Tous les articles

Tous les articles en lien avec Ecritures nomades

  • Une prière à l’humanité
    Le petit théâtre de la Salamandre en Avignon a accueilli pendant le festival 2010, place de Jérusalem, un très touchant duo poétique nourri des textes d’Aimé Césaire et de quelques-uns de ses compagnons de route comme Lé…
  • Un coin de lumière
    Comme deux éphémères pris au piège d’un coin de lumière éblouissant, aveuglés par cet amour incestueux qui les attire l’un vers l’autre, les deux personnages s’emmurent peu à peu dans cette attraction des corps et des âm…
  • Sans domicile, mais pas sans sépulture
    Ewlyne Guillaume et Serge Abatucci, les directeurs de la compagnie Ks & Co qui animent avec une énergie artistique sans relâche un projet ancré au cœur des cultures plurielles de l’ouest guyanais, et grâce auquel sont né…
  • Césaire, colosse au cœur d’argile
    Une parole fondatrice et galvanisante, sans concession pourtant, mais aussi une parole d’une grande humanité et d’un humour sur soi et le monde aussi salvateur que vivifiant, Cahier d’un retour au pays natal a cette forc…
  • Avignon 2010 : le Festival « in » prendra-t-il un jour les couleurs de la France de ce début de siècle ?
    Si le grand événement du festival d’Avignon lié à la diversité cette année 2010 était l’arrivée à la présidence du « off » de Greg Germain, acteur et metteur en scène Guadeloupéen, fondateur et directeur, avec Marie-Pierre…
  • Jenny Alpha, un destin hors du commun
    Elle avait cent ans et toujours autant de vitalité, le regard pétillant, le visage souriant et serein, respirant l’amour et la douceur. Mais mercredi dernier, le 8 septembre, elle a choisi de mettre fin au voyage et de t…
  • Koffi Kwahulé :  » J’ai voulu Monsieur Ki aussi tyrannique qu’un alexandrin « 
    Dramaturge reconnu, dont l’œuvre est jouée à un peu partout dans le monde, particulièrement sur les scènes européennes et américaines, Koffi Kwahulé est aussi romancier. Son admirable Babyface (1), distingué par le prix …
  • Combat de nègre et de chiens de Bernard-Marie Koltès
    Combat de nègre et de chiens Théâtre de la Colline Texte de Bernard-Marie Koltès Mise en scène de Michael Thalheimer Scénographie : Olaf Altmann Costumes : Katrin Lea Tag Musique : Bert Wrede Collaboration dramatu…
  • Elle ne fait pas sans blanc…
    Un beau brin de fille que Nathaly Coualy, qui de son sourire canaille enflamme le petit théâtre des Feux de la rampe tout près de la rue Richer à Paris. Grande et bien faite, on pourrait la croire échappée des Folies Ber…
  • Bintou en tournée internationale
    Remarquée par sa mise en scène de Bintou à la Chapelle du Verbe Incarné dans le cadre du Festival d’Avignon 2009, Laëtitia Guédon évoque dans cet entretien fleuve sa rencontre avec le texte de Koffi Kwahulé et revient su…
  • Venus
    Comment raconter l’histoire de la Vénus Hottentote, histoire d’exhibition, de fascination, histoire de hiérarchie raciale, histoire de misogynie où racisme et sexisme se répondent, histoire d’altérité où l’anthropologie …
  • Filmer les théâtres d’Outre-Mer pour créer du lien
    Depuis quelques années les spectacles programmés à La Chapelle du Verbe Incarné lors du festival d’Avignon (le programme du TOMA : Théâtres d’Outre-Mer en Avignon) font l’objet de captations produites par France Ô pour ê…
  • Le théâtre de Gerty Dambury : un marronnage au féminin
    « Tu n’es pas ma destination finale » dit Gilette à son fils, Christian dans Trames, une des dernières pièces de Gerty Dambury qu’elle a elle-même récemment mise en scène et créée au Musée Dapper à Paris. Une courte phrase…
  • L’édition n’est pas une récompense
    Depuis quelques années, vous avez entrepris de donner une visibilité à des textes dramatiques d’auteurs francophones originaires des Antilles. Il s’agit d’un partenariat avec ETC_Caraïbe, l’association qu’a créée José P…
  • Patrick Womba : (étour) dire la langue pour faire entendre un autre son
    Musicien martiniquais, Patrick Womba a roulé sa bosse longtemps, avant de devenir comédien. En juillet 2005 à Avignon, il présentait avec la Compagnie Instant Présent, dans une mise en scène de Roger Robinel, Les temps b…
  • Retour sur les débuts de L’Artchipel : un défi à relever pour Claire-Nita Lafleur
    En 1996, Claire-Nita Lafleur, ancienne conseillère culturelle de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), est nommée directrice de la scène nationale guadeloupéenne L’Artchipel qui vient d’ouvrir ses porte…
  • Pour une politique culturelle sur mesure dans la Caraïbe
    Conseiller pour le spectacle vivant, l’action culturelle et la coopération régionale à la DRAC Martinique, Dominique Daeschler fait le point sur une mission de politique culturelle qui s’appuie sur la diversité des arts …
  • Le théâtre d’une identité en mouvement
    Alain Foix a été journaliste, critique de théâtre et opérateur culturel. Il a même dirigé la Scène Nationale de Guadeloupe avant qu’elle ne devienne l’Artchipel, et est reconnu aujourd’hui comme auteur dramatique. Lauréa…
  • Un théâtre qui doit ouvrir son horizon
    Lucette Salibur dirige le Théâtre du Flamboyant une des trois compagnies théâtrales conventionnées de la Martinique. Sa compagnie fête ses vingt ans et vient d’inaugurer un petit lieu de diffusion à Schoelcher : l’Espace…
  • Archipélisme et création contemporaine dans la Caraïbe française : pour une « é-margence » diasporique
    « Ils sont à cette intersection du monde où l’on est dans l’urgence de construire quelque chose d’inédit ; il ne s’agit pas de tourner le dos à tout, mais au contraire d’être traversé par tout… de placer le théâtre dans u…
  • Le Complexe de Thénardier
    Le Complexe de Thénardier, cette pièce de José Pliya au titre aussi énigmatique qu’évocateur n’en finit pas de susciter l’imaginaire des metteurs en scène. La situation dramatique est d’une extrême simplicité. Sur fond d…
  • L’écrivain africain aujourd’hui 
    En vérité la question de l’identité nationale n’est pas si hors de propos qu’il y paraisse. Elle est même au centre de la problématique des écrivains africains d’aujourd’hui. Cela fait quelques années déjà que l’on se p…
  • Dessinateur de presse au Bénin, une maturation encore fragile
    La caricature et le dessin de presse sont, au Bénin, des genres récents. S’ils ont été relativement absents des organes de presse avant 1990, ils ont progressivement intégré les habitudes des journaux grâce à l’ouverture…
  • Le More cruel
    C’est en effet un curieux monstre que le théâtre de Nanterre-Amandiers a accueilli dans ses murs en septembre 2009. Un monstre du répertoire théâtral français tombé dans les filets de Christian Biet, éminent spécialiste …
  • Polymachin et Le Destin du Clandestin
    Avignon Off, Cie Bou-Saana / Espace Alya et Les Cruellas / Théâtre du Bourg-Neuf, juillet 2009Les temps sont durs, avec la crise financière mondiale, les moyens de la création s’amenuisent, mais le manque de moyen, c’est…
  • Ecorce de peines
    Avignon Off, La Chapelle du Verbe Incarné, juillet 2009      Une vibration sortie du plus profond des ténèbres, du fond de la cale du bateau négrier, une vibration qui ébranle tout le théâtre et résonne dans les corps de…
  • Baba La France : coup de cœur Avignon 2009
    Avignon Off, Théâtre de la Luna, juillet 2009Rachid est seul en scène avec ses souvenirs et ses petits pincements, ses sourires aussi. Un spectacle qui raconte Algérie et le voyage vers la France, vers l’horizon du bonhe…
  • Ces peuples dans le dos du monde…
    Conteuse martiniquaise, comédienne ample et mystérieuse, Lucette Salibur avait présenté en 2000 une Mamiwata en Avignon. Elle était cette année de retour à la Chapelle du Verbe Incarné pour présenter une mise en scène d…
  • Autour de Bintou, un projet qui fait grandir
    Rencontre avec Laetitia Guédon, jeune et talentueuse metteur en scène de Bintou, qui après avoir endossé le rôle de Bintou dans le cadre de sa formation, a relevé le défi de monter la pièce de Koffi Kwahulé.Comment avez-…
  • Bintou, une mise en scène à l’écoute de la complexité du texte
    La programmation de La Chapelle du Verbe Incarné fait une nouvelle fois la part belle à l’écriture du dramaturge ivoirien Koffi Kwahulé. Primée par le Club de la Presse du Grand Avignon, la dernière mise en scène de Bint…
  • Anjo Negro
    Avignon Off, La Chapelle du verbe incarné, juillet 2009Anjo Negro est une pièce qui dérange, qui agite des questions difficiles sur le rapport à la couleur de peau et l’attraction physique, l’amour. Elle pose la question…
  • Avignon 2009 : Festival et histoires de lézards
    Drapé dans sa très haute opinion de lui-même, héritier de la grande histoire du théâtre occidental, fidèle à la tradition théâtrale issue de l’Europe de l’est et à ses amours antiques, le Festival d’Avignon entreprend ce…
  • Du dispositif liturgique comme forme politique
    Chants rituels et danses sacrées traversent la dramaturgie de Koffi Kwahulé. Rappelant les racines d’un monde fondateur dont les éléments proviennent autant de la culture traditionnelle africaine que de la culture lettré…
  • Vers une fraternité mystique universelle : l' »improviste » de Koffi Kwahulé
    L' »écriture-jazz » de Kwahulé, pour reprendre l’expression de Gilles Mouëllic, témoigne d’un geste inédit de dramatisation. L’auteur afro-européen livre une forme théâtrale extrême, où les frontières entre le drame et la …
  • Que devient le regard sur l’Amérique une fois traduit pour l’Amérique ?
    Un des défis de traduction de l’oeuvre de Koffi Kwahulé est d’arriver à conserver, ou à réinterpréter, le regard d’un auteur étranger sur un pays dont l’influence politique, économique et culturelle est sans égale. Comme…
  • Le théâtre de Koffi Kwahulé et question de l’altérité
    Le cadre multiculturel dans lequel s’enracinent les oeuvres de Koffi Kwahulé amène à s’interroger sur les rapports de cet auteur à l’Ailleurs. Il y a, en effet, chez l’Ivoirien un besoin d’aller au monde, comme si l’autr…
  • Koffi Kwahulé : d’une traversée à l’autre (1)
    Elève comédien de l’Institut National des Arts à Abidjan, sorti major de sa promotion et bénéficiaire d’une bourse pour poursuivre sa formation en France, Koffi Kwahulé a 23 ans quand il arrive à Paris pour passer le con…
  • Le Théâtre de Koffi Kwahulé ou l’Afrique désancrée
    Chez Koffi Kwahulé, le drame est dessiné avec des traits ludiques et taillés au ciseau comme les statuettes en bois équarri, effrayantes mais fascinantes. Prenons deux pièces récentes : Le Masque boiteux (2003) et Brasse…
  • Koffi Kwahulé, l’Afrique et l’ailleurs : les défis idéologiques d’une dramaturgie du déracinement
    Koffi Kwahulé fait partie d’une génération d’écrivains qui revendique son déracinement. Mais un tel déracinement, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne signifie pas désintérêt pour l’Afrique, continent d’origine d…
  • Corps et mise à nu
    Comment en êtes-vous venu à l’écriture théâtrale ? Disons qu’en tant que comédien noir (car je suis comédien de formation) les rôles, si j’ose dire, ne couraient pas les castings, et lorsqu’on m’en proposait j’avais l’i…
  • La choralité du monologue chez Koltès et Kwahulé
    Le répertoire théâtral koltésien comme celui de Kwahulé varie entre pièces courtes – cauchemardesques et introspectives – et pièces-montages plutôt longues et tournées vers le monde. Dans les deux cas, il y a inscription…
  • Koffi Kwahulé et les soleils polyphoniques de Kourouma
    Après un détour quasi initiatique par l’oeuvre romanesque d’Ahmadou Kourouma dont il a adapté deux romans pour une pièce intitulée Fama, Kwahulé s’est engagé dans une écriture romanesque où l’on retrouve la choralité de …
  • Jaz : des voix dans la cité
    Ma relation au théâtre de Koffi Kwahulé est basée sur la pratique de l’atelier, de ce corps à corps avec le texte qui naît du travail des comédiens sur le plateau. Ma rencontre avec Jaz s’est faite dans l’atelier de prat…
  • Bernard-Marie Koltès et Koffi Kwahulé : des théâtres qui respirent ensemble
    Maria Brewer aborde le théâtre contemporain à la lumière de ce que Kwahulé appelle « l’agora of communication » et ses espaces-temps oppositionels dans les théâtres français et francophones actuels. En premier lieu, elle c…
  • Choralité, fable et personnage dans « Misterioso-119 » de Koffi Kwahulé
    Auteur d’une mise en scène de Misterioso-119 présentée au théâtre Marni à Bruxelles, en avril et mai 2007, Alex Lorette se propose ici d’analyser la choralité qui s’y déploie et la manière dont celle-ci influence l’avanc…
  • Corps et truculence dramaturgique de Sony Labou Tansi à Koffi Kwahulé
    Notion ambivalente et mouvante, la truculence prend effet dans ces écritures de corps en chantier où farce et carnaval mettent à l’honneur le « bas corporel ». Dépassées par ces corps aux débordements incontrôlables, les é…
  • Koffi Kwahulé et Jan Lauwers : une musicalité au-delà du drame
    Le théâtre postdramatique crée un langage qui est linguistique autant que non linguistique, un langage où les sons, le rythme, la musique, le timbre de la voix, etc. sont aussi signifiants que les mots. Mais les œuvres d…
  • D’un KO à l’autre : boxe, théâtre et musique chez Kossi Efoui et Koffi Kwahulé
    Cette vieille magie noire de Koffi Kwahulé et L’entre-deux rêves de Pitagaba conté sur le trottoir de la radio de Kossi Efoui sont deux pièces qui évoquent le destin d’un boxeur déchu. Ces dramaturgies du k.-o sont trave…
  • Koffi Kwahulé et Sarah Kane, une poétique du chœur en partage
    Dans la dramaturgie kwahuléenne la choralité apparaît sous plusieurs axes : une choralité traditionnelle propre au théâtre antique et une choralité contemporaine qui propose un enchevêtrement de voix spécifique à l’écrit…
  • Ecrire pour faire moins nuit (1)
    Comédienne, Dominique Paquet a été une des premières à jouer Jaz dans une mise en scène de Patrick Simon. Mais elle est aussi dramaturge et c’est « la sœur de chœur » qui témoigne ici de sa rencontre avec Koffi Kwahulé.Déc…