Fiche Disque
Musique Interculturel/Migrations
ALBUM AUTOPRODUIT
Kora Kola
Ricky-james Fotso Guifo
Genre : Album autoproduit

Français

Après plusieurs expériences en tant qu’auteur, compositeur et interprète au sein de différents groupes locaux, Ricky-James a décidé de se lancer dans la grande aventure musicale qu’est l’album solo.

Les gens qui l’entourent sont les même depuis ses débuts : l’indissociable Mourad, ses frères Willy et Lee-Anderson, les membres de son ex-groupe Cépadupipo, Anis, Majoub, Cyrille. Une véritable famille qui lui a insufflé l’envie et la force de « vivre » ce projet.

Ecrivain, poète, Ricky-James possède de surcroît un réel sens des harmoniques et du rythme, cela donne un album riche par ses textes, ses mélodies, ses tempos.

A travers Kora Kola, Ricky-James veut prouver qu’il n’y a pas de frontières entre les styles musicaux, les influences culturelles. Il a réussi l’incroyable pari de réunir sur un même album plus de 70 musiciens et intervenants de toutes origines et styles confondus. Vous croiserez donc Jean-Marc Phillips (violoniste classique), Jean Sangali (bluesman d’origine camerounaise), Luc Detraz (contrebassiste) ou encore Jolga (chanteur des Shaggy-Dog Story, rock fusion, pour une douce biguine). Tendez l’oreille vous capterez l’apparition d’un accordéon, d’une flûte traversière, d’un « violon électrique », d’une chanteuse lyrique, et bien d’autres surprises.
Les percussions (merci Majoub et Cie) sont, bien entendu, de la partie, indispensables à la tonalité africaine qui sert de trame.
Ricky-James a retrouvé (toutes) ses racines, les a mixées et a créé un nouveau soda musical : Kora Kola, qui symbolise l’idée africaine selon laquelle quand la musique arrive (la kora est un instrument à corde ouest africain), c’est que la paix n’est pas loin (la graine de Kola est distribué en Afrique pour fêter le retour de la paix). C’est, en somme, un album africain de chansons francophones (pour la majorité), métissé d’influences orientales, créoles, latino…

English

Through Kora Kola, Ricky-James wants to prove that there are no borders between the musical styles, the cultural influences. He managed of the incredible bet to gather on the same album more than 70 musicians and participants of any origins and confused styles. You will thus cross Jean-Marc Phillips (classic violinist), Jean Sangali (bluesman of Cameroonian origin), Luc Detraz (double bassist) or still Jolga (singer of the Shaggy-Dog Story, the rock fusion, for a soft biguine. Tighten the ear, you will get the appearance of an accordion, a traverse flute, a  » electric violin « , an opera singer, and many other surprises.
The percussions (thank you Majoub and Cie) are, naturally, of the part, indispensable to the African tone which serves as weft.
Ricky-James found (all) his roots, mixed them and created a new musical soft drink: Kora Kola, who symbolizes the African idea according to which when the music arrives (The kora is an African western stringed instrument), it is that the peace is not far (the seed of Kola is distributed in Africa to celebrate the return of the peace). It is, as a matter of fact, an African album of French-speaking songs (for the majority), crossed by oriental, Creole influences, South American …