Événements

Festival International de voix de femmes 2007 (Massao)
5e édition – résolument tournée vers la découverte : découverte des talents nouveaux, découverte d’horizons artistiques et géographiques nouveaux, et découvertes de musiques ethniques féminines

Français

Lang’i
Concert spécial « oupta » le 28 avril.

Le groupe Soumou (Guinée)
L’ensemble de femmes Soumou exécute des symphonies particulièrement harmonieuses avec des instruments traditionnels authentiques. Leur répertoire est constitué de mélodies anciennes de la profonde Guinée, sur des thématiques touchant tant aux mythes fondateurs, qu’aux réalités de la vie quotidienne ancestrale ou moderne.

Laetitia Zonzambé (Rep. Centrafricaine)
Est l’une des artistes émergentes d’Afrique centrale ces cinq dernières années. D’origine centrafricaine, elle s’inscrit dans le registre folk, avec une tendance à mêler des sonorités des peuples pygmées et bantous de la forêt équatoriale africaine à des instruments de musique moderne.

Rebecca Malopé (Afrique du Sud)
Est d’origine sud africaine. Sur des thématiques religieuses et un registre gospel et chorale, elle a investi l’espace musical sud africain et, en dix années de carrière musicale, imposé son talent sur la scène internationale, comme l’une des voix les plus porteuses d’Afrique dans la décennie 1990.

Le groupe Cantati Delle (Italie)
Est constitué de cinq dames toutes d’origine italienne. Avec leur cinq voix sans aucune instrumentation, elles créent le charme d’une vie de village dans l’Italie ancienne. Sur un ton parfois humoristique, elles évoquent la quotidienneté toute latine de cette époque où le mercantilisme et le machinisme n’avaient pas encore soutiré à l’Humain sa part d’humanité.

Dulsori (Corée)
Est un groupe coréen de percussions. Il allie agilité physique, dextérité et sens du rythme et de la mesure. Les femmes – et les hommes – passent d’un tambour à l’autre dans des mouvements harmonisés, et dans une scénographie quelquefois tachée d’humour et de joie de vivre.

Francesca Gagnon (Canada)
C’est une grande voix qui est écoutée sur les 5 continents avec entre autres, la chanson Alegria du Cirque du Soleil. Elle sera la digne représentante du Canada. Sa maîtrise de sa voix à laquelle vient se mêler des sonorités qui puisent dans les sources de divers continents, en font un spectacle et un véritable régal à la fois pour les yeux et pour les oreilles.
Site internet: http://www.francescagagnon.com

Dobet Gnaore
Issue ces écuries du Ki yi Mbock de Were w. liking, elle poursuit sa carrière â l’internationale avec un succès d’estime digne de son talent et de la marque d’originalité que lui confère le moule africain et initiatique dans lequel elle a été formée. Programmées pour l’édition 2005, elle n’a pu prendre part à cette édition du Massao pour des raisons de restrictions budgétaires. L’annonce de sa participation avait suscité auprès du public une attente que cette nouvelle programmation tendra à saîisfaire.

Happy Voices (France)
Ce sont trois petits bouts de jeunes femmes blanches qui chantent du Gospel autrement. Accompagné de l’excellent pianiste Jean Jacques Ramahefariovoty, le trio n’hésite pas à revisiter des morceaux de répertoire différents au service du partage Avec Noémie, Emilie, Virginie et Jean Jacques, de Grands moments humour et d’émotions vous attendent au Massao 2007.
Site internet: http://www.happyvoices.fr

Tiharea (Madagascar)
Trois chanteuses passionné par la musique de leur ethnie, du sud de Madagascar. Elles portent de part le monde les couleurs musicales d’une culture riche desà diversité ethnique. Sur fond des percussions, elles dansent et chantent de splendides polyphonies dont émergent d’étonnants accents gutturaux, des halètements et des raclements de gorge d’une rare efficacité. Par leur chant, elles décrivent la situation des femmes dans la société malgache.

Eneida Marta (Guinée-Bissau)
De ce petit pays enclavé dans le Sénégal nous vient ce grand talent dont le rayonnement dépasse toutes les frontières. Eneida Marta nous propose une musique aux accents typiques de la communauté afro lusophone, mais qui n’est sans rappeler les manières de dire, de chanter, de jouer, de la sphère mandingue. Et puis au détour d’une phrase, des claviers en versions latines, ou encore plus loin, une introduction qui n’est pas sans évoquer les ambiances moirées d’un fado.

Autres artistes pressentis*

Jadky Biho (Cameroun)
Koko Ateba (Cameroun)
lyambo (Rwanda)
Avline (France Cameroun)
Nanette (Gabon)
Dalida Enadre (Maroc)
Agatha Moses (Nigeria)
Massané(Sénégal)
Clara Moreau (France-Espagne)
Santuzza Oberholzer (Suisse)

* Liste non exhaustive