Événements

Festival paris quartier d’été
Découvrez des artistes africains au Festival Paris quartier d’été ! Nos invités cette année : Faustin Linyekula (Congo), Vieux Farka Touré (Mali) et Antibalas Afrobeat Orchestra (Etats-Unis)

Français

Paris quartier d’été propose pendant cinq semaines, du 14 juillet au 15 août, une programmation artistique pluridisciplinaire et internationale qui met l’accent sur l’ouverture et la rencontre d’un large public avec des formes artistiques contemporaines.
En effet depuis 1990, les spectacles originaux et décalés du festival investissent la ville tous les étés, pour des rencontres insolites avec des artistes venant des quatre coins du monde ; pour vivre la ville autrement au rythme de la danse, du théâtre, de la musique, du cirque…


DANSE AU PALAIS ROYAL

STUDIOS KABAKO Faustin Linyekula
The Dialogue Series : III. Dinozord (2006)
République Démocratique du Congo
Du 13 au 15 août, 22h – Cour d’Orléans du Palais Royal (Paris 1er)

Faustin Linyekula travaille entre Kisangani et Kinshasa (République Démocratique du Congo) où il a créé une structure pour la danse et le théâtre visuel, lieu de formation et d’échanges, de recherche et de création : les Studios Kabako.
Après le cabaret Le Festival des mensonges présenté en 2006 au Jardin des Tuileries dans le cadre de Paris quartier d’été, Faustin Linyekula propose au Palais Royal The Dialogue Series : III. Dinozord, carnet d’un retour au pays natal.
À la fois requiem et rite initiatique, ce spectacle retrace le parcours d’un homme revenu dans son pays enterrer son ami Kabako, mort de la peste il y a des années, et raconte les histoires et les désirs liés à cette cérémonie rituelle.
Cette création est aussi le fruit de rencontres avec des artistes autodidactes, Dinozord jeune danseur hip hop et Serge Kadjudi, chanteur lyrique, rencontrés au Congo.
Dinozord est un spectacle intime et foisonnant, un moment de passage, où se mêlent danse, théâtre, vidéo et musique.

MUSIQUES DU MONDE

VIEUX FARKA TOURE Mali
Le 28 juillet, 18h – Jardin du Luxembourg (Paris 6e) – Le 29 juillet, 19h – Parc Georges Brassens (Paris 15e) – Le 30 juillet, 19h – Jardin d’Éole (Paris 18e) – Le 31 juillet, 19h – Parc de Belleville (Paris 20e)

Originaire de Niafunké dans le désert malien, Vieux Farka Touré, appartient, comme son père le guitariste Ali Farka Touré, à la grande famille des marabouts du mandingue. Malgré l’opposition initiale de son père, qui ne voulait pas que ses enfants entrent dans ce milieu « vicié », il est devenu, inspiré par la musique de celui-ci, un guitariste, chanteur et compositeur novateur. Sa musique est influencée autant par les enregistrements de son père dans les années 1970 que de sa culture musicale internationale, du blues au rap en passant par diverses musiques traditionnelles. Avec son jeu de guitare si spécifique, son respect de la tradition et son goût pour l’innovation, Vieux Farka Touré renouvelle avec bonheur la tradition du blues malien.


ANTIBALAS AFROBEAT ORCHESTRA Etats-Unis
Le 3 août, 18h – Parc de la Butte du Chapeau Rouge (Paris 19e) – Le 4 août, 18h – Jardin du Luxembourg (Paris 6e) – Le 5 août, 19h – Jardin Emile Gallé (Paris 11e) – Le 6 août, 19h – Jardin d’Éole (Paris 18e) – Le 7 août, 19h – Parc de Belleville (Paris 20e)

Le « Pare balle » (traduit de l’espagnol) Afrobeat Orchestra a vu le jour en 1997 sous l’impulsion du saxophoniste Martin Perna. Sur le modèle d’Africa 70, le groupe du légendaire créateur du style Fela Anikulapo Kuti, cet ensemble américain de quinze musiciens assène ses revendications sur de puissantes rythmiques Afrobeat. Leur son, mélange d’éléments purement nigériens et de musiques noires américaines, sert leur message, comme le veut la tradition. Au vu de l’état du monde, Antibalas a encore du travail pour longtemps.