Tous les articles

Tous les articles en lien avec La musique, un personnage polyforme

  • Fespaco 2013 : le renouveau ou la mort
    > »Sauvé par le gong ! » Le palmarès est venu in-extremis sauver cette édition aseptisée que fut ce Fespaco 2013 : un vrai palmarès de cinéma venant compenser la faiblesse globale de la sélection, la réduction de 15 à 7 du…
  • Le Collier du Makoko
    Charles Mensah, qui vient subitement de nous fausser compagnie le 3 juin 2011, était producteur délégué du film. Effectivement, Le Collier du Makoko s’inscrit dans le projet d’un cinéma grand public sans abêtissement et …
  • « Il faut s’engager sans croire que ça viendra des autres ! »
    Vous présentez « Le Collier du Makoko » au marché du film du festival de Cannes 2011, avec l’espoir de trouver des diffuseurs et programmeurs ? Oui, nous présentons le film à divers diffuseurs que nous contactons. Ils son…
  • Un matin bonne heure (Yaguine et Fodé)
    Un matin bonne heure à Conakry, deux enfants ont tenté le grand voyage comme d’autres brûlent pour traverser la Méditerranée. Ils avaient ramassé tout ce qu’ils pouvaient comme habits chauds mais ne savaient pas qu’il fe…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Jean-Servais Bakyono
    En hommage à Jean-Servais Bakoyono récemment décédé, Africultures republie en accès libre cet interview paru dans le premier numéro d’Africultures il y a bientôt 10 ans.Quels sont tes critères d’analyse en tant que criti…
  • Le décès de Jean-Servais Bakyono
    Nous apprenons avec une grande tristesse le décès de Jean-Servais Bakyono le lundi 20 mars 2006 à Abidjan des suites d’une longue maladie.Né le 16 avril 1954 à Reo en Haute-Volta (actuel Burkina Faso), il a effectué une …
  • Privilégier la recherche
    Tu t’es fait connaître en tant que comédienne sur le petit écran dans des sketches, avant d’être distribuée dans de nombreux films où tu as confirmé ton talent de costumière à la fois de théâtre et de films. Comment as-t…
  • « L’État gère la misère du peuple »
    Tu travailles essentiellement sur le thème du  » mur « . Pourquoi le  » mur  » ? Je suis fasciné par le  » mur « , parce qu’il représente l’environnement. C’est notre quotidien, ce qui nous touche de près, puisque c’est sur l…
  • Un hommage aux bâtisseurs de l’Afrique
    Qu’est-ce qui préside à la naissance de ta sculpture baptisée Diaspora, une œuvre qui s’ordonne autour de six pièces mais qui, en réalité, sont une seule et même pièce, laquelle te vaut de remporter le prix du jeune tale…
  • L’intellectuel du hip-hop
    Pourquoi avez-vous choisi le rap comme genre musical ? J’ai milité dans le Mouvement universitaire du rap (MUR) quand j’étais étudiant à l’université de Cocody-Abidjan. C’est une des formes de musique qui nécessite le m…
  • « La peinture est mon jardin secret »
    La célébration de vos trente années de peinture, articulée autour d’une exposition placée sous le signe  » voyage dans la conscience pure  » obéit-elle à une nécessité ou sacrifie-t-elle à une exigence de faire le point su…
  • La leçon du petit-fils de Dieu
    Ton parcours artistique t’a-t-il préparé à marier le bois et le fer, au point d’ennoblir ces deux matériaux en apparence opposés dans les lignes de design mobilier que tu conçois ? J’ai été formé aux Beaux-Arts d’Abidja…
  • Le design occidental nous met hors-concours
    Tu négocies ton entrée par la grande porte dans le cercle restreint des designers en t’adjugeant avec ton œuvre Être 2 le prix de la créativité du salon du design et de la créativité textile de Dak’Art 2000. Comment appr…
  • « La mode n’est pas encore perçue comme une industrie »
    Modéliste et styliste, Pathé’O, dont la griffe s’exporte sur le marché du continent et en dehors, dresse l’état des lieux de la mode, après l’ouverture de sa boutique logée à l’hôtel Salam de Bamako. Entretien.Le marché …
  • Bintou
    Dans un style alerte, voici le combat d’une femme aux prises avec son époux féodal. Au comédien Hyppolite Ouangrawa, qui avait déjà joué dans Un certain matin, son premier court métrage, la réalisatrice confie le rôle du…
  • Cannes 2001, au jour le jour
    Jeudi 10 mai 2001 Laissons de côté les flonflons french cancan de l’ouverture que Libération titrait à juste titre french concon. Cannes s’éveille doucement au festival. Comme chaque année, le plein ne se fait que le we…
  • Fespaco 97 : les courts valent le détour
    Les courts métrages présentés au Fespaco sont souvent comme un bain de jouvence : c’est là que de jeunes (ou moins jeunes) réalisateurs proposent leur rénovation de l’écriture et de la thématique. La cuvée 97 ne déçoit p…
  • Le chauffeur du député
    Sur des lieux connus et déjà vus de la fourmilière de Ouaga, voici l’histoire d’un chauffeur en service chez un parlementaire qui « oublie » de lui verser son salaire mensuel. Le chauffeur croule pourtant sous le poids de …
  • Tourbillons
    Construit sur le mode d’une chronique urbaine rythmée par une musique aux couleurs de hip-hop, le film de ce jeune réalisateur sénégalais installé en France campe un compatriote, Ousmane, étudiant à Paris. Il appréhende …
  • à propos d’Immatriculation temporaire
    Quelle est l’origine de cette production ? À l’origine il y a la chaîne Franco-Allemande ARTE ; j’ai rencontré Pierre Chevalier responsable de l’unité fiction de ARTE France il y a deux ans ici au Fespaco, il a vu « Math…
  • Adanggaman
    En 1983, un film montré en ouverture ouvrait une vive controverse : Le Courage des autres, du Français Christian Richard qui était enseignant à l’Institut Africain d’Etudes Cinématographiques (INAFEC) de Ouagadougou, ave…
  • Au nom du Christ
    Les films qui attaquent de front la religion et surtout l’usage qu’on en fait pour imposer son pouvoir, semblent relativement peu nombreux en regard de la production africaine. Au nom du Christ de Roger Gnoan M’Bala (Côt…
  • Un terrain propice aux sectes
    Construire une fiction sur un thème fort Comment caractériser l’histoire de Au nom du Christ ? C’est une histoire douloureuse. Je pense que c’est un film d’actualité. Le thème est universel parce que la prolifération d…
  • Au nom du Christ
    Etalon de Yennenga (grand prix) au Fespaco en 1993, Au nom du Christ se situe à Bali-Ahuekro, un petit village de Côte d Ivoire, où les hommes se côtoient dans la promiscuité et la misère. Gnamien Ato, un pauvre porcher,…
  • Bouka
    Sandkadjokro est un paisible village de Côte d’Ivoire dirigé par un prêtre catholique et dont les habitants sont partagés entre le christianisme et le fétichisme. Bouka, un jeune garçon, est surdoué, tant à l’école que d…
  • « Je vis à Conakry mais j’habite à Paris »
    Gahité Fofana (Guinée/France) a commencé par des documentaires : Tanun, sur son grand-père en Guinée, Temedy, sur une sidéenne, Mathias, sur le procès des gangs à Conakry. Au Fespaco 2001, il présentait son premier long …
  • Immatriculation temporaire
    Son père s’appelle Camara Laye et ce n’est pas un hasard : les images d’Epinal de l’Afrique s’envoleront bien vite lorsque ce jeune métis français déboule en Guinée-Conakry pour y retrouver son père. L’amère rencontre se…
  • Le cinéma africain est mal parti
    Les conclusions d’une passionnée après un travail de thèse sur les cinémas d’Afrique de l’Ouest.Lorsque j’ai commencé mon travail de recherche en 1996, le paysage cinématographique et audiovisuel africain laissait présag…
  • Les Couilles de l’éléphant
    Un candidat aux élections ne peut s’empêcher de courir les jupons, mettant en rage son conseiller français en communication, baissant dans les sondages, faisant la gorge chaude de ses adversaires, provoquant la trahison …
  • Amener prudemment la politique
    On assiste à l’émergence d’un nouveau cinéma gabonais après 22 ans sans long métrage. Qu’est-ce qui a permis ce renouveau ? Ce renouveau du cinéma au Gabon s’est enclenché depuis à peu près dix ans. Tel que se structure…
  • Les nouvelles stratégies des cinéastes africains
    Au cinéma, face à l’exigence d’authenticité qui fonderait l’africanité, la question de la réalité reste centrale. A la lumière de quelques films récents, les nouvelles stratégies adoptées par les cinéastes pour refuser l…
  • Le Fespaco 2001 au jour le jour
    Nous avions prévu de publier la critique des films du Fespaco à plusieurs voix (africaine, africaine-américaine et européenne) mais les aléas informatiques qu’on peut imaginer en Afrique ont déséquilibré les choses et ne…
  • La musique, un personnage polyforme
    Dans les films sélectionnés pour ce 17è Fespaco, la musique cesse de jouer le rôle d’une ornementation, d’un bouche-trou : elle participe plutôt à structurer le récit filmique.Dans certaines œuvres, elle est distribuée c…
  • La femme, une figure libératrice
    L’émergence des personnages féminins dans la récente production cinématographique du Continent confirme l’inversion dans la redistribution des rôles, inaugurée au 15è Fespaco par Taafe Fanga (Le pouvoir du pagne) du ciné…
  • Le renouveau du cinéma gabonais
    La politique de restructuration du cinéma gabonais entreprise depuis le début des années 90 par le Centre National du Cinéma gabonais (CENACI) sous la houlette de Charles Mensah commence à porter ses fruits. On constate …
  • Tache d’encre réunit les fleurons
    Porté par le dynamisme d’une association toute nouvelle de dessinateurs ivoiriens, un nouveau festival de la BD s’annonce en Côte d’Ivoire.Les fers de lance du neuvième art en Côte d’Ivoire, au nombre de quatorze, se son…
  • Bongo libre
    Dans la mouvance du Damier, portrait allégorique du maréchal Mobutu, l’écrivain et cinéaste congolais, Balufu Bakupa Kanyinda a tourné un entretien avec le président gabonais Omar Bongo, base de Bongo libre, un documenta…
  • Mathias, le procès des gangs
    1994 à Conakry : les attaques en série d’une rare violence d’une cinquantaine d’adolescents terrorisent la capitale. On soupçonne des étrangers, mais ce sont de jeunes Guinéens que la police arrête, toutes ethnies confon…
  • Abidjan : la rue secrète des poètes
    Tour d’horizon historique en direct d’Abidjan, une des capitales du rap africain.Singularité ivoirienne Tout a commencé avec le groupe Abidjan City Breakers, fondé fin 70 par le trio Yves Zogbo Junior – MC Claver – Ange…
  • Une réflexion sur le pouvoir
    Concernant l’esclavage et la traite, c’est l’écran noir : le cinéma occidental ne touche pas à  » la chose « . Du côté français, c’est le désert. Les Amériques noires, par contre, s’y sont attelées du Nord au Sud, dans le …
  • Mobutu, roi du Zaïre
    Après Zaïre , le cycle du serpent, Les derniers colons, Nostalgies post-coloniales, Thierry Michel signe un documentaire d’une grande portée historique et d’excellente facture technique qui a marqué le dernier Fespaco.Un…
  • Pièces d’identité
    Avec ce deuxième long métrage, le cinéaste congolais Mweze Dieudonné Ngangura remporte l’Etalon de Yennenga de la seizième édition du Fespaco. Dans un style alerte, il déroule sur un ton empreint d’humour et de poésie, e…
  • TGV
    Huit années après la sortie de Toubab bi avec Makena Diop dans le rôle d’un immigré, Moussa Touré lui renouvelle sa confiance. Il est Rambo dans TGV, parcours chaotique à l’image de l’Afrique contemporaine paupérisée par…
  • Demain, je brûle
    Un immigré tunisien ruiné par l’exil, physiquement affaibli et mentalement diminué par son séjour en France, retourne au bercail pour s’éteindre, au terme d’une longue errance au cours de laquelle, il remonte le cours de…
  • Fica’98
    Initiée par l’actrice ivoirienne Hanny Tchelley, la première édition du Festival international du court métrage d’Abidjan (Fica’98) a proposé aux cinéphiles, du 15 au 19 décembre 1998, sur l’écran du Centre culturel fran…
  • Entretien d’Olivier Barlet avec Jean-Servais Bakyono
    Quels sont tes critères d’analyse en tant que critique africain ? Je ne fais pas la différence entre film africain ou non : je ne vois qu’une œuvre. Pour lire le film, je n’ai pas de critère pré-défini. Je me laisse gui…
1
2