Événements

Soirée Danse Hip-hop – 3 Solis
Soirée Danse composée de trois solis

Français

Des bas-reliefs d’Angkor à la break danse, de la Kabylie des pères au hip-hop lyonnais, du pays d’hier au quotidien d’aujourd’hui, des traces de la mémoire aux gestes qui se souviennent… Lorsque le corps exulte… Sur le plateau… la rage !

Cameroun 22 avril > 10 mai 2008
Le dernier survivant de la caravane Chorégraphie et interprètation Bouba Landrille Tchouda

Chorégraphe et interprète Bouba Landrille Tchouda
Collaboration artistique Véronique Teindas
Création musique Manu Wandji
Création lumière Fabrice Crouzet

Sur une trame et un titre empruntés au romancier centrafricain Etienne Goyémidé, accompagné par les rythmes et les chants pygmés, avec les mouvements de la capoeira et le son du berimbao, ou dans le souffle grondant d’un coeur battant, battu, Bouba Landrille Tchouda évoque la traite, la traque, la crainte, la contrainte, la puissance blessée, la force d’un corps vaincu mais rebelle… La fière méharée d’une Afrique meurtrie.

Une coproduction Compagnie Malka – Compagnie Accrorap, avec le soutien du Conseil Général de l’Isère, de la Ville d’Echirolles, de la Région Rhône-Alpes et de la DRAC Rhône-Alpes Ministère de la Culture et de la Communication.

Du mardi au vendredi à 20h,
le samedi à 16h et 20h


Cambodge 22 avril > 10 mai 2008
Yiphun Chiem

Chorégraphe et interprète Yiphun Chiem

Elles sont plusieurs centaines à danser sur les bas-reliefs des temples d’Angkor, ces Apsaras, « danseuses célestes » qui disent sur la pierre la beauté du corps, la sensualité du geste…
Yiphun Chiem les convie sur le pavé occidental des danses de la rue. Elle joue de ce grand écart culturel et se joue de ses maladresses. D’un clin d’oeil amusé, elle invite à la rencontre de la danse traditionnelle cambodgienne, des arts martiaux et des jeux vidéo. Et soudain les déesses khmères font du hip-hop.

Une production Compagnie Tribal Sarong (Bruxelles) – Lezarts Urbains / Fondation Jacques Gueux (Bruxelles), coproduite par Vélo Théâtre (Apt), Théâtre des Doms (Avignon), Théâtre de la Balsamine (Bruxelles) avec le soutien du Service Danse de la Communauté française de Belgique.

Du mardi au vendredi à 20h,
le samedi à 16h et 20h


Algérie 22 avril > 10 mai 2008
Miroirs de l’âme
Karim Amghar

Chorégraphe et interprète Karim Amghar
Arrangement musique Etienne Cordeau
Costume Aynur Celep

Innocence, brutalité, angoisse, maturité… Quatre temps et plusieurs mouvements pour tenter de vaincre par le geste, les blessures de l’enfance, les douleurs de l’adulte, la perte des êtres chers ou la séparation du pays d’avant. Karim Amghar a la mémoire qui suinte. Les souvenirs l’obsèdent et les mots sont si douloureux. La danse vient alors « sans plainte ni impudeur » transmettre l’indicible.

Une coproduction du TARMAC de la Villette – Compagnie A’Corps, Initiatives d’artistes en danses urbaines (Fondation de France, Parc de la Villette, Fonds Social Européen).
Soutien DRAC Rhône Alpes, Région Rhône Alpes, Conseil Général / Addim Drôme, Ville de Valence.

Du mardi au vendredi à 20h,
le samedi à 16h et 20h