Événements

Hommage à Samba Félix Ndiaye
A la mémoire du cinéaste sénégalais, décédé en 2009. A partir de 11h00, dévoilement d’une plaque en hommage – Perantal (Doc., Sénégal, 1975, 30 min) – Lettre à Senghor (Doc., Sénégal 1997, 49 min) – débats autour de l’oeuvre de Samba Félix

Français

Salle de cinéma (Institut Français du Sénégal)

Tarif : entrée libre

11 h00Perantal
(Doc., Sénégal, 1975, 30 min)
Précédé du dévoilement d’une plaque en hommage à Samba Félix

RESUME
L’enfant africain en bas âge participe activement à la vie de sa mère, ce qui lui permet une adaptation plus facile au monde qui l’entoure. Il reçoit au cours de ses trois premiers mois des soins traditionnels à base de massages et de gymnastique. Le portage présente de grands avantages sur les plans affectif et physique car l’enfant est toujours en compagnie de sa mère, et celle-ci a cependant les mains libres. Ce film est à la fois une description de la vie quotidienne des femmes et des petits enfants au Sénégal et un plaidoyer pour un respect des cultures et des traditions que certaines classes sociales ont tendance à abandonner.

11 h 45 – témoignages

12 h – cocktail offert par le Bideew

16 hLettre à Senghor
(Doc., Sénégal 1997, 49 min)

Le cinéaste rassemble ses souvenirs, explore sa propre mémoire et celle des siens pour écrire une lettre à Léopold Sédar Senghor le poète, l’académicien, mais aussi l’ex-chef d’Etat du Sénégal. Les mots et les images s’adressent à l’ancêtre, le grand-père au sens africain du terme, celui à qui l’on peut tout dire, les paroles les plus secrètes, les confidences les plus sincères comme les piques les plus mordantes, à condition de savoir respecter les codes qui autorisent ce jeu de la vérité.

17 h – débats autour de l’oeuvre de Samba Félix