Événements

« A la recherche du mari de ma femme », de Mohamed Abderrahman Tazi
Projection suivie d’un débat animé par Mouloud Mimoun, avec la participation de Dounia Bouzar, anthropologue du fait religieux, et de Tewfiq Allal, coordinateur du Manifeste des libertés (AML, Paris).

Français

Peut-on et comment rire de la polygamie ?

Réponse à la projection de « A la recherche du mari de ma femme » de Mohamed Abderrahman Tazi, la comédie la plus populaire de l’histoire du cinéma marocain, jeudi 16 septembre à 20h45, au cinéma Les 3 Luxembourg (67, rue Monsieur le Prince – Paris – 01 46 33 97 77),

La projection sera suivie d’un débat animé par Mouloud Mimoun, avec la participation de Dounia Bouzar, anthropologue du fait religieux, et de Tewfiq Allal, coordinateur du Manifeste des libertés.
Il sera question de la situation de la femme au Maroc et des effets de la Moudawana.

Dounia Bouzar vient de publier « La République ou la Burqa, les services publics face à l’islam manipulé », chez Albin Michel (2010)

RESUME DU FILM
Un riche bijoutier de Fès, Hadj Benmoussa, polygame, semble gérer « harmonieusement » l’entente entre ses trois femmes jusqu’au jour où Houda, la 3ème épouse, jeune et belle, est répudiée pour la troisième fois.
Le réalisateur se penche avec humour sur sa propre enfance, alors que petit garçon, fils d’un père bigame et petit-fils d’un grand-père polygame, il grandissait au sein d’un harem heureux. C’est là qu’avec les femmes, les enfants et les servantes, il a partagé les joies, les peines et les conflits de toute une communauté sous l’œil tantôt sévère, tantôt cajoleur du Maître.
Le film a été le plus grand succès populaire de l’histoire du cinéma marocain.

LE REALISATEUR
Mohammed Abderrahman Tazi est né à Fez au Maroc, en 1942. Diplômé de l’IDHEC à Paris en 1963, il a suivi en 1974-1975 des études de Communication à l’Université de Syracuse aux États-Unis. En 1979, il crée la société de production « Arts et Techniques Audio-visuels ». Producteur et réalisateur de programmes culturels pour la RTM – Télévision Marocaine et la Télévision espagnole, il a également été conseiller technique ou délégué de production sur certains films de Robert Wise, John Huston, Francis F. Coppola… tournés au Maroc. Il tourne un premier long métrage de fiction en 1981, Le Grand Voyage, puis réalise et produit Badis en 1989, À la recherche du mari de ma femme en 1993 et Lalla Hobby en 1997. De 2000 à 2003, il est Directeur des productions à la chaîne de télévision marocaine 2M.

Cette projection est organisée dans le cadre du Maghreb des films.

Adhérez à l’association Le Maghreb des films. Vous serez ainsi « partenaire » de la manifestation ; vous participerez à la définition de ses orientations et de sa programmation ; et vous serez informés des réalisations du Maghreb des films et contribuerez à animer l’association. Rendez-vous à la page Association du site : http://maghrebdesfilms.fr/Bulletin-d-adhesion

Le Maghreb des films