Événements

« Au non de Vinci », documentaire de M’barek Menad
La projection suivie d’un débat avec M’barek Menad, le réalisateur, et Claude Vinci.

Français

Le film relate le destin particulier de Claude Vinci, jeune rappelé de l’armée française, qui a été mobilisé durant la guerre d’Algérie (1954-1962). Après avoir assisté à un massacre sur les hauteurs des Bibans en Kabylie orientale, il déserte le 8 août 1956. Résistant dès l’âge de 13 ans avec ses parents dans le Berry, il a la ferme conviction qu’ « on ne peut être que du côté des opprimés ».
Auteur-chanteur dans la vie civile et ami de Yves Montand et de Simone Signoret, il se réfugie chez eux à Auteuil avant de prendre part aux activités de la Fédération de France du FLN (Front de Libération National), comme  » porteur de valise « . Il organise en février 1962 l’évasion de 13 militants de la Fédération de France du FLN de la prison de Fresnes.
Pour mémoire, le film relate le parcours d’un homme qui, face à la grosse machine de guerre et au diktat du colonialisme, n’a écouté que sa conscience. Pour cela, il n’était pas seul. Beaucoup de ses compatriotes, qu’ils soient connus comme Jean-Paul Sartre, Juliette Gréco ou inconnus, ont dénoncé les exactions du système colonial, en signant le Manifeste des 121 ou bien, comme Claude Vinci, travaillent directement avec le FLN.

M’barek Menad est né en Algérie où il vit. Acteur, réalisateur, enseignant, il est aussi responsable associatif. Il a réalisé, entre autre,  » Les balles de la haine « .
 » Au non de Vinci  » a reçu le Prix d’encouragement au Festival Culturel National du cinéma Amazigh (2007)

Entrée libre mais réservation indispensable avant le 16 mars à l’ACB : 01 43 58 23 25
Attention : nombre de places limité