Événements

Réunion en scène
Deuxième édition, au sein du Tempo festival

Français

Véritable vitrine de la création artistique Réunion en scène accueille pour cette édition :
4 spectacles jeune public
2 pièces de théâtre
6 groupes de musique dont 1 de la zone Océan Indien (Maalesh, prix Musique 2007)
2 compagnies de danse
ainsi que des rencontres professionnelles.

En route ma poule !
Compagnie Tamam
Théâtre burlesque – Dès 5 ans
Mercredi 7 mai 18h30 – Ecole primaire
Kiri et sa mère Kimone sont les seuls artistes de la Kakétie, petite île perdue qui compte pas moins de 10 000 poules par habitant ! Alternant performances folkloriques décalées et numéros burlesques, ils se font les ambassadeurs d’un pays qui vaut son pesant d’oeufs frais.
Un spectacle humoristique et poétique à voir en famille.
De et avec : Sébastien Deroi, Florence Laroche, Claire Viroulaud – Regard extérieur : Titus

Les Sorciez
Compagnie Théâtrenfance
Théâtre marionnettes – Dès 5 ans
Vendredi 9 mai 11h – Stella
Marinette est une petite fille sage. Pour son anniversaire, elle ne veut ni gâteaux, ni invités. Pas de désordre dans la maison car dans sa tête, les Sorcièz guettent.
Mêlant jeu d’acteur et marionnettes, langue créole et français, Les Sorcièz est une histoire tendre et terrifiante sur les peurs enfantines et la disparition d’un être cher. Un spectacle sensible à voir en famille.
Avec Catherine Saget, Sandrine Ebrad, Eric Isana

Maraboutd’ficelle + Poch + La nuit l’ordure
Centre Dramatique de l’Océan indien
Théâtre.
Le Centre Dramatique de l’Océan Indien a récemment mis un joli coup de projecteur sur la plume tendre et caustique de Sébastien Joanniez. Qu’elles s’adressent aux plus jeunes ou aux plus âgés, ses histoires profondément humaines nous touchent en plein coeur.

Marabout d’ficelle
Texte dès 5 ans
Avec Didier Ibao – texte de Sébastien Joanniez
Samedi 10 mai – 18h Le Séchoir

La nuit l’ordure
monologue de 60 min.
par Emmanuel Baillet
Mercredi 7 mai – 15h Le Comptoir 974

Poch
monologue de 20 min.
Par Kristof Langromme
Mercredi 7 mai – 15h Le Comptoir 974

Le cadavre du blanc de Bruno Testa
Cie L’Antre 2R
Théâtre – Tous public à partir de 15 ans
Vendredi 9 mai – 21h Le Séchoir
Le Cadavre du blanc est l’histoire d’une identité qui vacille. De retour de La Réunion, le journaliste Bruno Testa restitue sa traversée douloureuse. Il livre une sorte de cartographie afin de sortir du labyrinthe de l’Histoire. « Un texte acide, dur mais diablement ciselé.
L’acteur joue juste, les voix sont belles. Une mise en scène toute en délicatesse. » Le Quotidien.
Avec Robin Frédéric et Arlette Nourly.
Mise en scène : Françoise Lepoix.

Le blanc entre les mots
Cie Danses en l’R – Eric Languet
Danse – Réunion, Madagascar
Mercredi 7 mai – 21h Le Séchoir
Que se passe-t-il lorsqu’un poète, un saltimbanque et un danseur hip-hop se rencontrent ? Ils remplissent l’espace de bruits de coeur, de corps ; font le plein d’émotion et de sens, et nous laissent parfois souffler durant le blanc entre les mots. Sélectionné aux Rencontres urbaines de La Villette 2008, ce trio sera précédé de la projection de Tunnel Version, court métrage réalisé par Eric Languet en Corée.
Chorégraphie collective – Avec Niko Garo, Mickaël Fontaine, Lauda Rakotozafison.

Marry me (une mariée, une veuve)
Cie Tétradanse – Valérie Berger
Danse – Réunion, Madagascar
Mercredi 7 mai – 21h Le Séchoir
Après avoir traité du sujet de la prostitution avec Nuit Giratoire, il semblait évident à Valérie Berger de se pencher sur le mariage. Chorégraphe voyageuse, elle a recueilli des témoignages de mères, d’épouses, de veuves et de futures mariées. Elle a ensuite construit des personnages que ses interprètes s’approprient totalement.
Mary Me : un projet artistique d’ampleur.
Avec : Vohangy Ralaisoana et Rachel Pothin
Textes et direction artistique : Valérie Berger
Musique : Zamba Valiha

Baramine
Baramine i gaingn pa kap kap dovan kap !
Cie Baba Sifon – Réunion, Maurice
Contes de l’océan Indien – Dès 6 ans
Jeudi 8 mai – 18h30 Ecole primaire
Lorsqu’ils prennent la parole, les comédiens-conteurs (les parolèr) de la Cie Baba Sifon sont comme la barre à mine : ils ne tremblent pas, conscients de la valeur du patrimoine oral qu’il transmettent. A la frontière des cultures, du conte, du théâtre et du slam, Baramine nous emmènent dans un voyage inédit dans l’océan Indien.
Une soirée vivante, interactive, libre et conviviale.
Avec Léone Louis, Laurence Beaumarchais,
Nikola Raghoonauth – Direction artistique : Florian Goetz

Maalesh
Musique des Comores
Mercredi 7 mai dès 22h – Village du festival
Né à Moroni de père comorien et de mère ougandaise, Maalesh vit pour la musique depuis l’âge de 12 ans. Depuis sa révélation en 1995 à Abidjan, il enchaîne les tournées et les distinctions internationales.
Sa musique, subtil mélange de traditions comoriennes et d’influences folk, se fait tour à tour apaisante ou entraînante. En 2007, il est lauréat du 1er prix des Musiques de l’Océan Indien.
photo : Jérôme Picard

Lao
Séga maloya fonnkèr
Samedi 10 mai – dès 20h Le K
Révélation de la dernière Clameur, le groupe Lao définit son style ainsi : bouké fonnkèr boukané (bouquet de poésie fumée) ! Bouké pour la nature qui irrigue les textes et rythme la vie du groupe. Fonnkèr pour le travail poétique de la langue créole. Boukané pour la joie de vivre, la convivialité et les racines musicales (et culinaires) d’une île qui n’a pas finit de les inspirer. Bon vent à Lao !
photo : Lao

Ti bleu maloya blues
Blues maloya
Samedi 10 mai – dès 20h Le K
Voix incontournable du paysage musical réunionnais, Christine Salem trace sa route depuis 10 ans avec intégrité et sens du partage. Lorsqu’elle ouvre son maloya à son blues créole, elle imagine Ti bleu maloya blues. Accompagnée du jeu virtuose du guitariste Jean-Pierre Joséphine et des percussions de Vincent Philéas, elle se lance dans une expérience troublante.
photo :Ti Bleu

Lindigo
Maloya malagasy
Mercredi 7 mai – dès 22h Village du festival
Quand les neuf membres de la tribu Lindigo s’emparent de la scène, c’est pour ne pas la lâcher avant d’avoir mis les danseurs à genoux. Leur maloya est fier de ses racines malgaches. Avec charisme, Olivier Araste et ses dalons martèlent un maloya endiablé qui s’ouvre aux chants et aux instruments traditionnels de la Grande île. Chaud devant !
photo : Jean Noël Enilorac

Les jeunes maries
Chanson
Samedi 10 mai – dès 20h Le K
Depuis leur union en 2002 et leur arrivée à La Réunion, ces Jeunes Mariés font tourner bien des têtes ! Avec leurs tenues de scènes sagement délirantes et leurs arrangements aux petits oignons (contrebasse, violon, percussions), ce couple attachant enchaîne les concerts et les 1ères parties prestigieuses (Olivia Ruiz, Mano Solo, Alexis HK…).
photo : Fatch

Toguna
Folk rock reggae
Samedi 10 mai – dès 20h Le K
Sans frontières. Pas de meilleur titre pour un album qui propulse Toguna sur le devant de la scène. Soul acoustique, reggae chaloupé, folk rock… sans oublier les racines maloya. Toguna a su créer un style convivial chargé d’émotion qui rassemble massivement. Le succès de leur page myspace devrait les envoyer aux quatre coins du monde. C’est tout le mal qu’on leur souhaite.