Tous les articles

Tous les articles en lien avec Tourbillons

  • JCC 2019 : émancipation féminine et violence des hommes
    La 30ème édition des Journées cinématographiques de Carthage, créées il y a 53 ans en 1966, s’est déroulée à Tunis du 26 octobre au 2 novembre 2019, avec comme film d’ouverture Les Epouvantails de Nouri Bouzid qui ouvrai…
  • Privilégier des écritures différentes
    Le réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis est président du jury des Journées cinématographiques de Carthage qui se déroulent du 26 octobre au 2 novembre 2019 à Tunis. C’est l’occasion d’une conversation à bâtons rompu…
  • Cinéma : A la mémoire de Monsieur Boye
    La nouvelle est tombée jeudi 9 novembre aux alentours de 21h, heure de Dakar : Abdel Aziz Boye, « Monsieur Boye » comme disent affectueusement ses élèves, est décédé. Il laisse derrière lui Ciné-banlieue et Ciné-UCAD, li…
  • La masterclass d’Alain Gomis au Fespaco 2017
    A l’initiative d’Africalia (et donc en présence de son directeur Frédéric Jacquemin et de sa gestionnaire des programmes Dorine Rurashitse), qui attribue des bourses d’étude à ses élèves, une masterclass est organisée à …
  • Félicité, une leçon de cinéma
    Pourquoi Félicité est-il un grand film ? Nous avons essayé de dégager dans notre critique ce qu’il veut nous dire. (cf. [critique n°13983]) Intéressons-nous ici davantage à son geste de cinéma. « Seule l’imagination peu…
  • Félicité, d’Alain Gomis
    Le quatrième long métrage d’Alain Gomis a obtenu l’Ours d’argent à la Berlinale ce 18 février 2017. Pleinement méritée, cette récompense consacre un cinéaste qui avait remporté l’étalon d’or du Fespaco en 2013. Félicité …
  • De l’immigré à « l’exilé des bords de Seine (1) », la « France d’ailleurs » dans quelques oeuvres africaines contemporaines
    À travers certaines œuvres de cinéastes et écrivains africains, il est remarquable de constater une relative évolution de la construction de la figure de « celui d’ailleurs » en France. À partir de l’œuvre de Cheikh Hamido…
  • Fespaco 2013 : le renouveau ou la mort
    > »Sauvé par le gong ! » Le palmarès est venu in-extremis sauver cette édition aseptisée que fut ce Fespaco 2013 : un vrai palmarès de cinéma venant compenser la faiblesse globale de la sélection, la réduction de 15 à 7 du…
  • Apt 2012 : richesse du court métrage
    La 10e édition du Festival des cinémas d’Afrique du pays d’Apt s’est déroulée du 8 au 14 novembre 2012, confirmant la qualité et la force d’attraction d’un festival qui se veut occasion à la fois de rencontres et de déco…
  • Aujourd’hui (Tey)
    On peut mourir violemment, par accident, d’un coup, sans le temps de repenser sa vie. Mais c’est plutôt rare. La mort est un moment qui dure. Il arrive qu’on la mette en scène comme c’était le cas de Samuel Fuller qui av…
  • La présence noire dans le cinéma en France
    Pour la première fois depuis sa réouverture, le Forum des Images de Paris, temple du cinéma de la capitale française, accueillait du 21 au 23 mai 2010 un festival dédié aux cultures noires et de la diaspora : le Festival…
  • Andalucia
    Grand yeux bouche ouverte, Yacine regarde le monde qui l’entoure, éternel étonné, plutôt clown. Mais lorsqu’un homme est agressé dans le métro, il a du mal à être présent. « Roi de l’espace », il ne s’attache pas. Son chez…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Jean-Servais Bakyono
    En hommage à Jean-Servais Bakoyono récemment décédé, Africultures republie en accès libre cet interview paru dans le premier numéro d’Africultures il y a bientôt 10 ans.Quels sont tes critères d’analyse en tant que criti…
  • Le décès de Jean-Servais Bakyono
    Nous apprenons avec une grande tristesse le décès de Jean-Servais Bakyono le lundi 20 mars 2006 à Abidjan des suites d’une longue maladie.Né le 16 avril 1954 à Reo en Haute-Volta (actuel Burkina Faso), il a effectué une …
  • Amiens 2003 : l’Algérie et les femmes
    Se déroulant du 7 au 16 novembre 2003, le festival international du film d’Amiens a donné à voir tout ce que les cinématographies algérienne et autres comportent sur le rapport des femmes algériennes avec leur pays. Et c…
  • Privilégier la recherche
    Tu t’es fait connaître en tant que comédienne sur le petit écran dans des sketches, avant d’être distribuée dans de nombreux films où tu as confirmé ton talent de costumière à la fois de théâtre et de films. Comment as-t…
  • « L’État gère la misère du peuple »
    Tu travailles essentiellement sur le thème du  » mur « . Pourquoi le  » mur  » ? Je suis fasciné par le  » mur « , parce qu’il représente l’environnement. C’est notre quotidien, ce qui nous touche de près, puisque c’est sur l…
  • Un hommage aux bâtisseurs de l’Afrique
    Qu’est-ce qui préside à la naissance de ta sculpture baptisée Diaspora, une œuvre qui s’ordonne autour de six pièces mais qui, en réalité, sont une seule et même pièce, laquelle te vaut de remporter le prix du jeune tale…
  • L’intellectuel du hip-hop
    Pourquoi avez-vous choisi le rap comme genre musical ? J’ai milité dans le Mouvement universitaire du rap (MUR) quand j’étais étudiant à l’université de Cocody-Abidjan. C’est une des formes de musique qui nécessite le m…
  • « La peinture est mon jardin secret »
    La célébration de vos trente années de peinture, articulée autour d’une exposition placée sous le signe  » voyage dans la conscience pure  » obéit-elle à une nécessité ou sacrifie-t-elle à une exigence de faire le point su…
  • La leçon du petit-fils de Dieu
    Ton parcours artistique t’a-t-il préparé à marier le bois et le fer, au point d’ennoblir ces deux matériaux en apparence opposés dans les lignes de design mobilier que tu conçois ? J’ai été formé aux Beaux-Arts d’Abidja…
  • Le design occidental nous met hors-concours
    Tu négocies ton entrée par la grande porte dans le cercle restreint des designers en t’adjugeant avec ton œuvre Être 2 le prix de la créativité du salon du design et de la créativité textile de Dak’Art 2000. Comment appr…
  • « La mode n’est pas encore perçue comme une industrie »
    Modéliste et styliste, Pathé’O, dont la griffe s’exporte sur le marché du continent et en dehors, dresse l’état des lieux de la mode, après l’ouverture de sa boutique logée à l’hôtel Salam de Bamako. Entretien.Le marché …
  • Bintou
    Dans un style alerte, voici le combat d’une femme aux prises avec son époux féodal. Au comédien Hyppolite Ouangrawa, qui avait déjà joué dans Un certain matin, son premier court métrage, la réalisatrice confie le rôle du…
  • Petite lumière
    Avec Petite lumière, AlainGomis franchit encore un pas dans son écriture de l’entre-deux, un pas convaincant et magnifique. Le film débute par un jeu de lumière et d’ombre à la faveur d’une porte ouverte et fermée par un…
  • Cannes 2001, au jour le jour
    Jeudi 10 mai 2001 Laissons de côté les flonflons french cancan de l’ouverture que Libération titrait à juste titre french concon. Cannes s’éveille doucement au festival. Comme chaque année, le plein ne se fait que le we…
  • Le chauffeur du député
    Sur des lieux connus et déjà vus de la fourmilière de Ouaga, voici l’histoire d’un chauffeur en service chez un parlementaire qui « oublie » de lui verser son salaire mensuel. Le chauffeur croule pourtant sous le poids de …
  • Tourbillons
    Construit sur le mode d’une chronique urbaine rythmée par une musique aux couleurs de hip-hop, le film de ce jeune réalisateur sénégalais installé en France campe un compatriote, Ousmane, étudiant à Paris. Il appréhende …
  • L’Afrance
    Le papier qui suit est une ébauche parfaitement incomplète et imparfaite, rédigé dans des circonstances d’urgence, pour couvrir ce grand film qui s’affirme comme un manifeste. Une analyse devrait le remplacer mais on tro…
  • Une transmission qui nie l’individu
    Voilà un personnage très sûr de lui au départ mais qui devra se casser la figure pour finalement s’y retrouver. Quelle était votre volonté à travers un tel destin ? C’est l’histoire d’un jeune homme dont l’action et la…
  • Namur 2001 : festival complet
    150 films, 250 invités, 150 professionnels et 200 journalistes, le festival du film francophone de Namur reste au début octobre un rendez-vous obligé. L’Afrique s’y est taillée cette année la part du lion dans le palmarè…
  • Les nouvelles stratégies des cinéastes africains
    Au cinéma, face à l’exigence d’authenticité qui fonderait l’africanité, la question de la réalité reste centrale. A la lumière de quelques films récents, les nouvelles stratégies adoptées par les cinéastes pour refuser l…
  • La musique, un personnage polyforme
    Dans les films sélectionnés pour ce 17è Fespaco, la musique cesse de jouer le rôle d’une ornementation, d’un bouche-trou : elle participe plutôt à structurer le récit filmique.Dans certaines œuvres, elle est distribuée c…
  • La femme, une figure libératrice
    L’émergence des personnages féminins dans la récente production cinématographique du Continent confirme l’inversion dans la redistribution des rôles, inaugurée au 15è Fespaco par Taafe Fanga (Le pouvoir du pagne) du ciné…
  • Tache d’encre réunit les fleurons
    Porté par le dynamisme d’une association toute nouvelle de dessinateurs ivoiriens, un nouveau festival de la BD s’annonce en Côte d’Ivoire.Les fers de lance du neuvième art en Côte d’Ivoire, au nombre de quatorze, se son…
  • Bongo libre
    Dans la mouvance du Damier, portrait allégorique du maréchal Mobutu, l’écrivain et cinéaste congolais, Balufu Bakupa Kanyinda a tourné un entretien avec le président gabonais Omar Bongo, base de Bongo libre, un documenta…
  • Abidjan : la rue secrète des poètes
    Tour d’horizon historique en direct d’Abidjan, une des capitales du rap africain.Singularité ivoirienne Tout a commencé avec le groupe Abidjan City Breakers, fondé fin 70 par le trio Yves Zogbo Junior – MC Claver – Ange…
  • Mobutu, roi du Zaïre
    Après Zaïre , le cycle du serpent, Les derniers colons, Nostalgies post-coloniales, Thierry Michel signe un documentaire d’une grande portée historique et d’excellente facture technique qui a marqué le dernier Fespaco.Un…
  • Pièces d’identité
    Avec ce deuxième long métrage, le cinéaste congolais Mweze Dieudonné Ngangura remporte l’Etalon de Yennenga de la seizième édition du Fespaco. Dans un style alerte, il déroule sur un ton empreint d’humour et de poésie, e…
  • TGV
    Huit années après la sortie de Toubab bi avec Makena Diop dans le rôle d’un immigré, Moussa Touré lui renouvelle sa confiance. Il est Rambo dans TGV, parcours chaotique à l’image de l’Afrique contemporaine paupérisée par…
  • Demain, je brûle
    Un immigré tunisien ruiné par l’exil, physiquement affaibli et mentalement diminué par son séjour en France, retourne au bercail pour s’éteindre, au terme d’une longue errance au cours de laquelle, il remonte le cours de…
  • Fica’98
    Initiée par l’actrice ivoirienne Hanny Tchelley, la première édition du Festival international du court métrage d’Abidjan (Fica’98) a proposé aux cinéphiles, du 15 au 19 décembre 1998, sur l’écran du Centre culturel fran…
  • Entretien d’Olivier Barlet avec Jean-Servais Bakyono
    Quels sont tes critères d’analyse en tant que critique africain ? Je ne fais pas la différence entre film africain ou non : je ne vois qu’une œuvre. Pour lire le film, je n’ai pas de critère pré-défini. Je me laisse gui…