Tous les articles

Tous les articles en lien avec Deux ou trois choses que nous avons apprises de lui

  • [VIDEO] Empreintes de crabe de Patrice Nganang
    Chaque 15 jours, Africultures chronique sur TV5 Monde l’actualité littéraire. Focus cette semaine sur Empreintes de crabe, le dernier roman de Patrice Nganang, écrivain et opposant politique camerounais bien connu. Il en…
  • Les Maquisards de Hemley Boum
    Ce samedi 16 avril, le prix du livre engagé de La Cene littéraire récompense le roman, Les Maqui-sards, de Hemley Boum paru aux éditions La Cheminante. Il lui sera remis le 28 avril lors du Salon du livre de Genève. Le j…
  • Le (néo)colonialisme littéraire de Vivan Steemers
    Dans Le (néo)colonialisme littéraire, Vivan Steemers étudie les trajectoires remarquables de quatre romans à travers leur édition et leur réception : L’Enfant noir du Guinéen Camara Laye (Plon, 1953), Le Pauvre Christ de…
  • Là où les caïmans se couchent
    Là où les caïmans se couchent est le premier roman de Ephrem Youkpo et le livre inaugural de sa jeune maison d’édition, Eyo. Il raconte le voyage d’un caïman transformé en jeune garçon dans le monde des humains. Il y déc…
  • Quand l’Afrique est un marché… littéraire !
    Alors même que les éditeurs africains se regroupent pour mieux diffuser leurs livres au niveau panafricain et international, les francophones à travers Afrilivres et les anglophones avec African Books Collective, la sort…
  • L’écrivain africain aujourd’hui 
    En vérité la question de l’identité nationale n’est pas si hors de propos qu’il y paraisse. Elle est même au centre de la problématique des écrivains africains d’aujourd’hui. Cela fait quelques années déjà que l’on se p…
  • Obama n’ira donc pas a Ouagadougou
    Il irait plutôt au Caire. Voilà la conclusion d’une enquête préemptive publiée dans le New York Times,’A la recherche du lieu idéal pour tenir un discours’. (1) C’est que le prochain président américain a besoin d’un lie…
  • Le Rebelle I / II / III
    Exhumer et déployer une centaine de textes donnant la parole à Mongo Béti, écrivain et activiste camerounais de renom. En l’espace de trois tomes publiés aux Éditions Gallimard, Le Rebelle I / II / III. Heureuse initiati…
  • Apologie du vandale
    Il n’est pas de trop de signaler que Nganang qui nous est revenu pour un court séjour au lendemain de la révolte sociale qui a secoué le pays, en était parti dans un climat presqu’analogue caractérisé par la révolte estu…
  • Faut-il oublier Joe la Conscience ?
    Cet article fait suite à « Cameroun : qui a peur de Joe la conscience ? » (article n°7486).Jamais les arts n’ont été aussi annonciateurs de l’avenir au Cameroun ; mais jamais aussi les artistes n’ont été aussi seuls ! Si à…
  • Cameroun : qui a peur de Joe la conscience ?
    C’est un choix cornélien pour la rédaction d’Africultures de savoir si nous publions ou non les tribunes « politiques » qui nous arrivent. Nous préférons en général éviter ce terrain glissant, non par prudence ou complaisa…
  • L’élégance de Taylor à la barre
    Accusé de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis lors de la guerre civile qui a ravagé la Sierra Leone de 1991 à 2002, l’ancien président du Liberia Charles Ghankay Taylor est, depuis le 7 janvier 2008, d…
  • La colonisation de l’Afrique par l’Allemagne : « mystère, viol et dépossession »
    Le passé colonial n’est guère présent dans la conscience historique des Allemands. Une situation qui s’explique en partie par sa brièveté. Dès la fin de la première guerre mondiale, ses adversaires se partagent très vite…
  • La critique socio-politique dans les polars de Mongo Beti
    Retour sur les deux derniers romans de Mongo Beti qui, sous-couvert du  » polar « , constituent une critique acerbe de la société camerounaise post-coloniale.À travers ses romans, ses essais et de courageuses prises de pos…
  • Les écrivains et la colonie : les mensonges de l’Histoire
     » La France est secouée ces derniers temps par des débats, des déclarations, des lois qui, loin de la grandir, nous montrent finalement le visage d’un pays adepte de la langue de bois lorsqu’il s’agit d’affronter sa part…
  • Le dernier texte de Mongo Beti*
    Dans un discours percutant prononcé à l’université de Yaoundé en mars 2001, l’écrivain Mongo Beti tente de distinguer langue française et francophonie. Vingt ans plus tôt, Sony Labou Tansi avait abordé le même sujet à l’…
  • Langue française et francophonie sont-elles compatibles ?
    Avec son pragmatisme, l’homme de terrain en Afrique, au Cameroun en particulier, ressent tout de suite un malaise à propos de la langue française, son rôle, son statut, son avenir. Ce mal est fait de trois contradictions…
  • Double flamme africaine*-3809
    ///Article : 3809…
  • Dernières parutions
    Six romans à découvrir.Drôle de famille que celle du Bord du canal, faite des enfants de la rue, des prostituées et des clandestins qui servent de souffre-douleur à tous. Dans les bas-fonds de Fort-de-France, l’amour est…
  • Alexandre, Nganang, DeSoto : trois romans pour trois regards
    Drôle de famille que celle du Bord du canal, faite des enfants de la rue, des prostituées et des clandestins qui servent de souffre-douleur à tous. Dans les bas-fonds de Fort-de-France, l’amour est un acte monnayé mais l…
  • Mon Dieu, que vous êtes vulgaire !
    ‘Mon Dieu, c’est un alexandrin !’Voilà plutôt la réaction que j’ai eue après avoir lu la première phrase du texte de Nimrod : ‘les Narcisse que nous sommes ont besoin de louange.’Ma deuxième réaction, immédiate elle auss…
  • Lomé, capitale de l’Afrique
    Aujourd’hui, Lomé est la capitale de toute l’Afrique : pas seulement parce que le coup d’Etat perpétré par l’armée togolaise, qui en un quart de tour, a installé le fils du dictateur, Faure Gnassingbé, au pouvoir, est un…
  • Pour une écriture préemptive
    D’un : la réalité est d’abord une question de perspective. L’écrivain comme tout être humain d’ailleurs, ne peut pas y échapper. Or s’il est une évidence, c’est que l’Africain d’aujourd’hui est le premier qui, depuis cin…
  • Écrire sans la France
    En marge du sommet de la Francophonie de Ouagadougou, l’écrivain Patrice Nganang se fait un malin plaisir de revenir sur la notion en affirmant la polyglosie comme possible position de l’écrivain africain dans le monde.T…
  • Le Cameroun qui se réinvente
    Le présent dossier s’est donné pour but principal, de présenter les cultures camerounaises d’aujourd’hui, dans leur diversité d’expression, tant artistique qu’individuelle, tant idéologique que matérielle, tant locale qu…
  • Le silence de la poésie : la poésie camerounaise de 1990 et d’après
    Malgré les tribunes offertes par la presse libre et les nouvelles possibilités offertes par internet, la poésie camerounaise demeure silencieuse. Une censure qui ne dit pas toujours son nom et l’irruption du politique da…
  • Pour une société civile forte et dynamique
    Célèbre intellectuel de la diaspora camerounaise, Célestin Monga exprime ici ses questions, critiques et positions.Vous êtes installé aux Etats-Unis depuis plus de dix ans : retournez-vous souvent au Cameroun ? Je ne su…
  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • Paroles engagées, Paroles engageantes
    Ecrire aujourd’hui est-ce différent d’écrire hier ou d’écrire demain ? Ecrire aujourd’hui est-ce plus une passion, une nécessité ou un devoir ? Et pour qui écrire ? Et quoi écrire ? Et pourquoi écrire ? Et comment…
  • Le nœud gordien
    Pour Patrice Nganang, l’engagement de l’écrivain africain est une évidence. Réflexion de l’auteur camerounais sur la forme et la sincérité de la relation de l’écrivain au politique.Disons-le : quand une question est mal …
  • La critique des écrivains
    La nature des lunettes n’est-elle pas d’être personnelle, subjective ? (1) Léopold Sédar SenghorAndré Breton, le pape des surréalistes, a pratiqué tout le long de sa vie – et ce au bénéfice de la cause qui lui importait…
  • Vera et Nganang à l’écoute
    Yvonne Vera invite à écouter le silence, Patrice Nganang célèbre la parole.Deux sœurs, un amant et un agresseur. Comme dans Papillon brûle (Fayard, 2002), premier roman traduit d’Yvonne Vera, la galerie de portraits des …
  • Le goût du gombo (1)
    Si on me demandait la situation de l’écrivain Africain d’expression française aujourd’hui, je dirais sans hésiter qu’il s’amuse. Au fond pourquoi ne devrait-il pas s’amuser lui aussi, notre cher écrivain, pourquoi ne dev…
  • La démission intellectuelle
    C’est commettre une erreur grave de jugement de croire que dans les pays d’Afrique, le Cameroun et le Gabon en particulier, le problème politique véritable aujourd’hui, c’est comment chasser les dictateurs. La véritable …
  • La Trahison : pour répondre à Bernard Dadié
    Suite au texte de Bernard Dadié,  » La Crise ivoirienne « , récemment publié sur notre site dans les  » correspondances « , voici une réponse de l’écrivain camerounais Patrice Nganang.J’ai devant moi la photo d’un Ivoirien, …
  • Madame, que faites-vous dans cette Galère ?
    Chère amie, ‘les chemins qui se croisent ont parfois du mal à se séparer’, voilà ce que vous m’avez écrit en dédicace dans votre livre Mal de Peau, quand nous nous séparions le 9 mars 2001 à Paris, dans la maison de not…
  • Deux ou trois choses que nous avons apprises de lui
    Mongo Beti nous a quitté le 7 octobre dernier. Auteur d’une dizaine de romans et de plusieurs essais, il est à côté de Tchicaya U Tam’si l’écrivain bantou le plus prolixe et le plus important. Son oeuvre éminemment polit…
  • « L’engagement n’est pas un luxe »
    Après avoir lu Remember Ruben, je suis tombé sur une tribune libre écrite à l’occasion de la visite de Jacques Chirac au Cameroun lors du dernier sommet France-Afrique que l’on peut situer dans la continuité du texte. La…
  • L’écrivain à l’école de la rue
    Jeune auteur camerounais, Patrice Nganang revient dans son deuxième roman sur l’oralité des « sous-quartiers ».On retrouve dans vos deux romans un thème constant : l’oralité des villes. Oui, l’oralité des bars, des maqui…
  • entretien de Boniface Mongo-Mboussa avec Maïmouna Coulibaly, secrétaire générale de Fest’Africa
    Comment est né Fest’Africa ? Fest’Africa est né d’une frustration. Nocky Djedanoum et moi, nous nous sommes rencontrés à l’Ecole du journalisme. Il était en 2e année, j’étais en 1ère. Notre frustration était toute simpl…
  • à propos de Trop de soleil tue l’amour
    Auteur d’une dizaine de romans et de plusieurs essais, Mongo Beti est à côté de Tchicaya U Tam’si, l’écrivain bantou le plus prolixe et le plus important. Son oeuvre éminemment politique et subversive s’inscrit toujours …
  • entretien d’Alain-Patrice Nganang avec Mongo Beti
    Le bouillonnant écrivain camerounais Mongo Beti est à l’actualité, non seulement parce que son dernier livre sort en ce mois de janvier chez Julliard mais aussi par qu’il a créé à Yaoundé le 13 novembre dernier SOS Liber…