Tous les articles

Tous les articles en lien avec Tunisiennes (Bent Familia)

  • Les Epouvantails, de Nouri Bouzid
    Le nouveau film de Nouri Bouzid a ouvert les Journées cinématographiques de Carthage – session Nejib Ayed 2019. Le réalisateur redéploie avec le brio qu’on lui connaît sa panoplie de métaphores mais peine à émouvoir. …
  • Fespaco 2017: a discredited festival
    Film professionals went home from the 25th edition of the FESPACO highly dispirited. The trend already perceptible in the previous editions was confirmed, reaching an unimaginable pinnacle this time. The festival’s organ…
  • L’héritage de Cheick Fantamady Camara
    La nouvelle est tombée ce samedi 7 janvier 2017 : Cheick est mort hier. C’est ce genre d’annonce qui tombe comme un couperet et vous arrête dans votre élan. Les souvenirs remontent. Et cette sidération quand une vie s’en…
  • Exhibit-B : bien plus qu’une polémique
    Présentée à travers le monde depuis 2012, l’installation du metteur en scène sud-africain Brett Bailey, Exhibit-B, a été annulée au Barbican Center de Londres le 23 septembre 2014. Suite à des manifestations lors de son …
  • Écran pour tous ?
    Le cinéma tunisien, le plus ouvert des cinémas arabes dans ses représentations de l’espace intime, construit depuis longtemps des personnages pudiques à l’aide d’une caméra qui, si elle se détourne de l’acte sexuel (homo…
  • Millefeuille (Beautées cachées), de Nouri Bouzid
    Soudaine et imprévue, la révolution a rattrapé Nouri Bouzid qui voulait traiter de la question du voile. Il a adapté son scénario pour en tenir compte, ce qui déséquilibre quelque peu le film en le décentrant. Ses appari…
  • La critique autour des films du Maghreb
    Une place à définir sans cesse Envisager la dimension de la critique et son action en regard des cinémas du Maghreb, invite d’abord à situer l’espace culturel d’où émerge la critique. En Occident, la critique paraît à p…
  • Le cinéma maghrébin vu de l’autre côté de la Méditerranée :
    Cet article a pour objectif de regarder comment le cinéma maghrébin a été « construit » pendant les dix dernières années en France. Il s’agira d’analyser la réception des films maghrébins dans les salles françaises pendant…
  • La photographie sud-africaine aujourd’hui : une sphère en verre éclatée
    Après une introduction portant sur les pratiques photographiques durant la période de l’apartheid, qui prend soin de réintroduire une certaine complexité dans des approches souvent appréhendées sous le seul angle du mili…
  • Réflexions sur la photographie sud-africaine et l’extra-photographique
    Lorsque, à titre d’exercice historiographique, j’ai été récemment sollicité pour réfléchir à l’histoire et au sens de la « photographie sud-africaine », je me suis rendu compte qu’il fallait d’abord reconsidérer toute la q…
  • La photographie africaine vue des États-Unis
    Quelles photographies africaines circulent aux États-Unis ? Et dans quels cadres ? Comment sont-elles mises en valeur et quels sont les enjeux de cette valorisation, aussi bien dans le milieu scientifique que dans celui …
  • De l’archive papier au vide numérique
    Par manque d’attention, d’infrastructures et de savoir-faire, un certain nombre de pays africains sont sur le point de perdre leur patrimoine visuel. L’arrivée du numérique sur le marché n’a, quant à elle, pas arrangé la…
  • Capter l’époque :
    A l’heure où nous apprenons le décès du photographe nigérian J.D.’OKHAI OJEIKERE, le 2 février 2014, nous vous proposons de (re)lire l’excellente analyse que les commissaires Bisi Silva et Aura Seikkula ont fait de son t…
  • Bamako… et après ?
    Quel impact les récentes évolutions technologiques vont-elles avoir dans les années à venir sur les pratiques des photographes africains ? Que peut-on attendre de ce nouvel « activisme » qui agite le monde de la création p…
  • La Désintégration
    L’Arabe est, dans l’imaginaire occidental issu de l’époque coloniale, un personnage fourbe et menaçant dont il faut se méfier. Cette image se cristallise aujourd’hui face à la menace terroriste : tout Arabe est un terror…
  • Untouchable: the keys to success
    It is the talk of the town and everyone wants to see the film: Untouchable (Intouchables) is in France a huge box-office hit and mid-way to catching up with the 20 million viewers of Welcome to the Sticks (Bienvenue chez…
  • Se confronter à la violence
    Khalo Matabane, puisque vous n’êtes pas encore très connu en France, et comme être réalisateur reste assez inaccessible à une grande partie de la population noire, pouvez-vous nous expliquer comment et pourquoi vous êtes…
  • Nigeria : la voie de la qualité
    Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter et nous parler de vos différentes activités ? Je m’appelle Victor Okhai. Je suis réalisateur producteur nigérian. Je suis aussi à la tête d’une école de cinéma à Lagos, l’Interna…
  • Fespaco 2011: a festival under threat
    The awards attributed during the 22nd edition of the Fespaco (26 February-5 March 2011) reflect the festival selection. To varying degrees, this combined auteur and popular cinema, two categories that are subject to nume…
  • « The way to help us is to give us our funding on time! »
    The Fespaco 2011 is now over. Would you say the outcome was positive? Has the Vision 21 dynamic come into effect? It’s not for us, but for our guests and the festival-goers to say whether the outcome was positive. The e…
  • « This is the last Fespaco I’ll be coming to »
    Fespaco 2011 is drawing to a close. Your declarations during the course of the week have provoked a lot of reactions. How would you judge this edition? Yet again, the amateurism of the organization is deplorable, with t…
  • « The more Africa gets forgotten, the more we need to bring it to the attention of the world »
    We are here in Cannes; the film has been presented, but the awards not yet announced. What’s your impression after these intense few days? I shall focus on just the wonderful things that have happened here. At the end o…
  • A Screaming Man
    A Screaming Man was shown in the Cannes Film Festival Official Selection on Sunday 16 May, 2010 and awarded the Jury Prize on 23 May.Father and son, Adam and Abdel fool around in a pool, competing to see who can stay und…
  • « L’espérance de lendemain, ce sont nos fêtes »
    Dans un récent entretien avec Melissa Thackway publié sur notre site ([entretien avec Melissa Thackway]), le cinéaste sénégalais Moussa Touré a mis directement en cause l’action de Jean-Marie Barbe et de la structure qu’…
  • « Aujourd’hui, je trouve ma liberté dans le documentaire »
    Au-delà de sa démarche de documentariste, Moussa Touré dresse ici un tableau du documentaire africain. Il ne mâche pas ses mots et n’hésite pas à critiquer les autres initiatives, à commencer par Africadoc. Nous reprodui…
  • Namur 2009 : cinéma miroir
    Le Festival international du film francophone de Namur, qui tenait sa 24ème édition du 2 au 9 octobre 2009, reste un festival convivial et chaleureux. Dans les films africains programmés, la question lancinante du regard…
  • Cinéma au féminin
    Nés dans l’euphorie et l’engagement des indépendances, les cinémas d’Afrique francophone restent pour de nombreux réalisateurs un vecteur d’exploration, voire de critique des valeurs sociétales. Tout comme les autres art…
  • Nicolas Sarkozy’s Africa
    If they’d had the chance, the majority of French-speaking Africans would have no doubt voted against Nicolas Sarkozy at the last French presidential elections. It’s not that his rival of the time, and even less the Soci…
  • Making of
    Jamais dans les cinémas arabes un réalisateur n’avait aussi directement proposé au spectateur de cesser de l’être pour partager les interrogations de sa démarche de création. Interrompant son récit à trois reprises, Bouz…
  • Rome 2006 : qu’est-ce qu’un film « bien fait » ?
    La 6ème édition du Festival Panafricana, qui s’est déroulé du 1er au 9 avril 2006 dans la capitale italienne, avait la bonne idée d’associer à l’état annuel du cinéma africain une rétrospective des films du cinéaste tuni…
  • La leçon de cinéma de Nouri Bouzid
    Pour son intervention devant les étudiants italiens (université de Rome 3), Nouri Bouzid, qui enseigne la réalisation à Tunis, a rappelé les principes de base de son cinéma et répondu aux questions du public.La création …
  • Myrha-Ville
    La plongée : voilà six ans que Melissa Thackway (elle-même collaboratrice d’Africultures et auteur d’une thèse sur les cinémas d’Afrique publiée chez James Currey sous le titre Africa shoots back) habite dans un appartem…
  • Les différences qui ne laissent pas indifférent…
    Bon, la rubrique est un peu complexe cette fois-ci. Trop de choix. Trop de logoblakophobie sur nos murs. A croire que les marques veulent toutes être dans notre rubrique. Enfin ! Puisqu’il faut choisir, ne choisissons pa…
  • Edito 55
    Rappelons les faits. Le 16 décembre 2001, le régime Ratsiraka – magouille, corruption, intimidation – est mis en minorité par le maire de la capitale malgache, Marc Ravalomanana, qui se présente comme un homme pragmatiq…
  • Cannes 2003 : mobilisation générale !
    Faiblesse de production oblige, les sélections cannoises ne comportaient qu’un film centrafricain et deux marocains. Pourtant, des systèmes d’aide existent. Mais alors même que tous se mobilisent contre le rouleau compre…
  • Le Silence de la forêt
    Avec Eriq Ebouaney tenant le rôle principal dans les deux films, c’est comme s’ils se répondaient : le héros du Silence de la forêt est une sorte de Lumumba (de Raoul Peck) revenant en terre d’Afrique après 40 ans d’indé…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Bassek ba Kobhio
    On a l’impression que le film nous dit  » regardez-vous vous-mêmes « . Depuis quelques années, je suis très intéressé par la question des exclusions et des conflits ethniques. Le roman qui sert de base au film la traite t…
  • Royal Bonbon
    A l’aube des commémorations du bicentenaire de la révolution haïtienne de 1804, Royal Bonbon arrive comme une importante et éclairante réflexion. Réflexion exigeante certes, car rien n’est évident ou donné dans ce film d…
  • Edito 54
     » On nous dit, et c’est vérité, que c’est partout déréglé, déboussolé, décati, tout en folie, le sang, le vent. Nous le voyons et le vivons. Mais c’est le monde entier qui vous parle, par tant de voix bâillonnées.  » Edo…
  • Yambo Ouologuem et la littérature mondiale : plagiat, réécriture, collage, dérision et manifeste littéraire
    La récente réédition du Devoir de violence, roman-manifeste essentiel, resté jusque là scandaleusement inaccessible et dénié, est l’occasion d’une réflexion sur les malentendus et les a priori dans l’appréhension des œuv…
  • « L’Afrique doit produire sa propre vision de la mondialisation »
    Pourquoi l’Afrique est-elle perçue à la traîne de la mondialisation ? Quelle est son histoire au sein de ce processus ? Comment faire entendre, dans ce qui ressemble plus à une cacophonie qu’à un concert des nations, une…
  • Débattre pour résister
    Intellectuelle, chercheur, sociologue, ancienne ministre de la Culture et du Tourisme du Mali, Aminata Traoré mène sur tous les fronts son combat contre les travers d’une mondialisation imposée. Croyant à l’impact en ce …
  • Quand on n’a que son corps à imposer au monde…
    Jambes fuselées, peau ambrée, silhouette longiligne… les critères de la beauté physique participent de la mondialisation, imposant aux quatre coins de la planète un idéal de beauté qui passe par le muscle et la minceur…
  • Les plasticiens africains redessinent la carte du monde
    Les créations plastiques contemporaines sont parmi les plus soumises aux règles du marché international édictées par le Nord. L’Afrique réagit par ses propres biennales et des recherches artistiques tentant de dépasser l…
  • Forcément, c’est attirant !
    Troisième chronique  » Black Logo  » : Pascal Blanchard analyse une publicité récente mettant en scène le rapport à l’Afrique. Cette fois, trois femmes se prélassent sur une voiture…Que se soit en TV ou sur nos murs, mais …
  • Au nom de mon père
    Figure d’immigré, Paul Musuamba est extrême mais incarne jusqu’à la folie la contradiction inhérente à la perte des racines. « Les fruits de l’exil sont amers », rappelle le réalisateur dans ses rares incursions en voix-ov…
  • Rwanda pour mémoire
    En deux images, le film débute par une position dont il ne se départira pas et nous savons d’entrée que ce regard est juste. Deux images parfaitement émouvantes. La première est un homme et une femme sur un vélo. Ils sav…
  • Vivre positivement
    Il y a une façon de cadrer une personne et de l’éclairer qui la magnifie et souligne son humanité. Fanta Régina Nacro possède cet art et « Vivre positivement », qui regroupe essentiellement la parole des gens, se voit dès …
  • Toza é bélé (Nous sommes nombreuses)
    Le film commence par quelques images d’archives de 1998, avec des soldats qui lancent finalement « on veut la paix ». Ce sera la seule incrustation d’images de guerre dans ce film où elle est pourtant omniprésente, dans se…
  • Une minute de soleil en moins
    Puisant dans les ficelles des films d’action américains, Nabil Ayouch fait un cinéma efficace. Son troisième long métrage en use et en abuse, avec systématisme : musique à coups de poing pour soutenir un montage serré de…
1
2