Tous les articles

Tous les articles en lien avec Désir d’Afrique

  • Editeurs d’Afrique(s) sur Seine : spéculations sans suite ?
    L’Afrique séduit : les éditeurs parisiens s’arrachent ses auteurs les plus prometteurs, malgré l’indifférence de la critique littéraire. Mais soutiennent-ils vraiment leurs auteurs ? Pour répondre, une revue de détails m…
  • Autodafé
    L’écrivain Abdourahman A. Waberi avait fait montre, selon sa propre expression, d’un enthousiasme effréné à la parution du premier numéro de la revue du Parlement International des Ecrivains, Autodafé à l’automne 2001 (A…
  • Présence africaine en Irlande
    L’Irlande des poètes enfiévrés, des écrivains sanguins, des agités de la plume qui ont pour nom Oscar Wilde, Yeats, James Joyce hier, Seamus Deane, Seamus Heaney ou Edna O’Brien aujourd’hui. L’Irlande passablement biling…
  • Il fut un temps où nous étions un peuple neuf
    Le carnet de notes de l’écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi sur l’exposition The Short Century.Indépendances, émergence des nations africaines, parades militaires, hymnes nationaux, larmes et joies de la parturitio…
  • De la Foire du Livre en général et de Chenjerai Hove en particulier
    Nous sommes arrivés de Paris ce 3 août 2001, pour assister à la Zibf (Zimbabwe International Book Fair). Première surprise de taille pour un pays quelque peu boudé par les touristes et par la communauté internationale à …
  • Les surprises sud-africaines
    A l’occasion du dossier Afrique du Sud, Abdourahman A. Waberi revient sur l’excellente anthologie de poésie sud-africaine récemment concoctée par Denis Hirson. L’occasion d’un bref rappel historique.Les anthologies sont …
  • Home and Exile
    Le mépris de l’Afrique Rares sont les romanciers d’Afrique francophone qui s’adonnent à l’exercice de l’essai. Ce qui n’est pas du tout le cas chez les anglophones : Wole Soyinka, Nadine Gordimer, Nuruddin Farah, Ngugi …
  • Yesterday, Tomorrow, Voices from the Somali Diaspora
    La longue dictature du général Siyaad Barre (1969-1991), la guerre civile (1991-2000) et l’émiettement de la nation somalienne ont jeté sur les routes quelques 450 000 réfugiés. Cet exode brutal et massif à touché d’abor…
  • Les résistances selon Said
    Vingt ans après la bombe ayant pour nom L’Orientalisme (Le Seuil, 1980), le public francophone redécouvre le talent polémique et critique de Edward Said, un des intellectuels les plus passionnants de l’hémisphère Sud et …
  • Femmes en mouvement dans la fiction de Nuruddin Farah
    Par-delà les clichés dont on affuble la vision de la femme développée par le grand écrivain somalien, l’écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi remet les pendules à l’heure.De cet auteur doué, grand romancier de la con…
  • Autodafe
    L’écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi présente ici la nouvelle revue initiée par le Parlement international des écrivains : un nouvel espace de liberté pour les cultures menacées.Les revues sont les poumons de la c…
  • à propos de Moissons de crânes, Textes pour les Rwanda
    Tu reviens de Djibouti. Djibouti, qui, dans Balbala, est « le véritable héros de ce récit » (p.70). Les 4 voix du roman ont en commun de parler de cette ville, de son histoire présente et passée, de sa vie actuelle. Est-ce…
  • Editorial
    « On n’appartient jamais dans la vie à une ethnie, à une race ou une communauté par la naissance ou par le sang. On en devient membre par la culture et le respect de certaines traditions. » Ahmadou Kourouma, Yacouba chass…
  • « Ceux qui vont y voir une conception pessimiste de l’Afrique se trompent »
    Nous avons publié le mois dernier une critique mitigée du dernier livre d’Ahmadou Kourouma, Allah n’est pas obligé (Editions du Seuil), événement de la rentrée littéraire africaine renforcé par le succès de son ouvrage p…
  • Le rêve encyclopédiste d’Africana
    Africana apparaît selon l’auteur d’origine djiboutienne Abdourahman A. Waberi comme l’ouvrage le plus éclectique et le plus complet jamais écrit sur l’Afrique.Le vieux rêve humaniste et académique de William Edward Burgh…
  • Où est passé le Kourouma d’antan ?
    Comparé à ses précédents textes, Les Soleils des indépendances (1968), Monné, Outrages et défis (1990), En attendant le vote des bêtes sauvages (1998), le dernier roman d’Ahmadou Kourouma apparaît comme un livre de ruptu…
  • Une semaine au Sénégal
    Une semaine au Sénégal, juste le temps de ramasser une palanquée de minuscules impressions et autres sensations moites et acidulées. Le Sénégal, on a tellement le sentiment de le connaître, de l’avoir déjà croisé dans un…
  • Nous avons le plaisir de vous informer que demain, nous serons tués avec notre famille
    Le génocide des Tutsis du Rwanda, planifié méthodiquement par le régime autoritaire de Juvénal Habyarimana, a fait près d’un million de victimes, dont des milliers de Hutus modérés, entre avril et juin 1994. L’ampleur de…
  • Poésie sans papiers
    « Sale tête de nègre, voici ma tête congolaise » Tchikaya U Tam’siLa kyrielle de prix Nobel de littérature donnés à des poètes ces dix dernières années, de Joseph Brodsky à Derek Walcott, de Seamus Heaney à Wislawa Szymbo…
  • Combats pour demain
    Même si cela commence à faire bondir de jeunes écrivains africains qui rejettent à juste titre le culte de la différence, la littérature négro-africaine se présente à son origine, pour reprendre l’expression de Bernard M…
  • Secrets
    L’écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi présente l’écrivain somalien Nuruddin Farah, invité du Salon de la Plume noire cette année, ainsi que sa dernière œuvre publiée en France.De cet auteur somalien, de langue angl…
  • Coltrane
    Coup de coeur de l’écrivain djiboutien Adourahmane A. Waberi à propos de la sortie d’un Librio sur Coltrane.John William Coltrane (1926-1967) était incontestablement un génie. Son oeuvre a ouvert des horizons encore inso…
  • L’Oiseau schizophone
    Coup de cœur de l’écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi pour le Haïtien Frankétienne, à propos de L’Oiseau schizophone, que vient d’éditer Jean-Michel Place.Il faut d’abord savoir gré aux courageuses éditions Jean-Mi…
  • Le monde réenchanté de Moshekwa Mokwena Langa
    L’écrivain Abdourahman A. Waberi poursuit sa collaboration à Africultures en se penchant sur les oeuvres présentées en confrontation Afrique-Europe à la 7ème Biennale de Stuttgart (Allemagne), et notamment celles du jeun…
  • Dons
    Nuruddin Farah, l’artiste le plus célèbre de la Somalie, est né en 1945 à Baidhoba mais il a grandi à Khallafo, un village de l’Ogaden, cette province occidentale éthiopienne peuplée majoritairement par des Somalis. Sa p…
  • Chenjerai Hove (Zimbabwe)
    Chenjerai Hove est né en 1956 dans ce qui était alors la colonie anglaise de la Rhodésie du Sud et qui deviendra en 1980 le Zimbabwe. Il a étudié chez les frères catholiques maristes dans les années 70 puis a enseigné d…
  • Le Pleurer-Rire* des écrivains africains
    Le rire africain n’est pas forcément de l’humour. Et ne peut être analysé hors de son contexte : réponse à une domination d’abord puis distanciation face aux cataclysmes du continent.Qu’est ce que l’humour ? Epineuse q…
  • entretien de Boniface Mongo-Mboussa de avec Ahmadou Kourouma
    Quand il publie en 1968 son premier roman : Les Soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma crée une tradition qui fera de l’Indépendance le thème principal de la littérature africaine. Sur le plan de la narration, Kouro…
  • Ahmadou Kourouma : un parcours atypique dans les lettres africaines
    Bien que né en 1927 (époque de la mise en valeur des colonies) et ayant servi dans l’armée coloniale en qualité de tirailleur, Ahmadou Kourouma n’instruit pas tout de suite le procès du colonialisme. Avec Les Soleils de…
  • Fama
    L’épopée tragique d’un antihéros Un rectangle de latérite, un liseret bleu sur un côté du rectangle au lointain. La terre d’Afrique et l’eau du voyage. Pas de décor, mais une scénographie épurée qui convoque un espace s…
  • RIFT
    On ne fait qu’y passer et la culture même y est nomade. Pourtant, certains, et non des moindres, s’y sont arrêtés. Entre l’hier et l’aujourd’hui, vogue la vie ! » C’est dans son arbre généalogique que l’oiseau chante le m…
  • Limoges 1998 : une mangrove francophone enracinée en Limousin
    Installé depuis sa création, en 1984, dans le verdoyant bassin du Limousin, le Festival International des Francophonies est une vraie pépinière de talents. Monique Blin, la jardinière de cette serre francophone qui, au m…
  • Waberi et Raharimanana : nouvelles fictions
    Nouvelliste, romancier, poète, critique, Abdourhaman A. Waberi est né à Djibouti en 1965. Il réside depuis 1985 à Caen où il est professeur d’anglais. Deux recueils de nouvelles, Le pays sans ombre (Le Serpent à plumes, …
  • La quatrième génération d’auteurs africains
    Comment l’écriture a-t-elle débuté, était-ce un itinéraire évident pour vous ? Je suis né en 1965 à Djibouti et je suis arrivé en France après mon bac, en 1985, pour poursuivre mes études à l’Université de Caen où j’ai …
1
2