Événements

L’année de l’amitié avec l’Algérie
Toutes le programme des manifestations à Roubaix

Français

Le Conservatoire à l’heure algérienne

Une exposition hommage à Kateb Yacine
Rétrospective de la vie du dramaturge algérien
Du samedi 15 au vendredi 29 novembre
Conservatoire – Entrée libre

Une résidence de la compagnie de théâtre TNT
Découverte de l’œuvre de Kateb Yacine
Du lundi 17 au vendredi 21 novembre

Conservatoire – réservée élèves du conservatoire
Une pièce de théâtre « Le Poète Encerclé »
Par la Compagnie TNT
dimanche 23 novembre à 17h
Le Garage – 6 et 4 €


Zineb Sédira – Zoulikha Bouabdellah
Espace Croisé

Du 18 octobre 03 au 9 janvier 04
Vernissage vendredi 17 octobre à 18h30
Espace Croisé

Cette exposition confronte deux générations de femmes à double identité algérienne et française et qui ne vivent plus en Algérie. Zineb Sédira vit à Londres depuis 1986, Zoulikha Bouabdellah vit en France depuis seize ans.

Les œuvres présentées explorent les paradoxes et les intersections des doubles identités algérienne et française. Instabilités, ambivalences, fébrilités, sinon consciences de l’exil alimentent des positions de déséquilibres permanents. Les expériences de la division, de la lisière, de la frontière, tiraillent d’un côté et de l’autre dans leur rattachement à des cultures parfois duelles…


Zineb Sedira
Comment combiner différents univers, univers qui entrent en collision et en conflit ? Le travail de Zineb Sedira explore les paradoxes et les intersections de sa double identité algérienne et française ainsi que son statut de résidente anglaise. Elle utilise aussi bien la vidéo, la photographie, les nouvelles technologies et l’espace d’installation afin de questionner les thèmes de genre, de représentation de la famille, du langage et de la mémoire. Elle interroge et réinterprète la dichotomie entre les images familières occidentales et islamiques arabes, les icônes et rituels au sein des histoires rappelées dans sa famille et en particulier dans la relation mère-fille. Son utilisation des motifs islamique et du voile peuvent clairement l’identifier comme une artiste de parenté algérienne tandis que son travail nous rappelle constamment qu’elle travaille comme une artiste occidentale.


Zoulikha Bouabdellah
Zoulikha Bouabdellah réfléchit à l’apparition des images à partir de son auto-portrait filmé en vidéo. Elle mêle sa propre histoire à des considérations plus générales sur la médiatisation des images. « Côté femmes – Côté hommes » superpose des films super 8 provenant d’archives familiales et son autoportrait. Les femmes d’un côté les hommes de l’autre s’adonnent à la fête dans des univers étanches. Histoire d’un médium dépassé, relents d’histoires personnelles, le super 8 tout en parasitant l’image vidéo lui donne un point d’ancrage.
Dans « Rideaux » l’artiste nous regarde fixement puis délibérément se soustrait à la vue en étirant un rideau devant elle. Cet écran revêt une nouvelle ambiguïté que provoque l’artiste ; l’effacement de son visage ou celle du regardeur ?

Zoulikha Bouabdellah est née en 1977 à Moscou. Elle a vécu en Algérie jusqu’à ses 16 ans et réside à Paris depuis 1993. Elle est récemment diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts à Cergy-Pontoise.

Entrée libre

El Djazaïr, le voyage imaginaire de la médiathèque

Du 24 octobre au 28 novembre
Médiathèque

La Médiathèque de Roubaix vous entraîne, du 24 octobre au 29 novembre, dans un surprenant voyage…

Destination
Notre Algérie: vaste pays de la côte nord-africaine situé aux confins exactement de la mémoire et de l’imaginaire.

Accueil du voyageur
Le voyageur non averti sera convié, dès son arrivée, à céder une fois encore aux vertiges de l’enfance.
Les conteurs, magiciens des mots et autres diseurs joueront pour lui leur geste sur le parvis d’un monde onirique.

Spécialités locales
Les marchands et caravaniers rencontrés sur la route d’Alger à Tamanrasset, d’Oran à Constantine, auront dans leurs bagages un joyau précieux: des histoires animées à découvrir sur fond blanc.
Le dessinateur public vous montrera son carnet de route, fruit de son voyage en contrée roubalgérienne.
Les écrivains, chambellans des secrets, vous feront leurs confidences.

Langue officielle
Français, arabe et berbère.

Quand partir?
Du 24 octobre au 29 novembre 2003.

Comment partir?
La porte d’accès à ce pays imaginaire est celle de la Médiathèque de Roubaix.

Que faut-il emporter?
Voyagez léger. Seuls vos yeux et vos oreilles sont indispensables.
Pour accompagner votre périple, une sélection de livres, disques et films réalisée par les bibliothécaires est à votre disposition à la Médiathèque.

Entrée libre


Solidarité Roubaix Algérie
Concert de solidarité – Samia Bousbaïne

Dimanche 2 novembre à 15h30
Eglise Saint Martin

Suite au séisme survenu en Algérie au mois de mai denier, la Ville de Roubaix a initié, en partenariat avec des associations et des habitants, une opération nommée Solidarité Roubaix Algérie. Cette opération consiste à recueillir des fonds qui permettront de mener à bien un projet de reconstruction en Algérie.

Dans ce cadre, l’un des projets présentés au profit de l’opération concerne l’organisation par Miloud Bousbaïne et sa fille, Samia, d’un récital de harpe, le 2 novembre prochain, en lien avec la direction « Coopération Internationale et Programmes Européens » de la ville. En effet, Melle Bousbaïne est une harpiste très douée, ancienne élève du Conservatoire de Roubaix et actuellement élève au Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle a remporté en 2000 le deuxième prix des concours internationaux de harpe de Bruxelles et de Namur.

La totalité de la recette de ce récital permettra de contribuer à la reconstruction d’une école entièrement détruite dans la petite ville de Sidi Daoud.

Née en 1979, Samia Bousbaïne a débuté ses études musicales à l’âge de 3 ans, à l’Ecole Nationale de Musique de Roubaix. En 1985, elle entre dans la classe de harpe de Edwige Motte, remplacée en 1992 par Anne Le Roy, soliste, à l’Orchestre National de Lille. Elle obtient de Diplôme de Fin d’Etudes, mention bien et une médaille d’or avec les félicitations du jury dans le Degré Préparatoire Supérieur.

A 16 ans, elle décroche le 1er prix de perfectionnement en harpe puis une médaille d’or en musique de chambre. En 1997, elle est admise au Conservatoire Royal de Bruxelles, section, néerlandophone, dans la classe de Susanna Mildonian, soliste internationale de grand renom. Elle obtient son diplôme de candidature avec grande distinction en harpe puis un diplôme de Maître en harpe avec très grande distinction. Parallèlement, deux prix internationaux lui ont été décernés. Elle a assuré de nombreux récitals et concertos avec l’Orchestre de Chambre du Namurois entre autres ainsi que des récitals dans le cadre de la promotion de la harpe et d’actions pédagogiques. Actuellement, elle termine un cycle de spécialisation en musique de chambre et est professeur de harpe à l’Ecole de Musique J.-P. Rameau à Villeneuve d’Ascq.

Tarifs : 15 €/12 € (- de 12 ans, sans-emploi) – Toute contribution supplémentaire sera la bienvenue. Parking du Centre gardé.

Renseignements : Office du tourisme ; Service Coopération Internationale et Programmes Européens.

Tremplin Jeunes Talents
Conseil Jeunes
Mardi 4 novembre
Salle Watremez


Au sein du service jeunesse, le Conseil Jeunes consacre la finale du Tremplin Jeunes Talents aux artistes algériens. Ce concours prisé par les musiciens amateurs va vivre une finale 2003 au rythme du rap algérien avec les groupes mythiques MBS et Intik, grâce à la collaboration de l’association roubaisienne Izem Prod.

Un rendez-vous à ne pas manquer pour compléter la palette des musiques algériennes mises à l’honneur à l’occasion de cette année de l’amitié avec l’algérie.

Une large diffusion de la programmation est prévue courant octobre.

Les Transculturelles
Débat – rencontre – spectacle

Du 14 au 21 novembre
Divers lieux dans la ville

Les rencontres
du 14 au 21 novembre

Dans le cadre de l’Année de l’Amitié avec l’Algérie, les Transculturelles conviennent d’évoquer la présence à Roubaix et en Métropole, de différents groupes « ayant à voir » avec l’Algérie. L’idée générale des rencontres sera évoquée à travers les thématiques suivantes :

– La désobéissance des femmes dans la société
Chronique de la désobéissance
Rapports entre les différentes communautés de femmes

– Le Temps de conflit / le Temps du Récit
Une ville à l’œuvre de ses récits
L’Art et les régimes du récit


Entrée libre


Gnawa Diffusion
21 novembre

La 9ème édition des Transculturelles s’appuie sur les ressources artistiques de la ville, de la région et développe des liens avec des artistes d’horizons plus lointains. Les spectacles ont en commun d’évoquer la diversité et le mélange des cultures. Ainsi, outre les cultures urbaines, le célèbre groupe algérien Gnawa Diffusion, perpétue la tradition gnawa et se produira à la salle Watremez.

La veille de leur spectacle, Amazigh Kateb, leader du groupe et fils du poète algérien Kateb Yacine, viendra rencontrer son public. Entouré de ses musiciens il évoquera l’écriture et l’art de conjuguer les sons traditionnels avec les instruments modernes.

Dans la même semaine, l’ARA restituera les ateliers que les animateurs de l’association mènent dans les centres sociaux autour de la culture gnawa.


Tarifs : 10 et 12 euros





Dessine moi l’Algérie
Action scolaire

Novembre
5 écoles dans la ville


L’association Arabesque, à l’initiative de cette idée, souhaite saisir l’opportunité de l’année de l’amitié avec l’Algérie pour mener plusieurs actions culturelles en direction d’enfants scolarisés dans certaines écoles primaires de la Ville de Roubaix et plus particulièrement les élèves des classes de CM1 et CM2.

Ces actions ont pour finalité de favoriser la tolérance entre des enfants d’origine culturelle différente et de faire accepter les différences de chacun. Elles contribueront à améliorer la connaissance et/ou la découverte d’une culture, d’un pays qui partage une longue histoire commune avec la France, et qui continue à l’entretenir.

Pour optimiser l’impact de son projet, l’association se fixe les objectifs suivants :

sensibiliser les enfants à la découverte d’un pays (l’Algérie) , d’une culture ;
consolider l’esprit de camaraderie existant chez les enfants ;
valoriser le travail des enfants à travers leur dessin ;
faire prendre conscience aux enfants dès leur plus jeune âge, de la diversité qui compose notre société.

Les actions s’étaleront sur le moi de novembre. Cinq écoles primaires publiques et une école privée en cours de sélection seront sollicitées. Les classes de CM1 ou de CM2 seront concernées. Un bagage pédagogique créé pour l’occasion sera le support des activités programmées qui toucheront des domaines variés de la culture et des traditions de ce pays. Un concours de dessin sera organisé le dernier jour. Il valorisera et synthétisera les connaissances acquises par les enfants. Ces dessins seront exposés à l’Hôtel de Ville et les meilleurs seront récompensés. Seront proposés aux enfants, les activités suivantes : calligraphie, conte, percussions, danse, métier à tisser, dessin.
Réservé aux élèves des écoles

Mémoire d’ici pour là-bas
Human Doe Compagnie Théâtre

Novembre
Divers lieux dans la ville

Quel mot derrière quelle absence ? Quelle langue derrière quelle frontière ?

Il arrive que des secrets de famille se réveillent pour le bien des générations à venir. Il arrive que ces générations à venir permettent de stigmatiser à jamais une douleur et de réunir ce qui fut désunit.

La Rencontre
A l’origine du projet d’Human Doe Compagnie, il y a une rencontre avec un théâtre, le théâtre régional d’Oran. Un pari : monter une création en 4 sessions de 12 jours avec une équipe « mixte » (les sessions sont alternées : 2 en France, 2 à Oran). L’objectif étant d’échanger autour de savoirs artistiques (écriture, mise en scène, jeu d’acteurs…) et culturels tout en créant un plateau de création et de formation (décorateur, éclairagiste).

Les actions
– De septembre à décembre, au Collège Sainte Marie de Roubaix : mise en place d’un atelier d’écriture sur le thème « Mémoire de familles ». Les travaux (création de journaux de bords) seront exposés et lus au sein du collège, puis, dans d’autres lieux dans la ville.

– Samedi 27 septembre : accueil de l’équipe du Théâtre d’Oran à Roubaix.

Samedi 15 novembre : journée festive et culturelle au Centre Social Basse Masure à Roubaix avec 3 événements :
« petite plume sur page blanche », projet d’écriture autour de la mémoire avec deux classes de CM2 et CM1.
Lecture mise en espace de la dernière création de Fatiha Nacer « Maudite soit cette terre qui engendre tant d’hommes et si peu d’amour »
Lecture mise en espace de « Mémoire d’ici pour là-bas », création franco-algérienne.

Les lectures aboutiront à un débat autour de l’identité et la mémoire.

– Fin novembre-début décembre : mise en place de la première session d’échange avec l’équipe du Théâtre d’Oran, la Compagnie Alloula autour de la création « Mémoire d’ici pour là-bas ».
A partir de cette pièce, s’appuieront les formations générées par Human Doe et axée sur le jeu, la conception d’un décor et la création lumière.

Chaque session (il en existera quatre : deux en France, deux à Oran et Alger) sera filmée. Ces traces seront ensuite retranscrites dans un film documentaire axé sur les notions de création et d’échange entre deux communautés. Les trois autres sessions sur l’année 2004, une à Roubaix et les deux autres à Oran et Alger puisque la formation axée sur le jeu se fera en collaboration avec l’école de théâtre d’Alger, ce à la demande du Centre Culturel Français d’Alger, représenté par Monsieur Herlaut.

Gala berbère
Pastel FM
Samedi 29 novembre
Colisée


L’association Pastel FM a ouvert avec brio cette année de l’amitié avec l’Algérie avec le gala chaâbi au Colisée en janvier dernier, elle propose de la clôturer avec le gala berbère.

Le programme, les plus grands noms de la musique berbère, fera l’objet d’une communication large courant novembre.


Exposition hommage
à l’Emir Abd El Kader
D’un Monde à L’Autre

Du 1er au 15 décembre
Hôtel de Ville

L’Emir Abd el Kader : Un homme, un destin, un message

L’association D’un Monde à l’Autre avec l’association Terres d’Europe et la ville de Roubaix, propose une exposition qui se veut didactique. Elle entend faire vivre un modèle vrai de héros chevaleresque, proposant ainsi à nos concitoyens un puissant message d’espoir et de paix, notamment à la jeunesse – en leur permettant de renouer avec des valeurs fondamentales universelles – et dans le but de leur montrer la voie d’une éthique exemplaire.

Artisan incontestable de l’histoire, l’Emir Abd el Kader, né en Algérie en 1808, a mené pendant 17 ans une résistance héroïque contre la conquête coloniale française et fondé les bases de l’unité algérienne moderne.

Reconnu par ceux qui l’ont combattu non seulement pour ses qualités de militaire et de stratège mais aussi pour sa grandeur morale et son humanisme, l’Emir dépose les armes en 1847 et opte pour l’exil. Il est retenu prisonnier en France où son comportement chevaleresque, sa noblesse d’esprit et sa curiosité intellectuelle conquièrent les cœurs. De nombreuses personnalités échangent alors avec cet homme d’une exceptionnelle ouverture, témoin privilégié des mutations et des innovations du XIXème siècle.

Libéré en 1852 par Napoléon III, Abd el Kader quitte la France à destination de la Turquie, puis de la Syrie, honoré et apprécié de ses anciens ennemis. Il protégera les chrétiens menacés par les révoltes druzes, ce qui lui valut l’admiration et de la reconnaissance de l’Europe et consacrera l’essentiel de son séjour à Damas à la méditation et l’enseignement spirituel.

Il choit de reposer à Damas, aux côtés de l’un des plus grands maîtres de la mystique musulmane, Ibn Arabî.

Tout à la fois homme d’action et de méditation, de tradition et de progrès, de raison et de foi, l’Emir Abd El Kader fut un véritable trait d’union entre l’Orient et l’Occident. Au-delà des circonstances historiques, son message en faveur d’un dialogue fécond entre les cultures et ses qualités universelles restent aujourd’hui d’une grande actualité. Pourtant ce grand homme reste méconnu du public.

L’exposition présentée est composée de panneaux documentaires et de documents exceptionnels et introuvables (tableaux, archives, correspondances, manuscrits, bijoux…).

Entrée libre


Echanges scolaires
France-Algérie
Coopération décentralisée
Du 4 au 18 décembre

Dans le cadre d’un projet de coopération éducative décentralisée entre la Ville de Roubaix et la Ville de Bouira, une quinzaine d’élèves du lycée Hamza de Bouira devraient se rendre à Roubaix du 04 décembre au 18 décembre 2003.

Ce séjour, dépassant le « simple » échange de jeunes, permettra aux jeunes des lycées français et algérien de travailler autour des pratiques théâtrales, notamment à partir des œuvres du dramaturge algérien Kateb Yacine.

PRATIQUE

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL
78 bd du Général Leclercq
métro/tramway Eurotéléport

CONSERVATOIRE
80 rue de Lille
métro Charles de Gaulle

LE GARAGE – Cie de l’Oiseau Mouche
28 avenue de Nations Unies
métro eurotéléport

ESPACE CROISE
Hôtel de Ville
métro Grand Place

MEDIATHEQUE
2 rue Pierre Motte
métro Hôtel de Ville

EGLISE SAINT MARTIN
Grand Place
métro Grand Place

COLISEE
33 rue de l’Epeule
métro Gare Jean lebas