Événements

Cinéma de Nuit (38ème séance)
Transes d’Ahmed El Maanouni + DAKAR BEL-AIR, court métrage de David Bouchet « DaoudaToubab »

Français

38 éme Séance du CINÉMA DE NUIT

Samedi 19 Mars 2011 à 22 H 00
Transes

d’Ahmed El Maanouni

Film marocain en couleur, 1981
Durée : 1 h 22
Distributeur : Ohra (S. O. G. E. A. V) IZZA GENINI
Cannes 2007 : Présentation du film par Martin Scorcese pour le lancement de la World Cinema Foundation

RESUME
Dès les années’70, le Maroc a connu, grâce à cinq musiciens formés à l’école de la rue et décidés à rompre avec les’langueurs orientales’ envahissantes, une explosion musicale qui devait être pour les jeunes le cri de leurs frustrations et de leur révolte.

COURT-METRAGE DE 13 MN :
DAKAR BEL-AIR
David Bouchet « DaoudaToubab »
Basile, jeune français d’origine sénégalaise, de passage à Dakar, se rend au cimetière catholique de Bel Air, pour se recueillir pour la première fois sur la tombe de son père…. Alors qu’il continue de chercher, il aborde la tombe de Senghor, qu’un homme est en train de nettoyer. Cet homme va le guider jusqu’à la tombe de son père…

« Transes »
Dans Transe (ou Al Hal), Ahmed EL MAANOUNI trace l’itinéraire géographique et culturel de ce groupe: Nass El Ghiwane, privé en 1974 d’un de ses membres marquants, Boujemaa, mort à 28 ans. La Transe, expression populaire rituelle et sacrée chez les Gnaouas d’Essaouira, se transforme en un délire laïque et moderne …

Auteur/Réalisateur : Ahmed El Maanouni,
Interprétes: Le groupe Nass El Ghiwane,
Image: Ahmed El Maanouni,
Son: Ricardo Castro,

Récompenses:
Prix ESEC, Cannes, 1981
Prix du Public au 1er Festival National du Film, Rabat, 1982

Film-documentaire Transes (Al-Hal) d’Ahmed Al-Maanouni. Ce film réalisé en 1981 raconte, sur un ton libre et joyeux, l’histoire de la formation musicale Nass El-Ghiwane. Ce film culte, présenté par Martin Scorsese dans Cannes Classics à la 60ème édition du Festival de Cannes, offre au spectateur de véritables perles de nostalgie: revoir quelques rares enregistrements du mythique Boujemâa dit Boujemiî, ressentir la jeunesse pétillante de Larbi Batma et sa complicité drôle avec Omar Sayed ou encore l’émotion sincère du groupe et du public à l’écoute de la chanson hommage à Boujemiî.
http://naim.over-blog.org/article-10504552.html

Martin Scorsese : « Je pense que le groupe chante la damnation (l’abomination) : leur peuple, leur croyances,leur souffrances, et leurs prières se reflètent dans leurs chants. Le film est parfaitement réalisé par Ahmed El Maanouni ; Cette musique a été mon obsession pour moi depuis 1981 et c’est pour cette raison que nous inaugurons la fondation avec Transes. »

« DAKAR BEL-AIR »
David Bouchet « DaoudaToubab »
SYNOPSIS : Basile, jeune français d’origine sénégalaise, de passage à Dakar, se rend au cimetière catholique de Bel Air, pour se recueillir pour la première fois sur la tombe de son père. Il erre, seul, dans les allées du vieux cimetière fantôme. Il fait face aux nombreuses tombes, mais il ne retrouve pas la tombe son père… Il aborde la tombe de Senghor, qu’un homme est en train de nettoyer. Cet homme va le guider jusqu’à la tombe de son père…

Directeur de la Photographie : Lionel Jan Kerguistel
Directeur de Production : Oumar Sall
Chargée de Production : Céline l’Hostis
Production : Le Djoloff / RVB

Né en 1944 à Casablanca (Maroc). Il étudie l’économie, le théâtre et ensuite le cinéma, à l’I.N.S.A.S. de Bruxelles. Directeur de la photographie sur de nombreux films, il a également écrit pour le théâtre et la télévision.
FILMOGRAPHIE
Réalisateur :
IBN KHALDOUN, EN QUÊTE DE SENS – Docu-fiction 30 épisodes (en développement)
LES COEURS BRÛLÉS – Long métrage de fiction 2006
MAROC FRANCE UNE HISTOIRE COMMUNE (I- LA FICTION DU PROTECTORAT II- LES RÉSISTANCES III- LES NOUVEAUX DÉFIS) Trilogie documentaire 2005-2006 (2M, LCP)
LA VIE ET LE RÈGNE DE MOHAMED V – documentaire 1999 (La Cinquième)
LES GOUMIERS MAROCAINS – documentaire 1993 (FR3)
TRANSES (AL HAL) – Sélection officielle à Londres et New York 1982. Premier prix ESEC
ALYAM ALYAM Sélection officielle festival de Cannes- Un Certain Regard- 1978. Grand prix du festival de Mannheim

DAVID BOUCHET aka « DaoudaToubab »
EXPERIENCES
2006/2010 Scénariste / Consultant Formateur / Réalisateur
Nov 2009. Ecriture et réalisation de Dakar Bel-Air, court métrage de fiction
2008. Responsable de l’atelier d’écriture scénario de fiction, Mission française de coopération et d’action culturelle,
2008. Écriture d’un scénario de long-métrage de fiction, La Pirogue. Réalisation Moussa Touré.
2007. Écriture de Wallaye ! scénario de long-métrage fiction, production en Réalisation Gahité Fofana.
2003/2010 Rédacteur / Réviseur, en collaboration régulière avec des maisons d’édition (Vives Voix, Grand Duc) et avec des organismes internationaux de recherche et de développement
2002/2010 Concepteur Rédacteur publicitaire, (salarié ou free lance), pour de nombreuses agences de communication à Dakar, Abidjan, Cotonou, Douala.
Divers travaux de coordination et d’animation dans les domaines du social et culturel (animateur radio, régisseur de scène, consultant, coordinateur
FORMATION : 2009 CIFAP. Atelier Scénario fiction. Institut Léopold Sédar Senghor. Dakar.
2006 FEMIS. École Nationale Supérieure des Métiers de l’Image et du Son. Paris. Département Scénario. Développement de projets de fiction sur courts et longs-métrages. Ecriture et Script Doctoring.
1992 Université Paris V La Sorbonne. Licence de Sociologie & Certificat d’Etudes Africaines et d’Economie du Développement.
1988 Lycée Lyautet. Casablanca. Maroc. BAC « B » Mention Socio Ec
Langues : Français, Wolof, Anglais
1er et 2e prix Concours de nouvelles francophones Centre Culturel Français / le Soleil 2002. Dakar.
1er prix Concours de nouvelles « 3 heures pour écrire » RFI 2002
1er prix Concours de Poésie sur le site Internet de Libération. Le Printemps des Poètes. Mars 2001.