Événements

Double regard sur la kabylie
exposition d’aquarelles de Catherine Rossi et de photos de Karim Takeznount

Français

Vernissage le jeudi 8 mars 2007 à partir de 18 h 30

Dédicaces du livre: « IZRI, Images de Kabylie »
Préfacé par Camille Lacoste-Dujardin
Par Catherine Rossi et Karim Takeznount
DALIMEN Editions – Alger

 » Il y a une peinture du voyage, l’aquarelle : traits enlevés, lumières captées sur le vif, dans l’urgence des sensations.
Il y a une photographie du voyage également, celle du respect : lumière capturée, traits sublimés dans la patience de l’instant.
Alors vient le travail en double. Double regard ou un seul ? Travail en duo du photographe et du dessinateur, sans aucun doute indissociable, dans une commune volonté de donner à voir l’Algérie d’aujourd’hui.
Ces images sont dédiées à l’Algérie, une offrande commune dans l’humilité et le respect. Dans l’intimité de leur parcours, au rythme des photos de Karim Takeznount et des aquarelles de Catherine Rossi, ils montrent la Kabylie au printemps, poésie en contraste, authentique et forte, si dangereusement troublante., terre de Karim.
Ils nous laissent de leurs errances des livres,  » Double Regard sur la Casbah « , et  » Izri, Images de Kabylie « . (Camille Lacoste-Dujardin).

Karim Takeznout
 » Karim Takeznount est né en France en 1972 et vit à Paris. Il revient en Kabylie où se trouve la maison de son père à l’automne 2004, puis à Alger en 2005. Il est photographe comme on est peintre, par instinct face à la lumière. Il a un regard, il sait l’attente, il connaît la patience. Qualités qui lui permettent de saisir les instants troublants où s’illluminent Alger et les paysages de Kabylie »

Catherine Rossi
« Catherine Rossi est née en février 1957 à Troyes dans l’Aube. Son père, peintre, était né en Algérie. Adolescente, elle s’initie à la langue arabe. En 1981, elle s’installe pour un an au Caire. De retour à Paris, elle voyage souvent, du Maroc à l’Egypte, dessine et écrit. Les carnets de voyage deviennent des aquarelles où se mêlent jardins, paysages et vie quotidienne. Dessin et écriture deviennent indissociables. L’un entraîne l’autre dans le même désir: celui de rendre proche ce qui paraît lointain et familier ce qui semble étranger. Une façon de combattre l’intolérance et de comprendre les différences. Elle expose régulièrement au Maroc, en Egypte, en Algérie et en France. Collaborant à la revue « Etoiles d’Encre », elle a déjà écrit et illustré « Les lettres de Tamanrasset », « Carnets d’Alger », « Double Regard sur la Casbah » et « Izri, Images de Kabylie », alliant désormais le travail de ses dessins à celui des photographies de Karim Takeznount, au fil de leurs voyages.