Événements

Cinémas de traverse sur le cinéma alternatif à l’Entrepôt (janvier) public‏
Rencontres autour du nouveau film de Michel Amarger et Frédérique Devaux

Français

Nous vous invitons à partager un
Hiver Alternatif 2011
en découvrant notre nouveau film

« Cinéma de traverse »
de Michel Amarger et Frédérique Devaux – 2010
un docu-voyage dans le monde expérimental
avec 5 rencontres débats au cinéma L’entrepôt Paris


* vendredi 14 janvier à 20h Premier volet (69′)
les alternatives culturelles
séance suivie d’une rencontre avec les auteurs et
Xavier De La Porte. Producteur à France Culture.
Animateur de l’émission « Place de la toile »


+ vendredi 21 janvier à 20h Deuxième Volet (97′)
les alternatives sociales
séance suivie d’une rencontre avec les auteurs et
Sylvain Garel. Critique de cinéma.
Président du Groupe Vert au Conseil de Paris


* samedi 15 janvier à 15h 40 Premier Volet (69′)
les alternatives de la mémoire
séance suivie d’une rencontre avec les auteurs et
Béatrice de Pastre. Archives françaises du film.
Direction du patrimoine cinématographique
Directrice des collections.


+ samedi 22 janvier à 15h 40 Deuxième Volet (97′)
les alternatives de production de biens
séance suivie d’une rencontre avec les auteurs et
Fabien Eychenne. Chef de projet. Association pour la FING
Fondation Internet Nouvelle Génération


* jeudi 27 janvier à 15h 30 Projection des 2 volets (166′)
les cinémas alternatifs
séance précédée d’une présentation par les auteurs




Venez voir l’une ou l’autre ou les 2 parties du film
et discuter des modes de ciné vies alternatives
avec les réalisateurs et les intervenants présents


Projections rencontres à L’entrepôt
7 / 9 rue Francis de Pressensé 75014
Paris (métro Pernety) Tel: 01 45 40 07 50
Entrée : 7,50 e – Tarif réduit : 6 e


« Cinéma de traverse »
Réalisation : Michel Amarger et Frédérique Devaux
Durée : 166′ (2 h 46) – France, 2007-2009

Scénario : Michel Amarger
Image : Frédéric Tabet
Montage : Frédérique Devaux
Production : Productions EDA / Corto Pacific 2010

Ce documentaire en quatre temps, compose un parcours volontairement subjectif (ainsi qu’en atteste un journal de bord) dans l’univers du cinéma experimental. C’est une libre exploration des formes de cinéma alternatif à travers des rencontres sur quatre continents.
Des cinéastes réputés comme Jonas Mekas (USA), Peter Kubelka (Autriche), Boris Lehman (Belgique), Ahmed Zir (Algérie), Joseph Morder (France), Peter Tscherkassky (Autriche), Guy Sherwin (Grande Bretagne) en cotoient d’autres, moins connus mais tout aussi créatifs. Des solitaires comme des membres de collectifsŠ
Au terme du parcours, apparaît l’esquisse d’un film possible, une nouvelle étape à la découverte des Cinémas de traverse dont les contours ne connaissent aucune limite.



Ces chemins de traverse parce qu’ils mènent à la rencontre de personnages vivant de la foi en ce qu’ils font, sont l’occasion de belles découvertes.
Émile Breton – critique L’Humanité


CINÉMAS DE TRAVERSE comble un vide et fonctionne comme les cartes : il fournit des lignes de mesure et d’orientation ; à nous de deviner les intensités de ce qui ne cesse de se créer dans ce continent encore si peu exploré par le cinéma documentaire.
Gabriela Trujillo – écrivain et chercheuse


L’essai de Devaux et Amarger pointe les ressources pratiques et intellectuelles, interroge les citoyens-pratiquants de cette « nouvelle République », en partant, subjectivement, aux quatre coins du monde, sur les traces du cinéma expérimental.
Raphaël Bassan – critique et historien de cinéma


Frédérique Devaux et Michel Amarger réalisent
des films expérimentaux et des documentaires depuis 1980. Ils entreprennent à partir de 2000, une série de portraits d’artistes et de structures de l’expérimental, intitulée Cinexpérimentaux.


* Frédérique Devaux est critique et Maître de conférences en cinéma au Département audiovisuel (Satis) de l’Université de Marseille / Aix-en-Provence.
* Michel Amarger réalise des films documentaires et de recherche. Parallèlement, il mène une activité de journaliste pour Radio France Internationale et couvre l’actualité cinéma. Il participe à la gestion d’associations de promotion du 7 ème art et anime le réseau de critiques Africiné dont il est l’un des initiateurs.