Tous les articles

Tous les articles en lien avec « Il ne faut pas nier l’influence, il faut vivre avec. »

  • « Traces, empreintes de femmes »
    Cela commence, sans commentaire introductif, par des mains, des pieds, qui malaxent la matière, l’étalent sur un mur. On sait dès le départ que ces plans fixes élégamment agencés sur une musique répétitive et rythmée en …
  • La critique n’est pas jugement
    Sollicité à participer au débat sur la critique organisé par la Guilde au festival de Namur 2003 et lisant les articles destinés au bulletin diffusés à cette occasion, conscient qu’ils soulèvent des divergences au sein m…
  • « Par son amour il permet l’amour des autres »
    Vous dites dans le dossier de presse être parti de la honte et de l’impuissance que vous avez ressenti face à ce qui se passait et se passe encore dans votre pays. Là, on part dans une discussion politique alors que c’…
  •  » Je voulais que la peau parle ! « 
    Pourquoi ce titre,  » Le Jardin de Papa  » ? C’est l’Afrique, dans la tête de certaines personnes : les colons ou les fils de colons qui considèrent l’Afrique comme un jardin privé où ils peuvent tout faire mais aussi cer…
  • Le Jardin de Papa
     » Jean était quelqu’un capable de porter une femme  » : lorsqu’il l’emmène en voyage de noce au Sénégal, pays où il a vécu et dont il lui a beaucoup parlé, cette femme amoureuse ne met rien en cause de son bel amant. Il e…
  • Le Soleil assassiné
    La mer s’étale au grand soleil dès les premières images. Visible par les fenêtres, elle  » s’encadre  » pour reprendre l’expression de Braudel dans L’Histoire de l’Algérie et l’iconographie. Elle marquera tout le film. Cet…
  • Namur 2003 : la résistance francophone
    Voici deux ans qu’on ne parle plus que du respect de la diversité culturelle. L’enjeu est de taille face au rouleau compresseur américain mais le contenu de cette diversité évolue dans un flou artistique soigneusement en…
  • Le festival du film de Zanzibar a couronné « Histoire de tresses »
    Du 28 juin au 12 juillet 2003 s’est tenu à Stonetown, le capital de Zanzibar (Tanzanie), le Zanzibar International Film Festival (« the festival of the Dhow Countries »). Parmi les films primés, une découverte : « Histoire …
  • Zimbabwe, de la libération au chaos
    Le film commence par une sentence terrible : « Ce film sera interdit et moi condamné à l’exil ». Car ce qu’il contient ne sera pas accepté dans le Zimbabwe de Robert Mugabe. Et pourtant, pour Raeburn, Mugabe était un vrai…
  • Voyage au pays des peaux blanches
    Revoici Baba,  » l’enfant noir  » du film de 1995, qui a maintenant 22 ans et est invité à parcourir la France pour rencontrer les élèves des collèges ayant visionné le film de Laurent Chevallier. Le cinéaste en profite po…
  • Tanger, le rêve des brûleurs
    « Il faut aller à la rencontre de son destin ». Les choses sont posées dès le départ du film : le propos de Leïla Kilani n’est pas sociologique mais parfaitement subjectif. Elle s’intéresse à une ville qui est un butoir et…
  • Simon et moi (Simon and I)
    Il y a quelque chose d’extrêmement émouvant dans « Simon et moi », c’est cette façon très personnelle de raconter l’Histoire. C’est bien d’Histoire avec un grand « H » qu’il s’agit : le combat de militants d’un mouvement de …
  • Mozambique, journal d’une indépendance
    La documentariste Margerida Cardoso avait déjà traité de la révolte face à l’histoire coloniale portugaise dans le beau Natal 71 (cf critique sur le site). Voilà qu’elle traite ici de l’indépendance mozambicaine de façon…
  • Ma vie en plus (It’s my Life)
    Ce documentaire de la série « Steps for the future » (www.steps.co.za) suit pas à pas Zackie Achmet, un activiste sud-africain d’origine indienne dans sa lutte contre les industries pharmaceutiques pour légaliser les médic…
  • L’Esprit de Mopti
    Pour qui a pu savourer les heures matinales au bord du fleuve où les grandes pirogues colorées entassent marchandises et passagers, Mopti reste une expérience inoubliable. Mais il faudrait des mois pour dépasser l’impres…
  • L’enfant noir
     » L’Afrique doit chercher une certaine Rédemption, disait le regretté cinéaste guinéen David Achkar. Elle doit se confronter à son propre mal. Mon film (Allah Tantou) marche bien aux Etats-Unis auprès des jeunes étudiant…
  • Le Sexe des morts
    Dans L’influence qui guérit (Ed. Odile Jacob, p. 332), Tobie Nathan résumait la position de l’ethnopsychiatre : respecter le patient en respectant ses divinités, ses manières de faire, ses docteurs, ses objets de culte e…
  • Un cri de colère
    Le réalisateur de « Jit » et de « Home Sweet Home » commet avec « Zimbabwe, de la libération au chaos » un acte politique aux fortes implications personnelles puisqu’il le condamne à l’exil. Itinéraire d’un homme engagé.On sen…
  • à propos de Tanger, le rêve des brûleurs
    C’est votre premier film et un coup de maître : qu’est-ce qui vous a amené au cinéma ? Je suis historienne de formation. Ce film était porté par la grâce : je l’ai écrit comme une obsession, une évidence. Je n’ai jamais…
  • Facteur Toubab
    « Il filme pour Yelli » : avec sa caméra, François Christophe fait le lien entre Yelli, émigré en Italie et sans papiers, ne pouvant revenir, et sa famille au Sénégal. Tout ce qui est dans cet échange où le film se fait le…
  • Et les arbres poussent en Kabylie
    Dans Algérie, la vie quand même, Djamila Sahraoui retournait dans le « bled » où elle a grandi pour saisir la vie des jeunes à l’époque des massacres et du terrorisme d’Etat qui tue l’espoir. On y voit les jeunes « hédistes…
  • Amours zoulous
    Emmanuelle Bidou, mariée à un musicien zoulou dont elle a un enfant, parle la langue du Natal. Cela ne fut pas rien dans la réussite de son film-témoignage sur les femmes d’un village qui restent seules onze mois de l’an…
  • Agadez Nomade FM
    Des femmes pilent, des dromadaires passent… Dans le quotidien s’inscrit une radio locale, que chacun écoute en vaquant à ses occupations. Les reporters de Nomade FM chassent l’info : habitat traditionnel, réunion des not…
  • Casablanca Casablanca
    Casablanca Casablanca est typique des films qui confondent énoncé et énonciation. Non seulement tout est dit, mais dès qu’une action a fini de démontrer ce qui devait être dit, la morale en est tirée dans une conversatio…
  • Ames sœurs (Riches)
    Malgré d’évidentes intentions pédagogiques, « Riches » émeut et convainc. L’enseignante Molly dégage une belle énergie dans sa tentative de s’ancrer dans son pays d’accueil après avoir quitté l’Afrique du Sud de l’aparthei…
  • Le temps suspendu (Hangtime)
    Quand la détermination sociale empêche d’espérer sortir de son rang sans un miracle, ne reste plus que la loterie ou le sport… Ou bien vendre son âme au diable, comme la légende que raconte Robert Johnson dans le film. …
  • Raya
    Un brin de sociologie (le milieu indien en Afrique du Sud) et de morale (faire confiance en son enfant) habillent le message asséné par ce film au scénario fort prévisible : le crime ne paie pas (en l’occurrence, dealer)…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Imunga Ivanga (Gabon)
    Renaissance du cinéma – Le fait que j’ai disposé d’une bourse de l’Etat gabonais, pour financer mes études à la FEMIS  (1) dénote un certain intérêt pour le cinéma de la part de celui-ci. D’ailleurs, je ne suis pas le s…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Fadika Kramo-Lanciné (Côte d’Ivoire)
    Galères Entre mes deux long-métrages, Djeli (1) et Wariko (2), il y a douze ans d’écart. Aucune structure ne me permettait de démarrer la production en Côte d’Ivoire. La télévision nationale aimait le scénario mais n’os…
  • Rachida
    En quelques images, l’ambiance est là. Rachida a une vingtaine d’années, institutrice à Alger. Un ancien élève veut l’obliger à déposer une bombe dans son école. Elle refuse et on l’abat, sur place. Elle s’en tirera, s’é…
  • L’urgence… et après
    Kanembwa, Tanzanie. Depuis 1994, des réfugiés burundais y sont parqués dans un camp s’étendant sur 10 kilomètres. D’autres arrivent chaque jour par petits groupes. Mais ce ne sont pas des images terrifiantes et esthético…
  • Les Maux de la faim
    Comme dans L’Afrique en morceaux, son remarquable documentaire sur l’Afrique des Grands lacs, la documentariste Jihan El Tahri ne s’encombre pas de soucis de création. Son but est essentiellement pédagogique : trouver le…
  • Edito 55
    Rappelons les faits. Le 16 décembre 2001, le régime Ratsiraka – magouille, corruption, intimidation – est mis en minorité par le maire de la capitale malgache, Marc Ravalomanana, qui se présente comme un homme pragmatiq…
  • Danse contemporaine a Madagascar
    Empreinte des pas traditionnels malgaches et ceux du modern-jazz, la danse contemporaine malgache a connu une reconnaissance tardive dans la Grande Ile. Forte de cette originalité, cette nouvelle forme émergente d’expres…
  • Cannes 2003 : mobilisation générale !
    Faiblesse de production oblige, les sélections cannoises ne comportaient qu’un film centrafricain et deux marocains. Pourtant, des systèmes d’aide existent. Mais alors même que tous se mobilisent contre le rouleau compre…
  • Nouveaux films
    Dans chaque numéro d’Africultures, le guide succinct des films sortis en France. On trouvera sur www.africultures.com les critiques complètes des films ainsi que les interviews avec les réalisateurs et acteurs, à consult…
  • Racines lointaines
    Voilà une idée saugrenue : chercher en Mauritanie un arbre qui pousse dans le jardin de sa petite villa belge. Mais voilà une idée géniale : l’évidente métaphysique de la question ne peut entraîner que des réponses du mê…
  • Moro no Brasil
    Cela commence dans la neige et le vent. Juste quelques instants pour placer le réalisateur, frère d’Aki Kaurismäki, primé à Cannes pour L’Homme sans passé et dont il a produit les premiers films. Mika, sa passion, en deh…
  • Al’lèèssi – une actrice africaine
     » Je suis la fille de l’eau, le fleuve ne peut pas m’avaler « . Zalika Souley puise dans son origine l’indiscipline qui lui permettra malgré le qu’en dira-t-on d’être la grande actrice du cinéma nigérien.  » Si les insulte…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Rahmatou Keïta
    Comment en êtes-vous arrivée à la réalisation ? Je suis journaliste et écrivaine, ainsi que reporter pour la télévision (France 2, Arte, la 5ème). J’ai présenté des émissions, été chroniqueur, j’ai fait des documentair…
  • Quel avenir pour le financement des films du Sud ?
    A l’occasion du festival de Cannes 2003, une table ronde animée par Serge Siritzky, PDG d’Ecran total, a réuni Serge Adda (TV5), Jacques Bidou (JBA productions), Richard Boidin (Ministère français des Affaires étrangères…
  • Les Yeux secs
    Ainsi donc, il existe au Maroc un village reculé où ne vivent que des femmes auxquels les bergers rendent visite. Plutôt que d’y faire un documentaire que la réticence des femmes rendait difficile, Narjiss Nejjar réalise…
  • La Ceinture de feu
    Alors que le propos du film est passionnant : explorer les effets bouleversants de la guerre sur un personnage qui n’y prend pas parti, son problème est le traitement : un montage approximatif qui ôte au spectateur les r…
  • Le Voyage de James à Jérusalem (James’journey to Jerusalem)
    Cela commence avec un conte sur des dessins d’enfant : le conte merveilleux de la Terre promise. La communauté noire du village imaginaire d’Entshongweni (dont on ne verra que l’assemblée chrétienne, stéréotype de naïvet…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Sonia Zembourou
    Vous n’êtes pas pygmée vous-même : est-il difficile de rentrer dans la peau d’un peuple marqué par une différence importante et rejeté de tous ? C’était un peu difficile, surtout parce que c’était la première fois que j…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Faouzi Bensaïdi
    Vous avez démarré comme acteur et passez avec trois courts métrages et maintenant un long derrière la caméra : pourquoi cette envie de cinéma ? L’envie de faire des films… Les cinéastes qui m’ont donné cette envie étaie…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Eriq Ebouaney
    Pas évident ce rôle de Gonaba au milieu de la forêt ! Moi qui suis très parisien dans l’âme, j’étais époustouflé en lisant le scénario et me suis dit que c’était l’occasion d’aller vers ce peuple dont personne ne parle….
  • entretien d’Olivier Barlet avec Didier Ouenangaré
    Co-réalisateur avec le Camerounais Bassek ba Kobhio du film Le Silence de la Forêt, Didier Ouenangaré est d’origine Centrafricaine.Quelle était l’intention du film au départ ? L’idée de départ était dans un premier temp…
  • Le Silence de la forêt
    Avec Eriq Ebouaney tenant le rôle principal dans les deux films, c’est comme s’ils se répondaient : le héros du Silence de la forêt est une sorte de Lumumba (de Raoul Peck) revenant en terre d’Afrique après 40 ans d’indé…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Bassek ba Kobhio
    On a l’impression que le film nous dit  » regardez-vous vous-mêmes « . Depuis quelques années, je suis très intéressé par la question des exclusions et des conflits ethniques. Le roman qui sert de base au film la traite t…