Événements

Festival International des Espoirs du Cinéma
Première édition

Français

En avant-Première pour la soirée de clôture : Sand & Sorrow (du Sable et des Pleurs), un film de Paul Freedman sur la tragédie du Darfour, produit et narré par George Clooney. La soirée se poursuivra par la remise des « Ailes de l’Espoir » récompensant les meilleurs films et cinéastes en compétition.
Pour sa première édition, le FIEC présentera 22 films en compétition, en provenance de 20 pays différents – tous, premiers films de réalisateurs n’ayant pas encore été distribués. Parmi les onze long métrages, trois Premières mondiales, trois Premières européennes et deux Premières françaises. Les points forts du Festival : le « Global Film Program, Official Competition » et le « Global Film Expression », forums, uniques au FIEC, qui donneront la parole aux régions pauvres et oppressées du monde en commençant par L’Ethiopie. Le FIEC fournira éducation cinématographique et opportunités aux nouveaux réalisateurs manquant de ressources pour s’exprimer librement.

Le lundi 14 mai : projection exceptionnelle du film « Invisible Children » (« Les enfants invisibles »). Ce film est à la base d’un élan visant à améliorer la qualité de vie des enfants affectés par la guerre en Ouganda et à attirer l’attention sur le sort de tous les « enfants invisibles » à travers le monde. Bien que dur, c’est un des films les plus poignants qu’il vous sera donné de voir. Le film sera suivi d’un débat en présence des auteurs.

Le mardi 15 mai, durant l’après-midi : débat « La crise du Darfour – réponse du cinema » en presence de Reuben Colince Ondoua. Major de l’Union Africaine, Paul Freedman, réalisateur, John Prendergast co-auteur avec l’acteur Don Cheadle de « not on our Watch : The mission to end Genocide in Darfour and Beyond » et Emeka Okafor. Ce débat introduira l’Avant-Première de « Sand & Sorrow » projeté en soirée.

Parmi les personnalités présentes, Hidetoshi Nakata, joueur de football de renommée mondiale, et Emeka Okafor, star de la NBA, infatigable promoteur d’une conscience du SIDA dans son Nigéria natal et dans le reste de l’Afrique, participeront à la remise des « Ailes de l’Espoir » et au débat sur le film « Sand & Sorrows » (du sable et des pleurs).

La soirée de clôture du Festival verra le lancement d’ une campagne artistique unique: « blood on our hands » (« du sang sur nos mains »). Durant les mois à venir, 10 artistes de renom récolteront, sur leurs toiles, les empreintes de mains de ceux qui luttent pour mettre fin à la terrible tragédie du Darfour: artistes, politiciens, acteurs, têtes courronnés, défenseurs des droits de l’Homme. Ces oeuvres feront partie d’une exposition en 2007 et seront vendues aux enchères afin de recueillir des fonds pour le Darfour. Le but à atteindre : 1.5 millions de dollars. Paul Freedman (Sand & Sorrow), le major Colince (AMIS peacemaker), Emeka Okafor (star de l’NBA) et autres défenseurs des droits de l’Homme, les célébrités et invités du Festival, tous apposeront la paume de leur main peinte en rouge sur une toile créée par l’artiste anglaise contemporaine Sacha Jafri, présente, elle aussi. L’oeuvre représente une image obsédante d’un néant peuplé uniquement des huttes brûlées des centaines de milliers de villageois assassinés ou chassés de chez eux.