
    L’approche originale d’une sociologie goldmannienne de la littérature s’appuyant sur les techniques de sémiotiques mises au point par Argildas Julien Greimas dans les années soixante manquait au panthéon de la critique d…
  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • La critique des écrivains
    La nature des lunettes n’est-elle pas d’être personnelle, subjective ? (1) Léopold Sédar SenghorAndré Breton, le pape des surréalistes, a pratiqué tout le long de sa vie – et ce au bénéfice de la cause qui lui importait…
  • Du « guerrier de l’imaginaire » aux auteurs virtuels : libertés et limites de l’internet pour les auteurs antillais
    Le romancier, poète et essayiste martiniquais Edouard Glissant se soucie d’une nouvelle oralité envahissante, pernicieuse pour le style et la clarté, pour la concision de la langue française et de ses heureuses langues e…
  • Senghor, le siècle avait six ans…
    « On finit par admirer Senghor malgré tout », écrit l’écrivain et philosophe ivoirienne Tanella Boni dans cet hommage posthume au « poète-président » .Quand il est né, le siècle avait six ans et il l’a traversé de part en pa…
  • Senghor, mémoire complexe
    Les vifs reproches adressés par Le Monde dans un éditorial ainsi que par Erik Orsenna au gouvernement français pour n’avoir pas fait le déplacement de Dakar pour les obsèques de Léopold Sédar Senghor ont fait l’objet d’u…
  • Relation et littérature
    En écho à Goethe et à Edouard Glissant, la notion de relation ne permet-elle pas d’éviter une relation culturelle et littéraire verticale entre un centre et ses périphéries ? « Seule l’imagination peut faire aujourd’hui q…
1
2
3