Événements

Les Agoras de la Goutte d’or avec Edouard Glissant et Mimy Barthélémy beaucoup d’autre personnalité du monde artistique ou politique
Discussion sur le thème des rapports Nord-Sud pour l’art et la culture et dans le cadre du cycle de rencontres mensuelles organisé par Cassandre et le Lavoir Moderne Parisien

Français

Les discussions seront ponctuées de reportages vidéo et la soirée se terminera en musique.

Grand témoin : Edouard GLISSANT, poète, écrivain, essayiste (sous réserve)
AVEC : Jean-Claude AMARA (Droits devant!!), Mimi BARTHELEMY (Conteuse), Saïd BOUZIRI (Ligue des droits de l’Homme), Hervé BREUIL (Directeur du Lavoir Moderne parisien), Dione SANOU (député sénégalais), Maurice RAFSJUS (écrivain, auteur de La Rafle du Vel d’hiv), Nicolas ROMEAS (Directeur de Cassandre-Horschamp), Kazem SHAHRYARI (Poète et metteur en scène), la Compagnie des musiques à ouïr.

Depuis les origines, l’échange entre les cultures est le moteur et la base de la richesse artistique de l’Occident. Quelle circulations, quel échanges, quelles interactions sont encore possibles aujourd’hui pour l’art et la culture entre le Nord et le Sud de la planète, avec l’augmentation actuelle des restrictions aux frontières dans toute l’Europe et, parallèlement, la montée en puissance des formatages « marchands »?

Au cœur de ce quartier de Paris nommé la Goutte d’Or, au carrefour de cultures issues de nos anciennes colonies, des DOM-TOM et d’autres territoires lointains, un lieu artistique, le Lavoir Moderne Parisien, s’attache depuis plus de vingt ans à mettre en valeur les rencontres entre ces cultures et la nôtre, du point de vue de l’art et de celui de l’échange.
Cassandre/Horschamp a pour objectif, depuis plus de dix ans, de mettre les pratiques artistiques en contact avec les questions posées par la société. Il était donc logique et souhaitable, en une période difficile pour ceux qui viennent d’ailleurs, d’organiser ensemble des rencontres régulières, mensuelles, autour du frottement des cultures et de toutes les dimensions, humaines, politiques, sociales, thérapeutiques, de la pratique de l’art.

Ces rencontres thématiques seront l’occasion de converser librement avec des artistes, des chercheurs, des acteurs sociaux, des habitants du quartier, et de toutes personnes intéressées par ces sujets.

Le 18 décembre a été proclamé Journée Internationale des Migrants par l’Assemblée générale des Nations-Unies. Nous proposons à cette occasion de nous interroger et de débattre sur la circulation des artistes entre les continents et les rapports nord-sud dans l’art et la culture, au moment où les politiques sécuritaires européennes restreignent aussi la circulation des artistes.
Comment accueillir les pratiques artistiques d’autres continents sans les soumettre aux formatages institutionnels et marchand des pays du nord? Comment faire en sorte que la circulation autorisée de quelques artistes en vue ne serve pas de paravent à des frontières toujours plus étanches?

Nous vous inviterons à débattre de ces questions avec des militants et artistes, avec une mise en perspective du poète et penseur Edouard Glissant sur la créolisation des cultures. La soirée sera ponctuée par deux reportages de rueleon.tv rappelant l’anniversaire de l’occupation de l’Eglise St-Bernard par les sans-papiers et se terminera par une « synthèse musicale » proposée par Denis Charolles et la Compagnie des musiques à ouïr.