Événements

Festival Sautes d’Humour
3 artistes, 3 spectacles, 6 semaines d’humour au TARMAC !

Français

Voici venu le temps des rires et des chants… d’indépendances africaines.

Programme :

> 20 – 24 juillet et  24 – 28 août 2010
BAS LES MASQUES – République Démocratique du Congo / Création
Texte et interprétation Dieudonné Kabongo
Mise en scène Lorent Wanson

Dans Bas les masques, Dieudonné Kabongo joue des mots et s’en vient à revisiter l’histoire en nous contant le très étrange destin d’un village qui n’a pas d’autre souhait que celui d’être… découvert. En effet, ce petit peuple, reclus, oublié du colonialisme, souhaite être découvert sans doute afin de ne pas rater son entrée dans l’histoire, appartenir au monde, exister enfin ! Et surtout connaître l’indépendance car, bien sûr, pour être indépendant, il faut avoir été… dépendant.
Avec une causticité empreinte de bonhomie joviale, fausse naïveté et vraie dérision mêlées, Dieudonné Kabongo tombe les masques et ne manque pas d’asséner quelques sentences qui font mouche.


> 27 juillet – 7 août 2010
CHICHE L’AFRIQUE – Togo / Création
Texte et interprétation Gustave Akakpo
Mise en scène Thierry Blanc

Avec ce spectacle en solo, Gustave Akakpo tonne « Chiche l’Afrique ! ». Le dramaturge togolais a en effet décidé de « faire l’acteur », de revenir sur scène et d’y organiser une conférence de presse durant laquelle vont se succéder quelques présidents, rois, empereurs et autres belles figures dictatoriales africaines. Gustave Akakpo veut ainsi « réparer une injustice » et donner la parole et la possibilité de venir au théâtre « aux présidents qui n’ont pas souvent l’occasion de s’y rendre ».

Avec gourmandise et malice, il joue, mime le phrasé, les attitudes, les gestes de ces potentats. Tout d’abord présentateur, bateleur-animateur, il distribue ensuite la parole à ses invités, et dès lors, s’immisce dans la peau de quelques heureux… élus. Il cite ou parodie les discours et nous emporte dans une farce qui laisse, ça et là, entrevoir quelques souvenirs remonter à la surface du petit écran…
 
> 10 – 21 août 2010
BIENVENUE O KWATT – Cameroun / Création
Texte et interprétation Valéry Ndongo
Mise en scène Sonia Ristic

Déjà présent l’an dernier à cette manifestation, Valéry Ndongo avait offert une désopilante revue du cinéma mondial. Il revient avec ce qui fait le coeur même de son inspiration, les mots, les accents et les gestes de son quartier de Yaoundé. Scènes de séduction, relations hommes-femmes, Blancs-Noirs, tabous, ambiguïté, maladresses… Valéry Ndongo décline les dits et les non-dits, les jeux et les enjeux, en recourant à cette langue inventive qui fait les gorges (et les soirées !) chaudes de Yaoundé.
 

* Réservez pour 2 spectacles, bénéficiez du tarif à 10 euros la place.
Pour 3 spectacles la place est à 9 euros.